Que faisaient les éléments d’une faction armée syrienne à Tamanrasset ?

ASL syriennes
Des éléments de l'ASL financée par la Turquie, le Qatar et la France. D. R.

Par R. Mahmoudi – Des sources syriennes ont révélé que les 43 ressortissants syriens qui devaient être expulsés d’Algérie, dans la journée de mardi, étaient, pour la plupart, des membres de l’«Armée syrienne libre» qui regroupaient des milices dominées par des éléments d’Al-Qaïda et soutenus, dès le début des événements en Syrie, par le Qatar, la France et la Turquie, en vue de renverser le gouvernement en place. Après sa défaite, cette organisation avait cédé à des groupes de mercenaires, largement noyautés par Daech.

Selon les mêmes sources, parmi les 43 personnes, il y aurait «des combattants et des officiers de l’ASL», en plus d’éléments appartenant à «la Protection civile syrienne» qui auraient fait dissidence et rejoint les «insurgés», et aussi des civils recherchés par les autorités syriennes, certainement pour participation à des actes de subversion.

Les mêmes sources précisent que ces ressortissants syriens auraient été arrêtés dans la région de Tamanrasset, dans l’extrême sud du pays. Ils s’y seraient infiltrés par la frontière avec le Mali, après avoir fui vraisemblablement leur pays. La question qui reste posée est de savoir pourquoi ces anciens miliciens ont choisi d’entrer spécialement en Algérie. Leur passage par le Nord-Mali, fief des groupes affiliés à Al-Qaïda depuis plus de quatre ans, ne pouvait être que suspect.

Pour rappel, de nombreux activistes islamistes algériens et syriens ont lancé des alertes et demandé aux autorités algériennes, qui n’ont pas encore confirmé l’information, de ne pas expulser les 43 ressortissants syriens, sous prétexte qu’ils risqueraient d’être arrêtés, voire exécutés sur place par les autorités militaires syriennes. Ils en ont appelé à l’esprit d’hospitalité qui a fait de l’Algérie «l’asile des opprimés et la Mecque des révolutionnaires».

R. M.

Comment (49)

    rezki khedim
    1 décembre 2018 - 23 h 00 min

    ces infiltrés chez nous ne sont que des infiltrés, ils ne peuvent être que des suspects, nous connaissons la versatilité des gens qui ont une arme entre les mains et un programme politique dans la caboche, le matin il est liquide, à midi il est solide et le soir il est gazeux ! (charou ghaassiqine ida waqaba = ce sont les ténèbres quand elle couvrent le ciel) ouste en prison en attendant de voir clair

    2
    1
    Anonyme
    29 novembre 2018 - 5 h 18 min

    c est peut être des membres de daech en fuite ou/et infiltrer après leur défaite a moins d être sur de identité vaut mieux les garder sous haute surveillance

    2
    1
    karimdz
    28 novembre 2018 - 22 h 19 min

    S’ils s’étaient agis de gens paisibles, ils seraient venus dans notre pays par avion civile ou bateau, mais certainement via le Mali.

    Personne n est dupe, ils ne sont pas présents sur notre territoire par le fait du hasard, et qu’ils ont été recrutés par une puissance étrangère, pour tenter commettre des attentats dans notre pays.

    Je suppose que les autorités de notre pays ont interrogés ces individus pour en savoir plus sur leur présence dans notre pays et leurs commanditaires. Je suis contre le fait de les renvoyer en Syrie, mais de les emprisonner pendant plusieurs années, le temps qu’ils fassent leur méa culpa, et qu ils soient surtout empéchés de servir nos ennemis.

    Cela dit, contrairement à certains commentaires de pseudos algériens, ne tombons pas dans le piège abject, qui veut faire l’amalgame entre des syriens qui ont fui le terrorisme, et le daech. Ces syriens sont les bienvenus chez nous, Ils y resteront le temps qu’il faut, ou peut etre qu ils resteront définitivement dans notre pays.

    9
    5
    Felfel Har
    28 novembre 2018 - 20 h 28 min

    Comment se fait-il qu’ils se soient retrouvés chez nous alors que le pays est quadrillé, que nos frontières sont contrôlées et que les voies de communication sont étroitement surveillées? Y aurait-il des complices qui les ont aidés, hébergés, nourris et transportés? Il faut les identifier et les traduire en justice pour intelligence avec l’ennemi. Pour moins grave que ça, on a emprisonné des bloggeurs sous le fallacieux prétextes d’espionnage au profit d’un ennemi imaginaire.

      Anonyme
      29 novembre 2018 - 0 h 13 min

      Tu ne sais pas lire qu’ils ont été arrêté dès leur entrée « Les mêmes sources précisent que ces ressortissants syriens auraient été arrêtés dans la région de Tamanrasset, dans l’extrême sud du pays »

      2
      1
    nagui mohamed
    28 novembre 2018 - 19 h 32 min

    le berbere 12h45 bien à vous
    vous avez raison ces syriens n’ont pas fait 6000 km a pieds!!!!
    ces elements de l’armée syriene libre sont soutenues par les occidentaux,le seul pays qui peut les ramenes a notre frontiere et leur donné un circuit pour acceder aux profondeures de l’algerie c’est bien les services speciaux FRANCAIS.donc ils sont venus pour une mission bien spéciale (sabotage),mais pas pour demander l’asile.
    c’est la seule synthese que je peut tirer de cette affaire
    ya si aribi koun fahem et je termine comme toujours :OUEL FAHEM YAFHAM

    16
    1
    Où est le député Aribi ?
    28 novembre 2018 - 18 h 29 min

    Qu’est-ce qu’en pense le député l’islamiste Aribi de cette information , lui qui a critiqué l’Algérie de n’avoir pas régularisé la situation de ces Syriens et de leur donné l’asile … politique !!!

    10
    2
    Amonyne
    28 novembre 2018 - 15 h 38 min

    PAS DE PANIQUE FAKHAMATOUHOU ET SA COUR (SAIDANI, OULD ABBAS ET KHELIL VONT REGLER CE PROBLEME EN S ADRESSANT À SON PEUPLE PAR LA BOUCHE PLEINE DE DOLLARS DE SES HAUTS ET BEAUX PARLEURS OUYAHIA SELLAL, HADDAD ET CONSORT.

    15
    10
    LE NUMIDE
    28 novembre 2018 - 15 h 13 min

    A EXPULSER ILLICO ET DARE DARE SANS ATTENDRE … ON NE FAIT PAS ENTRER LE LOUP DANS SON POULAILLER NI UN SERPENT DANS SA MOISSON ….cette vermine qui a detruit leur beau pays la Syrie , alors que faut-il attendre des DAESH ET DES WAHABISTES .. DEGAGE … ON ACCUEILLE LES SYRIENS ON ACCUEILLE PAS LES MONSTRES ET LES AMIS DE ARIBI

    34
    5
    laxisme
    28 novembre 2018 - 15 h 04 min

    On en a marre d’aboyer, personne ne nous entend ! Il faut mordre peut-être.
    Toujours de la naïveté et de la complaisance dans nos relations à autrui !
    Vous malmenez les Chinois qui viennent aider nos fénéants à construire le pays,
    mais les espions, mendiants, traitres, infiltrés, islamisés vous les chouchoutez genre pour que Dieu vous soit reconnaissant ! On ne doit pas donner à nos ennemis !
    Y’a pas de 70 vierges, réveillez-vous !

    27
    5
      Lghoul
      28 novembre 2018 - 18 h 18 min

      72, pas 70 s’il vous pli !
      Et les deux autres vous les cachez ou quoi. Pas de detournements SVP.
      Fait pas nous dicouragi.

      7
      2
        Anonyme
        28 novembre 2018 - 19 h 07 min

        Les deux autres il les a cachées pour moi ! Elles me suffisent amplement : une le jour, l’autre la nuit, à tour de rôle.

        4
        1
    Mon opinion
    28 novembre 2018 - 14 h 54 min

    Salam,
    Ces gens stupides ont pactisé avec la France de fabius, chetanyahoo de l’entité scélérate et erdogan la girouette pour détruire la Syrie. Il doivent être rendus à la Syrie de Monsieur Bachar pour qu’ils soient jugés. L’algérie ne doit pas garder cette racaille traître à leur pays. Dehors les cretins loosers ! Ces imbéciles sans aucune vision pensait gérer la Syrie, bande de minables…

    22
    1
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 14 h 51 min

    Ce qui inquiète pourquoi sont ils entrés par Tamanraset une zone connue pour son instabilité. Et surtout une zone ou beaucoup de choses sont en préparation en douce à l’insu de l’Algérie.

    22
    1
    Le Berbère
    28 novembre 2018 - 14 h 45 min

    Si nous regardons les choses intensivement et laisser les préjugés et les sentiments loin dans nos critiques. Ces 49 syriens ne sont pas des gens honnêtes ou de bonnes intentions . Comment ils ont attiré ici dans l’extrême sud de pays a plus de 6000 km de leur point de départ ? A mon humble avis personnel , c’est un groupe formé pour le sabotage qui à reçu les ordres d’agir une fois infiltré le le territoire national , sachant que le désert algérien regorge de caches d’armes que les éléments de l’ANP n’a pas encore découverts .Qui les à acheminés près de Tamanrasset ? il est fort possible qu’il y’a des Complices locaux et internationaux qui veulent faire une brèche dans le dispositif de sécurité . Si c’est le cas , après interrogation de ces 49 éléments , ils méritent l’exécution sur le champ et j’espère qu’on trouvera les complices de ces saboteurs. Les services de renseignements national doivent ouvrir l’oeil car la moindre invigilence va nous coûter très cher !

    30
    2
    Brahms
    28 novembre 2018 - 14 h 26 min

    L’Algérie ne va pas ramasser la poubelle du monde entier en : opprimés, frustrés; guerriers, sauvageons, islamistes pris de remords et qui voudraient recommencer une nouvelle vie au pays. Quand on casse sa cuisine, son salon, sa vaisselle, sa voiture, il faut être fou pour aller se plaindre chez son voisin de palier qui essayera de vous héberger car vous n’avez plus rien. Il fallait y penser avant, des conséquences. Direction plutôt les hôpitaux psychiatriques.

    21
    1
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 14 h 20 min

    « Que faisaient les éléments d’une faction armée syrienne à Tamanrasset ? » Ils étaient en repérage .

    21
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 12 h 56 min

    Sans états d’âme il faut remettre ces coupeurs de têtes – si la chose est bien prouvée- à la justice de leur pays et le reste ne nous regarde pas.

    34
    1
    Selecto
    28 novembre 2018 - 11 h 39 min

    Ils ont du bénéficié de l’aide logistique et en ravitaillement de l’armée française postée a nos frontières pour arrivé à nos frontières.
    A chaque fois que ces criminels se trouvent encerclés par les troupes Russes et Syriennes au nord de la Syrie la presse française appelait a l’évacuation des civiles qui en réalité c’étaient les hommes armée qu’on évacuaient par avions qu’on déposaient aux bases françaises a nos frontières pour d’autres missions.
    Ne perdons pas de vue l’autre armée sans armes pour le moment a savoir les centaines de milliers de Marocains protégés par leurs compatriotes naturalisés.

    41
    3
      Iwen
      28 novembre 2018 - 13 h 22 min

      SELECTO, c’est tout ce que je voulais dire et faire comprendre à mes compatriotes Algériens, concernant les Marocains qui se trouvent chez nous. Il n y a pas qu’eux, ces 43 individus sont venus ici, chez nous et ont toutfait pour être arrêtés afin que la bruit sur leurs présence soit si fort que des gens puissent faire l’amalgame entre la chasse, et un soutien d’Alger à ces « ASL » !
      Le but est de jeter le discrédit sur notre pays!
      pendant qu’Israël et ses nouveaux alliés la laisse s’implanter près de chez nous.

      Affaire à suivre !

      17
      5
    Péril en la demeure
    28 novembre 2018 - 11 h 14 min

    Nous vivons hélas une époque ou il y a énormément de troubles de guerres de corruption de traîtrise d’intérêt géopolitiques liés aux intérêts financiers.
    L’algerie est entourée d’ennemis hostile à ces frontières.
    L’ANP ne cesse de découvrir des caches d’armes et d’arrêter des terroristes qui ont mainte fois commis des actions contre nôtre ANP et services d’ordres sans parler du reste.
    Nous ne pouvons pas prendre de risque quitte à tomber dans la paranoïa.
    Ils peuvent ces terroristes prendre place doucement mais sûrement chez nous et attendre le moment opportun pour passés à l’action sous les ordres des sionistes où autres coalisés.
    Mettons les en prison indéfiniment jusque là libération total de la Syrie.
    Tout syriens en algérie doit être accompagnée être des familles composées marie femme enfant justifier par un livret de famille ou passeport.
    Les syriens célibataires devront être surveiller et interrogés.
    Mais ce problème existe également avec les clandestins marocains et autres voisins blanc où noir de peau sans papiers en algérie.
    Il est plus que temps de quadruplés les contrôles d’identité .
    Où si non ça va nous surgir aux visages à l’improviste que nous serons pris de court et que nous ne saurons pas nous organiser pour les ripostes .

    21
    2
    anonyme
    28 novembre 2018 - 11 h 04 min

    S’il s’agit d’éléments de l’ASL, nous devons les livrer à Bachar. L’ASL est le bras sioniste en Syrie et jusau’à preuve du contraire nous sommes antisionistes. Simple et logique, sauf si j’ai raté un épisode ! J’espère qu’il reste, parmi nos dirigeants, des Algériens justes et droits …

    37
    1
    Ch'ha
    28 novembre 2018 - 11 h 00 min

    Renvoyer ces terroristes en Syrie. Le gouvernement syrien sera quoi en faire et les jugera comme il se doit.
    ASL et cie tous terroristes. Pourquoi sont-ils venus au pays c’est simple…pour le terrorisme ! Quant à ces partis islamistes frères musulmans et cie qu’ils aillent en enfer et retournent chez leurs maîtres d’Ankara et français.
    Les expulser manu militari. Le gouvernement syrien du Président Bachar Al Assad sera les traiter comme il se doit ce sont des clandestins et des TERRORISTES DEHORS.
    FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES.
    Tu m’étonnes que ces activistes islamistes qui doivent être interdit d’action et d’existence au pays tentent de les protéger.
    Expulsion du pays en vertu des accords avec la Syrie ou PEINE DE MORT directe.

    26
    3
    Tin-Hinane
    28 novembre 2018 - 10 h 33 min

    La question est comment, par quels moyens de transport sont ils arrivées jusqu’au mali et ensuite à Tamanrasset? les français tombent chaque jour un peu plus bas, maintenant ils nous ramènent des mercenaires syriens. Mais comment dire si ces gens là ont perdu en Syrie croient ils qu’ils gagneront en Algérie. C’est que faire des guerres par mercenaires interposés c’est compliqué, et là ils sont en train de mettre le paquet, ils ramènent des mercenaires de Syrie, Israël installe parait il des bases au Tchad. En fait ils font beaucoup de bruit, et quand on fait du bruit généralement c’est que nous n’avons rien d’autres, la force est en général silencieuse. Ils essaient de nous faire peur, mais des terroristes on en a déjà eu chez nous alors ceux venue de Syrie ne nous effraient pas plus que ça il faut simplement les dégager vite fait. Quand à leur présence au Tchad mon dieu mais ils y sont depuis longtemps déjà donc rien de nouveau non plus de ce côté là. Mais que les français et les juifs sachent une chose les tchadiens il faut les payer, ce sont des bons mercenaires mais ils ne bougent pas un cil sans argent. Est ce que la france et les juifs ont assez d’argent pour entretenir leurs guerres?

    21
    3
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 10 h 23 min

    quoi qu il en soit ,ne pas les perdre de vue avant d être sur de leurs identités et leurs intentions et sans visas c est la rétention

    18
    1
    co5
    28 novembre 2018 - 10 h 22 min

    « Que faisaient les éléments d’une faction armée syrienne à Tamanrasset ? » titre séditieux, monsieur R.M, merci pour la diffusion de ce post!

    14
    1
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 9 h 41 min

    Daech est bel et bien en Algérie, importé par les migrants. Solution expulsion et expulsion de tous ces pleurnichards réfugiés ou migrants.

    31
    4
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 9 h 33 min

    Livrez les a la Syrie,,,ils doivent repondre de leurs crimes contre les Syriens.

    30
    2
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 9 h 33 min

    Entrer par la porte sud sans visa expulsé par la porte nord et en charter gratuit payé par le contribuable Algerien , à mettre Arribi dans la soute a bagages puisqu’il les défend , notre ennemi ne se cache meme pas , et personne pour lui faire ravaler sa morve , c’est un suspect de service !
    mais l’heure est grave ça fomentait un Tinguentourine Bis ces Syriens sont au service du $ionisme !!!

    34
    1
    Lghoul
    28 novembre 2018 - 9 h 27 min

    « La question qui reste posée est de savoir pourquoi ces anciens miliciens ont choisi d’entrer spécialement en Algérie. » – Parce qu’ils nous veulent du bien et comme ils son nos frangins adorés, ils peuvent rentrer par n’importe quelle porte du pays, non ? Eh bien la chose la plus normale dans un pays qui a bien compris cette « fraternité », est de mettre tous ces orientaux – sans exception – sous haute surveillance car ils ont toujours eu un profile de traitre car ce profile fait parti de leur culture qui puise ses racines dans le commerce, le bazar et du « donnant-donnant ». Donc tu les payes, ils te feront un travail et n’importe lequel même celui de vendre leurs âmes au diable. Demandez plutôt qui les finance, qui les entraine, dans quels labos et qui leur rempli la tête de missions d’espionnage a accompli, bien payées et bien arrosées au raki. L’autre question, la plus impotante a se poser est: Est il le moment d’avoir un président absent et des charlatans-marrionettes de tout bord en train de faire de la danse du ventre pour amuser la galerie ? C’est le moment critique d’avoir des gens forts et intelligents aux commandes du bateau Algérie. Sinon on va tous couler, tout le monde avec, sans excéption, les comédiens inclus. Alors intutile de mentir a nous mêmes car si on continue ainsi, comme un bateau ivre et sans direction, on coulera certainement. Ils verront alors s’il n’y aura ni rente et ni distribution comment l’Algérie « va bien el hemdou lilah » et tout le blabla vide. La comédie des mensonges et le pétrole a $140 le baril sont des histoires du passé. Sommes nous capables d’affronter le présent et l’avenir ? This is the question.

    18
    1
    صالح/ الجزائر
    28 novembre 2018 - 8 h 42 min

    Ce sont quelques-uns des commentaires , faits sur le même sujet , dans un journal online arabe édité à Londres , qu’il faut présenter à ceux qui défendent les terroristes sanguinaires , doublement traitres (de leur pays et maintenant de leurs camarades) , et mercenaires fuyards , Syriens , parmi les parlementaires du FJD et leurs semblables .
    1- أعتقد أن الموضوع يختلف اذا تعلق الأمر بالمدنيين والأطفال فيجب رعايتهم وتقديم المساعدات إليهم وايواءهم. …؛ وأما إذا كانوا من المقاتلين والعسكريين الذين خدموا تحت قيادة ليفي. ..وبتوجيه من مفتي الناتو. …فتل أبيب وحيفا أولى بهم كما حصل مع الخوض البيض الذين تخصصوا في الإفك المصور. ..اقتداء بسنة ملهمهم. .مسيلمة الكذاب….
    2- الجزائر العربية الحرّة لا تقبل أن يدنّس هؤلاء الخونة أرضها المقدّ سة .
    3- ليعودوا من حيث اتوا كل من خرب وتآمر على بلده يفترض ان لا يترك يدخل الجزائر
    يرجعون من حيث جاؤوا والسلام
    لانهم جاؤوا من اجل وضع الجزائر في مأزق مثلما فعلوا ببلدهم
    4- لكن السؤال الغريب العجيب هو لماذا هربوا بعيدا وحتى خارج القارة من
    بلاد الشام المشرق لبلاد الجزائر في المغرب ؟
    ولماذ لم يذهبوا الى البلاد التي حرضتهم وموّلتهم ودفعتهم الى خيانة شعبهم ووطنهم
    السورية قلب العروبة النابض التي كانوا يعيشون فيها يتمتعون ويتنعّمون بخيراتها
    وبكل أمن وسلام وحرية ورخاء ؟
    لماد لم يذهبو الى السعورية ال سلمان او قطر أل ثان او الى تركيا والسلطان اردوغان ؟
    اتعرفون لماذا ؟
    لان من يخون وطنه وينكر هواءه وماءه وسماءه واهله وخيراته واهله واخوانه وبني قومه
    وعرقه واصله وفصله ىمسقط رأسه وباع نفسه بدراهم معدودة لا يوثق به ولا يؤتمن له !
    فمن اشتراه بثمن بخس يبيعه بدون ثمن ويتخلى عنه ليعيش مشردا تائها في القفار والفيافي
    بحثا عن مأوى وكلأ وماء وبعير تلاحقه نباح الكلاب وعواءالذئاب !

    5- صالح/الجزائر : لا مكان في الجزائر للخونة ولا لمرتزة تركيا ، السعودية ، قطر ، إسرئيل ومجموعة الحلف الأطلسي . على السلطات أن ترحلهم من الجزائر إلى بلدهم أو إلى أي بلد آخر من بلدان ” أصدقاء سوريا ” . نحن مع سوريا حتى ولو كان نظامها ديكتاتوريا ، وضد عملاء أمريكا الخليجيين ، وحلفائها الغربيين ، الذين دمروا ليبيا ، سوريا واليمن ويقتلون أطفالهم ، خانوا القضية الفلسطينية ، والذين شكرهم الرئيس الأمريكي على تلبية أوامره بإغراق السوق بالبترول لتنخفض أسعاره ….
    6- من يدافع عن خائن فهو أعظم خائن ، وأبشع إنسان على البسيطة. فهؤلاء الذين دخلوا التراب الجزائري هدفهم واضح بيّن ، وهو تخريب الجزائر كما خربوا سورية. فجزاؤهم الإعدام الفوري.
    7- مصير كل خاين لوطنة .
    8- لا مرحبا بهم لا مرحبا بهم . يجب أن يعودوا إلى بلدهم ويطلبوا العفو . ماذا يفعلون في الجزائر ؟؟
    9- لا مكان للإرهابيينً في بلد ثورة نوفمبر المجيدة.من يدافع عن هؤلاء الإرهابيين نعتبره منهم كنائب أو أي مسؤول أخر. في التسعينيات السوداء ضح 200 ألف مواطن جزاءري على أيدي هؤلاءي المجريمين و اليو يتكلم البعض عن حقوق الإنسان.مذا يفعلون في الجزاءر بعد ما دمروا بلدهم .أجودهم في الجزاءر يدل على انهم مزالوا في خدمة المشروع الغبي الصهيوني لتخريب دول أخرى و الجزاءر إحدة منهم.الحل الوحيد هو إقدامهم على المحكمة الجزاءيرية أو طردهم لبلدهم .
    10- خربوا سوريا وانتقلوا الى مالي ثم الان الى الجزائر لتخريباها ثم يتكلم البعض عن حقوق الإنسان والإنسانيةالتي يرتفع صوتها لما يتعلق الأمر بخونة الأوطان.
    11- أعيدوهم إلى بلادهم أو حاسبوهم في الجزائر على الجرائم التي اقترفوها ضد الشعب السوري وضد سورية وتآنرهم مع أعداء سورية الخارجين باسم “الثورة”. ليدفعوا ثمن جرائمهم.
    12- هذا مصير كل خائن لبلده ومن تاجر بدم شعبه استعملوا ثم رموا بالقمامه
    13- ماذا يفعلون في الجزائر ؟؟

    21
    8
      Anonyme
      28 novembre 2018 - 12 h 00 min

      Votre arabisme est la source du mal du pays.

      15
      10
        Hors sujet
        28 novembre 2018 - 13 h 50 min

        Le sujet n’a rien a voir avec Arabe Berbère.
        Si tu es incapable de lire la langue arabe c’est pas un drame.
        Je suis trilingue et je trouve très intéressant ce que contient l’intervention de notre compatriote صالح/ الجزائر

        12
        4
          Anonyme
          28 novembre 2018 - 15 h 58 min

          Je n’en veux pas de votre charabia, chaque terre a sa langue et ses affinités et à l’arabe je préfere l’Hebreu, son origine. Je suis quadrilingue mais des langues utiles

          5
          10
          Dégout
          28 novembre 2018 - 16 h 06 min

          Introduire un écrit en arabe dans une page francophone témoigne de votre manque d’éducation et manque de sens de limites, emblématique du pays et la culture des règles.

          8
          9
      ripper
      28 novembre 2018 - 18 h 02 min

      يا أخي صالح ، إنسانيا ليس من المقبول إيداعهم لحاكم مثل الأسد عندما نعرف أنهم سيموتون لا محالة.
      هل كانوا في حرب ضد الجزائريين ؟ لا ، إنهم خسروا حربهم و هربوا بجلدهم عبر الطريق المتاح لهم ، فبأي حق نحكم عليهم نحن بالموت المحقق.

      3
      7
    el hadj
    28 novembre 2018 - 8 h 39 min

    compte tenu de la situation intérieure actuelle , il est impératif de renvoyer tous les migrants de quelque origine qu ils soient.on n en veut plus de cette déferlante et massive invasion

    43
      Anonyme
      28 novembre 2018 - 8 h 52 min

      el hadj
      Exact, commentaire bref, clair et net. La source des maux en Algérie sont tous les migrants subsahariens en l’occurrence, le remède d’urgence est de les renvoyer tous, ils ont trouvé un pays facile comme l’Algérie, les syriens et les africains le disent donc OUST à tous ces étrangers porteurs de mal et de dangers.

      34
      5
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 8 h 18 min

    Que fait Le DAECH l’Aribi à l’APN ??

    38
    Moskosdz
    28 novembre 2018 - 8 h 15 min

    Pas de pitié envers les traîtres,dés que l’occasion leur sera offerte,ils mordent.

    41
    1
    Le boulevard de l' Abime
    28 novembre 2018 - 7 h 36 min

    Aucune rahma .ces gens nous veulent du mal , pourquoi doit-on être indulgent à leur égard. une décennie ne nous a – t -elle pas suffit ? renvoyez-les aux pays expéditeurs, wa houa adhaafou el imane. l’Algérie a trop souffert, je crois que nos frères sont devenus nos pires ennemis. A chaque jour suffit sa peine .koulouhom arwaghou min thaalabin, cette nuit ressemble bien à celle d’hier.

    50
    2
    La Kabylie a raison de vouloir quitter l'Algeristan
    28 novembre 2018 - 7 h 35 min

    L’arabisation de l’Etat est un acte grave qui a rendu le pays faible et sans envergure. La c… officielle mele le pays de Massinissa au magma informe de ce moyen orient gluant. Sans desarabisation profonde de la politique et de l’école ce pays sera la périphérie de Damas. La mauvaise lecture de l’histoire et des hommes et les approximations sémantiques ont fait que la junte issue du coup d’Etat mijote sa recette d’Etat à la sauvette. Pour faire gagner le retard de leur oumma on chevauche le vocabulaire et on imprime une vitesse volontaire au calendrier anthropologie. Apres tout dans les contes de fées animent les mortels. Alors que la oumma s’impose culturellement la nation a pour role d’orner la oumma. Si vous n’aviez pas introduit Qardaoui comme maitre à penser vous n’auriez pas les islamistes syriens. Une synthèse volontariste qui peut s’écrire au nom du peuple cobaye d’une caste qui offre son peuple comme sacrifice aux dieux venus d’ailleurs, qui finiront par bouffer leur adeptes.

    37
    39
      anonyme
      28 novembre 2018 - 11 h 10 min

      Je te propose, cher frère Amazigh, de chasser les Arabes d’Ifriquia ! Ce n’est pas à nous de la quitter, mais aux envahisseurs. Nous avons chassé les Français pour cette raison, nous devons faire la même chose pour les autres, dussent-ils se déclarer « musulmans ». On voit bien ce que font les Saoud aux Yéménites ! L’Algérie fera d’enormes progrès quand elle se sera débarrassée de ses moyen-âgeux assoiffés de sang et moins miséricordieux qu’Allah.

      14
      7
      La Kabylie...C'est l'Algerie
      28 novembre 2018 - 20 h 31 min

      Toi et ta clique n’etes pas en position de parler au nom de la Kabylie et ce n’est pas avec une petite poignée de vouychouchef christianisés qui squattent les bistrots parisiens que vous pouvez vous prévaloir porte parole des Kabyles et de la Kabylie.Les gens de la Kabylie connaissent a peine votre existence et la grande majorite d’entre eux,vous ignore et vous méprise.
      Non,vous autres,si on vous lâche les rênes ,c’est l’état terroriste d’IsraHell ou la franchouillardie aux ordres des néo-conservateurs et de l’internationale sioniste qui serait le porte d’attache de la Kabylie.
      Et tout état de cause,moi Kabyle pure sucre,je te dis qu’il vaut mieux avoir affaire aux arabes du moyen orient,que je n’affectionne pas particulierement,que de s’associer a des MAKaks et a cette nébuleuse berbériste extremiste aux affinités judéo-croisées averées qui auraient vendu le pays et le peuple avec,a la premiere occasion.

      6
      1
    Abou tamtam
    28 novembre 2018 - 7 h 26 min

    43 arrêtés, c’est bien. Combien sont-ils infiltrés parmi les dizaines ou centaines de milliers de « réfugiés » syriens qui amassent des fortunes colossales à travers le pays qu’ils ont quadrillé de manière quasi militaire et qu’ils échangent contre des euros exportables au détriment du peuple ALGERIEN dont beaucoup souffrent de malnutrition, manque de soins et font les poubelles. Avec les israéliens qui sont à nos portes au tchad, il est temps de laisser les sentiments malsains de côté et se réveiller avant qu’il ne soit encore une fois trop tard. Il ne faut pas oublier que la dernière colonisation de l’ALGERIE, pays généreux, s’est faite avec la complicité de deux familles juive Bracci et une autre dont j’ai oublié le nom. AFFATHNOU YA ELKHAOUA, notre pays est en DANGER.

    62
    5
      Lyes Oukane
      28 novembre 2018 - 11 h 18 min

      @ Abou Tamtam . Michel Busnach et Joseph Cohen Bacri .Juifs originaire de Livourne ( Italie ) ils avaient le monopole du commerce du blé de la régence d’Alger . C’est ainsi qu’ils fournirent en céréales une France affamée et son armée en guerre contre toute l’Europe . Talleyrand ,conseillé de Bonaparte pour les affaires étrangères ,pousse ce dernier à faire campagne en Egypte . La France se ruine de plus en plus et nos deux escrocs juifs fournissent ce pays et son armée durant 5 années ( de 1793 à 1798 ) .
      La dette de la France enflait d’autant plus que nos deux négociants se montrèrent conciliant quant au délais de payement .En y rajoutant les intérêts cela faisait une sacrée fortune à encaisser . 24 millions de francs de l’époque .
      Talleyrand finit par verser un acompte de 4 millions de Francs . 300.000 francs devaient être remis au dey d’Alger qui ne reçu pas un centime … qui s’énerva …
      Nos deux juifs finirent leurs jours heureux et riches à Livourne pendant que l’Algérie se faisait coloniser .

      Je me suis permis ce hors sujet ,d’abord pour l’histoire tout en faisant ,au fond de moi , un parallèle avec notre économie et nos négociateurs actuels ( des escrocs non autochtones , un chef qui brade les bijoux de familles contre une ristourne et un peuple qui compte les points ( poings ! )

      20
      1
      anonyme
      28 novembre 2018 - 12 h 05 min

      Abou Tamtam
      L’Algérie est devenu un immense marché (fond de commerce) aux clandestins su sahel avec mendiants et dangereux gangsters et aux réfugiés avec leurs mendiants de la Syrie. Ce marché malheureusement n’apporte rien à l’Algérie sauf les méfaits de ces gangs du sahel surtout, l’argent empoché par ces migrants part immédiatement dans leurs pays versé aux chefs de gangs bien puissants semblerait-il.

      14
        Anonyme
        28 novembre 2018 - 12 h 53 min

        Ces mendiants syriens ne sont même pas des vrais syriens, ils n’en ont que le passeport. Les Doms, c’est leur nom est précisément la branche orientale des roms et ils font maintenant en France la même arnaque que chez nous en se faisant passer pour des malheureux réfugiés syriens qui auraient tout perdu, au grand dam des Syriens eux mêmes qui eux ont réellement perdu leurs maisons et leurs biens contrairement à ces nomades.
        En France aussi ils refusent l’hébergement offert par l’état, tout ce qu’ils veulent c’est mendier et un pays comme le nôtre est un excellent terrain de chasse pour tous les mendiants de la terre vu la naïveté incroyable des Algériens. Les mendiants, c’est tout ce que nous attirons, quel beau titre de gloire.
        Les vrais Syriens ne mendient pas, ils se sont tout de suite mis au travail, et s’ils font du commerce, c’est parce que c’est toujours la meilleure manière de s’en sortir dans un pays nous est étranger.

        11
        1
    DYHIA_DZ
    28 novembre 2018 - 7 h 09 min

     »…étaient, pour la plupart, des membres de l’«Armée syrienne libre» qui regroupaient des milices dominées par des éléments d’Al-Qaïda et soutenus, dès le début des événements en Syrie, par le Qatar, la France et la Turquie ».

    On comprend mieux l’Agitation du terroriste l’Aribi pour défendre ses milices. En plus, il n’ya personne pour l’éjecter de l’APN.

    96
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.