Sahara Occidental : le Makhzen torpille déjà les négociations de Genève

Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Le ministre marocain des Affaires étrangères, Nasser Bourita, a confirmé la volonté du Makhzen de continuer à bloquer le processus de règlement du conflit du Sahara Occidental.

Mais avant cela, il a surtout donné raison à tous ceux qui pensent actuellement que Rabat fera tout ce qui est en son pouvoir pour saborder la réunion sur le dossier prévue à Genève en décembre prochain.

Dans un entretien qu’il vient d’accorder au quotidien français Le Monde, le chef de la diplomatie marocaine qui était invité à donner son opinion sur cette rencontre de prise de contact avec le Front Polisario a avancé que «certaines choses ne sont pas négociables pour le Maroc, à savoir toute solution qui remettrait en cause l’intégrité territoriale du royaume ou qui prévoirait une option référendaire».

Autrement dit, le Makhzen n’est pas prêt à reconnaître au peuple sahraoui dont il a colonisé le pays en 1975 le droit de s’autodéterminer, un droit qui est pourtant inaliénable et qui est la pierre angulaire du processus de règlement du conflit. Pour Nasser Bourita la rencontre de Genève ne devrait donc servir qu’à donner un verni légal à l’occupation par le Maroc du Sahara Occidental.

La sortie du ministre marocain n’étonne pas du tout même si son pays a accepté il y a quelques semaines de prendre part aux discussions de Genève – programmées par Horst Köhler, l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU pour le Sahara Occidental,– sans mettre en avant des conditions préalables.

Selon toute vraisemblance, il ne faudrait donc pas attendre grand-chose du cycle de consultations prévu par Horst Köhler qui risque clairement de se voir faire indéfiniment la navette entre New York et Rabat pour rien. Cela un peu comme l’avait fait son prédécesseur, l’ancien ambassadeur américain Christopher Ross.

Ce n’est pas la première fois en effet que le Maroc, avec la complicité de son allié traditionnel, s’essaye de faire tourner en bourrique les envoyés spéciaux de l’ONU pour le Sahara Occidental. C’est ce qu’il fait en réalité depuis 1991, date de la signature par Hassan II et Mohammed Abdelaziz d’un accord de cessez-le-feu. Un accord qui devait être immédiatement suivi d’un référendum d’autodétermination au profit du peuple sahraoui. Ce référendum n’a toujours pas eu lieu par la faute évidemment du Maroc mais aussi du Conseil de sécurité de l’ONU qui n’a pas le courage d’appliquer ses propres résolutions. Que l’on ne se hâte donc à reprocher quelque chose aux Sahraouis si demain ils décidaient de reprendre les armes pour recouvrer leur liberté et leur dignité.

S. S.

Comment (26)

    HANNIBAL
    5 novembre 2018 - 13 h 00 min

    Le makhnaz est outré de s’etre fait interdire des dictionnaires représentant le marok incluant le Sahara Occidental
    et venir dans notre pays au salon du livre faire de la publicité sur l’occupation doit sans doute etre prit pour un crime de
    lèse majesté sauf que dans la carte les présides occupé et l’ilot du Persil ne font pas parties de cette carte ,
    se nourrir de cette schizophénie que le Sahara est marokin , alors qu’il avait partagé ce territoire qui relève de la décolonisation d’ailleurs meme pour l’occuper ils se cachent derrière un mur de sable depuis 43 ans !!!

    5
    2
    Les fourberies de Scapin
    5 novembre 2018 - 8 h 43 min

    Le Makhzen a toujours basé sa politique sur le mensonge pour pouvoir contenir le peuple laissé exprès en état d’analphabétisme. La politique étrangère est tenue de suivre cette ligne directrice et le ministère des affaires étrangères en est réduit à gérer les affaires étranges basées sur le lobbying, la recherche de soutiens et le bling-bling:
    – Après le cessez-le-feu de 1991, c’est la période de léthargie et de pourrissement entretenus par le Maroc qui, bien inspiré par ses conseillés sionistes, a préféré renier ses accords et ses principes et entretenir une nouvelle fiction, celle du fait accompli et advienne que pourra! On le voit bien à sa manière de toujours, au lieu de défendre sa cause avec arguments, préférer rechercher des appuis éventuels. Peu importe la justesse de la cause, l’essentiel c’est la recherche constante de soutiens.
    – En fait, le problème saharien est une aubaine pour le régime monarchique moyenâgeux qui y a trouvé un moyen de focaliser le peuple autour d’un idéal commun après lui avoir fait admettre la justesse d’une cause qui est en réalité une agression aux yeux des lois internationales et même des lois divines. Il a sorti le slogan « une question d’existence et non de frontières » qui traduit exactement la hantise de la monarchie. Sa stratégie actuelle est le pourrissement du problème mais surtout pas de solution quelle qu’elle soit, sinon il n’y aurait plus de quoi distraire le peuple.
    – C’est comme ça que le Roi voudrait que soit son ministère des AE, une structure entièrement dévouée à la fourberie, au mensonge, à la turpitude et à la réadaptation de l’Histoire et de la Géographie. Puisse la Vérité, unique, triompher à la fin.

    8
    4
    Felfel Har
    5 novembre 2018 - 1 h 04 min

    Le Maroc n’a pas encore compris qu’on lui offrait une porte de secours pour éviter l’humiliation. Son entêtement lui jouera un sale coup quand il se verra contraint d’aller aux négociations avec une feuille de route qui ne sera pas en sa faveur. Aya tabag! Oust, Out, Raouss, afuera, dégage! Ses gesticulations et ses moulinets don quichottesques n’impressionnent personne. On se surprend à avoir de la pitié pour cet écervelé de roi qui se tire des balles dans le pied, qui reçoit claque sur claque et qui bombe le torse devant ses sujets pour leur faire croire que salamat quand le feu couve sous sa gandoura. Ceux qui l’encouragent à refuser un bon deal seront les premiers à se payer sa tête. Il scie la branche sur laquelle il est assis.

    27
    4
    HOUMTY
    4 novembre 2018 - 18 h 25 min

    SALAM L’KHAWA…. il faut arretez le bla….bla ! la seul et unique solution pour retrouvé ça souveraineté et son indépendance c’est la lutte armée comme l’en fait nos glorieux chouhadas (rahimahoum ALLAH). le makhzen ne reconnaîtra qu’une seul PARTITION ‘ le son des armes ‘ on ne négocie pas avec des traîtres et des tueurs d’enfants, de femmes et de vieillards. votre but est noble.. VIVE LE POLISARIO…LA R.A.S.D unie et fort la mére patrie L’ ALGERIE et ça glorieuse A.N.P

    90
    11
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 13 h 49 min

    Avec une occupation espagnole au nord du maroc(sebta-melila et plusieurs iles) ainsi que les rifains qui possèdent un drapeau republicain indépendantiste depuis des décennies, et au sud vous avez la RASD mondialement connue et qui bientôt va être indépendante…L Algérie règne sur son territoire de l Est à l Ouest Et du Nord au Sud sans aucunes exceptions Et ce n est pas le cas du maroc…. Et tu ose parler d une partition de l Algérie ? Mdr…..Ouvre bien tes yeux …..

    54
    14
      Heros
      4 novembre 2018 - 20 h 09 min

      Oui tu as raison, comme en 1963, mais en mieux et rapide , cette fois il faut pas s’arrêter en si bon chemin pour faire marche arrière…

      5
      4
    NAZRAT
    4 novembre 2018 - 13 h 47 min

    QUE LES SAHRAOUIS DEMANDENT AU JOURNAL LE MONDE DE FAIRE AUSSI LEUR ENTRETIEN ET DE RAPPELER QU’EN CAS DE REPRISE DE LA GUERRE LE MAROC ENDOSSE SEUL LA RESPONSABLE VU LEUR MAUVAISE FOI ET DÉCLARATIONS HOSTILE A TOUTE APPLICATION DES ACCORD DE L’ONU. AU FAIT ELLE EST LA DÉMOCRATIE EN FRANCE ON EN PARLE MÊME PAS DES SAHRAOUIS DANS LES JT FRANÇAIS MAIS ON PASSE QUE DES POINTS DE VUE MAROCAINS. VOILA ENCORE LES MAROCAINS QUI DÉFIENT TRUMP ET SON ADMINISTRATION, C’EST LE TITRE QU’IL FAUT METTRE

    35
    13
    HANNIBAL
    4 novembre 2018 - 13 h 47 min

    Les grandes déclarations du makhnaz ,sont un leurre pour cacher la déliquescence dans lequel se trouve le
    royaume du bonheur , mais ce mensonge faire vivre depuis 43 ans les morikos tel que le mot d’ordre al watan al malik
    qui a rendu Shlo -homo VI amir el mouminine et par la meme 7èm fortune mondiale un peuple ignare et crédule ,
    le seul pays au monde ou les gens font la queue pour baiser la main de leur monarque , cette énième forfanterie de
    Bourrouetta est un coupe faim pour la plèbe qui crève la dalle , l’â… ne crache jamais sur la carotte , quand
    on a pas les moyens de sa politique !! ,avec la perfide mauvaise foie c’est la politique du baton qui fera le reste !!
    il faut leur faire comprendre au colonisé de Ceuta et Mellila et du rocher du Persil qu’il doit d’abord se libérer
    de l’Espagne au lieu de s’attaquer a plus faible que lui tel que les Saharaouis !! vivement le 5 et 6 décembre
    on en entendra des vertes et des pas mures !!

    24
    10
    TADJ MOHAMED
    4 novembre 2018 - 12 h 37 min

    Après le retrait de l’Espagne du Sahara Occidental, son ancien colonisateur. Le maroc et la Mauritanie, ont immédiatement et indûment revendiqué le Sahara Occidental . Plutôt que de donner l’indépendance aux Sahraouis l’Espagne a conclu un marché avec le maroc et la Mauritanie en signant l’accord de Madrid, par lequel l’Espagne a divisé le territoire sahraoui entre ces deux pays voisins, alors qu’un mois plus tôt, la Cour internationale de justice (CIJ) avait statué que ni le maroc ni la Mauritanie ne disposent d’aucun fondement juridique d’une souveraineté territoriale sur le Sahara Occidental. Faisant fi des resolutions 377-379-380-du Conseil de Sécurité des Nations unis le maroc a envahi et a occupé le Sahara Occidental. Faisant du maroc un pays colonisateur.
    La France et sa succursale marocaine tentent désespérément depuis plusieurs décennies de sabordes le référendum d’autodétermination du peuple sahraoui que les Nations unies lui ont promis. il y a plus de 40 ans. «  »Mais bien qu’ayant soutenu la prorogation du mandat, la France a estimé qu’un mandat de six mois est « une fausse bonne idée, sans réel effet sur le processus politique, mais susceptible au contraire d’affaiblir le mandat de la MINURSO ». Renouveler le mandat pour six mois, doit rester « exceptionnel » afin de ne pas perturber la capacité opérationnelle de la Mission, a insisté le représentant » »…

    22
    16
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 12 h 22 min

    Qu´est ce que vous vous imaginez, que le Maroc va vous offrir le Sahara sur un plateau d´argent??? laisser moi rire!!!

    32
    35
      RasElHanout
      4 novembre 2018 - 13 h 09 min

      @Anonyme, Le Maroc offrira le Sahara occidental a son peuple ?
      Pas du tout puisque c’est une simple procédure de reconquete d’indépendance pour un peuple courageux.
      Ne pas oublier que la France disait aussi durant 132 années que l’Algérie était francaise et pourtant….

      29
      15
      Chaoui
      4 novembre 2018 - 13 h 50 min

      Au nom de La Loi !
      Accusé…levez- vous !
      Le Conseil de sécurité et l’Assemblée Générale des Nations Unies ont rendu le verdict suivant :
      Article un : au nom du droit et de la justice, de la Charte des Nations Unies et de ses Résolutions, vous êtes condamné à quitter sans délai le territoire du Peuple Sahraoui ;
      Article deux : Nous, Représentants des Peuples du monde, reconnaissons la République Arabe Sahraouie Démocratique ;
      Article trois : Concédons, par application des principes garantissant le droit inaliénable des Peuples à disposer d’eux-mêmes, l’Indépendance du Sahara Occidental ;
      Article quatre : Disons que le condamné d’avoir s’acquitter des sommes générées du pillage depuis 1975 des ressources du territoire occupé en dédommageant le Peuple Sahraoui des préjudices subis ;
      Article cinq : Rappelant le principe de l’intangibilité des frontières auxquelles tous les pays membres des Nations Unies ont adhéré et ratifié y compris le vôtre, disons que nous nul jamais ne vous reconnaîtra d’autres frontières que celles vous avez héritées de la colonisation, en 1956 ;
      Article six : l’accusé étant en état de récidive, il devra être confiné et placé en quarantaine jusqu’à s’assurer qu’il n’ait plus la moindre possibilité de réitérer ses agressions d’État tiers.
      Article sept : Disons que le présent jugement, qui est immédiatement exécutoire, sera retranscrit dans les colonnes de la presse mondiale.

      19
      11
      Gatt M'digouti
      4 novembre 2018 - 19 h 10 min

      @ Anonyme
      4 novembre 2018 – 12 h 22 min

      Pourquoi commenter comme une P….. avec pseudo lâche comme Anonyme !
      AP contrairement à vos journaux PQ t’offre ici un cadre d’expression en toute liberté ! sois digne et commente avec une identité et nous ferons un plaisir de converser en toute responsabilité ! le fait que tu sois marocain ne te dispense pas de le dissimuler sous un SNP !

      5
      6
    M'hamed HAMROUCH
    4 novembre 2018 - 12 h 10 min

    Un autre bluff du Makhzen similaire a celui de 2017 ou M6 laissait penser que l’attaque contre l’armée du Polisario était imminente ou celui du début 2018 ou il disait que je ne me mettrais jamais en face des Résponsable de la RASD pour des négociations directes et sans conditions préalables comme éditées par la Résolution d’avril 2017.
    Moralité, il va finir par venir le 5 décembre a la table des négociations 2+2 (2 parties en conflit et 2 Etats voisins) comme un toutout tenu en laisse par Bolton.

    25
    15
    Ziad ALAMI
    4 novembre 2018 - 11 h 56 min

    Ca sent la fin du Regime MakhNazi meme si aujourd’hui personne ne peut dire si la fin de M6 sera au mieux comme celle de Ben Ali ou au pire comme celle de Kadhafi.

    24
    14
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 11 h 45 min

    Il y a un problème de compatibilité que les pays occidentaux ont compris.
    1° La guerre est à déclarer à partir d’un pays tierce,l’Algérie.
    2°Ce même pays est en déliquescence,non démocratique,en contradiction avec les solutions de l’heure.
    3°Le polisario est perçu non pas comme un groupe de libération,mais plutôt comme des rebelles qui peuvent basculer à tout moment dans le terrorisme,via des déclarations pointant des missiles sur des avions civiles au sahara,dans les » territoires libérés »Alors que l’ONU a explicitement ordonner au polisario,de vider ces zones bondonnées par le Maroc.
    4°L’Algérie a trop représenté le polisario que le polisario ne l’a fait lui même.
    5°ONU est le reste du monde semble dire à l’Algérie que la RASD étant crée et des » zones libérés »doivent vous satisfaire à maintenir le statu quo
    6°Le polisario si il est représentatif des sahraouis ne doit pas fuir le pays,et entamer des négociations à partir de l’intérieur du sahaar;Comme le fait le hamas palestinien ou comme l’on fait les Algériens
    7°…….Et ce sont des territoires Marocain!

    30
    33
      Mytho
      4 novembre 2018 - 12 h 17 min

      les pays occidentaux ont tellement compris ceux que tu nous racontent qu’ils ont eu la decision de justice de la CJUE en faveur du Polisario et les USA vous ont forcé a vous asseoir a coté du Polisario!
      Après si tu crois les journaux marocains propagandiste, je peux comprendre que tu ne sois pas en adequation avec la réalité du terrain!

      31
      17
      Anonyme DZ
      4 novembre 2018 - 12 h 23 min

      @Anonyme. Je te conseille de cesser de tirer sur ton pétard. Ca t’éviterai tres certainement de dire autant d’aneries en si peu de lignes mais aussi et surtout de permettre a tes neurones de se remettre au travail afin de pouvoir faire la distinction entre la propagande de la presse inféodée au Makhzen et le contenu des différentes Résolutions du Conseil de Sécurité de l’ONU sur le dossier de décolinisation du Sahara occidental et ce. grace a un simple petit clic sur le Net.

      28
      17
    OPTION
    4 novembre 2018 - 11 h 45 min

    Moi je me contenterai de faire juste un copier/coller de la dernière phrase de cette article ici bas.

    (( Que l’on ne se hâte donc à reprocher quelque chose aux Sahraouis si demain ils décidaient de reprendre les armes pour recouvrer leur liberté et leur dignité. ))

    24
    14
      Ziad ALAMI
      4 novembre 2018 - 12 h 38 min

      @OPTION. Moi j’ai toujours dit et écrit que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que M6 est en train de mettre a profit pour changer la structure démographique du peuple du Sahara occidental via les vastes opérations de transhumance de colons marocains vers les principales villes de ce pays selon le modele « israelien » en Palestine.

      23
      14
    Jean-Boucane
    4 novembre 2018 - 11 h 30 min

    il y a a peine 2 mois il annonçait qu’il ne se mettra jamais sur la même table que le Polisario donc peut on prêter un crédit à son discours???

    26
    15
      ADMI
      4 novembre 2018 - 15 h 11 min

      @ JEAN-BOUCANE Il n’y a que les imbéciles qui ne change pas d’avis.

      10
      24
    Brahms
    4 novembre 2018 - 11 h 20 min

    Pour contrer le Maroc c’est très simple pourtant. Donnez un budget de 05 milliards de dollars chaque année remboursable via les richesses naturelles (poissons, phosphates, etc…) et construire des infrastructures pour que les Sahraouis se développent et prennent leur liberté.
    Ce Ministre Marocain ne vit pas dans la poussière, mange bien, touche un bon salaire donc il s’en fiche éperdument de la situation précaire des sahraouis. Chacun voit Midi à sa porte et la parlote est finie, il faut avancer dans ce dossier de décolonisation.

    24
    12
    Anonyme
    4 novembre 2018 - 11 h 07 min

    « REPRENDRE LES ARMES »….. Depuis Tindouf et ce sera un motif de la partition de l’Algerie. Décidément les Kaddafi ,Saddam n’en servi de leçon à personne.

    21
    51
      Jean-Boucane
      4 novembre 2018 - 11 h 57 min

      Oh la la une menace d’un mokoko… je pense que le Maroc a plus de chance d’etre en partition que l’Algerie…. d’ailleurs, regarde autour de toi cette partition est deja en train de prendre forme!!!

      28
      19
      Anonyme DZ
      4 novembre 2018 - 13 h 25 min

      @Anonyme, Reprendre les armes a partir de Tindouf ? Tu sembles oublier que 90% de l’ALS de la RASD se trouve en territoire libéré d’ou elle avait accueilli Ben Ki Moon avec une grandiose démonstration militaire ayant amené l’ex SG de ONU a declare la colonisation du Sahara occidental par le Maroc a partir de bir Lahlou.

      25
      14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.