Les cinq généraux incarcérés à Blida libérés sur ordre du président Bouteflika

Généraux ANP Bouteflika
Le président Bouteflika salué par le général-major Habib Chentouf. New Press

Par Karim B. – Algeriepatriotique a appris de sources sûres que les cinq généraux placés récemment sous mandat de dépôt par le tribunal militaire de Blida ont été libérés sur ordre du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.

Les cinq officiers de haut rang avaient été limogés puis arrêtés pour «enrichissement illicite» et «trafic d’influence». Mais leur arrestation avait soulevé un certain nombre de questions sur l’opportunité d’une telle mesure qui ne s’était pas inscrite dans un cadre global de lutte contre la corruption. Certains observateurs y avaient vu une volonté de porter atteinte à l’armée et à saper le moral des troupes au moment où l’ANP assume pleinement les missions de défense du territoire national et de lutte contre le terrorisme.

La décision du président Bouteflika sera certainement accueillie avec satisfaction aussi bien par les membres de l’ANP que par l’opinion publique qui voue à son armée un grand respect.

Le limogeage puis l’arrestation des officiers en question avaient été largement commentés et avaient donné lieu à de nombreuses supputations et lectures biaisées.

Les cinq généraux-majors sont Saïd Bey, ancien chef de la 2e Région militaire, Habib Chentouf, ancien commandant de la 1re Région militaire, Abderrazak Chérif, ancien commandant de la 4e Région militaire, Menad Nouba, ancien commandant de la Gendarmerie nationale et Boudjemaâ Boudouaouer, ancien directeur des finances du ministère de la Défense nationale.

Nous y reviendrons.

K. B.

Comment (62)

    mehsis
    9 novembre 2018 - 15 h 37 min

    Cinq libérés ! et les autres ezaoualiyas ?

    TIKJDA
    8 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Il y a deux décisions contradictoires prises en un temps record, pour mettre en prison non pas un seul général mais cinq. Que peut on comprendre?… Puisqu’il y a leur libération équivaut à dire que ces généraux sont innocents(en plus il y a innocence de cinq généraux mais pas quelques-uns seulement, chose grave et incompréhensible).Est ce que chez nous on a cette culture de précipitation dans la prise de décision de mettre en prison les personnes(en plus ici ce sont des personnes importantes dans les rangs de notre armée) selon les plaisirs des uns? Je dois conclure de ces deux décisions contradictoires prises que l’injustice est déjà là claire bien affichée pour confirmer que nos institutions fonctionnent simplement selon les décisions d’une personnes ou un groupe de personnes qui jouissent de tous les pouvoirs de décider librement du sort des autres personnes comme bon leur semble.Alors que dans l’état de droit les décisions doivent être prises autrement et précédées d’une enquête approfondie.Puisque maintenant que ces généraux sont libérés il est alors de leur droit de demander réparation contre contre l’institution militaire qui les avait emprisonnée arbitrairement(?…).
    En dehors de ces décisions prises d’une manière anarchique,qui parmi nous dira que les généraux de chez n’ont rien volé et non rien pris à notre pays, surtout que ce sont eux qui dirigent le pays depuis l’indépendance dans l’opacité la plus absolue?Faut-il espérer qu’un jour arrivera, que chacun donnera des comptes?Pourra t’on un jour arriver à avoir un état fort capable de mettre en prison le voleur quelque soit son grade?… Là je doute qu’on y arrivera surtout en voyant notre peuple divisé face à ces alliances contre nature de partis politiques du système pourri qui demandent un cinquième mandat pour un président gravement malade au moment ou le pays es très menacé. L’Algérie mérite d’être dirigée par un président de bonne santé, intelligent, patriote et juste pour relever les défis qui nous attendent.Sans cela le pays risque de replonger dans les ténèbres.

      soleil
      9 novembre 2018 - 5 h 10 min

      rien a ajouter tikjda,très bonne analyse et malheur a nous,

        tikjda
        9 novembre 2018 - 9 h 37 min

        Merci monsieur.C’est l’amour de notre pays et c’est l’intérêt de nous tous qui nous pousse à nous exprimer, pour protéger autant qu’on peut notre chère patrie des malheurs qui pourront l’atteindre.
        D’ailleurs il est de notre intérêt de le faire car on a pas un autre pays que l’Algérie, c’est pourquoi tout ce qui la touche ou la menace nous touche directement.

    Anonyme
    6 novembre 2018 - 22 h 32 min

    Dans ce monde quand on met une personne en detention on crit au scandale et quand on libére cette même parseonnne on crit au scandale…

    1
    5
    Souk-Ahras
    6 novembre 2018 - 16 h 41 min

    It’s a deal ! Marché conclu.

    10
    BARAKAT
    6 novembre 2018 - 15 h 57 min

    Dites nous COMMENT ????!!!!????? oui, comment un gars foudroyé par un AVC, qui ne plus parler, écrire, le regard hagard, les mains n’exprimant plus rien, végétant tristement sur son fauteuil roulant… PEUT décider de mettre en prison 5 généraux puis de donner l’ordre de les libérer ??
    Arrêter de nous prendre pour des bourricots yarhem waldikoum !

    44
    BENsa
    6 novembre 2018 - 15 h 27 min

    Ce si sont des affaires qui doivent se régler en interne non pas à coup d’ordre et contre ordre qui décrédibilisent toutes les institutions. A leur décharge, ce sont des personnes qui ce sont battus contre le terrorisme pendant dix ans.

    11
    10
      soleil
      7 novembre 2018 - 5 h 38 min

      non monsieur il n ont fait que faire des affaire pendant que le peuples subissez les hordes de barbares,il sont plus préoccuper par les affaires que la responsabiliser qui est la leur,leur familles sont a l étranger,il ont des bien a l étranger,je me demande si il vont dans leur caserne ,il profites de leur situations,comment ont il pu amasser tant de richesse eux et leur enfants;ces a vomir

      10
      1
    Abou Stroff
    6 novembre 2018 - 13 h 56 min

    « Les cinq généraux incarcérés à Blida libérés sur ordre du président Bouteflika » titre K. B..
    ne caractérise t on pas une telle décision par « le fait du prince »?
    en effet, jusqu’à preuve du contraire, l’incarcération de ces officiers supérieurs de l’ANP a été l’aboutissement d’une enquête reposant sur des faits palpables et quantifiables. par conséquent, cette intervention de bouteflika (peu importe le prénom) est inappropriée dans le cadre d’une république dotée d’institutions ayant chacune des prérogatives définies, à moins que …………………………………….. nous vivions dans un émirat qui ne dit pas son nom.

    38
    1
      Lghoul
      6 novembre 2018 - 14 h 30 min

      Si nous vivions pas dans un émirat, comment expliquer alors que toutes les décisions sur la vie et la mort de quiconque sont prises par une personne et une seule. Et tout le monde cite cette même personne comme référence même sur les questions de beau temps et de pluie ?

      27
    Karim
    6 novembre 2018 - 13 h 19 min

    Toutes vos grandes décisions à l’interne sont irréfléchis, irresponsables et donc inadaptés.
    A un moment, il faut dire stop.
    Tout ce que vous faites n’a plus aucun sens.

    26
    2
    metek
    6 novembre 2018 - 12 h 57 min

    Son altesse fakhamatouhou’m les a liberè pour former avec eux un HCE bis qu’il presidera comme de bien entendu jusqu’a sa mort et on repartira pour encore un tour de 26 ans sans une seconde d’alternance au pouvoir…. tu peux vazir nous sommes sayet…tu soccupe de rien je soccupe de tout est la nouvelle devise de la djoumloukia eldjazairia

    15
    3
    abdel
    6 novembre 2018 - 11 h 05 min

    Comment le président Ordonne de libérer des gens incarcérer par la justice et accusés de corruption avant même de terminer l’instruction … soit GAID SALAH est injuste quand il a décidé de les limoger et les envoyer à la justice avec des dossiers aussi grave ou le président cautionne AL FASSAD …. !!!!!!جزائر أرض المعجزات

    23
    1
      Zaatar
      6 novembre 2018 - 11 h 38 min

      On est bien le pays où il est difficile d’être en accord avec soi même, tu ne le savais pas?

      15
      2
    Secret de polichinelle
    6 novembre 2018 - 9 h 57 min

    Une information qui a circulé sur les reseaux sociaux Européens bien avant qu’elle ne soit rendue publique par l’Etat arabe d’alger….
    Tous savent tout sauf son propre peuple: à tel propos bouteflika devrait nous confier ses secrets avec De Gaulle que le peuple algérien n’est pas digne de savoir, ou doit-on attendre la presse Francaise?!

    24
    5
      Yes
      6 novembre 2018 - 14 h 46 min

      Bien sûr. Les occidentaux sont informés sur tout ce qui se passe dans le pays,n’importe quel livre édité dans le monde est à la bibliothèque du capitole dans les 48 heures. Leurs ambassades,consulats et meme leurs ressortissants sont mis à contribution,c de bonne guerre et chaque état fait pareil.

      7
      1
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 9 h 30 min

    Il est vrai qu’en ces temps de grands bouleversements, être enfermé dans une prison de façon si rocambolesque et se voir ‘oublié’ par les éventuels successeurs aux tenants de l’actuel pouvoir dans la continuité logique de l’effondrement du système est extrêmement périlleux pour tous les concernés, c’est que les situations évoluent d’heure en heure maintenant, à certains moments de minute en minute. Nos sommes entrain de vivre des moments marquants de notre histoire.

    13
    Zaatar
    6 novembre 2018 - 8 h 18 min

    Bouteflika est celui qui arrange tout, cela ne vous inspire rien du tout? Bouteflika est celui qui vient tout apaiser cela ne vous parle pas? Bouteflika est celui qui comprend le mieux le peuple et ses aspirations vous ne voyez rien? reste juste à savoir si Bouteflika est celui qui parle le mieux au peuple…car cela fait un moment depuis qu’on ne l’a point entendu…

    40
    2
    Ali-16
    6 novembre 2018 - 6 h 02 min

    La république des Bouteflika;ou la danse du ventre est l’emblème de la nation;pour y vivre il faut etres un soumis ou un corrompus

    34
    1
    Anonyme
    6 novembre 2018 - 1 h 23 min

    Envoyez les dans des zaouïa pour le rituel des clans. Ainsi on aura multiplié le cas de Chakib Khalil par 5.
    Manque de crédibilité.

    27
    3
    Ganov
    6 novembre 2018 - 0 h 20 min

    Avant de libérer autrui, il faut d’abord se libérer soi même..

    25
    1
    anonyme
    5 novembre 2018 - 23 h 46 min

    SVP AP épargnerniez nous ces genres d’articles
    Le president Bouteflika on l’a vu le 1 novembre à savoir un homme gravement malade
    Monsieur les president comme le peuple sont pris en otage par les pillards du pays
    Suffit cette mascarade
    laissez cet homme se reposer

    32
    1
    Trou noir
    5 novembre 2018 - 23 h 34 min

    Il faut se poser la question, qu’à t on donner en échange aux américains ? Donc la rumeur sur l’injonction donnée par des américains pour les arrêter Prend tout son sens. 🤔

    17
    1
    A3ZRINE
    5 novembre 2018 - 23 h 30 min

    Il va j’espère libérer aussi elle bouchi, qui a cité tout le monde. C’est clair, on pensait que c’était un régime présidentiel mais il s’avère que c’est une dictature.

    18
    1
    lhadi
    5 novembre 2018 - 23 h 16 min

    Si Machiavel, le prince de la ruse, était algérien, il serait sans aucun doute un enfant de choeur.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    20
    1
    Justice pour tous
    5 novembre 2018 - 22 h 14 min

    Moi je dis personne strictement personne ne doit être épargnés d’une condamnation pour avoir commis un délit en infraction avec la loi.
    Ensuite les accusées ont le droits de demandées d’êtres entendu et d’êtres assistées d’un avocat pour les représentées et les défendre.
    Les avocats de manière contradictoires s’opposeront et argumenteront en faveurs de leurs clients.
    Le jury delibéreront et prononceront un jugement selon les débats qu’ont lieu toute au long des plaidoiries et débats contradictoires à charge ou à décharge.
    L’Algérie doit être un état de droits , ou la justice doit être INDÉPENDANTE de toutes autres pouvoir sans distinction.
    Elle doit servir équitablement tous les citoyens préjudiciables , que ce soit un simple lambda contre un richissime homme d’affaire un politicien ou un général de l’armée.
    La justice seul la vraie justice impartial doit prévaloir.
    Si tel n’est pas le cas .
    Les victimes lésées de leurs droits auront gains de cause le jour du jugement.
    Rien ne se perd la haut devant Dieu .
    Les comptes les balances seront dressés.
    Les verdicts seront sans aucune possibilité d’appel.

    26
    1
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 21 h 55 min

    Sur ordre du président Bouteflika ?? ou bien , sous ordre des extra-terrestres la planète Jupiter.

    65
    6
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 21 h 41 min

    j ai la honte c est pas juste ,,moi aussi j ai beaucoup de respect pour notre armée a juste titre, mais la justice c est la justice ,, par ce geste le président encourage la corruption et tout ce que cela implique cette même corruption qu il a déclarer vouloir combattre je croyait que l époque des privilégiés était révolue et a pied d égalité devant le justice ,,,, ça fait reculer de 10 ans les progrès sociaux acquis , je continue a croire

    45
    3
    Chibl
    5 novembre 2018 - 20 h 56 min

    La justice c’est comme la toile d’araignée elle n’attrape que les faibles.

    72
    2
      C.Q.F.D.
      5 novembre 2018 - 22 h 32 min

      La justice c’est comme la toile d’araignée: les insectes gros et gras la défoncent et passent ; les maigrichons et les faibles se font, par manque de force, prendre!
      1. Les lois sont des toiles d’araignée à travers lesquelles passent les grosses mouches et où restent les petites, dixit H. de Balzac
      2. La générosité commence où finit la justice, dixit: Édouard Herriot

      23
      1
    Chercher l'erreur !!!
    5 novembre 2018 - 20 h 41 min

    Mettre des hauts officiers en prison , c’est exactement se tiré une balle dans le pied , Où se privé des ces meilleurs protecteurs.
    Ils ont du comprendre leurs grave erreur.

    27
    28
      Vigil
      6 novembre 2018 - 22 h 49 min

      Les hauts officiers restent justiciables au même titre que le bas citoyen si justice il y’a.

      1
      1
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 20 h 28 min

    trop tard ces officiers supérieurs coupable ou pas : ils ont été salis devant l opinion nationale et internationale ! le coup est partis !

    53
    9
    Momo
    5 novembre 2018 - 20 h 25 min

    Fausse information.
    Juste Saïd Bey, ancien chef de la 2e Région militaire, , Abderrazak Chérif, ancien commandant de la 4e Région militaire, Menad Nouba, ancien commandant de la Gendarmerie nationale qui ont été libérés sous conditions en attendant la comparution. Les deux autres sont maintenus en détention.

    20
    2
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 19 h 58 min

    Je ne comprends plus rien.Avons nous une justice independante ou non..???? Pourquoi ces 5 generaux ont ete mis sous mandat de depot….et puis le president ordonne leur liberation…?????Un geste politique individuel donne des ordres a la justice…..est ce possible quand on a toujours parle de l independance de la justice…????
    Y a t il soupcon de corruption et d enrichissement illicite ou non..??? Ou est le role de la presse d investigation pour chercher la verite…????? Je ne comprends plus rien…..j espere que une conference de presse ou une declaration de la presidence ou du ministere de la justice eclaire l opinion sur ce cafouillage tres nefaste…….sur la credibilite du pouvoir……Notre pays attend avec beaucoup d impatience de veritables changements et reformes profondes apres les elections de 2019…Peut on etre optimistes pour l avenir de nos enfants…???nous sommes candamnes a l etre…

    46
    6
      Anonyme
      5 novembre 2018 - 20 h 30 min

      « une justice independante » en Algérie ! Plié de rire !

      58
      9
    Arezki HAMOUDI
    5 novembre 2018 - 19 h 47 min

    Je tiens aussi à relever une remarque sur son point de vue concernant la mise en détention de la brochette de généraux et qui « entache » l’institution militaire… A mon avis il n’en est rien, et c’est tout le contraire, bien que je déplore la manière par laquelle les choses se sont déroulées (si ce n’est pas dans un esprit de vengeance), mais un cas de culpabilité alors il faut que justice se fasse ! …

    Arezki HAMOUDI

    35
    4
    صالح/ الجزائر
    5 novembre 2018 - 19 h 38 min

    Comme la justice n’agit pas seule , qui a ordonné donc l’incarcération de ces cinq généraux , placés récemment sous mandat de dépôt par le tribunal militaire de Blida , pour «enrichissement illicite» et «trafic d’influence» ? .
    Pourquoi le Président de la République n’a pas attendu le jugement final du tribunal militaire avant d’intervenir ? .
    Est ce que parce que « la corruption dont ces gradés sont accusés, fait figure de leurre» , ou parce que la justice civile n’a pas suivi , n’a pas fait son travail , en engageant des poursuites judiciaires à l’encontre des civils , comme Ali el goudron et semblables ? ou bien parce qu’ il n’y a pas que les cinq qui devaient rendre des comptes , de leur gestion , aux institutions malheureuses du peuple Algérien ? .
    c’est l’anarchie totale , mais vive l’anarchie qui rende juste .

    35
    5
    Felfel Har
    5 novembre 2018 - 19 h 26 min

    Il s’agit d’une énième immixtion de l’Éxécutif dans les affaires de la Branche Judiciaire, aprés le coup de force dans la branche Législative. Que l’on ne vienne plus nous parler d’une république démocratique! La grogne qui gagne l’armée y serait pour quelque chose. Dommage que les généraux Belhaddid et Hassan n’aient pas bénéficié de telles faveurs!

    45
    1
    Kahina-DZ
    5 novembre 2018 - 19 h 19 min

    À ne rien comprendre. Coupables et non coupables en même temps…Ça monte et ça redescend comme la bourse de Wall-Street.
    S’ils sont coupables, il faut les juger
    S’ils ne sont pas coupables, il faut nous expliquer pourquoi ont -ils été considérés comme des coupables ??
    Être coupable ou innocent est devenu très relatif en Algérie. Ça dépend sur quelle rive se trouve t-on.
    En conclusion: Tout le monde est coupable et innocent en même temps.

    54
    6
    Anonyme
    5 novembre 2018 - 18 h 27 min

    LE CIRQUE CONTINUE , ça suffit ça suffit ! soit ils sont coupable alors il fait les juger soit il ne le sont pas alors il faut juger ceux qui s’amusent à détruire ce pays

    76
    4
      Lghoul
      5 novembre 2018 - 18 h 43 min

      Quel cirque ? On peut être coupable juste un tout petit chouiya comme khelil ou bouchouareb par exemple et ca ne fair rien. On peut être coupable un tout petit petit chouiya comme ghoul (pas moi !) ou le drebki. On peut être presque coupable comme un journaliste, sans savoir pourquoi, mais propre meme si on sait pourquoi, si on est a la tête de sonatrach par exemple. Mais si on est boucher qui refuse de prendre l’autoroute est-ouest, on doit faire gare car on peut facilement tomber sur son couteau de boucher. Si on comprend le texte, on comprendra comment la justice agit.

      43
      4
    MELLO
    5 novembre 2018 - 18 h 26 min

    Qui les a mis en retraites ? Qui les a demis de leur fonction ? Qui les a mis e prison ? Qui les a libéré ? Tout remonte à la même personne, au même responsable . Ce niveau de grade n’est pas à la portée de n’importe quel autre responsable. Toute cette affaire sent le roussi, car ébranler l’institution militaire à ce niveau, c’est inconcevable.

    39
    4
      ZORO
      5 novembre 2018 - 23 h 36 min

      Je t ai repondu sur le sujet sportif!
      SIGNE.ZORO. ..Z….

      Yes
      6 novembre 2018 - 14 h 33 min

      Yes mello. Normalement c la justice? L’article,en ajoutant à la fin  » sur ordre de…. » On découvre le soleil sous l’gherbal. La justice est indépendante d’après les contes de tayeb Louh.

    Lghoul
    5 novembre 2018 - 18 h 26 min

    Les seuls personnes oubliées sont les journalistes.
    S’ils écriront de beaux textes réglés sur la fréquence adoratrice d’ould abbas et compagnie sur le 5ie mandat Moise, l’homme des miracles, celui qui donne la vie et la mort, va peut être donner l’ordre de les relacher.

    34
    3
      Gatt M'digouti
      5 novembre 2018 - 18 h 39 min

      Les journalistes, un footballeur, un comédien et un pauvre bougre de Tiaret, filmés menottés à la sortie du tribunal sans tenir compte de la présomption d’innocence en boucle H24 par une chaine dont le patron à maltraité en direct un général des services secrets !

      60
      3
    Gatt M'digouti
    5 novembre 2018 - 18 h 21 min

    si cette information est vraie, je connais une personne qui aura des cauchemars toutes les nuits !

    13
    3
      Anonyme
      5 novembre 2018 - 19 h 23 min

      Qui ??
      Nous sommes assoiffés de la vraie info.
      Que des spéculations comme au souk de El-Harrach

      13
      2
        Gatt M'digouti
        5 novembre 2018 - 20 h 24 min

        Lakhbar idjibouh etouala !

        9
        3
      Abou Stroff
      6 novembre 2018 - 12 h 58 min

      djeddi salah?

    Et le prochain épisode...
    5 novembre 2018 - 18 h 15 min

    …Ce sera celui qui a humilié ces généraux ? Oui ! Non ? Bon, en attend la suite …

    19
    Rayés Al Bahriya
    5 novembre 2018 - 17 h 57 min

    De la supercherie, pour booster les sondages, et
    Donc pour faire avaler la pilule en vue de faire valoir un un 5e mandat….pour son élection de président de la république.

    Depuis les débuts, ça sentait le roussi…

    On n’est pas dupes, on a fait halte, :  » wait and see » …

    On a tout compris depuis les débuts…

    Yaw fakou….

    Quand aux officiers de L’ ANP c’est la L’AMPE qui éclairera nos chemins de liberté et de courage….

    Vive l’ ANP..

    21
    11
    ZORO
    5 novembre 2018 - 17 h 55 min

    Comme d habitude SUPERFIVE ,intervient au bon moment!VIVE SUPERFIVE!
    SIGNEZORO. …Z…..

    13
    13
      ZORO
      5 novembre 2018 - 18 h 22 min

      Pardon c etait SUPERFOR ,SUPERFIVE l annee prochaine!!
      SIGNE ZORO. ..Z…

      9
      10
        Farida
        5 novembre 2018 - 19 h 59 min

        Tu veux dire « superfour », mais ca doit etre de l’americain, donc c’est Okay.

        3
        1
          ZORO
          5 novembre 2018 - 20 h 08 min

          Farida ,je suis musicien l ouie passe avant.
          SigneZORO. ..Z…

          5
          7
          ya Farida
          5 novembre 2018 - 20 h 40 min

          « FOR » s’ecrit aussi « FOUR » fi elmarikan.

          6
          3
          ZORO
          5 novembre 2018 - 22 h 05 min

          I better give a passport than a visa ,are you satisfied lady??

          5
          6
    Fellag
    5 novembre 2018 - 17 h 55 min

    Monsieur le journaliste il faut mieux précisé;lequel des Bouteflika;le vrai ou le faux;le plus jeune ou le plus vieux;l’affairiste ou le commercial;dans le fond vous avez raison;y’a pas beaucoup de déférence sauf le prénom qui change;pourquoi ne pas libéré aussi les innocents journalistes;mais comme c’est une série de comédie sa sera pour les prochaines épisodes drole comme de dirigeants

    41
    5
    Droits Humains
    5 novembre 2018 - 17 h 53 min

    Comme vos le faites remarquez, il n y a aucun pays au monde qui s’attaque à ses officiers supérieurs, y compris dans les pires des cas. La sécurité d’un pays ne se joue pas sur la place publique. En effet, il y a des événements, comme ces arrestations des hauts cadres de l’ANP, qui laissent penser qu’il y a péril dans la demeure.
    L’Algérie a besoin de tous ses enfants, particulièrement en ce moment.
    La réhabilitation de ses officiers devient une nécessité.

    16
    22

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.