Une source diplomatique algérienne : «Alger a compris le jeu de Rabat»

Bourita
Nasser Bourita et Saâdeddine El-Othmani. D. R.

Par Karim B. – «En reprenant avec une rare célérité et dans un réflexe pavlovien un discours anti-algérien hargneux, le ministre marocain, Nasser Bourita, a non seulement laissé éclater son dépit et sa frustration, certainement de voir que l’Algérie ne tombera pas dans le piège de la bilatéralisation de la question du Sahara Occidental, mais il a surtout montré au grand jour et aux yeux de tous le caractère totalement captieux et insincère de cette fameuse main tendue à l’Algérie», a déclaré une source diplomatique algérienne à Algeriepatriotique, en réaction à une interview que le ministre marocain des Affaires étrangères vient d’accorder à un média français.

«S’il fallait une preuve de cette imposture, les propos insultants du ministre marocain qui accuse le peuple algérien de se complaire dans une culture politique d’un autre âge, suffisent pour démontrer que ce n’est pas l’Algérie qui insulte l’avenir et que ce n’est certainement pas notre pays qui bricole l’engineering de la stratégie de la tension permanente pour rêver quelques gains illusoires sur les questions de la frontière et du Sahara Occidental», a ajouté notre source pour qui «les petits calculateurs à somme nulle sont à chercher de l’autre côté de la frontière».

«Par ailleurs, souligne encore la source diplomatique algérienne, s’agissant de ce fameux mécanisme politique de dialogue et de concertation que l’on nous présente comme un instrument inédit, nos voisins devraient se rappeler que celui-ci n’est pas nouveau, puisqu’il a déjà été institué à deux reprises et qu’il a été tué dans l’œuf par leurs propres agissements».

Notre source rappelle la réunion des trois commissions – politique, économique et consulaire –  début 2003, et dont le point d’orgue devait être la visite du chef du gouvernement algérien à Rabat en 2005 et que le Maroc a annulée la veille même en estimant qu’elle n’était plus opportune. Plus récemment, en janvier 2012, à l’occasion  de la visite du ministre marocain des Affaires étrangères de l’époque, Saâdeddine El-Othmani, à Alger, un cycle de visites ministérielles croisées devait être programmé ainsi que l’institution de commissions mixtes sectorielles.

«Malheureusement, dans les deux cas, c’est toujours la partie marocaine qui assume pleinement la responsabilité de la mise à mort de ce mécanisme, à la première déconvenue essuyée sur la question du Sahara Occidental», regrette notre source, qui note que l’Algérie «a définitivement compris que Rabat est décidé à tout jamais à prendre en otage la relation bilatérale algéro-marocaine et la construction maghrébine, en espérant ainsi faire levier pour amener la partie algérienne à reconsidérer sa position sur la question du Sahara Occidental».

K. B.

Comment (22)

    Anonyme
    29 novembre 2018 - 14 h 31 min

    « culture politique d’un autre age »!? Ainsi donc d’après Berouita la culture « in » c’est celle qui consiste à s’accommoder du colonialisme, culture, c’est vrai, très en vogue au Maroc. Surtout quand ils ont sont les principaux bénéficiaires avec leurs comparses Français et Espagnols. Quand on gratte un peu le vernis de surface de ces trolls ils apparaissent pour ce qu’ils sont en réalité des clones fabriqués par les Alaouites

    Anonyme
    29 novembre 2018 - 14 h 14 min

    Faut vraiment pas sortir d’une grande école pour comprendre les bricolages enfantins du makhzen. Tout le monde a effectivement compris qu’il s’agissait d’une tentative de bilatéraliser le conflit avec l’Algérie et d’isoler par la même occasion le Polisario à quelques jours de la date fatidiques des 5 et 6 décembre prochain.Le simple fait d’accepter ce « dialogue en aparté sur tous les sujets » aurait été utilisé par le makhzen pour justifier un refus de dialogue avec le Polisario, sans même qu’aucune négociation ne soit entamée.
    L’opération n’est toutefois pas dénué de risques pour le makhzen, un refus de réponse est tout simplement la preuve que l’Algérie n’a rien à négocier avec le Maroc sur le sujet du Sahara Occidental. Car les conditions de réouverture des frontières sont elles bien connues, et nous n’avons pas d’autres points de discordes importants.
    Un refus algérien signifie que l’Algérie n’a aucun intérêt propre à faire valoir sur le Sahara Occidental; donc exit la propagande marocaines quant à l’intérêt de l’Algérie pour une porte sur l’Atlantique et autres fadaises du même type.
    Le message de l’Algérie est clair, nous n’avons rien à négocier avec vous, contentez vous de vous conformer aux résolutions de l’ONU et négociez avec les seuls habilités à le faire : les représentants du peuple Sahraoui.

    8
    2
    Anonyme
    29 novembre 2018 - 13 h 29 min

    Au vue de m interview qu à accorder les ministres des AE marocains a un journal,, on peut comprendre qu il doit voir tous les commentaires de nos compatriotes qui dans leurs grandes majorités ne veulent pas de l ouverture des frontières , je lui rajoute juste qu à force d insister par tous les moyens , il faut blindée la frontière et n entretenir avec ce pays des relations au strict minimum.
    Rien de bien ni de bons ne peut venir de ce pays .
    Dans pas très longtemps on Comprendra pourquoi il est vitale de répondre négativement à cette proposition.

    La tulipe
    28 novembre 2018 - 22 h 58 min

    On a aucun intérêt dans l’ouverture des frontières. Le sois-disant appel au dialogue, c’est le souci de la fermeture des frontières. La crise économique oblige, ils n’ont pas le choix. C’est pas par amour mais par nécessité économiques.

    33
    3
    Moskosdz
    28 novembre 2018 - 22 h 47 min

    Mdr…pas seulement Alger qui pourrait comprendre le jeu de Rabat,mais le plus con des Algériens pourrait aussi comprendre la politique malsaine du pays au drapeau confectionné par la France.

    45
    5
    karimdz
    28 novembre 2018 - 21 h 11 min

    Le makhzen, coutume oblige s’est rabaissé devant l’Algérie, mais les algériens ne sont pas dupes du baiser de judas.

    Comment pourrait on faire confiance à de tels individus, qui n’ont aucun nif, et qui pactisent avec le diable. Ils sont à éviter, et tant qu’ils seront là, il n y aura aucun rétablissement des relations entre les deux pays, bien au contraire, l heure est à la sécurisation totale de cette frontière ouest.

    Ils pensent que l Algérie va prendre en charge leur pauvreté, que la famille royale de sa médiocrité mimi 6, revoit à la baisse son train de vie…

    58
    8
    صالح/ الجزائر
    28 novembre 2018 - 20 h 35 min

    L’Algérie ne doit attendre rien de bien d’une monarchie alaouite qui na pas hésité à diviser son propre pays même en deux parties inégales : utile et non utile ( bled al Makhzen et bled Siba ) .
    Si le Royaume du Maroc insiste follement sur l’ouverture des frontières fermées, c’est pour se débarrasser du bled Siba , et charger l’Algérie de cette partie pauvre du Maroc non bénéfique à la couronne .

    60
    8
    Ben
    28 novembre 2018 - 20 h 26 min

    Ils profitent de Bouteflika malade et une présidentielle confuse; nous suivre à la trace drpuis plusieurs années. La méthode est mauvaise, l’intention est mauvaise et c’est un cheval de troie à nos frontières.

    48
    8
    TARZAN
    28 novembre 2018 - 19 h 35 min

    POURQUOI LA FRANCE ET LES MEDIAS FRANCAIS DONNENT TOUJOURS UNE TRIBUNE AUX MAROCAINS POUR ETALER LEURS MENSONGES SUR L’ALGERIE POUR MANIPULER LE MONDE? BOURITA CHAQUE SEMAINE IL FAIT UNE INTERVIEW DANS UN JOURNAL OU REVUE OU IL FAIT PASSER L’ALGERIE POUR LE PIRE PAYS AU MONDE (LE FIGARO, LE POINT, JEUNE AFRIQUE, LE LIBRE PENSEUR, LE MONDE ETC. ) ET NE DONNENT JAMAIS LA PAROLE AUX ALGERIENS OU A LA DIPLOMATIE ALGERIENNE. MAROC = ISRAEL = FRANCE

    67
    12
    Nasser
    28 novembre 2018 - 19 h 15 min

    Dans cet entretien avec le journal la tribune, après la tirade contre l’Algérie il l’accuse d’oeuvrer contre le g5 sahel ( clin d’œil de la maitresse à son amant) et d’exporter le terrorisme aux pays voisins ( perché tendue à certains cercles maliens et nigériens). Et ce bouthrita (petit pet) veut dialoguer avec nous. Mais de quoi?

    66
    10
    Keltoum
    28 novembre 2018 - 18 h 35 min

    BRAVO à la vaillante diplomatie algérienne.

    69
    13
    HANNIBAL
    28 novembre 2018 - 18 h 11 min

    Plus fourbe que les marokés , la photo parle d’elle meme et rien ne se fait sans l’aval de l’amir Botox VI !!
    Ce Bourouetta et othmani l’un est Troubadour et l’autre le Vizir remplissant la mission de
    porte voix du makhnaz !!
    Ainsi la politique du Mégaphone est en gestation perpétuelle érodée par les défaites !!
    Maison nous apprend aujourd’hui qu’on réceptionne un 6 èm sous marin c’est les marokés qui le dise !!

    58
    7
    Anonyme
    28 novembre 2018 - 18 h 08 min

    excusez le ,,momo n est qu un roi

    18
    13
      Anonyme DZ
      28 novembre 2018 - 20 h 45 min

      plutôt homo6 amir el mounafikines !!

      31
      9
    ONU
    28 novembre 2018 - 18 h 07 min

    Celui qui est le plus à plaindre c’est la France qui n’arrive même plus à réagir avec ce pays qui l’a bien fixée par les 4 membres !
    Depuis l’histoire, nous n’avons que des coups-bas avec ce pays…Le peuple n’en veut pas !
    Le costume et les photos de communication à l’occidentale payés cher, ne font pas le civilisé ni la réalité.
    On ne fait que des projets que pour l’image et le touriste et le peuple soumis n’aura jamais la chance d’y mettre les pieds !
    Chaque fois que l’Algérie avance, ils tremblent de jalousie !
    La France devrait se ressaisir.
    Un siège Européen à véto à la place du siège Français ! n’est-ce-pas logique?
    sinon c’est que l’UE n’est que de l’arnaque et les peuples occidentaux vont réagir en masses .

    54
    11
    Brahms
    28 novembre 2018 - 18 h 02 min

    Ces 02 lascars veulent vider les caisses de l’Algérie. Un marocain ça ne paie jamais, j’en connais pleins qui ont des oursins dans les poches. Ils savent juste attendre la fin du mois puis ils courent vite dans les bureaux de poste disant : Bonjour monsieur, je viens pour envoyer un mandat au pays. Je veux envoyer 400 €, dans mon pays (Maroc) alors que l’argent vient de la drogue, de la caisse d’allocations familiales française, des aides sociales, de trafic organisé etc…………… Ce sont des écumeurs de pays donnant 9 milliards d’euros transférés chaque année. Ils font dans le copier – coller. Toutes nos recettes de cuisine ont été volées par ces lascars de marocains, Karakoo copié en Caftan Marocain, le cherbi algérien copié, tout y passe. Fermez la frontière à tout jamais.

    79
    15
    Mazouzi
    28 novembre 2018 - 17 h 48 min

    Très belle expression – calculateur à somme nulle à chercher de l’autre côté de la frontière – la classe et belle leçon de finesse que doit recevoir le makhnaz en pleine figure. Bravo et merci.

    62
    12
    zorita
    28 novembre 2018 - 17 h 30 min

    C’est tous ceux qui ont applaudi à la « main tendue » marroukiya qui vont comprendre, après cet interview de berrouita, qu’ils prennent le parti de gens sournois, hypocrites et sans honneur et bien sûr, qui n’ont pas un sou d’intelligence. En fin de compte, ces « soutiens » aux hors la loi ne sont pas plus intelligents que les « sujets de leur majesté bouffo 6ème » qui achète ceux qui veulent bien se vendre à lui en leur offrant des massages internes et externes « royaux » et autres réjouissances terrestres. Cupidité quand tu nous tiens !!

    57
    13
    beldy
    28 novembre 2018 - 17 h 18 min

    Ils trouveront bien d’autres chevaux de troie pour arriver à leurs fins ! Que les Algeriens gardent leur lucidité et restent prudents. C’est hallucinant de voir à quel point ces marocains peuvent s’averer machiaveliques. L’Algerie a connu des années noires en raison de la confiance accordée à certains et c’est cette confiance accordée aux autres qui perd les personnes ! On a vu des regnes s’écrouler, des rois perdus, des empires dévastés par manque de prudence …A bon entendeur salut !

    77
    13
    DYHIA-DZ
    28 novembre 2018 - 17 h 11 min

    Quand on regarde la photo, on comprend que les islamistes marocains sont des envoyés spéciaux de la Barouita.

    Il faut comprendre une chose: Rien ne se fait sans la direction du makhzan. Même l’invitation des chanteurs Algériens au maroc fait partie de la planification manipulatrice du makhzan.

    73
    13
    Kahina-DZ
    28 novembre 2018 - 17 h 07 min

    Le marrouk est une vipère à 7 têtes…
    Il ne faut jamais croire les marroukis. La Fraude, les mensonges, les manigances et la bassesse diplomatiques sont une partie intégrante de leur culture.

    77
    14
      beldy
      28 novembre 2018 - 17 h 20 min

      exactement, tout ce qui arrive aux algeriens, tout rapprochement est minutieusement préparé et activé par les marionettistes marocains

      76
      14

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.