La société impliquée dans l’affaire de la cocaïne exporte encore vers l’Algérie

viande Minerva
Usine de Minerva Foods à Rio de Janeiro, au Brésil. D. R.

Par Houari A. – De la viande continue d’être importée en Algérie par des opérateurs économiques algériens qui se fournissent auprès de Minerva Foods, la société brésilienne impliquée dans l’affaire des 701 kilogrammes de cocaïne saisis au port d’Oran.

Des quantités de viandes ont été introduites par les ports d’Oran et de Skikda, rapporte le quotidien arabophone Ennahar, qui évoque une quantité de 30 tonnes. Les importateurs seraient domiciliés à Oran, Skikda et Annaba, indique encore le journal qui se réfère à des sources «proches du dossier», et la transaction avec l’exportateur brésilien aurait été conclue au moment du déroulement de l’instruction dans l’affaire de Kamel Chikhi qui se trouve actuellement en prison.

On ne sait pas si la justice a interdit toute relation commerciale avec Minerva Food, mais l’importation de ces nouvelles quantités de viandes rouges auprès de ce partenaire commercial risque de pousser les consommateurs algériens à boycotter cette marchandise en raison des liens supposés de son producteur avec le scandale du trafic de cocaïne qui a eu l’effet d’un véritable séisme en Algérie.

Les nouvelles quantités de viande importées via le port d’Oran ont été transportées par la même société qui avait acheminé la marchandise dans laquelle avait été cachée la cocaïne interceptée par les services de sécurité algériens. Les avocats des principaux accusés dans l’affaire Chikhi ont introduit une demande auprès du juge d’instruction pour l’ouverture d’une enquête sur ces transactions, précise encore le quotidien Ennahar qui rappelle qu’une commission rogatoire a été ordonnée par la justice algérienne.

L’affaire Kamel Chikhi, dit le «Boucher», revient sur le devant de la scène après avoir été occultée par de nombreux autres événements, politiques notamment, bien qu’elle ait fait beaucoup de bruit et suscité de nombreuses interrogations.

H. A.

Comment (19)

    Anonyme
    6 décembre 2018 - 2 h 58 min

    Le pays est en perdition
    Un  »homme d’affaire » connu a importé 343 tonnes de déchets en désintégration
    Les trabendistes ont vidé les caisses.

    Nasser
    5 décembre 2018 - 19 h 46 min

    Qui a dit que Minerva Foods (la société brésilienne) est impliquée dans l’affaire des 701 kilogrammes de cocaïne saisis au port d’Oran?
    Pourquoi pas le Brésil!

    elhadj
    5 décembre 2018 - 19 h 02 min

    de l improvisation, de la fuite en avant voila la gestion du pays en l absence prolongée d un commandant de bord.hier on relève que 17 conteneurs remplis de détritus et de déchets ménagés ont été importes en contre partie d un paiement en devises,aujourd’hui hui c est la viande importée du brésil dont l abattage halal est sujet a caution,et reste a savoir si ce n est du porc , du sanglier .de cheval ou d âne.des échanges commerciaux déséquilibrant la balance commerciale et entraînant un gaspillage des ressources du pays notamment avec l UE et pays arabes.de grâce, nous avons un cheptel important comprenant même des animaux sauvages qui ne cessent d infester les forets .

    32
    1
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 18 h 01 min

    Cela prouve que l’Algérie est un pays abandonné
    Nous avons combien de présidents
    Un autre mandat de trop, c’est le KO de l’Algérie

    18
    1
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 17 h 25 min

    L’impliqué, est-ce l’exportateur, le transporteur, l’intermédiaire ou bien les quatre quand on rajoute El Bouchi?

    Anonyme
    5 décembre 2018 - 16 h 27 min

    Au pays des miracles.
    Le boucher est en prison, mais la boucherie fonctionne.
    Je crois vraiment que l’Algérie est irrécupérable. FOUTUE À JAMAIS.

    15
    3
    affligeant
    5 décembre 2018 - 16 h 18 min

    On s’en amuse de hallal ou pas, viande c’est viande ! faut évoluer un peu!
    bœuf tué pour être mangé c’est pas halal mais égorgé au nom de Dieu c ‘est halal pffffft, sornettes!
    Le problème c’est : à qui profite le crime dans l’importation de cette viande/coca !
    qui couvre qui?

    14
    2
    MELLO
    5 décembre 2018 - 15 h 22 min

    Un marché, de quelque nature qu’il soit , passe inévitablement par l’ouverture d’une lettre de crédit. Puisque c’est le cas , pourquoi la Banque chargée de financer ce marché n’à pas bloqué cete transaction ? Toute cette histoire est du « khorti », tout un scénario pour nous embarquer dans de faux problèmes créés de mille pièces. Un scénario qui avantagera un clan par rapport à un autre, d’où toutes ces mises à l’écart de responsables civils et militaires. Au final, aucune conclusion sur la responsabilité des uns et des autres. Les 701 kg de cocaïne ont été récupérés par les services de l’État et on en dit pas plus. La société exportatrice Minerva Foods le fera tant que le paiement des commandes est perçu. Maintenant, il reste aux consommateurs de boycotter cette viande importée du Brésil.

    Anonyme
    5 décembre 2018 - 13 h 49 min

    Normal. C’est dans le cadre du rajeunissement de la boucherie.

    17
    Anonyme
    5 décembre 2018 - 12 h 47 min

    Un autre Boucher aurait pris la relève de la boucherie.

    17
    Kahina-DZ
    5 décembre 2018 - 12 h 26 min

    C’est mystérieux ??
    Avons nous d’autres bouchers???

    73
    1
      le niveau
      5 décembre 2018 - 13 h 21 min

      le plus mysterieux dans cette viande.
      ont egorge au bresil,l’inde,venezuela…le bouchers decoupe la viande et la vende dans un pays musulmans et te dit que la viande et hallal

      4
      2
        Anonyme
        5 décembre 2018 - 14 h 06 min

        Une fois que la viande voyage avec la cocaïne, de quel hallal parlez vous.

      Felfel Har
      5 décembre 2018 - 15 h 52 min

      @Kahina-DZ
      Yes sister! Et ils sont encore plus « bouchés à l’émeri » que ceux qui se sont adonnés à ce sinistre trafic. Ne jetons toutefois pas la pierre à ceux qui exercent ce métier honnêtement!
      Greetings and regards!

    Zone franche
    5 décembre 2018 - 9 h 42 min

    Puisque l’affaire a été mine de rien réduite et limitée à la « circonscription géographique » algérienne, en particulier oranaise, pourquoi voulez-vous que Minerva Foods s’en fasse? Les traitres et les maffieux sont toujours là pour continuer à faire les commandes, à payer ce qui est facturé comme souhaité, avec les tchipas naturellement octroyées sans problème, les virements effectués aussi facilement que mettre une lettre à la poste, les heureux sont toujours plus heureux, que demander de plus? Les justiciers, c’est-à-dire les Moudjahidines, les vrais, les seuls, sont tous morts et enterrés de 1954 à 1962, y’a rien à craindre. Tous les autres, comédiens, faussaires et bandits sont les complices les plus sûrs. Alors, on y va !.

    11
    Rascasse
    5 décembre 2018 - 9 h 31 min

    A une certaine époque le slogan était tu parles tu meures, maintenant c’est parles jusqu’à que tu meures…

    15
    zad
    5 décembre 2018 - 9 h 10 min

    quand on vous dit qu’il n y’a plus d’état….

    33
    2
    Fellag
    5 décembre 2018 - 8 h 26 min

    On change pas une équipe qui gagne,Laab H’mida wa Rachem H’mida,les vrais patrons sont introuvables protégé par le Saint Esprit

    33
    2
      Zaatar
      5 décembre 2018 - 9 h 58 min

      Mais aussi protégé par le père et le fils…

      15

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.