Le gouverneur de Sharjah se rachète après avoir insulté les Algériens

sultan Sharjah
Cheikh Sultan Ben Mohamed Al-Qasimi. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le gouverneur de Sharjah (Emirats arabes unis), Cheikh Sultan Ben Mohamed Al-Qasimi, a distingué le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, en sa qualité de «personnalité culturelle de l’année 2018», lors de la cérémonie d’ouverture de la 37e édition de la Foire internationale du livre de Sharjah qui s’est déroulée récemment en présence de plusieurs ministres, écrivains et éditeurs.

Dans son intervention, le gouverneur a indiqué que cette distinction constituait «une reconnaissance du rôle important du ministre de la Culture algérien dans la promotion de la culture et de l’esprit créatif».

De son côté, Azeddine Mihoubi a remercié vivement le gouverneur de Sharjah pour cette distinction, qu’il considère comme «un autre jalon qui s’ajoute au raffermissement des relations fraternelles entre l’Etat des Emirats arabes unis (EAU) et l’Algérie, basées sur la solidarité» et qui enregistrent, selon le ministre, «une amélioration notable et continue, ayant atteint des niveaux élevés en matière de coopération, d’échange et de partenariat».

A travers ces messages codés, les deux parties cherchaient certainement à «tourner la page» de la brouille qu’avaient provoquée des déclarations pour le moins indélicates de ce «prince-mécène» sur l’Algérie et son histoire.

Ainsi, après avoir insulté la Révolution algérienne, lors d’une intervention à Londres en mars 2017, en déclarant que le général de Gaulle «a accordé l’indépendance à l’Algérie pour faire plaisir au président égyptien Gamal Abdel Nasser afin de gagner la sympathie des Arabes», il a récidivé, en novembre de la même année, en écartant indirectement l’Algérie du Salon du livre de Sharjah dont l’ouverture a eu lieu mercredi 1er novembre (tout un symbole) et où notre pays devait participer.

Il vient de se racheter, en acceptant non seulement de visiter le stand réservé à l’Algérie dans ce salon, en se faisant suivre par des cameramen, mais aussi de remettre une distinction au ministre de la Culture lors d’une une cérémonie fastueuse.

R. M.

Comment (63)

    marri
    4 novembre 2018 - 23 h 33 min

    mihoubi a certainement obei aux ordres de son maître et seigneur pour aller tendre la main et recevoir son soi-disant prix en toc de la part de ce chameau. sous Boumediene ce dernier vasal des américains n’aurait pas oser se montrer.

    10
    5
    Mazouzi
    4 novembre 2018 - 20 h 55 min

    Ce chien de sharjah veut se racheter auprès de notre pays après l’avoir insulté, quelle lâcheté et qui va accepté son rachat…ah oui, peut-être que ce Ministre qui n’aurait pas du partir à cette manifestation de ce
    petit nain, mais n’est Boumédienne qui veut.

    23
    10
    MELLO
    4 novembre 2018 - 20 h 20 min

    Je suis Algérien, je vis en Algérie, j’habite Alger , supposé être un lieu d’expression culturelle, mais je n’ai pas vu un quelconque projet culturel ou une manifestation culturelle de ce ministre pour pouvoir être décoré par … un prince d’un pays arabe. Mérite il cette distinction ? L’Algérien à soif de lieux culturels et de lieux de détente, les manifestations se sont rarefiees depuis les années 80 , depuis que le pays s’était engouffré dans le tunel de l’arabisation qui n’en finit pas , mais plus dangereusement il a enfanté d’une mouvance purement terrifiante.
    Ce gouverneur de cette contrée arabique à déjà tiré sa balle sur la révolution , trop tard le coup est parti, les victimes ? Ce sont tous nous autres. Il a beau se racheter , trop tard.

    22
    10
      ZORO
      4 novembre 2018 - 22 h 56 min

      Qu il tire ,une balle ,un boulet,ou une fusee ,a 5000km ils n atteindront jamais l Algerie, le danger pour nous sont ces tireurs embusqués parmi nous qui remettent en cause notre histoire et le nombre de nos chouhadas pour teinter la France a la couleur des peres blancs.
      SigneZORO. …Z….

      12
      10
        C.Q.F.D.
        5 novembre 2018 - 0 h 27 min

        Zoro n’aime pas son frère, mais il n’aime pas non plus celui qui ose lever son petit doigt devant lui!

        Mathématiquement parlant, je cite : «Qu il[s] [les Arabes] tire[nt] ,une balle ,un boulet,[où] une [fusée] ,[à] 5000km ils n atteindront jamais l Algerie », je me demande comment fais-tu pour arrimer ton « l Algerie » à un pays, en discontiniuum, EAU en l’occurrence, distant, je cite : « … 5000km », et laisser les Pères Blancs, qui eux se situent à titre d’exemple à 1362 kilomètres de lui (Distance séparant, à vol d’oiseau, Marseille de Bgayet (Béjaïa). Nous sommes bien tels que l’on est, mais si nous avons besoin de liaison, nos affinités, géographiquement parlant en moins, le sont bien avec les Pères Blancs qu’avec les Djellabas Blanches ! C.Q.F.D.

        10
        3
        MELLO
        8 novembre 2018 - 20 h 50 min

        Décidément, il existe des personnes qui parlent d’histoire. Cette histoire d’Algérie qui fut maintes fois occultée et déviée . Vous donnez tous du grain à moudre à ces monarchies arabistanes qui se permettent des OUI ou des NON envers NOTRE pays AMAZIGH. Sachez qu’ils ne veulent pas de vous.

    Bouzorane
    4 novembre 2018 - 19 h 05 min

    « ….en déclarant que le général de Gaulle «a accordé l’indépendance à l’Algérie pour faire plaisir au président égyptien Gamal Abdel Nasser afin de gagner la sympathie des Arabes»!!
    En quoi cela peut-il choquer un Mihoubi notoirement connu pour son baathisme pro-egyptien et pro-nacer???

    20
    9
      Anonyme
      4 novembre 2018 - 19 h 30 min

      De Gaule ne voulait pas de l’Algérie : « Essayez d’intégrer de l’huile et du vinaigre. Agitez la bouteille. Au bout d’un moment, ils se sépareront de nouveau. Les Arabes sont des Arabes, les Français sont des Français. Vous croyez que le corps français peut absorber dix millions de musulmans, qui demain seront vingt millions et après-demain quarante? Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et les Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherez-vous de venir s’installer en métropole, alors que le niveau de vie y est tellement plus élevé? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées. »

      7
      15
        Selecto
        5 novembre 2018 - 0 h 52 min

        Bouzorane avait raison car la France voulait la France mais sans ses habitants les Algériens et elle avait un plan pour ça qui datait de 1830.

        3
        2
          Selecto
          5 novembre 2018 - 5 h 17 min

          La France voulait l’Algérie sans les Algériens.

          4
          3
    Sale djeule
    4 novembre 2018 - 18 h 27 min

    …. juste avant de nous planter encore un couteau dans le dos dans quelque temps. Qui veut parier?

    29
    4
      Anonyme
      4 novembre 2018 - 19 h 26 min

      La pomme empoisonnée

      11
      5
    ZORO
    4 novembre 2018 - 18 h 08 min

    je peux etre d accord avec vous sur plusieurs points concernant ce CHEB3A JDIDA,surtout concernant l atteinte a notre revolution ,mais j aurai aime que votre amour de la patrie et votre respect aux chouhaddas
    a travers vos propos contre ce roitelet soient aussi virulents contre celui (AIT HAMOUDA noureddine) qui a reduit le nombre de nos chouhadas a 400000 assassinant plus d un million pour une seconde fois, chiche il est encore temps de le faire mettons les dans un sac poubelle pour l honneur et la memoire de nos chouhadas.
    SIGNEZORO…Z…

    11
    27
      révolté
      4 novembre 2018 - 19 h 01 min

      Loin de vouloir Faire de Mr Ait Hamouda un Saint,il demeure pas moins qu’il est le fils du héro Colonel Amirouche .ses propos ne visent pas à diminuer de l’importance du combat des Algériens pour leur dignité et l’ indépendance , étant lui même orphelin suite a la mort de son père au champs d’honneur. il appartient à l’ONM et au ministère des Moudjahidine de le contre dire et communiquer le nombre exact des martyrs et de moudjahidines.ce dernier chiffre est contesté par plus d’un et ce qui explique l’absence de volonté d’écrire la véritable histoire de cette révolution pour savoir qui est et qui faisait quoi et dans quel camps il était durant cette période.d’ailleurs l’accueil réservé aux chefs d’états et ministres français notamment depuis 1999 ,dont les baisers de mains, renseigne bien sur la place de notre histoire dans l’esprit et la mémoire de certains hauts responsables.

      12
      5
        ZORO
        4 novembre 2018 - 19 h 42 min

        Caien a tué son frere Abel,il fut le premier assassin ,le fils de Noe s enteta a suivre son pere il fut englouti par les eaux ,ENNAR Djib ermaad comme on dit chez nous et toi .Révolté de derniere heure comme tous ces pouces qui se ploient , cessez vos accobaties de cirque pour disculper un assassin d un million de chouhaddas ,nous voyons qu il a quitte le camp de son pere pour rejoindre celui des gens de la tribu haineux des arabes et des musulmans depuis que la France les a formaté .
        SigneZORO. ..Z…..

        9
        17
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 18 h 07 min

    Toute la dignité d’un peuple qui est bafouée

    16
    1
    Alfa
    4 novembre 2018 - 17 h 47 min

    Je me rappelle du temps d’un certain Président, par qui l’humiliation est arrivée, que son ministère de tutelle avait annoncé la bonification de l’allocation touristique à 1000FF pour quiconque se rendrait à l’étranger. Les Algériens étaient bien entendu fier de cette déclaration qui stipule que l’allocation allait être augmenté de 320FF à 1000FFF. C’était bien entendu avant l’arrivée de l’EURO er c’était dans tous les journaux. Curieusement après l’annonce du Brizidan et je cite; MAINTENANT L’ALGÉRIEN EST FIER DE VOYAGER AVEC UNE TELLE SOMME D’ARGENT. La réponse n’avait pas tardé à venir. Écrite en lettre capitale dans une revue française névralgique, hostile bien entendu comme toujours à tout ce qui est Algérien, qui était lui aussi fier de l’annoncer aux Français: JE NE SAVAIT PAS QUE LA FIÉRTÉ D’UN ALGÉRIEN VAUT 1000FF. Alors ce n’est pas curieux ni un lapsus de la part de ses Chameaux d’orient de nous insulter de la sorte parce que l’Algérien s’insulte lui même en se rabaissant au plus vil que lui.

    15
    6
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 17 h 26 min

    En 1999 Bouteflika est rentré avec ses pingouins. Depuis, l’Algérie est malade.

    31
    8
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 17 h 10 min

    ARFA3 RASSEK YA BA est devenue HABET ( baisse) RASSEK YA BA
    (…)

    33
    7
    marekchi
    4 novembre 2018 - 17 h 00 min

    Minus ce pegoin. Alors il n’y a pas de quoi s’en faire.

    14
    4
      Des Judas
      4 novembre 2018 - 21 h 13 min

      Ah non, Marekchi, soyez prudent, pas de confiance. Ces pingouins pourris sont pleins de fric ££££ $$$$ €€€€ et ils peuvent se payer des mercenaires.

      2
      1
    Kamel
    4 novembre 2018 - 16 h 54 min

    « Il vient de se racheter en acceptant de visiter le stand de l’algérie »… Comme quoi ce pinguoins n’a pas tord de mépriser les algériens du moins certains algériens qu’on peut acheter avec une visite de leur strand après les avoir copieusement insultés aux yeux du monde.

    Comment un pays peut il être respecté quand sa population n’est pas respecté à commencer par cette situation ubesque ou un homme invalide qui n’a probablement plus sa tête gouverne un pays sur une chaise roulante.

    21
    3
    ATHRZINE
    4 novembre 2018 - 16 h 48 min

    J’ai tant cherché sur la fraternité qui me lie à ce monde bédouin que mon pays trouve sa place parmi eux ,franchement je me suis étonné de quoi s’agit-il qu’on m’appelle frère …Je ne ressemble à eux ni de pret et ni de loin ,je ne trouve en moi aucun trait m’indiquant le moindre rapprochement génétique ,aucun .On parle de la culture avec des gens incultes et déculturés ,une peuplade qui demeure toujours dans ses traditions abjectes et inhumaines ,une populace sans aucun brin de civilisation depuis la création .Je ne suis pas des leurs et je n’accepte pas qu’ils soient des notres ,nous sommes ce que nous sommes et surtout nous voulons jamais devenir ce qu’ils sont ,qu’ils nous laissent en paix .Insulter la révolution algérienne par un connard sans nom ,un buveur de pisse de chamelle ,un ignorant des plus ignares de la planète a pu dénigrer la bravoure amazighe algérienne ,notre combat notre fierté de chasser le colonialisme français .Aujourd’hui viendra le chamelier bédouin critiquer mon père tombé au champ d’honneur arme à la main .On a marre d’eux ,on veut plus d’eux ,nous sommes juste algériens pas plus ,je le dis fortement ne sont pas mes frères oui je le dis et je le redis encore ,mes seuls frères sont des algériens tout court .

    26
    Sabrina-DZ
    4 novembre 2018 - 16 h 45 min

    LES ROIS de la révolution de 1954 n’attendent rien d’un singe qui s’appellent Cheikh Sultan Ben Mohamed Al-Qasimi ( voir photo). LES ROIS DE 54 ne veulent regarder en bas, la tête restera haute mais sans les minables mihoubis

    26
    1
      Apache
      4 novembre 2018 - 18 h 49 min

      Remplacer « Cheïkh » par « Singe ». Ce serait plus juste.

      9
      1
      Sabrina-Dz
      4 novembre 2018 - 19 h 04 min

      C’est vrai !! Çà devient:
      LES ROIS de la révolution de 1954 n’attendent rien du singe Ben Mohamed Al-Qasimi ( voir photo) et sa tribu des primates.

      9
      1
    Algérienne-DZ
    4 novembre 2018 - 16 h 02 min

    Ce gouverneur au ventre de gargantua sans cervelle n’a pas encore demandé ses excuses au peuple Algérien.
    Mihoubi ne représente pas l’Algérie, il représente juste sa petite personne vide de la fierté algérienne.
    Que ce gouverneur aille au diable, minable esclave de ses maitres occidentaux.
    Un minable gouverneur riche arriviste qui ose insulter un peuple de grande culture qui a marqué histoire. Le monde à l’envers.

    77
    1
    RÉVOLTÉSDz
    4 novembre 2018 - 15 h 44 min

    Le pays se vend à 1 dollar
    Mihoubi, ne commets surtout pas l’erreur de dédier ton cadeau empoisonné au peuple Algérie que tu a trahi.
    Tu dois disparaitre de notre champs de vision

    75
    2
    Felfel Har
    4 novembre 2018 - 15 h 40 min

    Les abominables hommes des sables ne savent faire que ça, retourner leur veste, enfin je veux dire leur djellaba. C’est pour celà que le monde ne les respecte pas, qu’il les humilie en les plumant comme des pigeons. Si l’Algérie ne veut pas être associée à ces volatiles, elle doit éviter de trop s’afficher en leur compagnie, sinon, elle se verra traitée de la même manière. Avec mépris!

    26
    3
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 15 h 30 min

    Nos responsables ont vidé l’Algérie de toute odeur de dignité

    59
    3
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 15 h 29 min

    Bassesse bassesse bassesse trahison trahison trahison trahison trahison trahison trahison
    Mihoubi tu dois partir. Assez d’humiliation comme ça

    53
    1
    révolté
    4 novembre 2018 - 15 h 25 min

    Cette distinction ne vaut rien de la part de ces collaborateurs des anglais ,Américains et des israéliens qui ont vendu leurs âmes aux diable en contre partie de leurs intronisations comme petits émirs aux service de leurs maitres et qui ont un complexe d’infériorité envers les peuples qui ont arraché leurs indépendance armes à la main et tête haute et pas au prix de soumissions honteuses..la révolution Algérienne a écrit sa glorieuse histoire avec le sang de ses martyrs tombés au champs d’honneur sur les hauteurs de Djurdjura,des Aures et de l’Ouarsenis.elle a la reconnaissance et l’admiration des John Kennedy, Nelson Mandela,Ché Guevara,Mao Tse Tong,Fidel Castro,Général Giap,Ho Chi Minh,Nehru,Hugo Chávez,Khomeini et beaucoup d’autres héro à travers le monde .recevoir une distinction de la part de ces traitres ,lâches et ignorants constitue un déshonneur pour celui qui l’accepte et prete à douter de son patriotisme.

    22
    3
    Nasser
    4 novembre 2018 - 15 h 18 min

    A LIRE
    Les « Etats arabes » otages de leur « Ligue » : entre l’immobilisme, la subordination et l’attrape-nigaud
    .
    EXTRAIT:
    Depuis sa création en 1945 par sept pays arabes, dont la Syrie, la « Ligue des États arabes » a pour objectif d’unifier la « nation arabe », de défendre les intérêts des États membres, de faire face à toute ingérence des puissances dans la région. Elle se voulait aussi une force de proposition et d’impulsion. Mais les divergences sont telles que ses actions et initiatives, même de paix, restent au mieux à effets modestes. Les 22 États membres connaissent des divisions liées aux vicissitudes des relations dues à la nature de leurs systèmes politiques souvent antinomiques.

    Deux visions politiques s’affrontent à ce jour. L’une « pro-occidentale » que mène l’axe monarchique, l’autre plus indépendantiste que mène l’axe républicain…….. SUITE (tapez le titre sur google)

    11
    2
    ALGÉRIENS
    4 novembre 2018 - 15 h 17 min

    Nous demandons la démission de tout le ministère de la culture (…)

    57
    2
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 15 h 15 min

    Où es tu ya GAID SALAH
    L’Algérie se fait humilier le 1er Novembre. par qui, par ceux qui ont allumé la decennie noire.
    On ne veut plus de ce sinistre de la honte.Mihoubi dehors

    50
    1
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 15 h 14 min

    Ce bédoin est rusé, au sens tordu du terme, il va nous dévorer. Comparable aux autres son but est arrêté par ailleurs.

    16
    2
    Tinhinane-DZ
    4 novembre 2018 - 15 h 10 min

    Je suis une Algérienne fière de mes racines, de mon Algérianité, de notre révolution et de notre patrimoine historique/culturel..je suis fière de la fierté des vrais Algériens et Algériennes
    Mais j’ai eu honte honte honte quand j’ai vu la posture humiliante de Mihoubi en face de celui qui a osé insulter le peuple Algérien et sa révolution.

    (…)

    54
    2
    Kassaman
    4 novembre 2018 - 14 h 51 min

    Je vois ce geste comme une soumission de la part de ce gueux auto proclamé sultan, notre diplomatie comme à son habitude a travaillé dans l’ombre.
    Bien sûr personne n’oubliera l’insulte faite à notre révolution, à notre histoire, mais rira bien qui rira le dernier…

    48
    3
      Précision
      4 novembre 2018 - 19 h 04 min

      Au contraire,Boutflika et bien d’autres responsables sont tenu par les responsables des Emirats par leurs biens cachés chez eux, comme font les Français d’ailleurs.
      Quant a notre diplomatie, n’est pas Lamamra ou Benyahia qui veut.

      14
    Borfayor Lewwel
    4 novembre 2018 - 14 h 40 min

    Tout l’argent du pétrole et du gaz sous les pieds de ces ignarissimes vomissures humaines ne pourraient le racheter à mes yeux. Mais c’est la faute à notre pouvoir maudit. Il y a 50 ans aucun algérien n’était conscient de l’existence même de ces pays microscopiques, et maintenant grâce aux efforts de dépersonnalisation et d’acculturation de nos illustres gouvernants, voilà que si un obscur roitelet du désert d’Arabie éternue ça a des répercussions sur nous !

    25
    3
    DYHIA-DZ
    4 novembre 2018 - 14 h 38 min

    Oui, il faut bien récompenser les pseudo-Algériens qui acceptent des récompenses imaginaires… des décoration humiliantes pour l’Algérie et son peuple.
    Oui, Il faut récompenser Mihoubi le vendeur de notre patrimoine culturel au Makhzan. FOUTAISE …

    Que des traitres que des traitres, RAS LE BOL.

    78
    4
    Kahina-DZ
    4 novembre 2018 - 14 h 34 min

    C’est La Honte Totale…
    La fierté Algérienne n’existe plus… Tout le monde nous insulte, et nos représentants sont toujours prêts à faire des courbettes à ceux qui nous insultent. L’Algérie de 2018 est une catastrophe.
    Ce Chamelier, bétail mangeur de dollars, a insulté notre révolution ( le peuple Algérien)…Et se donne le droit de nous insulter encore une fois un premier Novembre 2018..Le choix de la date n’est pas fortuite.
    Tant que les sans dignité de la trempe de Mihoubi représenteront l’Algérie, Le dollar l’emportera sur l’amour de la patrie. Le pays est foutu….

    96
    5
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 14 h 17 min

    j’ai fais un rêve cette nuit un peu particulier, des Algériennes et des Algériens qui sont sorties en masse pour fêter l’indépendance de notre pays dans une atmosphère monochrome chaotique mais bonne enfant et pleine de joies, du coup le rêve bascule sans transition et en couleur sur un concert de musique organisé sur la petite scène de l’hôtel Sheraton au club des pins qui fait face au port de Sidi Fredj avec pour duo deux chanteurs emblématiques, David Gilmour et Roger Waters pour un subliminal live at Algiers. Magnifique sensation au réveil puis juste un peu déçu de voir que ce n’était qu’un rêve. Qui sait ?

    31
    5
    Abou Stroff
    4 novembre 2018 - 14 h 08 min

    « Le gouverneur de Sharjah se rachète après avoir insulté les Algériens » titre R. M..

    en effet, quand « on » patauge dans la m…. jusqu’au cou, « on » se rassure comme on peut.

    19
    4
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 13 h 55 min

    «une reconnaissance du rôle important du ministre de la Culture algérien dans la promotion de la culture et de l’esprit créatif» du bédouinisme et de la vulgarisation de la pisse de chamelle.

    25
    4
    Anonyméa
    4 novembre 2018 - 13 h 47 min

    Très honnêtement AP sommes nous censés sauter de joie ou rentrer en transe par une distinction de ce gouverneur dont le nom et les titres sont plus long que sa ville, ou que son île. Ces proclamés cheikhs ou emirs ou je ne sais quoi ne sont que des nains aculturés, et on devrait être aux anges parce qu’il a distingué notre ministre de la culture. Je ne sais pas si notre se sous-estime ou s’il estime un peu trop les autres.

    15
    2
    le Terroir
    4 novembre 2018 - 13 h 32 min

    Ces bédouins ont toujours été des pirates dans le Gulf ou des pillards du désert. En 1960, ils n’avaient même pas de villes, juste des villages de pécheurs de perles et du houte. Ils avaient aussi du soda Camel pétillant pour se rafraichir… Ils osent se comparer, dénigrer, insulter un peuple de guerriers, un peuple fier de son indépendance. Par contre eux font toujours appel à sa très gracieuse majesté pour survivre et, à la maison blanche. Ils resteront minables. Pauvre Azzedine….

    22
    2
    Cheikh Hamdane
    4 novembre 2018 - 13 h 20 min

    Qu’ils tournent la page entre eux mais le peuple est vigilant des comploteurs Imaratis. Ces micros États parasitaires au proche Orient..

    14
    2
    Nasser
    4 novembre 2018 - 12 h 40 min

    La Ligue arabe est un attrape-nigaud
    L’Algérie doit trouver un moyen pour la quitter!

    28
    2
      Le Berbère
      4 novembre 2018 - 14 h 12 min

      Pour quitté la ligue des  » Kharabes  » il faut avant tout revoir complètement de A à Z l’histoire triples militaires de notre pays et surtout d’arrêté de mentir sur un peuple complètement déboussolé à force de fourguer de tas de sonneries de genre ( On est arabes, on est un pays arabe, les algériens sont originaires de Yémen , On est des descendants de prophète Mohammed ( SBL) ou de prophète Cozbiche Bichebiche ou je ne sait pas qui ) .
      Ceux qui qui ont insultés nos valeureux combattants de la glorieuse révolution ne méritent même un petit geste d’amitié ou de respect de la part des Algériens.
      Ps: j’étais toujours déçu par nos ministre de la culture , que ce soit ce Mihoubi ou l’autre … ( Toumi, ou Labidi ) se sont tous des ministres de l’inculture ! ..personnellement, ces gens-là ne représente pas !

      22
      4
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 12 h 37 min

    En plus il fait dans la récidive!
    Donc il se fout de notre gueule !
    Nos politiciens ne sont pas forts!

    20
    3
    UMERI
    4 novembre 2018 - 12 h 28 min

    Nous n’avons pas besoin d’excuses d’un « Caméléon » ces bédouins, nous connaissent bien et nous les connaissons très bien. Plus on s’éloigne d’eux, mieux on se porte. Notre ministre de la culture, qui a agit intelligemment, dans l’affaire de la statue d’Ain El Fouara de Sètif , n’avait pas à traiter cet enturbanné de frère, car tout nous sépare, historiquement, géographiquement et même religieusement, puisque nous n’avons pas le même regard sur l’Islam.

    37
    2
    Lghoul
    4 novembre 2018 - 12 h 03 min

    Les arabes comme notre ministre d’une culture absente, sont simplement convaincus qu’ils se moquent l’un de l’autre. Ils passent leur temps pour justifier qu’ils font quelque chose. Comment parler de culture quand tout est haram ? Leur seul « espace culturel » n’est que la recitation du coran toute l’annee avec des heures supplementaires durant le ramadan. De la creation a l’innovation jusqu’a la lecture et les films, tout est entre les mains d’allah. Le reste est entre les mains de chitane. Faut juste suivre la recette et sa procedure.

    26
    5
    Brahms
    4 novembre 2018 - 11 h 26 min

    L’affaire Khassoggi a mis KO cette secte AL SAOUD. Cependant, la secte bosse sur le projet (NEOM) qui se chiffre à 500 milliards de dollars donc il va y avoir pas mal de postulants qui vont venir pour avoir une part du gâteau. Cette sera donc vite oubliée face aux paquets de dollars sonnants et trébuchants.

    16
    1
    DÉGAGE
    4 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Ces bédouins du moyens orient changent de façades et d’élocution aux gré des événements qui les touches.
    Quant ils ont où auront besoin de vous incessamment sous peu ils vous glorifient en vous passant la pommade.
    Le cas contraire ils vous dégomme.
    Regarder ceux qu’ils font au pauvre peuple du YÉMEN.
    La plus grande catastrophe humanitaire de l’histoire de l’humanité et nul ne trouve rien à redire au saoudiens et aux Émirats Arabes Unis.
    Circuler ici ont tuent sans état d’âme.
    Ces bédouins monarques sont des fourbes dans l’âme et ils le demeureront c’est dans leurs gènes.
    Que des paroles dépourvu de bonne intentions.

    40
    2
    Iwen
    4 novembre 2018 - 10 h 59 min

    Elle est triste la réalité politique! On se doit de serrer la main de n’importe quel « tordu » du camps d’en face afin de préserver ses intérêts!
    refuser de serrer la main de ce chèque avec provision, de ce type, c’est la même chose que de serrer la main de la douce França avec qui nous avons fait la guerre et pour des raisons politico-Economique nous continuons à lui serrer la patte! Il ne se sont pas bousculer, nos hommes, pour aller serrer la paluche à ce gros  » CHEQUE » !
    .. .C’est come ça! C’est la politique !

    21
    1
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 10 h 45 min

    On a pas besoin de leurs excuses à ces bouffons, de vrais gueules d’hypocrites !! Ils n’ont aucun gramme de sympathie pour les Algériens. Cette mascarade pour se racheter n’est juste qu’une manière de se donner de l’importance et d’étaler leurs richesses. Ils n’ont aucun pouvoir, ils sont à la solde des Américains et des sionistes. Ils n’ont aucune crédibilité, ils souffrent d’un complexe d’infériorité surtout vis-à-vis des algériens qui ont mené une guerre d’indépendance: de vrais hommes. Ils n’ ont dans leur palmarès que le mensonge , la trahison et l’hypocrisie c’est tout ce qui constitue ces royaumes. Ces familles prédatrices qui passent leur temps à se pavaner en djellaba. Honte à eux !!!

    29
    2
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 9 h 12 min

    Il faudra tout faire pour quitter la ligue arabe et ne rien avoir à faire avec ces individus. Si ce gouverneur pour x raisons devait avoir une révolution colorée à ses trousses, il aura alors le temps de comprendre que nous en serons très contents. C’est quoi ces gugusses ? Mais on s’en f… de leur avis.

    41
    2
    Apache
    4 novembre 2018 - 8 h 51 min

    Qu’avons nous fait au bon Dieu pour qu’il nous donne de tels dirigeants? Ce Mihoubi n’airait jamais dû accepter de toucher la main à ce buveur de pisse de chameau pour ses insultes à l’encontre de notre Révolution , de notre peuple et de notre pays. C’est la seule manière de lui montrer notre mépris à son égard et à ses semblables. Ce vassal des Américains ne peut que réver d’avoir un jour, la fierté et le sens de l’honneur d’un fils du peuple algérien, hormis nos dirigeants qui n’arrêtent pas de s’abaisser devant des crétins comme cet émir. D’ailleurs notre pays aurait dû refuser de participer à cette foire du livre dans ce pays de chameliers

    62
    4
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 8 h 33 min

    Encore ce va nu pieds de gouverneur de Sharjah alias the walking dustbin ou pour les intimes poubelle marchante. Notre ministre aurait pu dire non merci..et aurait pu lui demander des excuses au peuple algériens. mais étant donner nos ministre veulent un jour s installer chez leur cousins les zarabes ..alors ils se taisent…bon dieu donne du courage à nos ministre de dire non et d être fidèle à mon pays…au diable Sharjah et au diable cette poubelle marchante..regardez son ventre plein de riz.. juste déchet de la terre..salam et vive mon pays l algerie

    44
    4
    Aldjazairi
    4 novembre 2018 - 8 h 24 min

    … je livre .. mon sentiment sur tout ce qui porte atteinte à la dignité de ceux qui sont morts pour que je puisse être LIBRE et préserver ma DIGNITÉ et celle de mes Enfants . Ce Gnome ignare et inculte ,fait sultan par ses maîtres éternels ( les sionistes english ) sur l équivalent d un quartier d une de nos villes , s est encore une fois permis , avec la permission d un gouvernement à la recherche du moindre satisfecit ( même celui d un portier d hôtel étranger ) , de nous enfoncer dans l indignité : il vient de montrer comment « acheter » la béatitude d un pays qu il a insulté de la pire des manières . Hasbounallah !!!!!

    35
    2
    Gatt M'digouti
    4 novembre 2018 - 7 h 40 min

    La descente aux enfers continue pour ce peuple qui ne mérite pas ça ! On a atteint les profondeurs et les abysses du déshonneur avec ce prix dérisoire de la part d’un émir insignifiant d’un état esclavagiste.
    «Personnalité culturelle de l’année 2018»? rien que ça ?
    A 1 000 DA on a le choix, soit se payer une place au Palais de la Culture Moufdi Zakaria et l’Opéra d’Alger pour assister aux éliminatoires du prix Cheikh Abdelkrim Dali ou s’acheter un poulet pour nourrir sa famille un jour.
    Les livres se vendent entre 2 000 et 4 000 DA et restent inaccessibles.
    A l’époque de feu Houari Boumediene, lors des foires, le livre était subventionné par l’État à un tel point que des Français venaient de France pour s’acheter des encyclopédies à 1 000 DA. Les salles de cinéma et de théâtre affichaient plein tout le temps et les concerts de notre musique du bled foisonnaient partout.
    Politique planifiée : Éducation médiocre et écoles de l’indigénat, inaccessibilité au savoir et à la connaissance et maintien du citoyen dans l’ignorance totale.
    Au risque de me répéter, je suis resté sans voix quand ma toute dernière un jour m’a demandé : Papa c’est quoi un cinéma?

    45
    3
    CHAOUI-BAHBPUH
    4 novembre 2018 - 7 h 21 min

    Le minisre de ma culture des légumes, il est devenu un soumis des traitres du golfe, aux mepris de son histoire de sa culture et de son histoire, une insulte et humiliation à la veille du 5ème mandat d’un homme malade, que ce clan pilote aux mepris les plus elementaires de son Histoire, de saculture, de son passé etsa fameuse Hitoire avant l’existance de ces boîtes de thon de fabfication sionistes pro-Occidentales, pauvre Algerie tew enfants te soldent pour une medaille de bronze, offerte à ce ministre de l’inculture, où bien y-t’un cheikh où un chèque à plusieurs zéros derrière ce chiffre …

    34
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.