Conflit du Sahara Occidental : l’appel de Brahim Ghali à l’UA

UA
Ghali Brahim. New Press

Le président de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), Brahim Ghali a appelé l’Union africaine (UA) à mettre fin aux tentatives marocaines visant à porter atteinte à l’acte constitutif de l’UA. «Depuis l’adhésion du Maroc à l’UA nous avons assisté à des tentatives répétitives visant à porter atteinte à l’acte constitutif de l’UA et à l’unité de cette organisation en faisant fi de ses décisions», a indiqué M. Ghali dans une allocution lue en son nom par le président du Conseil national sahraoui, Khatri Addouh lors du lancement, jeudi, de la campagne Carmma aux camps des réfugiés sahraouis, appelant « L’UA à prendre des mesures fermes à l’encontre de tels comportements qui reflètent une attitude contradictoire et dangereuse ».

Le président sahraoui a salué les décisions prises lors des sommets successifs de l’UA, exprimant la «pleine disponibilité» de la RASD à entrer dans des négociations directes avec le Maroc en tant que deux pays membres à l’UA en vue de résoudre leur conflit.

Par ailleurs, M. Ghali a estimé que les efforts de l’Envoyé personnel de l’ONU, Horst Köhler ont réalisé un progrès important à travers l’appel des deux parties du conflit, le Front Polisario et le Maroc, et l’invitation des deux pays voisins, la Mauritanie et l’Algérie, à assister à une rencontre prévue à Genève début décembre. Il a exhorté en outre le Conseil de sécurité international à assumer sa responsabilité, en imposant l’application de ses décisions visant à hâter le processus de décolonisation de la dernière colonie en Afrique, et à permettre au peuple sahraoui, à l’instar des autres peuples et pays colonisés de jouir de son droit à l’autodétermination et à l’indépendance.

La campagne africaine Carmma a été lancée, jeudi, au siège du ministère sahraoui des Affaires étrangères, en présence du président du Conseil national sahraoui, Khatri Addouh, en tant que représentant du président sahraoui, et du ministre de la santé publique, Mohamed Lamine Dedi et d’une délégation de la commission de l’UA. Le coup d’envoi de cette campagne coïncide avec la célébration par l’Afrique de «la semaine Carmma» visant à réduire la mortalité maternelle et infantile.

S. S.

Comment (10)

    Othmane
    10 novembre 2018 - 18 h 26 min

    Le Paradoxe Marocain : un peuple qui crève de faim et de soif et un Roitelet qui joue au colonisateur !

    26
    24
    Iwen
    10 novembre 2018 - 16 h 20 min

    La MAROCONNERIE agira avec l’union Africaine et .. .Arabe tout comme l’Angleterre a fait avec l’union Européen, elle y est entré puis a tout fait pour l’exploser de l’intérieur !
    Il semblerait que certain pays Européens pensent à quitter l’Union, que pensez-vous que le Maroc va faire !? Sachant que ce dernier (Famille royale DU Maroc !! ?) est sous contrôle Français en particulier et Européen en général.

    Je n’ai rien contre le population Maroc-haine, mais il fera ce que la famille lui dira de faire (manipulés) jusqu’à ce que ce dernier(population du Maroc-haine nous surprenne par une action digne de ce nom !

    Malheureusement, le travail de libération devra se faire d’elle même !

    61
    38
    Felfel Har
    10 novembre 2018 - 15 h 28 min

    L’UA devra suivre et conforter la position algérienne qui consiste à ne jamais sacrifier la cause sahraouie pour satisfaire une monarchie moribonde ne tenant debout que parce qu’elle est sous perfusion. Le Maroc, qui a insulté les pays africains en les traitant de pays « tam-tam », ne serait-il pas aujourd’hui en train de jouer du clairon pour appeler le continent à se prononcer sur la guerre néo-coloniale qui se profile au Sahara? L’ancienne puissance coloniale y tient pour tenter 1- de s’y implanter dans le but de se refaire une santé en pillant, comme au bon vieux temps, les multiples ressources et 2- de redessiner la carte de l’Afrique à son avantage exclusif. Ne laissons pas les pays extra-africains s’immiscer dans nos affaires! L’Afrique doit rester aux Africains! Le dernier pays encore colonisé doit accéder à son indépendance, que le pays qui l’occupe le veuille ou pas!

    60
    30
    Le Berbère
    10 novembre 2018 - 15 h 06 min

    Il y a deux chose à faire pour reconquérir les territoires perdu par les sahraouies .
    1- retiré le mot « Arabe  » de l’appellation officielle de la république de sahara occidental , et dure au arabes ( aller vous faire foutre )
    2- le retour à la lutte armé comme dans les années 70 -80 contre la narco trafiquante famille royale et leur parrains de séfarades ( le makhzen ) .

    30
    31
    Paris 75011
    10 novembre 2018 - 15 h 02 min

    Tout le monde s’accorde a dire aujourd’hui que tot ou tard le Sahara occidental sera indépendant au regard de l’évolution de ce dossier au sein des Instances internationales (ONU, UA, UE …) et ce, quelque soit le soutien de la france au colonisateur et par conséquent, toute cette gesticulation du Makhzen ne restera qu’un triste et indélibile souvenir comme c’est le cas aujourd’hui pour la France malgré les 132 années de colonisation de l’Algérie.

    54
    28
    Med Benhamou
    10 novembre 2018 - 14 h 10 min

    A mon avis la seule issue a ce conflit vieux de 43 années serait la reprise de la lutte armée qui avait fait connaitre au monde entier la juste cause de ce peuple avant le cessez-le-feu de 1975 qui avait prévu dams son contenu le tenue du Référendum avant fin 1992 et suivi par la mise en place de la MINURSO dont l’intitulé veut simplement dire « Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental ».

    39
    28
    Chaoui
    10 novembre 2018 - 14 h 01 min

    Vive le Sahara Occidental LIBRE !
    Solidarité au Peuple frère Sahraoui dans sa juste cause et au delà !

    89
    30
    Ziad ALAMI
    10 novembre 2018 - 13 h 59 min

    Quelque soit les bonnes volontés des uns et des autres (ONU-UA-UE etc…) je continue a dire et a écrire avec conviction que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout les reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que le fils du Glaoui est en train de mettre a profit pour asseoir sa colonisation du Sahara occidental via le transfert massif de colons marocains vers les principales villes de ce pays et selon le modele « israelien » en Palestine.
    Pour preuve il suffit de revoir le dernier discours du Roitelet M6 célébrant la funeste « Marche Verte » de son papa le Glaoui H2 pour comprendre l’importance de mon post.

    85
    25
      Ch'ha
      10 novembre 2018 - 22 h 58 min

      @Ziad Alami
      Complètement d’accord GUERRE DE DÉCOLONISATION GUERRE DE LIBÉRATION et ça vaut pour la PALESTINE.

      4
      6
    M'hamed HAMROUCH
    10 novembre 2018 - 13 h 50 min

    Sur le plan juridique le Président Ghali a parfaitement raison d’exiger l’exclusion du Maroc du sein de l’UA si on s’en tient au contenu de l’acte constitutif de cette Organisation régionale, qui a été approuvé par le Parlement marocain et qui stipule dans son article 15 que chaque Etat membre doit respecter les frontieres héritées de la colonisation.

    74
    24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.