Le Canada lance un programme pour recruter 40 000 Algériens en trois ans

Trudeau trois ans
Justin Trudeau, Premier ministre canadien. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le gouvernement candien vient d’annoncer, dans le cadre de l’émigration, la création de 40 000 postes à pourvoir pour les Algériens pendant trois ans, de 2019 à 2021. Un programme qui vise à répondre aux besoins de ce pays en matière de travailleurs et d’experts dans divers secteurs, les Canadiens étant peu disposés à exercer certaines professions en raison du vieillissement de leur société.

Cette annonce fait suite à la décision prise par le gouvernement canadien d’abolir le système de loterie pour les parents ou grands-parents étrangers souhaitant rejoindre leurs enfants immigrants dans ce pays. Ce système appliqué lors de la modification du système de regroupement familial en 2017 a suscité le mécontentement de nombreuses familles dont les enfants ou les parents sont établis au Canada. Il a été aboli dans le but de réformer et de «rendre le processus de sélection plus transparent» et d’«aider les familles à vivre, travailler et prospérer ensemble au Canada», comme l’a justifié le gouvernement de Justin Trudeau.

A noter que le Canada cible les immigrants francophones, notamment des pays comme l’Algérie, afin de maintenir l’équilibre démographique entre la population francophone et son homologue anglophone.

Le Canada rivalise avec les pays d’Europe, notamment la France, pour attirer les compétences et cerveaux algériens. Alors que, traditionnellement, les médecins et plus généralement les personnels du corps médical algériens sont attirés par la France, pour des raisons de proximité et d’adaptation.

L’Association des praticiens de la santé publique en Algérie a recensé la présence de plus de 10 000 médecins en Europe. Aujourd’hui, plus de 3 000 médecins algériens exercent et vivent en Amérique du Nord, et notamment au Canada.

R. M.

Comment (103)

    Canadien_DZ
    8 novembre 2018 - 18 h 07 min

    Il y a plus de 60,000 Algériens déjà établis au Canada dont la plupart sont en chômage …. pourquoi ne pas employer ceux-là pour commencer …. des algériens qui exercent dans le corp médical au Canada avec leurs diplômes Algériens????? Foutaise…..Si vous avez des doutes pourquoi ne pas demander à vos familles et connaissances qui sont au Canada pour vous informer et guider avant de dépenser votre argent durement gagné pour des rêves qui ne verront jamais le jour ou presque jamais ….

    6
    1
      Hamid1
      11 novembre 2018 - 15 h 00 min

      Canadien_DZ
      8 novembre 2018 – 18 h 07 min
      Parce que c’est un mythe de partir cher ami, beaucoup préfèrent vivre dans une déchéance humaine la plus totale ailleurs qui vivre au pays.
      Ailleurs, Ils ont l’impression d’être libérer d’un prison qu’ils se sont fabriqués artificiellement.

    Sonia Javier
    7 novembre 2018 - 12 h 49 min

    Pour quoi qu’ils ne recherchent pas aussi des immigrants d’autres pays.Ce n’est pas juste, il y a de bons professionnels d’immigrés d’autres pays, je suis péruvienne et je suis une bonne professionnelle et je parle bien français, ils devraient faire cette recherche en général, ils devraient demander un examen de français pour de nombreux professionnels en général, l’opportunité devrait être pour tous, pas seulement pour ceux qui parlent français depuis l’enfance, l’égalité est pour tout le monde, pas seulement pour les algériens.

    6
    4
      Hamid1
      11 novembre 2018 - 15 h 09 min

      @ Sonia Javier
      7 novembre 2018 – 12 h 49 min
      Vous êtes fortes chère amie,
      non seulement vous nous faites une crise de jalousie et qui sent même le racisme.
      Si vous regardez de cette façon et parlez de justice, il est peut-être plus facile de vivre dans votre pays que dans le notre, d’autre part, de part votre langue natale, vous avez la possibilité d’aller dans de nombreux pays contrairement à nous qui sommes limités.

    Souad
    7 novembre 2018 - 2 h 25 min

    Des médecins Algériens qui exercent en Amérique du Nord ?
    Vous voulez dire, en tant que taxieurs!!

    9
    3
      Khaled
      11 novembre 2018 - 14 h 54 min

      @ Souad
      7 novembre 2018 – 2 h 25 min
      Fortement heureusement, il n’y a pas que les algériens dans ce cas cher ami, j’ai rencontré lors d’un voyage dans un pays occidental un chauffeur de taxi qui était le numéro deux dans la hiérarchie du pouvoir (président de l’assemblée nationale) avant la révolution iranienne.

    Hamid
    5 novembre 2018 - 23 h 07 min

    ‘Half a loaf is better than nothing ‘ .This old proverb can be said about the desperate situation in which one must accept what one has even it’s less than one wants no matter how. Patience is key here but unfortunately one loses it and tries to emigrate legally or illegally thinking that it’s the solution .One may get physiological needs ( eating , breathing new air , drinking coffee noisette with croissants…) but about one’s social needs ( away from one’s family , friends …) ? Nothing but uncertainty , loneliness .Though I’m financially secure , british university educated , I am not happy to tell you the truth .I realise now that home – Algeria – is the place to be with my family , friends regardless of the circumstances .It’s too late now as I’m aging.My younger brothers took my advice not to think about immigration.They are all married with beautiful kids , with their own flats .I’m very happy for them .The whole point of I’m trying to say is that immigrating is wrong .Just listen to Dahman El Harrachi ‘s song ‘Ya rayh’ , sit back , relax and ponder the words hopefully you come down to earth .That’s all from me for now , take care and tahia ElDzair as always !

    2
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.