Mokri et Benhadj ouvrent la campagne contre la visite de Ben Salmane

Mokri chœur
Abderrazak Mokri. New Press

Par R. Mahmoudi Réagissant en chœur contre la tournée programmée par le prince héritier saoudien dans certains pays arabes, les islamistes affiliés à la secte des Frères musulmans se couvrent derrière cet alibi du meurtre du journaliste Jamal Khashoggi attribué à Mohammed Ben Salmane pour se redéployer, en Tunisie et en Algérie, sur la scène politique.

Premier chef de parti à réagir à l’annonce d’une visite prévue par Mohammed Ben Salmane en Algérie mais pas encore confirmée par Alger, Abderrazak Mokri, a déclaré que la venue de Mohammed Ben Salmane dans la conjoncture actuelle «attente à la réputation de l’Algérie aux plans arabe et international».

S’exprimant en marge d’une conférence organisée, samedi, par son parti, le MSP, ayant pour thème «La normalisation et l’expansionnisme sioniste dans le monde arabe», Mokri donne un argument économique pour essayer de justifier sa position et celle de son parti, en soulignant que «Mohammed Ben Salmane a répondu aux injonctions de Donald Trump, en baissant les prix du baril, tout en sachant que cela nuit aux intérêts de l’Algérie». Et de poursuivre : «Avec cette visite, il essayera peut-être de rassurer l’Algérie et souhaiterait en faire une république de riz (assistée, ndlr) mais nous faisons confiance à la dignité des Algériens pour refuser que leur pays se transforme en pays parasite». Mokri évoque à cette occasion «tous les crimes commis par l’armée saoudienne au Yémen et les abus quotidiens dont sont victimes les opposants en Arabie Saoudite (…)».

Joignant sa voix à celles des anti-Ben Salmane, l’ex-numéro deux du FIS dissous, Ali Benhadj, crie, lui, au scandale, en se demandant «comment les autorités algériennes pourraient accueillir ce criminel, alors que ses mains sont maculées de sang», allusion à Mohammed Ben Salmane. Tout en mettant en garde le pouvoir algérien, l’ex-leader du FIS se dit persuadé que «l’ensemble du peuple algérien ne souhaite pas la bienvenue à ce prince de la trahison et de l’oppression».

Benhadj suggère même aux autorités des pays musulmans où il doit être accueilli de l’arrêter et de le traduire en justice. Il cite, ensuite, un hadith (qui reste à authentifier) maudissant «quiconque abriterait des criminels». Reprenant, lui aussi, tous les crimes dont s’est rendu coupable le régime wahhabite, dont Benhadj feigne ignorer qu’il fut un jour la matrice nourricière du parti tout aussi sanguinaire qu’il a fondé, il énumère tous les arguments stéréotypés : la guerre au Yémen, l’asservissement des peuples arabes, pour finir par la crise pétrolière provoquée par les Al-Saoud «pour servir leurs maîtres à Washington».

R. M.

Comment (52)

    mehdi mountather
    27 novembre 2018 - 11 h 06 min

    Mohamed Ben Salmane prince de satan après ces crimes en Yémen et l’assassinat de Jamel Khashoggi sa fin par un arrêt cardiaque crash d’avion fusillade foudre séisme déluge si la fin du monde 30.11.2018 aux non musulmans de se convertir a l’islam pour éviter l’enfer et pour éviter Mohamed Ben Salmane a l’enfer.

    EL Che
    26 novembre 2018 - 12 h 21 min

    Il est tout a fait légitime que Mr Mokri en vue de sa doctrine politique (Frère Musulman) se rallie a son Patron Erdogan (Turquie) par contre ceci reflète l’allégeance de Mokri et son parti non pas a l’Algérie mais a la Turquie ! car l’intérêt de l’Algérie est de garde au minimum de bons rapport avec tout les pays surtout que l’Arabie Saoudite et les Emirats Arabes Unies s’éloigne du Maroc qui lui a opte pour le Qatar (allie de la Turquie) la preuve est que MBS visite l’Algerie la Tunisie tout en snobant le Maroc….
    donc l’Intérêt de l’Algérie est claire et s’impose………

    jughurta
    26 novembre 2018 - 2 h 50 min

    Je suis dsl pour tout à l’ heure car je pense toujours à l’ image international concernant ce bensalman mais au final c’ est peut être aussi une bonne chose que de faire montrer que nos musulmans et que notre islam n’ est pas le même que le leur et ne le veulent pas. Franchement ce serait bien de ne pas le recevoir l’ europe l’ a refusé et maintenant il vient chez nous comme si nous étions une roue de secours.

    2
    3
    Moh Tzir
    25 novembre 2018 - 21 h 31 min

    nous algériens, simples citoyens aimant beaucoup notre bled disons un grand N O N à ce vulguère criminel Ben Salmane qui a toujours comploté sur le dos de tous les musulmans avec tous nos ennemis occidentaux en général et ses frères sionistes en particulier. L’Algérie ne doit pas se salir à recevoir un tel clown. Et si quelqu’un veut bien le recevoir qu’il le fasse chez lui dans son domicile, l’Algérie et la propriété de tous les citoyens et non d’un quelconque imbécile qui se croit plus malin que le reste du pays.
    Qu’il aille au diable.

    4
    1
    Tin-Hinane
    25 novembre 2018 - 19 h 30 min

    Le général Nezzar avait raconté dans son livre que ce rat de Ali Benhadj était allé le voir habillé en treillis militaire, (mon dieu Ali Benhadj en treillis militaire, qu’est qu’il faut pas voir) il voulait aller faire la guerre à l’Irak avec ses amis saoudiens et aujourd’hui ils les renient.

    15
    5
      L'histoire
      25 novembre 2018 - 21 h 07 min

      S’il l’a raconté dans son livre, nous on l’a vécu et vu en live. Nezar étai ministre de la défense, l’état insurrectionnel créé par le FIS était à son paroxysme
      La population subjuguée marchait derrière ce rat accoutré d’un treillis et chaussé de Rangers dirigea la procession vers les Tagzrins pour réclamer l’ouverture des casernes pour y entraîner le peuple avant de l’envoyer en Irak combattre Bush.
      Nezar en bon stratége mit un beau costume beige, chemise col ouvert, descendit le beau boulevard et alla à sa rencontre.
      Boukriuh dans une interview au soir d’Algérie rut ce mot célèbre pour décrire la scène : « je suis perplexe y de voir un civil habillé en militaire, reçu par un militaire habille en civil ».
      Quelques semaines après c’était l’état de siège et le rat se retrouva à Blida.

      16
        Tin-Hinane
        26 novembre 2018 - 15 h 18 min

        @L’Histoire. Merci pour m’avoir décrit l’anecdote c’est comme si j’y étais. Il est intéressant de constater que la félonie n’a pas de limites.

      ABDELKADER KACEM
      25 novembre 2018 - 21 h 44 min

      concernant la visite de mbs en algerie , il ne faut pas mélanger la diplomatie avec les affaires internes d’un pays tiers. l’assassina du journaliste saoudien en turquie est un probleme interne saoudien. il ne faut pas oublier que chez nous en algerie nous n’avons jamais toléré qu’unautre pays se mèle de nos affaires, alors soyons raisonnables SVP.

    Tredouane
    25 novembre 2018 - 19 h 14 min

    Je pense que les avis des politiques peux être enrichissant il reste juste un avis politique,selon moi Mr Mokri donne un avis,reste ces motivations comme tout autre politiques il dois avoir les siennes,l’opinion public régira en conséquence,mais je trouve les interventions de l’autre sans le moindre apport ,il dois restez chez lui et méditer comment va t il faire avec Dieu dans son implication des éventements triste et pénible pour les morts et le sang verser sans aucune raison,sang de Musulmans.

    Tin-Hinane
    25 novembre 2018 - 18 h 51 min

    Ils osent, oh dieu tout puissant ils osent ! quelle bande de crevards ! ils ont tous léchés les babouches des saoud, cette larve de Ali Ben hadj en tête, lui qui n’était qu’un employé subalterne des saoud. Ils parlent d’une «atteinte à la réputation de l’Algérie aux plans arabe et international» eux, eux qui ont voulu nous ramener à la préhistoire, eux qui ont mis l’Algérie à feu à sang, eux qui ont appelé au meurtre au nom du wahabise, eux qui ont voulu vassaliser l’Algérie à ces mêmes saoud. Je m’arrête là, que peut on dire face à une telle félonie, des traitres (les saoud) trahis par des traitres (Benhadj et sa clique) je dois dire que c’est intéressant d’un point de vue sociologique. Ils sont quand même incroyables, on devrait leur faire porter la robe jaune de judas. Ces gens là ne sont pas des islamistes ce sont des satanistes!

    65
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 18 h 46 min

    Erdogan active ses relais en Afrique du Nord.

    9
    1
    Wahid Mokhtar
    25 novembre 2018 - 18 h 37 min

    Il est vrai que d’un certain point de vue l’Algérie va mal. Sa société est en pleine mutation avec des incertitudes et des risques incommensurables. Cependant, il y a des hommes et des femmes qui veillent malgré la non gouvernance que ressent le citoyen.

    Ces deux individus, devraient être bâillonnés pour éviter qu’ils ne continuent à foutre la pagaille dans les esprits fragilisés par quatre décennies de déviance gouvernementale.

    Trois éléments à considérer :

    1) Les frères musulmans dont font partie ces deux lascars ont été chassés d’Arabie Saoudite par le roi Fayçal et ils ont été installé au Qatar, là où se terre les Qardaoui et Cst. Aujourd’hui c’est la Turquie qui les reçoit et se fait leurs champions.

    2) La venue de MBS est un enjeu géostratégique et un point d’équilibre avec ce qui se passe dans la région Nord-Africaine et surtout Méditerranéenne.

    Oui, nous pouvons être contre la venue de ce MBS mais il sera reçu à sa juste valeur.

    Quoiqu’on en dise et qu’on en pense, l’Algérie est et restera un excellent médium pour les pays arabes, les pays méditerranéen et les pays Africain. Elle est incontournable grâce à ses intelligences diplomatiques et politiques.

    6
    4
    ZORO
    25 novembre 2018 - 18 h 29 min

    QUOIQUE DITE PAR TON ENNEMI LA VERITE RESTE TOUJOURS UNE VERITE
    . BENSELMANE ET MEHENNI INDESIRABLE EN ALGERIE.
    SIGNEZORO….Z….

    8
    8
      Tinhinane-DZ
      25 novembre 2018 - 19 h 03 min

      Zoro

      Même la monarchie Alaouite et son Haschisch sont indésirables en Algérie.
      La monarchie qui finance M’HENNIE et qui se fait bourrer d’armes contre l’Algérie par ces même pays du Golf.

      60
      4
        ZORO
        26 novembre 2018 - 9 h 04 min

        A TINHINANE
        DEPUIS QUE JE ME CONNAIS JE N AI JAMAIS SENTI LES DIRIGEANTS ARABES OU ARABO BERBERES QU ILS SOIENT ROIS ROITELETS OU PRESIDENT A VIE POUR TUER LES AUTRES .ILS SONT TOUS SANS EXCEPTION A L ORIGINE DE NOS MALHEURS.

    Brahms
    25 novembre 2018 - 17 h 02 min

    Les dés sont pipés par les américains qui vont faire chanter Ben Salmane. Ce sera le baril de pétrole à 50 dollars ou alors ce sera des poursuites en justice pour assassinat. Ils vont donc l’arrêter dès qu’il se rendra à l’étranger. Je conseille à Ben Salmane de rester dans son pays sinon, il va croupir dans une prison américaine pour de très longues années, le journaliste étant un citoyen américain.

    6
    1
      K. DZ
      25 novembre 2018 - 18 h 09 min

      Khashoggi n’était que resident, s’il etait citoyen américain les al saoud n’existeraient plus.

      6
      1
        Bouzid
        25 novembre 2018 - 18 h 41 min

        Si il était américain il n’y aurait jamais eu d’affaire khashogi…

        4
        1
    Brakna
    25 novembre 2018 - 16 h 28 min

    Normal; une piece raportee; Mokri est un Turc.
    —-
    Que fait il d’ailleurs en Algerie ?
    —-

    55
    3
    K. DZ
    25 novembre 2018 - 16 h 10 min

    Je suggère une campagne de boycott contre le hadj et la omra pour ne pas renflouer les caisses de ces assassins. #NO HADJ-NO OMRA#.

    14
    20
    صالح/ الجزائر
    25 novembre 2018 - 14 h 26 min

    L’Algérie n’a plus de réputation depuis la mort de Bou-Chlagham , et l’avènement des deux décennies noire et rouge et les mandats répétitifs .
    C’est bien d’organiser une conférence , ayant pour thème «La normalisation et l’expansionnisme sioniste dans le monde arabe»,mais c’est encore mieux de cesser les allers-retours chez le Dictateur d’Ankara qui a été l’un des acteurs principaux de la démolition de la Libye et de la Syrie et qui entretient toujours des relations assez étroites avec l’entité sioniste .
    C’est fort probable que «l’ensemble du peuple algérien ne souhaite pas la bienvenue à ce prince de la trahison et de l’oppression».
    Personnellement , et en qualité de citoyen Algérien libre de toute engagement , je suis , pour des raisons différentes de celle des Islamistes et des  » frères musulmans « , contre cette visite surprise .
    Les Algériens nationalistes , et non sectaires , n’avaient pas attendu l’assassinat criminel du journaliste saoudien ordonné par le prince héritier pour dénoncer et condamner «tous les crimes commis par l’armée saoudienne au Yémen et les abus quotidiens dont sont victimes les opposants en Arabie Saoudite (…)».
    C’est vrai que le Président des EUA a remercié mercredi 21 novembre l’Arabie saoudite pour la baisse du prix du pétrole. « Les prix du pétrole baissent. Génial !. C’est comme une grosse réduction d’impôt pour l’Amérique et le monde. Profitons ! 54 dollars, c’était 82 dollars avant. Merci à l’Arabie saoudite, mais allons encore plus bas ! »
    Mais les réponses positives des autorités de la monarchie des Al Saoud , aux injonctions américaines , « … en baissant les prix du baril de pétrole , tout en sachant que cela nuit aux intérêts de l’Algérie », ne datent pas avec le Président N°45 .
    Comme aujourd’hui, l’Arabie Saoudite et le Koweït déclenchent à l’automne 1986 une guerre des prix en produisant à plein régime. Le baril tombe à 8 dollars , mais cette chute drastique , planifiée , n’ pas empêché la monarchie wahhabite de continuer à financer des Islamistes ( khouanjia ) , dont des Algériens , et à envoyer certains d’eux  » les djihadistes  » en Afghanistan pour faire la guerre des américains , comme l’a reconnu récemment le prince héritier lui-même .
    Qu’il y a ou non un hadith maudissant «quiconque abriterait des criminels» , le Qatar abrite lui aussi des criminels renommés comme l’ex-numéro un du FIS dissous et l’ex. président de l’Union internationale des  » savants  » musulmans .

    55
    4
    flouss
    25 novembre 2018 - 14 h 12 min

    Contre l’envoi de nos milliers d’innocents illétrés au tourisme-pelerinage pour engraisser le roi.

    18
    21
      elgat
      25 novembre 2018 - 19 h 10 min

      S’il existe des illettrés en Algérie c’est les gens dans ton genre qui ne réfléchissent pas a ce qu’ils disent.

      57
      10
    LE NUMIDE
    25 novembre 2018 - 14 h 00 min

    NON AU CRIME : Nous sommes des nationalistes Berbères contre la Politique des frères musulmans en Algérie et en Afrique du nord Berbère MAIS nous reconnaissons à Mr Mokri ( dans sa déclaration ) son sens moral et la justesse de sa dénonciation de la visite de ce criminel saoudien dans notre pays pour le salir .. UN CRIME EST UN CRIME ET UN CRIMINEL EST UN CRIMINEL … En dehors de toute considération politique et idéologique nous sommes des ÊTRES HUMAINS avant tout et les algeriens comme tous les hommes de la Terre doivent se retrouver pour dénoncer le Crime et les criminels quelque soit leur identité ou leur puissance …Tout nationalisme et toute berbérité s »ils ne reposent pas sur UN HUMANISME ils ne valent alors rien et ne sont que sottise et opportunisme .. Et ce n’est pas TRUMP qui détermine l’Étalon moral de la conscience universelle et des nations pour quelques dollars de plus et pour exonération d’Israël et ce n’est pas aussi le silence lâche et coupable de nos élites algériennes qui peuvent dédouaner ce prince saoudien tout-puissant avec son argent , des horribles crimes qu’il a commis au Yémen , à Istanbul et dans son propre pays . Quelque soit la qualité de ce Khachoggi , on ne doit pas le torturer dans un consulat , le découper en morceaux et le vider de son sang dans l’impunité totale .. Accepter ça , c’est accepter le Mal et le Crime dans toute leur ampleur .. OU ALLONS-NOUS ?? ou va alors l’humanité ?

    11
    32
    BISKRA
    25 novembre 2018 - 13 h 49 min

    Ce sont des vrai pédagogues! 1)Mokri a oublié que la Turquie reconnaît officiellement l Etat Sioniste et Erdogane est le premier qui a reconnu Jérusalem capital de l’etat Sioniste à l’époque de Sharone. Je m’explique lorsqu’un chef d’état ou chef de gouvernement visite la première fois un État, il visite en premier la capital de l’état accueillons et il mets une gerbe officielle à leurs monement officielle. Ce qui s’est passé avec Erdogane avec sa visite directe à Jérusalem et non Tel avive. 2) belhaj et son hadith, comment doit agir le peuple et l ‘État Algérien en vers lui et ceux qui ont massacré plus de 200000 Algérien ainsi que les donneurs d’ordres.

    55
    2
    en colere
    25 novembre 2018 - 12 h 47 min

    Même si on est pas d’accord avec Mokri et Ben Hadj sur le plan idéologique,les autorités Algériennes ne doivent pas accueillir cet abruti affolé par son pouvoir et son argent non seulement à cause du meurtre de Khachogji et de la guerre au Yémen mais à cause de sa politique pétrolière dévastatrice pour les pays producteurs de pétrole.à moins qu’on passe les intérêts personnels devant les intérêts du pays.Si Boumedienne est encore en vie ,cet abruti sera combattu partout dans les pays du tiers monde. le peuple saoudien doit prendre en main son destin et se révolter contre cet homme et son régime qui sont un grand danger pour ses intérêts et ceux du monde musulman et tous les peuples épris de justice.

    15
    23
    DYHIA-DZ
    25 novembre 2018 - 12 h 28 min

    Ali Benhdj, cet intégriste, qui a hallalisé l’assassinat des journalistes Algériens dans les années 90 proteste contre l’assassinat d’un journaliste cher à la Turquie.
    C’est le vrai visage des salafistes pseudo-Algériens qui sont gérés par leur gourou de l’extérieur et de l’intérieur.

    68
    7
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 12 h 08 min

    Rien de surprenant, MOKRI défend la position de son nourricier et gourou ERDOGAN.
    Les Salafo-Wahhabites version Turc ne s’entendent pas avec les salfo-Wahhabites vesion AL-Saoud. Et pourtant ils ont les mêmes objectifs = La domination du monde arabo-musulman à travers la religion des charlatans.
    Et dire que Mokri n’a jamais défendu les journalistes Algériens lâchement assassinés par les prêches et les fattawates sanguinaires de Benhadj et ses takfiristes durant la décennie noire.
    Normalement Benhadj le terroriste n’ a pas le droit de prendre des positions politiques. Mais qui respecte la loi dand ce pays ???

    71
    6
    aonyme
    25 novembre 2018 - 12 h 06 min

    bravo

    1
    31
      DZ
      25 novembre 2018 - 12 h 48 min

      Tu dis BRAVO à IBLISS qui veut chasser le SATAN !

      12
      4
    numi
    25 novembre 2018 - 11 h 55 min

    Benhadj, ce serviteur du diable… il a oublié d’où il venait.
    Ce Tuniso_mauritanien vient donner des leçons au peuple algerien qu’il a vous tuer avec l’aide de ce régime wahhabite. Ces propos le concernent lui directement.
    Comment on a pu le laisser en vie ce benhadj. Que quelqu’un lui fasse fermer sa bouche.

    67
    7
    Hakikatoune
    25 novembre 2018 - 11 h 38 min

    Quoi d’étonnant que le MSP et le FIS se fâche envers MBS puisqu’il a assassiné Jamal Khashoggi , un de leur proche frère de la mouvance des « Frères Musulmans » ! C’est normal !

    PS : Mais est-ce que Mokri, Ali Belhadj ainsi que leurs militants vont boycotter le pèlerinage et la Omra ? Jamais de la vie , bien sûr ! Masochiste-ment ils continueront sans vergogne à gonfler la besace d’argent de la famille royale Saoudienne !! Ah sacré paradis céleste !

    18
    9
    Ch'ha
    25 novembre 2018 - 11 h 37 min

    Politique politicienne.
    Même son maître Erdogan entretient des relations avec MBS quelle différence entre ces Dîn Kelb sionistes aucune si ce n’est l’obedience terroriste wahhabisme/ frères musulmans.
    MBS fera son petit tour et puis s’en va.
    Le pays est souverain machallah et ne se laisse pas dicter sa conduite par qui ce soit, ses positions sur l’Irak la Libye la Syrie le Yémen parlent d’elles-mêmes.

    62
    12
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 11 h 32 min

    Mokri et Benhadj ou pas Mokri et Benhadj n’est pas notre problème, nous algériens qui n’appartenant à aucun groupe étranger et qui ne suivons aucune idéologie. Ben Salmane est un criminel et il ne faut pas l’accueillir pour cette raison. Ce serait faire de l’Algérie un état lâche, faible et complice face à une monarchie qui n’a eu de cesse de semer la haine, le désordre et la sédition. L’Algérie ne doit pas se salir à recevoir un mafieux.

    16
    31
    Pharaon
    25 novembre 2018 - 11 h 32 min

    La décision revient à Mr Djaballah l’Imam trabendistes,et tout les directives venant du FLN et de son président est Halal;vous avez intérét à accepter la venu du Prince MBS; ou sinon ne compté pas aller a la Mecque,et espéré une place aux paradis

    11
    5
    EL Che
    25 novembre 2018 - 11 h 30 min

    Bien evidamment ! ils sont de la confrerie des freres musulmans , des pions de la Turquie ! donc elementaire mon cher Watson….. MBS et l Arabie seoudite sont certainment plus proche de Nous , n’oubliant pas que l’Arabie seoudite a aide l’Algerie durant la decennie noir avec USD 7 Milliards (+) sans oublie le soutient de Roi Faisal Durant notre guerre d’independance …….

    5
    10
      Saoudite un pléonasme
      25 novembre 2018 - 13 h 35 min

      Les sources et liens de ses traités saoudien diplomatique svp ..! Par ce que du côté de la Chine un soutient financier et diplomatique depuis 1954 a l’indépendance de l’Algérie et la Russie en 1958 apporte un soutient d’armement a la résistance DZ ses traités existent réellement …! J’ai des doutes sur cette somme extravagante de la part des saoud la guerre aurait duré moins longtemps avec une tel somme qui ne donne rien sans contrepartie ..!
      voir aujourd’hui le chantage
      qu’ils font aux palestiniens promesse de sommes d’argent des centaines de millions de dollars qui ne sont jamais arrivé dans les caisses
      des cadres et des fonctionnaires a Gaza ainsi que la promesse d’ investissements dans les infrastructures a Gaza et en Cisjordanie des effets
      d’annonce du régime saoudien..!
      Vu que c’est le Qatar qui a envoyé un
      Fonctionnaire qatari avec des valises remplis d’argent pour payer les salaires des fonctionnaires palestiniens info reprise par des journaux israéliens merci l’équipe de l’ AP de laisser mon post passer .

    Bouzorane
    25 novembre 2018 - 11 h 29 min

    Celui qui défend les saoudiens est un larbin.
    Celui qui critique les saoudiens est aussi un larbin.
    Celui qui attend quelque chose de l’étranger ou espère quoi que ce soit, c’est un larbin!
    Quelle position adopter si, à la place d’un « assassin », on recevait un « saint » (selon le critère larbiniste)???
    Devrions-nous nous mettre à genoux devant un « saint »??
    Ceux qui condamnent aujourd’hui ce prince, se prosterneront demain devant un autre prince qui correspondrait mieux à l’image larbiniste qu’ils se font du maître attendu!
    Nous n’avons pas à nous prosternerons devant les « bons ».
    Nous n’avons pas à condamner les « mauvais.
    Seuls les intérêts de l’Algérie comptent
    Que les saoudiens soient tous des « saints », l’Algérie n’y gagnerait rien
    Que les saoudiens soient tous des « assassins », l’Algérie n’y perdrait rien
    Les seuls intérêts saoudiens comptent pour les seuls saoudiens.
    Les seuls intérêts Algériens comptent pour les seuls Algériens… hormis les larbins!

    61
    4
    Nous ne voulons pas de lui
    25 novembre 2018 - 11 h 23 min

    Pour une fois que je suis d’accord avec lui.

    Nous ne voulons pas recevoir l’un des plus grands assassins de cette décennie en algérie ce qui ferait des algériens des complices .
    Et toutes les familles des victimes ne l’apprécieraient pas du tout .
    Et nous détesteront à juste raison.

    7
    28
    CHAOUI-BAHBOUH
    25 novembre 2018 - 11 h 01 min

    Cette visite, c’est pour créer un très grave problème au pays et précipiter ce pouvoir avec faire saboter les négociations entre Le Front du POLISARIO et Le Maroc, la propriété gradée de la française, ce coup fourré est et a été préparé par la France, les SIONISTES, Le Roitelet HOMO-6, cette visite est un moyen bien préparé et étudié avec l’aide des YANKEES, cette visite est un poison qui mettra le pays en danger, voir une déstabilisation totale et une division des 48 wilayas en minis-États, il est temps de stop au complot, vu que le Fameux « PRINTEMPS ARABE » n’a pas fonctionné, ils reviennent avec une autre manière pour détruire notre pays, il est temps que ce pouvoir sort de son Handicape et d’organiser des élections libre et honnêtes, NON, NON, NON ! aux ASSASSINS LES AMIS DES SIONISTES !!!

    7
    10
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 10 h 47 min

    Les koufards ont fermer la route à ce criminel , de venir chez eux..mais nous les soit disant musulman on parle il faut le laisser venir car c le business..bande de tarés….ça c une question de principes…si on accepte ce tueur , alors ne soyez pas surpris que cela se passera chez nous et vous allez dire quoi…? Vous allez ouvrir le robinet de la tolérance de crimes des journalistes…bravo les grands mokh du clavier . Pour moi…niet et niet non et non no and no à sa venue en Algérie terre des principes.

    8
    31
      Ch'ha
      25 novembre 2018 - 11 h 30 min

      @Anonyme 10h47
      Vous êtes tombé dans la propagande meRdiatique occidentalosioniste qui voudrait que MBS officiellement apparaisse comme un paria mais officieusement toujours vente d’armes par la France à l’Arabie Yahoudite coalition au Yémen de ces mêmes koufards ….

      28
      4
    Moskosdz
    25 novembre 2018 - 10 h 40 min

    Devrait-on rire ou en pleurer à propos de ce Ali Bnehadj ayant poussé lui-même son fils à massacrer ses coreligionnaires et cautionné le massacre de 200.000 Algériens?.

    59
    8
    mouatène
    25 novembre 2018 - 10 h 17 min

    mokri et benhadj ? n’est ce pas l’histoire  » le loup et l’agneau  » ? mais, qui est qui ?

    7
    2
    DJILLO
    25 novembre 2018 - 10 h 02 min

    En politique, il y a les interets. Il n’y a pas de place aux emotions. Notre diplomatie etrangere nous a habitue a rouler en tenant compte de ce precepte. L’interet actuel de l’Algerie est de dialoguer avec la Saoudi et la venue de MBS dans notre pays est une bonne occasion pour notre diplomatie, dans le contexte actuel, de se positionner au dessus. Que les sanguinaires ferment leurs becs et se terrent dans leurs tanieres.

    9
    12
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 9 h 45 min

    je le croyait en turki le susboulette d erdogan

    9
    5
    karimdz
    25 novembre 2018 - 9 h 17 min

    Quand bien meme on ne partage pas le programme politique de Mokri, il n en a pas moins raison, mbs est indésirable en Algérie, et quand bien même il sera reçu, question de réalpolitik, nous devons veiller à ce que nos représentants demeurent intransigeants sur notre politique indépendante et cette visite du criminel sioniste mbs ne saurait se prévaloir d’aucune faiblesse de l’Etat algérien.

    24
    21
      K. DZ
      25 novembre 2018 - 11 h 23 min

      Notre faiblesse est déjà là, l’hyperdependance aux hydrocarbures et c’est MBS qui décide des prix. Grâce au chantage (injonction) de Trump MBS a baissé le prix en dépit des sanctions sur le pétrole iranien. Une équation difficile à résoudre pour notre pays.

      6
      1
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 8 h 59 min

    ils feraient mieux de se la boucler pour de bon ces deux intégristes surtout le Belhadj dans un pays qui se respecte il serait dans un. cachot alors que Mokri un filou notoire devrait rendre compte de ses relations plus que douteuses avec la Turquie d Erdogan

    59
    6
    Anonyme
    25 novembre 2018 - 8 h 45 min

    Benjadj « cite, ensuite, un hadith[…] maudissant «quiconque abriterait des criminels». »Lui déjà c’est un criminel qui a les mains maculées du sang de 200 000 algériens,pourtant lui et ses adeptes d’anciens criminels sont abrités par l’Algérie.Abriter un criminel de plus ou de moins ou est la différence,la concorde civile est valable pour tous les criminels musulmans.

    57
    3
    Précision
    25 novembre 2018 - 8 h 28 min

    Parceque son maître Erdogan est contre.

    21
    2
    K. DZ
    25 novembre 2018 - 7 h 24 min

    Baqradj qui accuse MBS d’avoir les mains maculées de sang, ils sont tous les deux de la même veine, Baqradj à 250000 morts à son actifs (qu’il partage avec Abbassi) MBS lui n’est qu’à ses débuts, à peine quelques dizaines mais ça viendra si on le laisse faire. Pour Makri, ce rusé il ne travaille pas pour l’Algérie, il travaille pour sa mère patrie j’ai nommé la Turquie.

    49
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.