Football : la JSK en stage au Maroc du 3 au 11 décembre

JSK
La JSK profitera pour jouer un match amical face au FUS Rabat. D. R.

La JS Kabylie effectuera un stage au Maroc du 3 au 11 décembre, avant le déroulement des 32es et 16es de finale de Coupe d’Algérie, prévus pour la deuxième quinzaine du mois de décembre, a indiqué dimanche le coach des «Canaris», Franck Dumas.

Au cours de ce stage hivernal, les Kabyles disputeront un seul match amical face au FUS Rabat. Une rencontre qui reste, cependant, «à confirmer», a-t-il précisé à Tizi-Ouzou lors d’un point de presse avant le match face au CS Constantine, lundi dans le cadre de la mise à jour de la 12e journée de Ligue 1.

Confirmant la tenue d’une réunion de travail entre le staff technique et la direction du club concernant les recrutements et le stage d’hiver, le technicien français a indiqué que la JSK «investira» dans la formation des jeunes. «Je tiens à respecter le travail accompli jusque-là par le groupe. Un travail qui se fait dans la cohérence et commence à se concrétiser à travers sa progression et ses résultats, et à continuer à travailler dans l’esprit du projet de formation convenu avec la direction du club», a-t-il souligné, à ce propos. Cette cohérence au sein du groupe, a-t-il poursuivi, «découle de l’objectif que nous avons en commun et se décline par l’obligation pour l’entraîneur de veiller sur la performance et la progression du groupe, par les résultats sur le terrain qui incombent aux joueurs et par la mise à disposition des moyens nécessaires par la direction».

S’agissant de la préparation de la rencontre face au CSC, Dumas a souligné que la JSK «se porte bien et maintient toujours le même rythme de préparation depuis le début de la saison». Le groupe, a-t-il ajouté, «n’a pas eu beaucoup de blessés jusque-là (…) Nous allons être compétitifs et ambitieux et donner du rythme au jeu face au CSC».

Interpellé, par ailleurs, sur les violences qui ont émaillé certaines rencontres du championnat, le technicien français a estimé que «cette image peut contribuer à nuire au football algérien et dissuader certains joueurs ou entraîneurs à venir en Algérie».

R. S.

 

Comment (69)

    ZORO
    20 novembre 2018 - 23 h 15 min

    Aujourd hui j ai fete et ma 32 eme annee de divorce de la cigarette et EL mawlid ennaboui.Pour memoriser cette date j ai fait voyager mes petits enfants par train de BEL ABBES a oran . Arrive a oran nous avions pris un taxi pour aller a la corniche . Durant ma conversation avec le chauffeur j ai appris qu il etait un enfant d Oran ,sa mere etait originaire de la region de Belabbes et son pere kabyle de Tizi ouzou,
    Ayant su que j etais en voyage avec mes petits enfants il se rappela de son pere et de tous les lieux qu il avaient visité ensemble sur leur voiture ,du centre du pays jusqu a l extreme ouest, leur derniere sortie ensemble disait il c etait a FES.au Maroc.
    A la fin de son recit je suis resté admiratif devant l ouverture d esprit de cet Algerien d origines ALGERIENNES qui pourrait servir de bon exemple à la pensee refractaire chez la race pure pour qu elle se rehabilite .
    SIGNEZORO….Z…..

    61
      Kabyledz
      22 novembre 2018 - 11 h 10 min

      [email protected]
      As tu fini ton histoire des mille et une nuits, ou, c’est un feuilleton à la makhzan.

      DÉGAGE

      40
      MELLO
      22 novembre 2018 - 21 h 41 min

      Tu as compris que le Kabyle est un citoyen Algérien et Universel. Lorsque les vieux kabyles te jurent  » j’maa limane  » tu comprends que le kabyle s’octroie le respect de toutes les religions. A mediter.

    MELLO
    20 novembre 2018 - 16 h 08 min

    Des qu’Algérie patriotique étale un sujet sur tamazight, sur les amazighs ou encore sur la JSK , tout un bataillon de commentateurs se dresse se dresse pour devenir les seuls gardiens du temple, les seuls patriotes et donner des leçons aux vrais Algériens. Pourtant , de l’histoire récente, la révolution Algérienne nous a démontré que la wilaya III notamment la Kabyle en fut la première wilaya qui avait offert ses hommes. Les Kim Belkacem, Abane Ramdane, Amirouche, Mohand ou El Hadj et tant d’autres bien avant, les Ali Yahia, Oussedik,Bennai Ouali, Amar Ould hammouda, Ali Laimeche, Sade Hadjress, Belaid Ait Medri tous membres du PPA , sans oublier Hocine Ait Ahmed qui avait rejoint le mouvement à l’âge de 16 ans. Tous ont des leçons de nationalisme et patriotisme à nous donner. Alors, arrêtez de donner vos avis sur ce point. MELLAL s’est bien informé de ces chouhadas , pour s’engager dans cette aventure avec la JSK. Se préparer au Maroc ou ailleurs ,où est le véritable problème. Toute la kabyle et tous les supporters de la JSK de toutes les régions du pays le soutiennent.

    Anonyme
    20 novembre 2018 - 14 h 31 min

    La JSK , et ses dirigeants n’ont pas de remords, ni de regrets,ni de comptes à rendre aux irresponsables
    Ils n’ont pas besoin de leçons de nationalisme chauvin, ombrageux, extrémiste, non productif, mal placé,
    Et inopportun, des autres, ils n’ont pas à se meler de la gestion du club de la JSK
    La JSK , et ses dirigeants gèrent d’une façon autonome, indépendante, démocratique, et transparente
    Leur club, la JSK ,
    Et ceux qui critiquent, subjectivement, et injustement, la JSK ne sont ni actionnaires, ni promoteurs
    Ni organisations de charité pour la JSK qui n’a pas de dettes historiques, et morales à payer à personne
    Contrairement à d’autres clubs, de vraies charges, et d’argent en pure perte
    Par l’état, par les pauvres Sonatrach, et Sonelgaz arnaquées, et dépouillées par des clubs de magouilleurs

    Nationalisme, et Trahison ont été utilisés dans le passé
    Pour des fins de règlements de comptes personnels
    Et non pour les interets de développement du pays resté arriéré, et sous-développé, depuis 1962
    Par les conflits d’interets personnels

    2
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.