Des ONG au sujet des migrants : «Les pays européens mentent !»

migrants ONG
Les Euroépens doivent revoir le nombre de migrants africains. D. R.

Par Hani Abdi Des ONG africaines, réunies en conférence internationale à Alger, ont vivement dénoncé les chiffres erronés avancés par des pays européens sur les flux migratoires du Sud vers le Nord. Ces ONG, qui font partie du Conseil économique et social de l’ONU (Ecosoc), ont assuré que des études scientifiques menées par des chercheurs africains donnent une autre réalité et un autre visage de la question migratoire.

Ces organisations ont affirmé qu’il y a un total de 36 millions d’immigrés africains et 29 millions n’ont pas franchi les frontières du continent. Autrement dit, sur ces 36 millions, il n’y a que 7 millions qui sont partis vers d’autres continents (Europe, Asie et Amérique). Cela représente donc 20% des migrants. Ces immigrés sont majoritairement en possession de qualifications et de diplômés supérieurs élevés. Ces ONG, citant les études de chercheurs africains, ont indiqué que 5,5 millions de migrants sont médecins, ingénieurs, étudiants… qui ont rejoint l’Europe de manière légale.  Ce sont surtout des profils très demandés par les pays européens. Il n’y a donc que 1,5 million de migrants, soit 0,3%, qui sont en situation irrégulière.

Ces ONG disent ne pas comprendre comment ce chiffre puisse constituer une quelconque menace pour le Vieux Continent. Elles contestent dans ce sillage tous les chiffres «exagérés», véhiculés ces derniers mois par les médias pour tromper l’opinion publique européenne et présenter le phénomène migratoire comme une sorte d’invasion des pays de l’Europe.

Selon donc ces ONG, les pays européens n’ont pas accueilli tous les migrants clandestins qui ne dépasseraient pas le 1 million d’Africains, en général chômeurs. Selon les études auxquelles se sont référées ces ONG, le nombre de migrants clandestins arrivés en Italie ne dépasse pas les 7% alors que les médias de ce pays avançaient le chiffre de 24,6%. Le Portugal n’a accueilli que 6,2% alors que dans la presse on évoque des chiffres officiels faisant état de 20,6% de migrants africains reçus. Idem pour la Grèce et l’Allemagne dont les pourcentage de migrants clandestins accueillis n’excéderait pas les 8%. Ces ONG ont ainsi dénoncé ces manipulations à des fins inavouées. Pour elles, la gestion migratoire n’a jamais été abordée sainement par les pays européens, qui l’ont surpolitisée.

Ces ONG estiment que les gouvernements africains doivent réagir avec force afin que la question de l’immigration soit abordée comme il se doit et que des solutions pérennes soient apportées.

H. A.

Comment (13)

    Anonyme
    21 novembre 2018 - 11 h 40 min

    Ces ONG veulent culpabiliser tous les pays qui n ouvrent pas grandement leurs portes…
    En Algérie,on voit des subsahariens partout,en Europe également,dernièrement j ai été en Sardaigne,ils ont envahi les plus belles plages de l île et ne se gênent pas pour occuper l espace pour vendre leurs broutilles et parler très fort comme en pays conquis..
    C est des gens sans gêne…et là j ai compris pourquoi l extrême droite italienne a été élue .
    Donc Messieurs des ONG que chacun garde ses ouailles
    C est des réseaux bien huilés qui les aident et on ne connaît pas assez bien leur objectif ou du moins on s en doute plus ou moins…

    11
    3
      blackisbeautiful
      21 novembre 2018 - 12 h 35 min

      c’est assez drole de lire ce genre de commentaire sous votre plume quand on voit tous les migrants arabo-berberes venus de syrie, d’irak, d’egypte, de lybie, d’afghanistan tc..cad de pays en guerre comme certains pays africains, congo, soudan, etc…qui arrivent clandestinement en europe; cependant la moitie des refugies dans le monde est reccueuillie par des pays africains

      3
      4
        Anonyme
        21 novembre 2018 - 13 h 25 min

        Ici on parle des subsahariens et à ma connaissance il n y a pas de guerre,ni de bombardement
        Quand on parlera des autres,je donnerai mon avis!!!

        Assya
        21 novembre 2018 - 17 h 49 min

        blackisbeautiful
        A notre connaissance dans ces pays subsahariens émetteurs de populations migrantes par centaines de milliers (invasion du pays cible) il n’ y a aucune guerre, pas de bombes ni de bombardements. Même en tant de guerre vos frères doivent faire face à la situation dans leurs pays et trouver les solutions et combattre l’ennemi au lieu d’aller en Algérie pour mendier, escroquer, arnaquer, falsifier argent et documents, polluer, espionner …. qu’ils restent chez eux.

    Tin-Hinane
    21 novembre 2018 - 10 h 23 min

    Bien-sûr que les européens mentent sur le nombre de migrants mais pas que, ils mentent absolument sur tout. Il est presque certain que ce sont eux qui ont semé cette folie de migration en Afrique et ailleurs pour planter le chaos et eux profiter du chaos pour s’installer où ils veulent. Mais aussi pour abuser leurs populations leur faire croire qu’ils sont envahi alors que le plus gros de ces migrants ne passe pas. Dans cette affaires ce sont les africains qui devraient se reprendre (tous les africains du sud au nord) et rester chez eux construire leurs pays respectifs au lieu de poursuivre des chimères en Europe.

    9
    3
      Anonyme
      21 novembre 2018 - 11 h 08 min

      Tin-Hinane
      Pensez-vous que les migrants Nord-africains sont au même nombre que ceux en provenance de la subsaharie ?? NON. Les sud africains se déplacent en tribus avec des millions de femmes toutes enceintes et des millions de gamins, sans citer leurs gros hommes bons qu’à mendier, quel pays peut accepter cette affolante démographie en errance? les algériens sont en nombre réduits et insignifiant devant la ruée noire africaine (30 maxi par barque). Ne mettez pas les algériens avec le lot de migrants subsahariens ça n’a rien avoir Madame ou Monsieur.

      9
      2
        Tin-Hinane
        21 novembre 2018 - 17 h 09 min

        @Anonyme. Loin de moi l’idée de comparer, j’ai parlé en général car bien que le nombre de migrants algériens soit insignifiant il existe quand même et il faut impérativement y mettre fin. Il est certain que cela n’a rien à voir avec la migration subsaharienne que l’on peut comparer à une invasion et c’est d’ailleurs ainsi qu’il faut la considérer et la traiter. Depuis quand dans le monde des gens envahissent des pays sous prétexte qu’ils n’ont plus envie de vivre dans le leur. S’ils sont exploités par les européens ils n’ont qu’à faire en sorte de ne plus l’être et profiter de leurs pays. Mais nous savons tous que ces africains ont été missionnés pour nous envahir nous les algériens et c’est pour cela qu’ils sont tous destinés à retourner chez eux car nous pouvons considérer que c’est un acte de malveillance et le traiter en tant que tel.

    Anonyme
    21 novembre 2018 - 10 h 14 min

    La question des migrants est une question politique manipulee par des hommes et des femmes politiques surtout Europeens et reprise aujourd hui par Trump.Dès l’arrivée au pouvoir de François Mitterrand en 1981, 130 000 étrangers en situation irrégulière sont régularisés,ainsi que l’expulsion des étrangers nés en France ou arrivés avant l’âge de dix ans sera interdite et le regroupement familial est facilité. Francois Mitterant a atteint deux objectifs a la fois.Les enfants de l’immigration vont représenter un pouvoir de vote aux présidentielles et aux législatives,et vont renflouer les chances electorales des socialistes,d un autre cote c est le refrain de la regularisation des clandestins et l immigration qui seront saisies par Lepen et fera de son parti le front national ce qu il est aujourd hui.Madame Merkel hier a joue aussi la carte des refugies,elle a lance son appel pour recevoir le maximum de refugies,toutes les chaines de TV Allemandes ont joue le jeu de Merkel et en fin de compte toutes les frontieres ont retrouve les fils barbeles et l Europe sous Merkel prie Erdogan de garder les refugies en Turquie contre quelques milliards de dollars…Le resultat de cette politique de Merkel est l emergence et le renforcement de l extreme droite,le parti raciste d extreme droite allemand AFD a gagne des centaines de milliers de voix et se trouve aujourd hui une puissance au parlement Allemand.
    Cela ne suffit pas car la carte des refugies Syriens est toujours manipulee par les puissances dans la region USA Turquie et leurs allies qui font tout pour bloquer le retour des refugies Syriens en Jordanie et en Turquie,de rentrer chez eux en Syrie que seulement au compte gouttes.Voila comment les puissances etrangeres et les hommes et femmes politiques utilisent les refugies pour atteindre et realiser leurs buts de destabilisation et de colonisation pour voler les richesses des peuples.Nous Algeriens nous devons etre tres vigilents sur tout ce qui se passe au Niger et au Mali avec la presence des forces militaires etrangeres dans ces pays dont plusieurs milliers d Allemands,d americains et de francais sous le motif douteux de combattre les terroristes et la formation des forces locales…les veritables buts sont tout autres… nous ne sommes pas si naifs…l histoire nous a appris que leurs interventions a l etranger ont toujours eu un effet destabilisateur et ont toujours crees des conflits ethniques ou religieux souvent les deux a la fois.soyons tres vigilents

    8
    2
    Anonyme
    21 novembre 2018 - 8 h 45 min

    Les subsahariens doivent se mettre sérieusement au travail dans leurs pays, aller chez les autres pour vivre entourés d’humiliation, de refus et sans dignité n’est pas une vie meilleure. En Algérie ils sont très visibles, on se demande ce qu’ils peuvent espérer de notre pays où l’algérien lui même n’a pas le strict nécessaire pour une vie décente. Les bidonvilles et ghettos de ces migrants doivent absolument disparaître de nos villes car pour nous c’est le ras le bol de voir ces étrangers d’Afrique traîner dans nos villes même si ces derniers tentent de trouver un job chez nous, nous n’avons pas besoin de chercheurs d’emplois étrangers non qualifiés, ils sont priés de rentrer chez eux.

    15
    3
      elhadj
      21 novembre 2018 - 10 h 27 min

      c est effectivement le voeu de chaque citoyen algérien exacerbe par cette situation que de voir ces migrants subsahariens réintégrer au plus vite leurs pays d origine .

      8
      2
        Anonyme
        21 novembre 2018 - 11 h 17 min

        elhadj
        Que notre vœu de voir tous les subsahariens disparaître de chez nous soit exhaussé inchaAllah aussitôt que possible. Il faut que ces migrants qui essayent de travailler en Algérie sachent qu’ils n’ont aucun avenir en Algérie, c’est quasiment certain car l’Algérie n’a aucun moyen pour prendre en charge ces migrants, il n y a pas de vie meilleure chez nous (logements, centre hospitaliers, établissements scolaires … on ne donna pas tout ça à ces millions d’ étrangers car ces institutions sont insuffisantes pour les algériens).

        6
        1
    Les % de migrants subsahariens en Algérie ??
    21 novembre 2018 - 8 h 02 min

    Ces ong devraient aussi avancer les pourcentages de leurs ressortissants en Algérie, ça doit dépasser les 40%. Aider ces migrants à regagner leurs pays surtout, ces chiffres ne règle aucun problème.

    14
    3
    Anonyme
    21 novembre 2018 - 7 h 56 min

    Il serait bénéfique pour l’Afrique (ouest, centrale et de l’est) que leurs ongs expliquent à leurs ressortissants de travailler leurs pays et d’abandonner ces projets de débarquements chez les autres. L’Algérie subi apparemment la pire des conséquences quant aux déplacements de ces populations qui n’ont rien à faire en Algérie où le taux de chômage reste très élevé. Je ne crois pas que des médecins africains ou des diplômés de ces pays attirent l’attention des européens, ces migrants avec ces diplômes partent en Europe juste pour être en Europe au lieu de servir leurs pays avec ce qu’ils ont appris.

    19
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.