Haddad écorche Rebrab à Laghouat : vers une confrontation ouverte ?

Comment (5)

    Anonyme
    28 novembre 2018 - 7 h 58 min

    Guerre ouverte,main invisible devient visible et elle est aidée poussée par ceux qui détiennent l’Algérie en otage.Un manager peut s’implanter adroit dans le monde et sa présence actuelle le démontre et un autre bricoleur racoleur pousse pas ses seigneurs qui ont ruine l’Algerie et en fin de compte n’arriveront a rien.L’autre partie invisible qui se cache derrière le rideau qui gère l’Algérie est l’autre bricoleur racoleur qu’est ce kouninef à qui rien ne se refuse.A eux et leurs seigneurs ont ruine le pays et est devenu la risée même de ceux du tiers monde.Pour ceux qui doutent ils n’ont qu’a faire un aperçu sur le Rwanda et se rendront compte que nous sommes les derniers du continent et dire qu’hier……

    Citoyen
    27 novembre 2018 - 17 h 59 min

    Ce petit ne lui arrive meme pas a la cheville
    Quil reste tranquil a son poste de voleur des voleurs en chef

    Anonyme
    27 novembre 2018 - 11 h 17 min

    Le plus grand, et le plus urgent des investissements qui attend l’Algérie
    La Réforme, et la Démocratisation des institutions du pays,…..
    La Justice Sociale, la bonne, et la juste répartition des ressources, et des richesses du pays
    La Transparence, et la Moralisation dans la gestion des comptes du pays
    Economiques, (investissements productifs, et rentabilités des projets, sources de devises,…..)
    Financiers, (fuites de capitaux, et ouvertures de comptes faux, en dizaines de millions de Dollar,…..)
    Fiscales,(évasions fiscales , en milliards de dollar,…..)
    Et commerciales du pays,( monopole du commerce des importations, pardon du commerce extérieur…..)
    Voir Transparency international Algeria,…..
    Voir Transparency international classement,….
    Voir Transparency international report,…..

    Immazighen
    25 novembre 2018 - 22 h 39 min

    Mr Haddad c’est vraiment un support du pouvoir. Il doit tout au pouvoir actuel, et en plus avec un travail bâclé. Il n’y a rouler sur les tronçons réaliser par l’ethb, des trous énorme s des affaissement. Aucun contrôle, tous ça financé par l’État. Même si Mr Rebrab a bénéficié d’avantages, même sous l’ère Bouteflika il n’a jamais été aussi riche que sous cette présidence, au moins lui il prend pas les subventions de l’état c’est un vrai patron , manageur et visionnaire et il est au niveau international.
    Pour prendre une image footballistique, Rebrab c’est la Champions League et il jouerai au niveau mondial, Haddad même la division d’honneur cela serait difficile. On voit bien qu’il n’y a plus d’imazighen dans cette histoire, entre Ouyahia et Haddad contre Rebrab. Les Algériens doivent s’unir quel que soit la région pour s’opposer a ces Tartuffes , même s’il faut faire des unions avec des parties très divers l’important c’est de construire cette plateforme qui n’aura 1 seule objectifs libérer le pouvoir et derrière une fois l’objectif atteint provoque r des élections signent de ce nom. Vive l’Algérie libre et démocratique. Nos martyrs ne sont pas morts pour rien.

    10
    1
      amiahmed
      27 novembre 2018 - 7 h 09 min

      La jalousie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.