Ernst & Young mène une enquête pour le compte du CPA sur la finance islamique

Ernst&Young, Audit
La finance islamique est aujourd'hui un produit bancaire international.

Par Hani Abdi – Le Crédit populaire algérien (CPA) fait appel à l’un des plus importants cabinets d’audit financier et de conseil au monde, Ernst & Young, en l’occurrence. Ce cabinet international est chargé de sonder les Algériens sur ce qu’ils pensent de la finance islamique.

Le formulaire de sondage contient deux pages. Il vise à connaître l’avis des sondés sur leur appétence à la Finance alternative. Ernst & Young travaille sur un échantillon large, ciblant à la fois les étudiants, les ouvriers, ceux qui exercent des activités libérales, les jeunes comme les plus de 60 ans.

Le sondage concerne aussi les célibataires et les mariés, les femmes et les hommes. Le cabinet international demande aux sondés ce qu’ils pensent des produits bancaires proposés par leur banque. Plus direct, le cabinet Ernst & Young demande aux sondés s’ils ont déjà pensé à adhérer aux produits conformes à la Chariâa. Autre question posée, c’est de savoir si les personnes concernées par ce sondage considèrent les produits bancaires islamiques proposés par les banques comme conformes à la Chariâa.

Le cabinet veut aussi savoir si la présence d’un «influenceur religieux» (mufti) dans la banque pourrait aider les clients à prendre la décision d’adopter des produits islamiques. Le cabinet ira encore plus loin en demandant aux sondés d’indiquer le nom d’une personnalité religieuse à laquelle ils feraient confiance. Aussi, le cabinet cherche à savoir si les clients sont prêts à payer les produits bancaires plus chers s’ils sont conformes à la Chariâa.

Ce sondage vise ainsi à introduire dans cette banque la finance islamique, déjà proposée par d’autres banques internationales présentes en Algérie. La Banque d’Algérie a introduit la finance islamique en Algérie depuis juin dernier. Elle a en effet élaboré un nouveau régime juridique qui permet aux banques publiques de commercialiser des produits de la finance islamique.

En cherchant à introduire la finance islamique dans sa gamme de produits bancaires, le CPA veut ainsi capter l’épargne des citoyens mais aussi faire rentrer de l’argent à travers notamment le crédit à la consommation pour l’achat des véhicules assemblés en Algérie.

H. A.

 

Comment (8)

    Anonyme
    5 décembre 2018 - 19 h 45 min

    D’abord ça prouve que nos universités forment des bras cassés,sinon pourquoi faire appel à un bureau etrznger?? Pour n’importe quel petit projet on fait appel à étranger,c une honte! Pour installer feux tricolores on a fait appel aux espagnols!! Que font nos universitaires,nos chercheurs,les instituts islamiques..???
    Pour la finance islamique,c un leurre,on n’a qu’à remplacer le mot intérêt par bénéfice et ça dévient kifkif. Exemple achat d’une voiture: coût 100 millions prêt àvec intérêts à 7%; remboursé sur période de 5 ans ,le calcul vous donne la somme à payer chaque mois et vous trouvez la somme finale que vous allez payer,par exemple 120 millions. La banque islamique,elle,vous achètera la voiture à 100 et vous la revend à 120!!! Hadj moussa,moussa hadj..

    Tin-Hinane
    5 décembre 2018 - 14 h 28 min

    Oh la, la mais c’est surréaliste ! moi qui croyait que la situation en Algérie s’améliorait?! le CPA fait appel a un cabinet juif pour qu’il lui fabrique un produit conforme à la chariâa c’est du délire, pauvre Algérie! ce pays ne verra pas le jour si ça continue comme ça, nous continuerons à être submergés par les ténèbres de l’ignorance. N’ont ils donc pas vus de leurs yeux que l’affaire islamiste ne conduit que vers l’abrutissement. Ce sont les juifs qui profitent puis les musulmans sont complètement idiots!!! allah ichafihoum.

    Tin-Hinane
    5 décembre 2018 - 14 h 27 min

    Oh la, la mais c’est surréaliste ! moi qui croyait que la situation en Algérie s’améliorait?! le CPA fait appel a un cabinet juif pour qu’il lui fabrique un produit conforme à la chariâa c’est du délire, pauvre Algérie! ce pays ne verra pas le jour si ça continue comme ça, nous continuerons à être submergés par les ténèbres de l’ignorance. N’ont ils donc pas vus de leurs yeux que l’affaire islamiste ne conduit que vers l’abrutissement. Ce sont les juifs qui profitent bon après que les juifs profitent puis les musulmans sont complètement idiots, allah ichafihoum.

    Chibl
    4 décembre 2018 - 20 h 37 min

    Les musulmans font appel aux KOUFARS pour qu’ils fassent un sondage sur la façon de gérer leur argent HALAL, franchement vous faites pitié, je me demande pourquoi vous existez sur terre;

    Anonyme
    3 décembre 2018 - 9 h 17 min

    Ah. La cpa…pourquoi vous faites encore perdre de l argent…notre argent au profit de ce présumé grand cabinet e and y…pourquoi..? Islamic banking est un service banquaire comme tout autre service. Que veut dire ça. La cpa offre le banking conventionnel mais aussi lebanking islamique….alors ma question pourquoi perdre notre argent sur des futilites de sondage..allez hop encore des fuites d argents….pour un sondage qui n as aucune utilité. HSBC offre ses deux services et plus…wellah l incompétence fait ravage..je le jure.. cette argent aurait pu servir à autre chose…e and y ne va pas vous lâchez …ils vont vous sucez jusqu à l os 🍖….salam

    anonyme
    3 décembre 2018 - 7 h 59 min

    Il n’y a pas de finance islamique. Les pays musulmans pratiquent l’usure chaque jour que Dieu fait ! L’idéal, pour ces pays, serait de mettre en place une banque nationale UNIQUE qui reverserait les intérêts à leurs nécessiteux sous forme alimentaire ou autre, avec la bénédiction d’Allah. Voilà ce que je ferai si j’étais président ou roi d’un de ces pays. Les banques sont là pour faire de l’argent avec de l’argent, qu’elles soient saoudiennes ou algériennes. Cela s’appelle de l’usure, et l’usure est proscrite par l’islam, le christianisme et le judaïsme.

    4
    1
    1commentaire
    3 décembre 2018 - 5 h 42 min

    Il font appel aux renards de la finance une filiale des rothschild ou et le licite la ou et la morale ?

    […] Ernst & Young mène une enquête pour le compte du CPA sur la finance islamique est apparu en premier sur Algérie […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.