Accord Maroc-UE : sévère mise en garde du Polisario à l’Union européenne

Sidati Sidati Polisario
Mohammed Sidati, ministre délégué sahraoui auprès de l'UE. D. R.

Par Houari A. – «Le Front Polisario a pris note sans surprise, mais avec consternation, de la décision du Conseil de l’Union européenne de ce 29 novembre 2018 adoptant l’accord de pêche UE-Maroc, qui inclut une extension aux eaux adjacentes au territoire du Sahara Occidental», indique un communiqué du Front Polisario.

«Le principe même de cet accord est inacceptable car il constitue une violation flagrante de la souveraineté», s’indigne l’organisation sahraouie qui «conteste les conditions de l’accord, ses modalités et ses contreparties financières». «Mais il ne s’agit là que des conséquences de la question principale : la violation de la souveraineté sahraouie», relève le Front Polisario qui rappelle que «le peuple sahraoui a une histoire qui forge son unité et son indépendance vis-à-vis de quiconque, comme l’a reconnu la Cour internationale de justice dès 1975».

«Le Sahara Occidental, rappelle encore le Polisario, est inscrit depuis 1962 sur la liste des territoires non autonomes, c’est-à-dire des territoires à décoloniser, et l’ONU a toujours abordé la question sous l’angle du droit international», soulignant que «dans son arrêt de 2016, la Cour de justice de l’Union européenne a rappelé que le Maroc et le Sahara Occidental étaient deux territoires distincts et séparés et que le Maroc, qui est une puissance militaire occupante, ne peut y exercer aucun acte de souveraineté». «Il ne peut y avoir d’activités économiques, commerciales ou autres sur le territoire qu’avec le consentement du peuple du Sahara Occidental», conteste le Front Polisario pour lequel l’Union européenne «devait négocier directement avec le Front Polisario, seul représentant du peuple sahraoui».

«Mais les responsables européens l’ont refusé», regrette le Front Polisario, qui fait remarquer que ces derniers «cherchent à contourner la décision de la CJUE».

De son côté, Mohamed Sidati accuse le Conseil de l’Union européenne et la Commission d’avoir «contourné la décision de justice», en «fomentant un processus d’extension d’un accord international sur un autre territoire, sans en avoir le moindre droit, car ce territoire relève exclusivement de la souveraineté du peuple sahraoui». Pour le ministre sahraoui, «une telle extension sans le consentement du peuple du Sahara Occidental est nulle de droit». «Les pseudo-arguments sur les bénéfices pour les populations sont dénués de fondements, dès lors qu’il y a violation de la souveraineté», affirme-t-il, ajoutant que «seul le peuple sahraoui peut dire ce qui est bon pour lui».

«Si le Parlement européen entérine cette atteinte à la souveraineté, le Front Polisario exercera un nouveau recours en annulation devant la juridiction européenne», a averti Mohamed Sidati, qui affirme que «c’est une question de principe, pas de modalités». «Nous dénonçons vivement, a-t-il dit, les contreparties financières qui vont encore apporter plus de 52 millions d’euros par an au Maroc pour financer la colonisation, asseoir son occupation.»

«Il s’agit autant de spoliations du peuple sahraoui mais ce que nous refusons d’abord, c’est cette violation de notre souveraineté», dénonce le ministre sahraoui, pour qui «les interlocuteurs européens du Polisario vont devoir apprendre à respecter la souveraineté du peuple de Sahara Occidental et l’intégrité de son territoire».

«Ne pas vouloir respecter ni faire respecter les décisions de ses propres instances judiciaires est en soi une atteinte aux valeurs fondatrices de l’Union européenne et à sa crédibilité même», poursuit Mohamed Sidati. «Il existe aujourd’hui de grands efforts, avec la médiation de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler, pour parvenir à une solution pacifique au long conflit du Sahara Occidental. Il se trouve que l’UE, qui souscrit du bout de lèvres à cette dynamique, s’active fébrilement à imposer des accords avec le Maroc s’étendant illégalement au Sahara Occidental occupé. Ce qui est de nature à contrarier le processus de paix mené par les Nations unies au Sahara Occidental», a conclu le ministre sahraoui et membre de la direction du Front Polisario.

H. A.

Comment (34)

    Anonyme
    4 décembre 2018 - 22 h 30 min

    Ses européens persistent et pourtant la CJUE a été claire ; dans ce cas ses états et leurs entreprises ,Nous avec la RASD leur intenterons des procès avec les meilleurs avocats du droits internationales; européens et new yorkais si il le faut pour faire valoir ce que de droit , en fait c est plutôt un soutien européen déguisé et en meme temps un signe fort au Maroc Royaume obscur contre le Polisario et juste avant la rencontre entre les deux parties le 5 et 6 décembre ; cette réunion aura lieu comme prévu et l Europe devra non seulement se plier a sa propre juridiction mais surtout celle du droit international et de l ONU . C Clair l Europe a pris position envers le Maroc pour leurs intérêts communs sous la pression de la France et de l Espagne en particulier mais l Algerie et le Polisario ainsi que l ONU la CJUE; l UA qu reconnait la RASD comme Membre et le département d état US n a jamais reconnu le Sahara Occidental appartenant au Royaume obscur du Maroc ni avant Trump ni pendant et ni après sachez le les européens et le Maroc en premier lieu; l Algerie soutenant ses intérêts propre et c est légitime ayant soutenu le Polisario et la RASD depuis 1975 donc c est un cout colossale déjà et la RASD va faire valoir ses droits et surtout celui du peuple de la RASD à ne pas être spolié par l occupant avec l aide de pays européens et de leurs entreprises ; nous rendrons donc cet accord caduque et hors la loi quoi qu il arrive et avec leurs propres justices européennes de chaques pays membres et à chaques pays et entreprises concernées ensuite des procès à la CJUE pour non respect de la loi et du verdict rendu par ce Tribunal européen ensuite à l ONU mais ils paieront plus qu ils y gagnent dans ce cas si ils persistent ; RDV le 5 et 6 décembre 2018 ; L Algérie vous attend avec le Polisario et la RASD car l Europe n est pas concerné et ni observateur pour cette réunion .

    34
    18
    aqil2
    4 décembre 2018 - 20 h 33 min

    Quoi qu’il en soit, les Sahraoui ne veulent pas vivre l’esclavage et la luttent pour l’indépendance de leur pays est saluée en premier lieu par les fils de la plus belle des révolutions et les fils de Mandela; contrairement à certaines lèches babouches, esclaves de père en fils; ne disent pas mot sur un vendeur de poisson broyé dans une benne à ordure, mais s’impliquent dans l’arène politique pour porter avec une fierté peu dissimulée la voix de ce mongolien issu d’une famille de malfaiteurs, de délinquants notoires et de criminels, qui s’étaient spécialisée dans le brigandage, le crime et la violence de toute sorte. L’histoire nous a appris que ces cruels mégalomanes que vous vénérez aujourd’hui, étaient des bandits qui semaient la terreur sur tout le territoire du Maroc et au de là; pour se faire ils avaient constitué une armée composée de noirs soudanais qu’ils obligent de se reproduire avec des femmes du pays, des gigantesques harems mis à disposition afin d’avoir une armée non issue de Marocains, elle a (la famille) officialisé les vols, les viols et les asservissements, elle a fait de l’indigène l’esclave le plus malheureux au point qu’au passage d’un cortège royal, la plèbe se mettait plat ventre au risque de se faire couper la tête. Une pratique remaniée qlq peu, mais la règle est inchangée. Tot ou tard, les peuples auront raison sur leurs bourreaux et les vendus payeront la lourde note

    37
    20
    Linguistique
    4 décembre 2018 - 17 h 49 min

    Si la mise en garde du Polisario est aussi sévère que celles que profèrent depuid la mort de Yasser Arafat, Mahmoud Abbas et da bande « Négociateurs » , tous des traîtres, alors les Sahraouis peuvent encore attendre que soit libéré leur pays.
    Aux armes, Sahraouis. Reprenez le combat. Un piège mortel menace votre liberté

    59
    28
    J. Madiba
    4 décembre 2018 - 17 h 08 min

    vous êtes sûrs que le Polisario n’a pas de soutiens? il a déjà celui de son peuple et c’est le plus important. le moment venu ce peuple prendra les armes comme nous l’avions fait. quant à la position de l’Algérie elle s’inscrit dans une vision stratégique. il vaut mieux avoir des alliés sûrs à nos frontières que d’élever des murs et mobiliser des forces armées budgétivores pour assurer notre sécurité (surtout quand le tracé des frontières n’est même pas reconnu). vous voyez ce que je veux dire.

    55
    25
      Séhab
      4 décembre 2018 - 18 h 15 min

      moi je voie très bien ce que vous voulez dire
      et je n’est pas oublier 1963 (la guerre des sable)
      si on veut vivre en sécurité dans notre pays et a l’intérieure de nos frontières il ne faut rien oublier!!
      Bien Cordialement

      44
      16
    Anonyme
    4 décembre 2018 - 16 h 47 min

    « sévère mise en garde du Polisario à l’Union européenne » Que peut-il faire le Polisario à l’Union européenne?

    36
    54
      Nasser
      4 décembre 2018 - 17 h 23 min

      @Anonyme. Le Polisario peut faire bcp de chose a l’UE parce que les peuples europeens sont respectueux du Droit International (on ne peut pas dire la meme chose de l’inculte peuple Marocain) et en plus il y’a les 2 arrets de la CJUE.

      57
      31
    ALI
    4 décembre 2018 - 16 h 30 min

    TOT OU TARD LE SAHARA OCCIDENTAL AURA SON INDEPENDANCE ET QUE CETTE COQUILLE VIDE QU’EST L’UMA DEVIENDRA « UNION POUR L’AFRIQUE DU NORD’ AVEC LA RASD ET LA REPUBLIQUE DU MAROC.

    61
    30
      Anonyme
      4 décembre 2018 - 20 h 00 min

      Cher monsieur Ali,tu crois toujours au père noël.

      27
      47
    Thami 20/02/11
    4 décembre 2018 - 16 h 27 min

    Au lieu de donner a manger a notre peuple et de developper notre pays notre M6 prefere perdre son temps et le motre sur cette question du Sahara occidental afin de nous occuper d’une affaire qui ne nous concerne ni de pret ni de loin

    55
    25
    Mokrane
    4 décembre 2018 - 16 h 09 min

    Il parait que l’extreme droite espagnole en Andalousie vient de gagner les législatives grace a son programme visant a dresser un haut mur autour de Ceuta et Mellila comme celui a nos frontieres de l’Ouest et si le Polisario renforce son poste frontiere de Guergarat c’est sur que les sujets de sa Majeski M6 vont creuver comme des rats d’egout.

    58
    29
    Lou
    4 décembre 2018 - 15 h 56 min

    « Le Sahara Occidental, rappelle encore le Polisario, est inscrit depuis 1962 sur la liste des territoires non autonomes » Oui en 1962, et ce n´est pas grâce au polisario, qui n´a été crée qu en 1973.
    Ce responsable omet de dire, à l’insu de son plein gré, que c´est à la suite de la demande du Maroc que le « Sahara occidental » figure sur la liste des territoires non autonomes (contre l´Espagne) selon l’Organisation des Nations unies et cela depuis 1962, c´est á dire avant même l´existance du polisario.

    32
    62
    Hafraoui
    4 décembre 2018 - 15 h 55 min

    Un peuple qui creve de soif et de faim, qui meurt dans des bousculades pour un bol de riz alors que le Roitelet joue au colonisateur.

    C’est aussi cela le Paradoxe Marocain.

    63
    35
    Ahmed ADDOU
    4 décembre 2018 - 15 h 45 min

    On peut mentir a ses sujets un temps mais pas tout le temps surtout face a la volonté du peuple du SO.
    Pour preuve la France a dit durant 132 années que l’Algérie était francaise et pourtant elle n’a rien pu faire face a la volonté du peuple Dz.

    68
    29
    Aninus
    4 décembre 2018 - 15 h 43 min

    Polisario ? Le siècle dernier ? territoire non autonome ? 1962 ONU.
    actualisation des objectifs

    17
    58
    anonyme
    4 décembre 2018 - 15 h 29 min

    moi je veux savoir juste combien ça coute cette affaire de sahara occidentale au trésor algerien
    et ça continuer jusqu’a quand…???!

    40
    77
      Sahara
      4 décembre 2018 - 15 h 43 min

      Imagine quand on achète des armes une partie va au polisario nous fournissons le gîte et le couvert sans oublier les logistique aérien terrestre et maritime
      après tu juge par toi même au vu de la misère que nous traversons.

      38
      66
      RasElHanout
      4 décembre 2018 - 15 h 51 min

      @Anonyme. Cette affaire va couter le prix d’une indépendance arrachée les armes a la mains surtout quand on sait que la liberté des peuples n’a pas de prix.

      69
      31
    Sahara
    4 décembre 2018 - 15 h 27 min

    Alors voyons un peu, l’EU à conclut l’accord de pêche avec le Maroc et apparemment cela étonne beaucoup de monde. 43 ans que ce même problème revient sur la table, combien de soutien compte le polisario sur la planète, on les comptes sur les doigts d’une main, le Maroc a tellement mis d’argent au sahara que pour le déloger faudrait plus qu’une armée, il va arriver un jour ou les grandes puissances vont reconnaître le Sahara marocain, pour exemple des banques étrangères des assurances étrangères, McDonald’s et j’en oublie se sont installés au sahara, ya déjà comme une sorte de reconnaissance. Par la suite parce que ya une suite, si le Sahara est reconnu marocain et ne me dites pas que cela n’arrivera pas, que faisons nous, nous Algériens nous allons pas entrer en guerre avec le Maroc, cela veut dire qu’on interfère à l’intégrité territoriale du Maroc, le polisario se trouvent chez nous et il est armée, comment allons nous faire pour gérer le problème faudrait désarmé le POLISARIO ? nous l’avons armée, faudrait il le laisser entrer en conflit armée avec le Maroc ? Et la nous aurons un sérieux problème nous Algériens, si un jour le Sahara est marocain le retour du boomerang va être lourd de conséquences.

    38
    74
      Cause toujours moko
      4 décembre 2018 - 16 h 40 min

      Le paradoxe marocain et si nous et si ceci et si cela ! Et si le peuple sahraoui n’existait pas !
      C’est quand que vous Pensez récupérer vos îles Côté espagnol frontière fermé les ils persil …
      ( Melilla , Ceuta ) vous en pensez quoi les marocains ?
      ..sipaposibli si nous..heu non en faite rien a dire le fantasme marocain

      54
      24
    Nordine
    4 décembre 2018 - 14 h 57 min

    Bla-bla-bla c’est toujours pareil au lieu d’agir ils attendent que l’independance tombe du ciel et voilà ce que sa donne à la fin, l’ue Légitimise encore plus le Maroc et l’encourage dans son expansion

    25
    61
      AMGALA 2
      4 décembre 2018 - 17 h 12 min

      Arrête tes fantasmes Sahara et surtout ne cherche pas comme les prostituées de Marrakech à te faire passer pour un algérien. Va d’abord chasser les juifs sionistes qui conseillent on roitelet et gardent ses plais. Le Polisario vaincra et le Sahara Occidental aura tôt tard son indépendance… votre agression de 1963 est toujours vivace dans notre mémoire et que cette fois , la leçon de Amgala 2…sera répété à grande échelle.

      53
      22
    Boulem
    4 décembre 2018 - 14 h 45 min

    Ou sont les supposés soutient
    du polisario ?

    37
    64
      anonyme
      4 décembre 2018 - 15 h 21 min

      ils sont dans des hotels 5 etoiles

      39
      58
        Boulem
        4 décembre 2018 - 15 h 33 min

        Oui cousin et le pire on règle l’addition

        39
        62
        Anonyme DZ
        4 décembre 2018 - 15 h 42 min

        @Anonyme. Les Responsables politiques de la RASD sont dans les Hotels de Geneve…
        Par contre, l’armée du Polisario est sur le terrain pour se préparer a la reprise de leur lutte armée en cas ou Mimi6 continue a s’enteter dans sa fuite en avant..

        66
        30
          Anonyme
          4 décembre 2018 - 17 h 09 min

          « … l’armée du Polisario est sur le terrain » ou ? sur quel terrain ? Quelle ville ?

          25
          47
          Anonyme
          4 décembre 2018 - 17 h 46 min

           » Mimi6 continue a s’enteter dans sa fuite en avant.. » Et nous c’est la fuite en arrière. »Avanci elarrière »

          12
          43
      RasElHanout
      4 décembre 2018 - 15 h 30 min

      @Boulem. Le Polisario n’a pas besoin de tuteur ni de protecteur comme ton Mongolien M6 parce que leur cause est juste et c’est pour cela que l’ONU la traite dans le cadre de « territoire a décoloniser » ,

      « Wal khbar idjibouh atwala » comme on dit chez nous.

      67
      30
        Sahara
        4 décembre 2018 - 16 h 10 min

        RasElHanout, tu m’en vois désolé si mon commentaire te blesse, entre nous je m’en tape que tu sois du polisario ou soutien du polisario, tout ce que je sais c’est que le polisario profite de notre gentillesse pendant que nos jeunes fuient le pays…

        28
        57
          Anonyme
          4 décembre 2018 - 17 h 40 min

          Dans lés écoles ou ils sont inscrits,les sahraouis ont plus de droits que les algériens.

          15
          48
    M'hamed HAMROUCH
    4 décembre 2018 - 14 h 35 min

    Il faut que le Front Polisario sache que tant que le Maroc est pour la France ce qu’est «Israël» pour les Yenkees, rien de bon ne se fera pour le peuple du Sahara occidental sauf si ce peuple décide de reprendre sa lutte armée qui avait fait connaître au monde entier sa juste cause avant l’Accord de Cessez-le-feu de 1991 prévoyant la tenue du Référendum pour fin 1992 d’où la mise en place de la MINURSO qui veut dire Mission des Nations Unies pour l’organisation du Référendum au Sahara Occidental.

    65
    31
    Zaid ALAMI
    4 décembre 2018 - 14 h 24 min

    Je continue à dire et à écrire que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que bla bla bla et perte de temps.

    67
    36
      Ch'ha
      4 décembre 2018 - 21 h 38 min

      @Ziad Alami
      Complètement d’accord.

      27
      7

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.