Zerouati met l’accent, à Charm El Cheikh, sur les efforts de l’Algérie dans la réhabilitation des écosystèmes

Zerouati, Environnement Ministre
Fatima-Zohra Zerouati, Ministre de l'Environnement et des Energies renouvelables. D. R.

La ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, a mis en avant, mercredi à Charm El Cheikh (Egypte), les efforts de l’Algérie en matière de récupération et de réhabilitation des écosystèmes à travers la stratégie et le plan d’action nationaux de la biodiversité (SPANB) 2016-2030, ayant pour thème «La biodiversité pour le développement économique et social durable et l’adaptation aux changements climatiques», indique un communiqué du ministère.

Intervenant à l’ouverture de la conférence ministérielle africaine sur la biodiversité tenue dans le cadre de la 14e réunion de la conférence des parties de la convention des Nations unies (ONU) pour la biodiversité, Mme Zerouati a évoqué les efforts déployés par l’Algérie dans le cadre du programme de lutte contre la désertification (PAN-LCD) dans les zones rurales, visant le développement et la préservation des écosystèmes, outre la protection des infrastructures économiques et des terres agricoles contre la désertification.

A cette occasion, la première responsable du secteur a évoqué le plan national de reboisement qui a pour objectif l’élargissement du patrimoine forestier et la préservation des sols, outre la réhabilitation et l’élargissement de la ceinture verte d’ici à 2035.

Aussi, la ministre a mis en exergue la stratégie de mise en place et d’élargissement du réseau des espaces et sites protégés pour passer de 40 à 50% des terres protégées à l’horizon 2030, et ce, dans le but de préserver la faune et la flore, ainsi que leur exploitation durable.

Outre les ministres africains de l’Environnement, cette conférence a vu la participation des secrétaires exécutifs des conventions-cadres des Nations unies (ONU) relatives à la biodiversité, aux changements climatiques et à la lutte contre la désertification.

R. E.

Comment (10)

    lhadi
    16 novembre 2018 - 14 h 03 min

    Les embouteillages et le bruit, la pollution de l’air et de l’eau, la dégradation de la nature, du paysage rural et urbain, le recul des surfaces forestières (aggravé dans certaines régions par la destruction par le feu), l’érosion des sols, la diminution des réserves d’eau, résultent de l’hypertrophie des concentrations industrielles, de l’urbanisation accélérée pour ne pas dire chaotique, de l’abandon des régions sous-développés.

    Ces nuisances et ces pollutions provoquent une vériitable rupture des équilibres naturels et risquent de déclencher un processus de dégradation de plus en plus irréversible.

    Le redressement sera d’autant plus difficile et couteux que l’on tardera à engager l’effort nécessaire.

    Partie intégrant’e de la politique industrielle et de l’aménagement du territoire, la réduction, puis l’élimination des pollutions et des nuisances est le préalable d’une politique de préservation de la nature, d’organisation du repos, des loisirs, de la culture et du tourisme, d’aménagement du cadre de vie, qui correspond à un immense besoin social : le gouvernement se doit de donner les soins nécessaire.

    Ainsi, sera constitué, protégé, aménagé, rendu accessible dan l’intérêt de tous, l’admirable patrimoine que constituent nos campagne, nos rivage marins, nos fleuves et nos rivières, nos forets et nos montagnes, nos champs de neige…nettoyés des pollutions qui les souillent et défendu contre les appétits du capital monopoliste qui veut en confisquer la plus belle part.

    L’amélioration du niveau de vie et du cadre de vie créera des conditions nouvelles pour l’épanouissement de la personnalité de l’individu, du couple et de la famille.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    3
    1
    Farida
    15 novembre 2018 - 11 h 40 min

    Faudrait mettre l’accent sur les montagnes d’ordures qui jonchent nos autoroutes, routes, villes, villages, plages et forets.

    Zaatar
    15 novembre 2018 - 8 h 38 min

    Je crois plutôt qu’elle a passé un bon séjour à Charm El Cheikh la Fatma Zerouati… de belles petites journées aux airs de bonnes vacances sur un hamac sirotant un soda à la paille avec un beau chapeau de soleil à la mexicaine…

    13
    1
    anonyme
    14 novembre 2018 - 23 h 57 min

    L’ALGÉRIE EST DEVENUE UNE POUBELLE A CIEL OUVERT MEME LE SAHARA JADIS SI VIERGE N’A PAS ECHAPPE A CE MASSACRE ET VOUS VENEZ NOUS BARATINER AVEC VOS ÉCOSYSTÈMES

    10
    2
    Etterbiya
    14 novembre 2018 - 23 h 09 min

    Occupe toi déjà des pesticides, des sachets plastique à tout-va, de l’incivisme des citoyens…la ceinture verte même dans tout le territoire est possible simplement. Si les prisons sont pleines, enmenez-les donc travailler.
    Et bravo à nos femme et filles qui evitent de polluer avec des produit pour cheveux en préférant le foulard.
    Quand la farine est de bonne qualité le pain ne devient pas caoutchouc apres quelques heures. Le mien me dure des jours sans durcir…surtout mis au four 2 minutes.
    Les importateurs de blé vont me maudire.
    Dites à nos mangeurs que le lait (en sachet) et produits laitiers ne sont plus nécessaires et même NUISIBLE apres l’âge de 20 ans; Observez tous les mammifères.
    A part ça je vous estime bien.

    8
    2
    SUDISTE
    14 novembre 2018 - 22 h 10 min

    « A cette occasion, la première responsable du secteur a évoqué le plan national de reboisement qui a pour objectif l’élargissement du patrimoine forestier et la préservation des sols, outre la réhabilitation et l’élargissement de la ceinture verte d’ici à 2035. »

    Foutaise
    Seul sous feu Houari BOUMEDIENE que ce travail titanesque a été mené (barrage vert), vous n’avez même pas été capable de preserver ce patrimoine et vous nous parlez de 2035
    Arretez de mentir

    12
    2
      Yes
      17 novembre 2018 - 2 h 52 min

      Merci,sudiste. Je suis de ceux qui ont planté le barrage vert,à Ain boucif. Et maintenant ils viennent nous chanter 2035! Meme pas foutus d’entretenir cet ouvrage encore moins l’élargir. La fierté de boumediene en plus des dizaines de grandes sociétés nationales que nous avons créés et détruites par les suivants. Sonacome a fabriqué des calions bus tracteurs moteurs moissonneuse machines outils…..ça fait 45 ans de ça. Àvec une poignée de cadres.

        SUDISTE
        20 novembre 2018 - 1 h 13 min

        @Yes
        17 novembre 2018 – 2 h 52 min

        C’est tout à votre honneur que d’avoir participer à ce travail titanesque à savoir le barrage vert
        C’était l’époque d’une Algérie heureuse

    SUDISTE
    14 novembre 2018 - 22 h 04 min

    « Zerouati met l’accent, à Charm El Cheikh, sur les efforts de l’Algérie dans la réhabilitation des écosystèmes »

    Mort de rire vraiment, elle ment comme elle respire
    Alors que les hmirs du golfe campent à longueur d’année au sud et s’adonnent au braconnage en plus d’être surveillés par les gendarmes
    La faune a été presque été décimée en Algérie

    13

    […] Zerouati met l’accent, à Charm El Cheikh, sur les efforts de l’Algérie dan… est apparu en premier sur Algérie […]

    1
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.