La famille de Réda City16 à Bouteflika : «Notre fils est un patriote !»

artiste Réda City 16
Réda City 16 en grève de la faim. D. R.

Par Kamel M. – La famille du chanteur Réda Hamimed, plus connu sous le nom artistique de Réda City16, a adressé une lettre au président de la République dans laquelle elle l’exhorte, en tant que premier magistrat du pays, à «faire libérer» son fils «injustement incarcéré» à la prison d’El-Harrach.

«Notre fils Réda n’a rien à voir avec les accusations dont il fait l’objet et avec le lieu où il se trouve»,  écrit la famille du chanteur arrêté dans le cadre d’une enquête qui a visé des artistes, un ancien footballeur et des activistes sur les réseaux sociaux. «Il a prouvé à maintes fois son amour pour la patrie, son engagement patriotique et a toujours milité pour la stabilité de l’Etat et de ses institutions», plaide la famille de l’artiste qui sollicite l’intervention du chef de l’Etat pour sa remise en liberté.

«Notre fils croupit en prison alors qu’il n’a aucun antécédent judiciaire et sa libération conditionnelle a été rejetée bien qu’il soit disposé à répondre à la convocation du juge», regrette la famille de Réda City16 qui rappelle que ses admirateurs, ses collègues et les journalistes continuent d’être à ses côtés en rendant visite à ses parents ou à travers leurs messages de soutien à travers les réseaux sociaux et dans les médias.

«Notre fils incite les jeunes à aimer l’Algérie et à s’écarter de tout ce qui peut porter atteinte à la sécurité et à la stabilité du pays, à travers les émissions télévisées qu’il animait ainsi que ses œuvres artistiques», soutient la famille du prisonnier qui prend à témoin tous ceux qui confirment le sens élevé de patriotisme chez le chanteur qui s’était déplacé à Oum Derman, au Soudan, en novembre 2009, pour soutenir les Fennecs victorieux dans leur «guerre» contre les Pharaons.

«L’éducation de notre fils ne lui permet pas de faire du chantage à autrui ou d’attenter à leur honneur», écrit encore la famille de Réda City16, incarcéré au centre pénitentiaire d’El-Harrach depuis le 18 octobre dernier.

Le président Bouteflika avait, pour rappel, ordonné la libération des généraux arrêtés dans l’affaire d’«enrichissement illicite» et de «trafic d’influence». Deux activistes sur les réseaux sociaux ont également été libérés.

K. M.  

Comment (15)

    Anonyme
    19 novembre 2018 - 22 h 57 min

    Algérie – L’affaire scandaleuse du réseau d’Amir Boukhors en Algérie continue de faire tomber des têtes.
    Ce jeudi, les premiers accusés ont été entendus par le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed d’Alger. Ce dernier a décidé de les déférer devant le juge d’instruction qui décidera finalement de leurs sorts. À la tête de ce réseau, le célèbre chanteur du Rapport Reda Hmimed alias Reda City16.

    Peu de temps après l’incarcération du principal accusé, un des complices de ce dernier a été également placé sous mandat de dépôt. Il s’agit d’un jeune garçon de la wilaya de Djelfa activant sous le pseudonyme : » Djamel Chaoui « .

    Djamel Chaoui est, selon le chef d’accusation, poursuivi pour être le bras actif de Reda City16. En effet, ce jeune homme était chargé de créer des pages Facebook incitatives au profit de Reda City16. Le même individu fait dans le commerce sur Facebook., en mettant en vente des pages qui comptent plusieurs abonnés.

    Anonyme
    19 novembre 2018 - 22 h 50 min

    ÉTRANGE non? Rachid NEKKAZ défend Réda City16…
    Al Magharibia (avec Zitout, ami de Amir DZ ami et serviteur de Hicham Aboud ex capitaine déchu de la SM ) va certainement prendre « Réda City16 » comme matière dans leur propagande anti-algérienne……………

    18
    4
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 22 h 27 min

    Lecture (article de presse)
    ____
    Algérie – Sept personnes seront présentées aujourd’hui, jeudi 18 octobre, devant le Procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed (Alger), a appris ALG24 de source judiciaire.
    Les sept individus sont impliqués dans des affaires de chantage, menaces, extorsion et blanchiment d’argent au profit d’un fugitif recherché par la justice algérienne, en l’occurrence Amir Boukhors, alias « Amir DZ ».
    Selon notre source, le principal accusé dans cette affaire qui ébranle le milieu artistique et de l’audiovisuel, le chanteur Reda City16, de son vrai nom Hmimed Réda. Ce dernier est poursuivi pour le chef d’accusation de chantage, menaces et extorsion contre des hommes d’affaires, des cadres de l’Etat et de personnalités politiques. Il est également accusé de mener des campagnes de diffamation et de dénigrement hostiles sur les réseaux sociaux à des fins de chantage, à l’aide et sous les ordres d’Amir Boukhors.
    Cette bande de malfaiteurs a été démantelée grâce aux efforts et professionnalisme des unités de la Gendarmerie nationale, notamment la brigade de recherche du groupement d’Alger et l’INCC de Bouchaoui, qui ont réussi à identifier les membres du réseau en un temps record.

    4
    5
    nasser
    19 novembre 2018 - 22 h 23 min

    LECTURE (presse)
    ___

    Algérie – Principal accusé dans le réseau d’intermédiaires du fugitif Amir Boukhors, alias Amir DZ, le chanteur du Rap Reda City16 a été placé hier sous mandat de dépôt et écroué sur ordre du juge d’instruction près le tribunal de Sidi M’hamed.
    Dans une folle audience qui a duré plusieurs heures, Reda City16, de son vrai nom Reda Hmimid, le lourd chef d’accusation de chantage, menaces, extorsion détention de faux billets en devise et blanchiment d’argent au profit d’un Algérien en état de fuite en France a été retenu. Très tard dans la nuit d’hier, le célèbre chanteur ainsi que des complices ont été conduit par la Gendarmerie nationale vers le centre pénitentiaire d’El-Harrach.

    Ecroué en attendant son jugement, ce maître chanteur continue de manœuvrer, a-t-on constater. En effet, sa page Facebook hyponyme, qui compte plus d’un millions d’abonnés, publie depuis hier de fausses informations et s’attaque aux médias qui traitent du sujet de l’incarcération du chanteur.

    Selon nos informations, la personne qui a pris la main sur la page de Reda Hmimid est un activiste connu pour sa proximité avec Amir Boukhors. Le nom de ce dernier serait également cité dans l’enquête toujours en cours.

    5
    2
    lailla
    19 novembre 2018 - 22 h 18 min

    Pourquoi Rachid Nekkaz sercul librement en Algérie alors qui fait des manif partout il insulter le président le traité de dictateur et qu’il est mort insulter l’Etat ,je suis dépasser je comprends plus rien qu’est ce qui se passé dans notre pays

    1
    5
      Sid
      20 novembre 2018 - 2 h 06 min

      Ce qui se passe c’est qu’il y a beaucoup trop d’individus de ta trompe en algérie..c’est pour ca qu’il n y a rien à comprendre…
      Un peuple qui compte des gens qui soutiennent un mort vivant ne peut rien espérer !
      peace !

      4
      2
    PITIÉ
    19 novembre 2018 - 21 h 40 min

    Patriote! Bientôt ils vont nous apprendre qu’il est aussi Moudjahid même s’il est né après1962.

    2
    2
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 20 h 56 min

    le ou la Juge qui l a jugé ; la jugé avec des éléments probants et a rendu la justice au nom du peuple algerien comme a chacun d entre nous qui est justiciable ; ls élites devront y passer maintenant aussi ; on a bien envoyé des généraux en prison ensuite à un procès civil pour les faits qui leurs sont reprochés ; et les autres qui sont passé entre les mailles du filet , c est une question de temps , on les entends pas pourtant on les entendais y a à peine 6 mois par exemple Khelil qu se voyait déjà président ; on l entend pas ; il se fait tout petit et ne peut meme pas quitter le territoire meme si la justice pour le moment n a rien ouvert contre lui en Algerie , bcps cherchent a quitter le pays avec du fric à l estranger ou rejoindre le paradis fiscaux à l étranger ; c est la purge ; il est sur la sellette aussi .Enfin pti chanteur des rues la justice t a mis en détention provisoire avant procès donc attend le verdict ; il va peut être glaçant si les faits sont avérés les délits accumulés ca vaut une dizaine d années ferme voir plus pour toi et ta famille qui cherche a protéger son fils et qui est légitime mais en prison tt les détenus se disent innocent et dans toutes les prisons du monde.

    3
    2
    karimdz
    19 novembre 2018 - 20 h 00 min

    Le chanteur n’est pas si innocent que cela. Il aime son pays, c est très bien, mais quand on aime son pays, on ne fait pas de choses mal…

    On peut regretter la mesure expéditive le concernant, toute personne a droit a la présomption d’innocence, mais quand les faits sont graves, il est déféré devant un juge qui décide ou non de son incarcération.

    5
    1
    berkoukes
    19 novembre 2018 - 19 h 09 min

    certes patriote mais immature! il fréquentait un milieu pas très recommandable de la drogue et trafic de tout genre, en somme un milieu de mafia! mais son patriotisme certain va peut être le sauver.

    3
    1
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 17 h 00 min

    Maïs pourquoi la prison provisoire?? Où est la presemption d’innocence jusqu’au procès?? Une dizaine de journalistes blogueurs artistes….mis en prison provisoire..c trop flagrant. Ça devrait être l’exception,la règle c la liberté provisoire en attendant le jugement.

    8
    3
    Anonyme
    19 novembre 2018 - 15 h 50 min

    Je ne savais pas ce qui était reproché à Redacity16, je suis donc allé à la pêche d’informations le concernant voilà ce que j’ai trouvé: « Reda City16 est accusé de chantage, menaces, extorsion, détention de faux billets en devises et blanchiment d’argent au profit d’un Algérien en état de fuite en France ». Je trouve qu’il y a plus d’un motif pour qu’il soit arrêté et incarcéré. Bien que je respecte les familles dans l’affliction, je ne comprends pas les arguments avancés par la famille du chanteur. Il ne s’agit pas d’un crime politique antipatriotique mais de délits de droit commun, il est vrai que certains crimes de droit commun peuvent porter atteinte à la patrie, il est vrai aussi que les délinquants en général ne sont pas étouffés par leur sentiment patriotique. Bref, tout ça pour dire que ce Monsieur est maintenu en prison pour des vraies raisons. Moralité il faut bien éduquer ses enfants.

    21
    8
    Kahina-DZ
    19 novembre 2018 - 14 h 15 min

    NON, malheureusement cette génération leur patriotisme est dans la chakara

    27
    7
    kebchelaid
    19 novembre 2018 - 12 h 48 min

    la repression aveugle s’abat contre tout ce qui bouge, il fallait faire le mort comme le peuple….

    13
    20
    Karim
    19 novembre 2018 - 10 h 19 min

    Il n’est pas si innocent que ça votre petit voyou.

    33
    19

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.