Pourquoi Ben Salmane a-t-il décidé de prolonger son séjour en Algérie ?

Mohammed Ben Salmane Algérie
Une forte délégation accompagne Ben Salmane dans ses déplacements. D. R.

Par R. Mahmoudi – Des sources concordantes ont rapporté que la visite programmée pour ce dimanche par le prince héritier d’Arabie Saoudite, Mohammed Ben Salmane, en Algérie durera deux jours. Les mêmes sources ajoutent qu’il aura à s’entretenir avec les hautes autorités du pays, sans préciser s’il sera reçu par le chef de l’Etat.

Le quotidien El-Bilad a indiqué, de son côté, en citant des sources officielles, qu’une délégation saoudienne est déjà arrivée en Algérie depuis quelques jours pour préparer la visite ainsi que des véhicules affectés au prince et à sa cour.

Précédé par une vive polémique dans certains milieux politiques et sur les réseaux sociaux, où des voix se sont élevées pour s’opposer à la venue de cet homme sur lequel pèsent de lourds soupçons dans le meurtre du journaliste dissident Jamal Khashoggi en Turquie, ce premier voyage de Mohammed Ben Salmane en Algérie s’inscrit dans le cadre d’une tournée arabe qui l’a déjà mené aux Emirats arabes unis, à Bahreïn, en Egypte et en Tunisie. Or, toutes ses escales ont été jusqu’ici relativement courtes, ou carrément écourtées, comme cela a été le cas en Tunisie, où il n’est resté que deux heures, certainement pour éviter de s’exposer davantage à la rue fortement mobilisée contre sa présence dans ce pays.

Qu’est-ce qui fait que ce prince «pestiféré» ait choisi de prolonger son séjour en Algérie, alors qu’il prévoir de se rendre, pour sa sixième et dernière étape, en Mauritanie ? Si rien n’a filtré de son programme, on devine qu’en deux jours, il aurait suffisamment de temps pour avoir de plus larges entretiens avec les responsables algériens, notamment sur la crise pétrolière et les questions d’actualité qui intéressent les deux pays. Les Saoudiens savent que l’Algérie demeure un médiateur incontournable sur la scène régionale et notamment dans le conflit avec l’Iran.

Il faut dire aussi qu’au plan international, Mohammed Ben Salmane sort du sommet du G20 à Buenos Aires quelque peu réhabilité, après une participation sans grands couacs aux côtés des principaux chefs d’Etat de la planète, alors qu’il y a seulement quelques jours, on n’imaginait même pas qu’il pouvait être accueilli par les autorités argentines.

R. M.

Comment (79)

    Vroum Vroum ..
    3 décembre 2018 - 14 h 06 min

    Je voudrais juste rappeler que lorsque l’info sur la venu de MBS à Alger dans la majorité des interventions sur le Forum étaient contre le Pouvoir d’Alger , le Pouvoir ceci , le Président cela….J’avais dit avoir confiance en l’Etat Algérien et ces Dirigeants dont la Diplomatie à toujours été constante sur le soutient à la Palestine , Syrie et Yémen et Libye contre les Saouds Wahabisme et si le Pouvoir Algérien reçoit Mbs C’est qu’ils ont de bonnes raisons et savent ce qu’ils font. Il s’avère que MBS est demandeur de la Diplomatie Algérienne sur Iran , Turquie , Qatar et Alger en tirera avantage sur ces différents Dossiers , dont les prix des Hydrocarbures qui sont en baisse à cause de MBS Saouds sur demande du Régime US….
    selon moi ces raisons seront sur la table…et maintenant J’ai lu les Spots sur le Forum et l’approche des intervenant devient Positive sur le Pouvoir Algérien quand à la venue de MBS à Alger. Parfois l’intervention sous l’émotion est trompeuse et la réflexion est meilleure…

    7
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.