Le chef de l’Etat procède à un vaste mouvement dans le corps des chefs de daïra

Mouvement chefs
Le président Abdelaziz Bouteflika. D. R.

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé, samedi, à un mouvement dans le corps des chefs de daïra, des directeurs de la réglementation et des affaires générales, des directeurs de l’administration locale et des inspecteurs généraux de wilayas, indique un communiqué de la présidence de la République.

«Ce mouvement, qui vient suite au dernier mouvement décidé dans le corps des walis, des walis délégués et des secrétaires généraux de wilayas, comprend des mutations et de nouvelles nominations dans ces fonctions supérieures», précise la même source.

Concernant les nouvelles nominations, ce mouvement «consacre, notamment, le principe d’intégration des jeunes cadres de différentes régions du pays et leur encouragement à l’occupation des postes d’encadrement ainsi que la promotion de la femme dans l’exercice des postes de responsabilité au sein des collectivités locales. A ce titre, 15 femmes ont été promues dans ces fonctions supérieures», ajoute le communiqué.

En ce qui concerne les chefs de daïras, il a été procédé à la mutation de 92 chefs de daïras et à la promotion de 64 cadres pour la première fois dans une fonction supérieure.

S’agissant des directeurs de la réglementation et des affaires générales, il a été décidé de muter 6 directeurs et de promouvoir 7 cadres dans cette fonction.

En ce qui concerne les directeurs de l’administration locale, il a été procédé à la mutation de 5 directeurs et à la promotion de 9 cadres dans cette fonction.

S’agissant, enfin, des inspecteurs généraux de wilayas, il a été procédé à la mutation de  3 inspecteurs généraux et à la promotion de 9 cadres dans cette fonction.

R. N.

Comment (13)

    anonyme
    4 novembre 2018 - 23 h 44 min

    vous voyez un chef d’état vous.?

    MELLO
    4 novembre 2018 - 19 h 33 min

    Mais en fait, que valent tous ces chefs de Dairas dans ce paysage administratif du pays ? C’est ce jumelage administratif qui nous lie à cette France qui continue à régenter toute notre organisation. Honnêtement, qui pourrait me donner l’utilité de ces chefs de Dairas ?. Puisqu’enfin, l’administration à jugé utile d’attribuer le passeport,la carte d’identité, le permis de conduire et la carte grise à l’APC, mais alors que reste t il à la Dairas. Biensur que nombreux sont ceux qui diront que le chef de Daira reste un fil de cette toile d’araignée tissée par le pouvoir en place pour museler le citoyen, des salaires et des prises en charge sur le dos du contribuable. Cessez , s’il vous plaît, tout ce cinéma, puisque nous avons les APC et les APW , pourquoi avoir les chefs de Dairas et les walis ? Le président d’APC et le président d’APW sont les seuls responsables devant la population , donnez leur des initiatives de gestion.

    Lghoul
    4 novembre 2018 - 19 h 10 min

    Comment pourra t il le faire et pour quelle raison va t il le faire ?
    Mais je crois qu’ils s’adressent a des tubes digestifs en periode de constipation. Quand on bouffe tout et n’importe quoi a travers ould abass et co., tout stagne.

    2
    1
    lhadi
    4 novembre 2018 - 18 h 14 min

    Je compatis à la souffrance du citoyen Bouteflika et lui souhaite du fond du coeur un prompt rétablissement.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    7
    4
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 18 h 04 min

    Continuez votre danse des chaises stériles

    6
    2
    DZAIR+
    4 novembre 2018 - 18 h 00 min

    Toutes une révolution et des millions de victimes;juste pour une scène théatrale écrite et réalisé par les faux combattants qui ont confisqué le pouvoir;je n’aimerais pas etres a la place de certains y compris le président de certains Algériens

    4
    2
    L'ADDITION
    4 novembre 2018 - 16 h 13 min

    Du sang jeune .
    Du sang neuve.
    Et surtout des gens sortie de grandes écoles avec de vraies diplômes.
    Des technocrates confirmés .
    Les autres illettrés qui occupés ces fonctions ils faut leurs envoyées les contrôleurs du fisc pour un épluchage de fond en comble de tous leurs biens immobiliers , comptes en banques à l’étranger et en algérie avec 10 % de ristournes pour tout ce qu’ils les délateurs de l’étranger concernant leurs patrimoines financiers et immobilier en dehors de l’Algérie.
    Les compteurs à zéros pour tout le monde aillant occuper une fonction où ils avaient à gérer de l’argent public.
    Ça aura pour avantages de données à réfléchir aux nouveaux qui occuperont la place de ces anciens opportunistes incompétents pour une grande partie d’entre eux.

    Anonyme
    4 novembre 2018 - 15 h 49 min

    Laissez le président se reposer. Tout le monde sait qu »il ne peut rien faire.
    Les images lors de sa sortie le 1er novembre sont une attestation de son état de santé.
    Le peuple l’a vu et a bien compris qu’il n’a pas de président.

    28
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 14 h 21 min

     »…ainsi que la promotion de la femme dans l’exercice des postes de responsabilité au sein des collectivités locales. A ce titre, 15 femmes ont été promues dans ces fonctions supérieures», ajoute le communiqué. »

    Je plains ces femmes qui vont travailler avec les charlatans religieux
    Peut être aussi que c’est mieux d’avoir ces femmes devant les urnes en 2019

    6
    1
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 13 h 58 min

    Il nomme même les chefs de daira et les maires aussi ? Quelle omniscience! C’est normal qu’il veut briguer un cinquième mandat.

    5
    1
    Zaatar
    4 novembre 2018 - 8 h 49 min

    Après ce que l’on a vu dans la vidéo du premier novembre montrant le chef de l’état se faire serrer la main par quelques personnalités, je doute que ce soit le chef de l’état lui même qui a procédé à ce mouvement dans le corps des chefs de daïras…

    16
    1
      Abou Stroff
      4 novembre 2018 - 14 h 12 min

      mister Zaatar, je vous salue!
      ces gens là nous prennent vraiment pour des rigolos. et comme je ne crois guère à une évolution positive, il me parait nécessaire d’envisager, dans le futur proche, un voyage interstellaire grâce à l’ascenseur spatial du grand minaret de la grande mosquée du grand fakhamatouhou.

      5
      4
        Zaatar
        4 novembre 2018 - 14 h 37 min

        Cher Abou Stroff je vous salue,

        Justement, vous avez parfaitement raison, et les derniers essais de l’ascenseur spatial sont en cours. Il ne tardera pas à être fonctionnel… les premières places sont déjà en vente et il y a déjà bousculade et la vermine apparemment est aux premiers rangs…

        5
        2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.