Ould-Abbès : «L’élection de Bouchareb à l’APN correspond au discours de Bouteflika à Sétif»

Ould-Abbès
Ould-Abbès aujourd'hui au siège du FLN. New Press

Par Hani Abdi –  Le secrétaire général du FLN, Djamel Ould-Abbès, estime que l’élection à la présidence de l’Assemblée populaire nationale (APN) de Mouad Bouchareb, 47 ans, va dans le même esprit que le discours du président Bouteflika le 8 mai 2012 à Sétif. Un discours dans lequel le chef de l’État avait affirmé qu’il était temps de céder la place à la génération post-indépendance.

Pour Djamel Ould-Abbès, la volonté du chef de l’État a été «exaucée» au sein de la chambre basse du Parlement, qui a vu ainsi un jeune député accéder à la présidence à la place d’un vieux moudjahid. Le résultat de cette «élection» consolide ainsi, le discours du chef de l’État et son vœu de passer le flambeau à la jeune génération. «L’élection de Bouchareb à la tête de l’APN correspond au discours de Bouteflika à Sétif en 2012. Le choix de Bouchareb comme président de l’APN constitue un événement politique majeur et un message fort aux générations post-indépendance», a affirmé Ould-Abbès lors d’une réunion avec les élus FLN de la capitale. «Nous avons appliqué le message du président à Sétif en choisissant un homme universitaire de 47 ans à la tête de cette institution. C’est notre manière de susciter l’espoir chez les jeunes et tous les Algériens », a-t-il ajouté.

Mouad Bouchareb a été élu après une crise de plusieurs semaines qui a provoqué un blocage du Parlement. Saïd Bouhadja, rejeté par la majorité présidentielle, avait refusé de démissionner. Face à son entêtement, les députés de la majorité ont engagé un processus de destitution en provoquant une sorte de vacance du poste du président de l’APN. Cela après avoir empêché Said Bouhadja d’accéder à son bureau. L’élection de Mouad Bouchareb a été une simple formalité, puisque les partis de la majorité présidentielle se sont mis d’accord sur ce candidat du FLN.

Malgré cela, Saïd Bouhadja continue de réclamer la présidence de l’APN, considérant que le processus de sa destitution est illégal. Mais le changement opéré semble être irréversible.

Aux festivités du 1er Novembre, jeudi à Alger, c’est le nouveau président de l’APN, Mouad Bouchareb qui a été convié. La page de «Saïd Bouhadja» semble être définitivement tournée. Place aujourd’hui à la précampagne présidentielle. D’ailleurs, les élus regroupés à Alger ont concocté une motion de soutien au président Bouteflika pour un cinquième mandat.

H. A.

 

Comment (27)

    Djazairi Hor
    4 novembre 2018 - 17 h 38 min

    Vous n’avez pas honte ya si ould abbès, vous dites la chose et son contraire, vous vous noyez dans le mensonge au point de tourner au ridicule, les algériens savent tout de vous, vos origines, vos prétendus diplômes, votre faux parcours révolutionnaire, arrêtez, vous êtes la risée de tout le monde, vous avez arrêté de vénérer dieu et l’avez remplacé par boutef à votre âge baraket ehchem, le peuple vous a vomis vous et vos semblables, dégagez.

    Anonyme
    4 novembre 2018 - 16 h 08 min

    Le peuple a écouté le discours de 2012 avec beaucoup d’espoir pour un changement
    En 2018, le peuple attend toujours l’application du discours de 2012
    En 2019, le peuple découvrira que le discours de 2012 n’est qu’un mirage et mensonges

    21
    Argentroi
    4 novembre 2018 - 15 h 33 min

    C’est quoi ça ! Ould abbès qui pousse Bouteflika vers la sortie en relançant à nouveau le fameux tabjnana ( Nos carottes sont cuites ou notre temps est passé) du discours de Sétif où tout le monde a cru que le président de la république allait remettre le tablier.
    En se référant à ce discours, Ould Abbès rejoint donc le mouvement Mouwatana ! Il y anguille sous roche.

    UMERI
    4 novembre 2018 - 12 h 02 min

    Il n’y a pas de quoi être fier, c’est un coup de force, marque de fabrique du F L N, nouvelle version, qui a mis le président de l’A P N, a la porte. C’est une honte, d’avoir recours a de pareils procédés. Le monde entier nous regarde et nous plaint, d’être tombé aussi bas.L’ Algérie mérite mieux, que ces supposés députés, vendus au plus offrant et cela n’augure rien de bon, pour l’avenir de notre peuple..

    lhadi
    4 novembre 2018 - 10 h 36 min

    Et si tout simplement ce griot de la république des copains et des coquins est un salaud ? Au sens que Jean-Paul Sartre donne à ce mot , bien entendu je ne me le permettrai pas : un salaud, contrairement à un lâche, croit son existence indispensable à la marche du monde.

    Cet es en génuflexion, courbé comme il est, brûle de rester dans le jeu politique. Il est prêt à tout pour s’attirer les grâces des puisants du moment.

    Ce qui justifie mon intention d’écrire chose utile à qui l’entend ; ce geste révolutionnaire par excellence : décrire avec exactitude les choses qui arrivent, et laisser à ceux qui le voudront le soin d’en tirer les règles d’action.

    Dans une société, comme la notre, soumise à la seule loi de l’argent, il existe toujours des adorateurs, viciés par les passions tristes, qui décernent un brevet de patriotisme à des serpents qui disent parler pour le peuple afin de mieux l’envoyer à l’échafaud.

    La tâche de ceux qui aiment leur pays autant que leurs parents est de ne rien céder à des hommes qui mettent toute leur intelligence au service des furies de leur cerveau reptilien.

    Il est capital d’étouffer les ennemis intérieurs ; dans cette situation la première maxime de la politique, que je préconise, est de conduire le peuple par la raison ; conséquence de la démocratie appliquées aux plus pressant besoins de la patrie.

    La raison est antinomique avec le sang, que la colère et le ressentiment sont mauvaises conseillères, et que l’on peut, que l’on doit, préférer, malgré tout, l’intelligence au service de l’action plutôt que de faire des clins d’oeil à la force de la baïonnette qui pourrait mettre l’Algérie sur les rails d’un avenir funeste.

    Républicain, je suis comme la majorité silencieuse qui épouse la raison, l’intelligence, le débat, la discussion, la loi.

    Républicain, je veux la justice et la liberté, la liberté et la justice sans jamais sacrifier l’une à l’autre

    8
    1
    Fellag
    4 novembre 2018 - 9 h 12 min

    Si plutot kharrata;n’est pas sétif;tot ou tard vous serez juger et chati le plus sévèrement possible;pour le mal causé a toute une nation innocente

    Ali-Bey
    4 novembre 2018 - 9 h 08 min

    Une nation jeune dirigée par des vieillards corrompus;comment appeler ça une république

    Rayés Al Bahriya
    4 novembre 2018 - 8 h 00 min

    Et l’élection de Bouteflika à l’ A.P.RESIDENCE , correspond au discours : , » Je vous ai compris !!! « .
    L’HAPÉE HAINE , reçois son Bou Machin…par les coups bas…

      Mohamed
      4 novembre 2018 - 9 h 04 min

      Salam aleikoum,

      Et quand est ce que le sieur Ould Abbés sera touché lui aussi par la grâce de « Tab Jnanou » ? Ou est ce seulement pour ses rivaux ?

    Anonyme
    4 novembre 2018 - 5 h 41 min

    Ouyahia et Ould Abbes sont la honte du pays

    12
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 5 h 01 min

    Ould Abbes, ta présence au FLN est une contradiction totale au discours de sétif.
    C’est pour quand le rajeunissement de celui qui lu le discours à SÉTIF.

    12
    Haouari djamila
    3 novembre 2018 - 21 h 16 min

    Je ne sais pas ce pouvoir nous prend pour des débiles. Ould abbes nous parle de laisser le flambeau aux jeunes, mais il se contredit. Pourquoi il reste collet au sommet du FLN.

    DZAIR+
    3 novembre 2018 - 20 h 17 min

    Ni djnen,ni Fellah, vous avez rien laisser,a part d’avoir Sali l’image de notre belle nation, es-ce-que il vous arrive de lire les journaux étrangers,je ne le pense pas,car vous avez pas assez de temps, occupé par les affaires qui rapportent les Euros, si vous aviez juste une goutte de sang d’un vrai combattant,je ne pense que vous auriez fait autant de mal a sa propre patrie, vous avez causes plus de dégâts que le colonialisme et l’intégrisme réunis

    14
    Républicain
    3 novembre 2018 - 19 h 46 min

    Alors Mr Ould Abbes montrez l’exemple. démissionné. Laissez les jeunes post Algérie indépendante accéder et postuler au poste de premier secrétaire du FLN par un vote démocratique et tansparent.

    17
    salah
    3 novembre 2018 - 18 h 22 min

    charité bien ordonnée commence par soi même!!!

    Gatt M'digouti
    3 novembre 2018 - 18 h 19 min

    Mourad Medelci né le 30 avril 1943
    Chakib Khelil né le 8 aout 1939
    Ould Abbes Djamel né le 24 février 1934
    Gaid Salah né le 13 janvier 1940
    Tayeb Louh né le 17 juillet 1951
    Ahmed Ouyahia né le 2 juillet 1952
    Abdelmadjid sidhoum said né le 4 février 1949
    Abdelkader Bensalah né le 17 mai 1942
    Abdelmadjid Tebboune né le 17 novembre 1945
    Abdelmalek Sellal né le 01 aout 1948
    Amar Saidani né le 17 avril 1950
    Abdelkader Zoukh né le 15 novembre 1949
    Etc et la liste est longue !

    Tout ce beau monde ne semble pas respecter et surtout piétinent avec sadisme la loi 16-15 du 31 décembre 2016 modifiant et complétant la loi 83-12 relative à la retraite est publiée au Journal Officiel. Cette loi qui prend effet à compter du 1er janvier 2017 avait été adoptée, à la majorité, par les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) en date du 30 novembre 2016 et adoptée le 21 décembre par les membres du Conseil de la nation.
    Pour s’en débarrasser de ces dinosaures, il y a une solution naturelle et une solution surnaturelle.
    La solution naturelle est que l’Archange Gabriel arrive avec ses légions d’anges et les chasse.
    Je sais, je sais, vous allez me dire que c’est plutôt la solution surnaturelle. Nenni, la solution surnaturelle c’est qu’ils font leurs bagages et partent d’eux mêmes !

    12
      Zaatar
      3 novembre 2018 - 18 h 55 min

      Non mon frère, il n y a ni solution naturelle, ni surnaturelle. Il y a juste la solution du peuple… Si le peuple décide alors toutes les solutions sont possibles. Le problème c’est qu’aucun n’a pu fédérer le peuple derrière une telle alternative qui est de mettre ces dinosaures dehors.

      14
      1
        Gatt M'digouti
        3 novembre 2018 - 19 h 16 min

        Il y aura beaucoup de sang innocent qui sera versé, à moins d’un remake de la gréve de 7 jours, pacifique et chacun chez soi ! Mais ou es le fédérateur?
        Chez ces gens là mon frère, on se ne compte pas!
        Des pauvres bougres journalistes, acteur et footballeur, filmés menottés sortant du tribunal, en boucle pendant 48 heures, sans se soucier de leurs enfants, leurs parents, leurs amis, alors qu’on n’a pas vu ça pour l’affaire de la cocaïne.
        Des véritables délinquants sont filmés à la télé de dos et avec comme identité uniquement leurs initiales!!!!!!

        14
          Zaatar
          3 novembre 2018 - 20 h 12 min

          C’est le seul problème du pays. Mettre dehors ce système. Mettre hors jeu tous ces malpropres. Une fois fait, tout le reste se construit. Et s’il y a de l’intégrité et de l’honnêteté, l’Algérie sera certainement dans le peloton de tête des puissances économiques mondiales. Et Dieu sait que le potentiel existe…

          10
          1
      Terma
      4 novembre 2018 - 0 h 12 min

      Mourad Medelci né: 30 avril 1943 | 75 ANS
      Chakib Khelil né: 8 aout 1939 | 79 ANS
      Ould A. Djamel né: 24 février 1934 | 84 ANS
      Gaid Salah né: 13 janvier 1940 | 78 ANS
      Tayeb Louh né: 17 juillet 1951 | 67 ANS
      Ahmed Ouyahia né: 2 juillet 1952 | 66 ANS
      A. sidhoum Said né: 4 février 1949 | 69 ANS
      A. Bensalah né: 17 mai 1942 | 76 ANS
      A. Tebboune né: 17 novembre 1945| 73 ANS
      Abdelmalek Sellal né le 01 aout 1948| 70 ANS
      Amar Saidani né le 17 avril 1950 | 68 ANS
      A. Zoukh né le 15 novembre 1949 | 69 ANS

      Ensemble ils ont sucé l’Algérie pendant : 874 ANS !
      La moyenne d’âge : 72, 83, presque 73 ANS

      22
      2
        Anti-Zaatar
        4 novembre 2018 - 22 h 17 min

        @ : Zaatar
        Va vendre ta propagande de FITNA dans ton bled le marokistan.
        Tu pu l’infiltré à 100 kilomètres à la ronde.
        Dégage de nos sites algériens le pouilleux.

          Terma
          5 novembre 2018 - 0 h 59 min

          @_Anti-Zaatar
          Je suis vraiment désolé pour l’erreur qui, je ne sais comment cela c’était-il produit, pour avoir oublié de citer le natif d’Oujda, un des notre, qui vous gouverne pendant 20 ans, candidat au cinquième mandat de 5 ans, pour dépasser le Prophète Mohammed, lui qui a régné sur sa Umma un maximum de 23 ans, j’ai nommé :
          Abdelεaziz Bouteflika, né le 2 mars 1937, âge 81 ANS. Au pouvoir depuis 20 ANS (Mars 2019), Candidat pour un nouveau mandat de 5 ans pour détrôner notre Prophète Mohammed, lui qui a vécu 63 ans et a gouverné tout au plus durant 20 Ans. Bien à vous Fliyu, anti-Zaεtar !

          Actualisée, la liste d’en haut donnera ceci :
          Ensemble ils ont sucé l’Algérie pendant : 955 ANS ! Manque 45 ANS pour faire 1 Siècle !
          La moyenne d’âge de vos gouvernants, quand à elle, passera de 72, 83 ANS pour atteindre 73, 46 ANS

    Fellag
    3 novembre 2018 - 18 h 17 min

    Aux secours les dirigeants Algériens; sont atteint d’une épidémie grave;la Mythomanie et l’Alzheimer;ainsi le mongolisme;Mr ould abbès essayez d’avoir juste le minimum de respect envers les chahids;les vrais Moudjahids,et le reste de la population;votre politique c’est le mensonges;la manipulation;les magouilles de toutes sorte;votre personnalité ne ressemble meme pas à un vrai Algérien; Guerrier et humble,a votre age,vous devriez etres sage et respectable;combien de temps,il vous reste a vivre une trentaine d’années une trentaine de siècles;les Pharaons d’Egypte et celui d’Algérie ont crus comme de vivre éternellement;que laissez vous souvenir et histoire a la génération future; WALLOU ,SI UNE CARTE FALSIFIE

    12
    tabjnankoum
    3 novembre 2018 - 18 h 08 min

    L´élection de ould abbes à la tête du FLN ne correspond pas au discours de setif.

    10
    Kahina-DZ
    3 novembre 2018 - 18 h 03 min

    Quel niveau, en plus sans hachma ni walou… C’est Bouteflika qui vous a demandé de cadenasser l’APN ?
    Ould Abbes, tu as quel âge ?? Tu as tardé d’appliquer le discours de Bouteflika.
    DJ-NANEK a encore des raisins amers pour l’Algérie.

    36
    2
    Anonyme
    3 novembre 2018 - 17 h 24 min

    c est vrai au début il y a le Big-ben, les dinosaures après le 8 mai 2012 a ould de nos jours,, il na pas oublier

    Felfel Har
    3 novembre 2018 - 17 h 16 min

    Soit! Alors que ce discours s’applique à tous ceux qui sont atteints de limite d’âge comme lui-même, Bouteflika et les autres septuagénaires, agrippés à leur privilèges indus. En général, ce sont les leaders qui donnent l’exemple. Chiche! Rendez le tablier et laissez la place à une relève qui se montrera à la hauteur pour remettre le pays debout et lui redonner ses lettres de noblesse sur la scène internationale. Plus personne ne nous insultera, tout le monde nous respectera! Ne croyez surtout pas qu’après vous, ce sera le chaos, loin de là. Nous célèbrerons ainsi une nouvelle indépendance, une vraie, que plus personne ne nous confisquera. Encore une fois, Chiche! DEGAGEZ!

    17

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.