Ennahdha accuse Essebsi d’encourager la violence : où va la Tunisie ?

Béji gauche
Béji Caïd Essebsi et Rached Ghannouchi. D. R.

Par Sadek Sahraoui Commentant la rencontre, il y a quelques jours, entre le président tunisien et les membres du collectif de défense des familles des militants de gauche Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, assassinés par des islamistes, les dirigeants du mouvement Ennahdha, Mohamed Ben Salem, accusent Béji Caïd Essebsi de vouloir créer la dissension dans le pays. «Le président de la République cherche à exploiter l’affaire, d’autant plus que sa rencontre avec les deux groupes de défense était son initiative», a déclaré un proche collaborateur de RAched Ghannouchi, lors d’une intervention, hier jeudi, sur radio Shemes FM.

Il s’est dit de plus en plus que «le président veut faire entrer le pays dans une confrontation». Le cadre d’Ennahdha a souligné, selon le site Tunisie numérique qui rapporte l’information, que la défense des martyrs a exigé, pour répondre à l’invitation de Béji Caïd Essebsi, que les dossiers soient présentés au Conseil de sécurité nationale.

La sortie du membre de la direction du parti islamiste tunisien intervient au lendemain de l’annonce par Ali Kalthoum, l’avocat des familles des militants de gauche Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, de la décision du collectif, dont il fait partie, de déposer une plainte devant la justice demandant la dissolution du mouvement islamiste Ennahdha, le parti étant accusé d’être impliqué dans des actions et mouvements terroristes.

L’initiative du collectif d’avocats des familles Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi survient aussi quelques jours après que le président tunisien, Beji Caïd Essebsi, eut accusé Ennahdha d’avoir mis sur pied une police parallèle quand certains de ses cadres étaient aux affaires.

S. S.

Comment (7)

    Anonyme
    8 décembre 2018 - 4 h 21 min

    Entre Essebsi l’arabiste héritier de l’ancien système et Ghannouchi l’islamiste, c’est un peu choisir entre la peste et le choléra. Malgré tout Essebsi est un peu moins pire que Ghannouchi.

    Slimen
    7 décembre 2018 - 13 h 55 min

    Il ne faut pas écarter la possibilité que Ennahdha pourra même assassiner Essebsi si tout ses cartes seront brûlés !

    1
    2
      tounsi
      7 décembre 2018 - 17 h 27 min

      un assassinat, pourquoi pas.. mais si Ennahdha tentait ce genre de chose, le parti et ses membres disparatraient de Tunisie dans la journée. Ce serait totalement sucidaire.

      1
      2
    Vroum Vroum 😤..
    7 décembre 2018 - 9 h 06 min

    Ghanouchi Enahda ont peur…oui ils ont peur de la Vérité , ces assassinats planent sur Ghanouchi Enahda …Ghanouchi est l’ami de Qardawi et Erdogan..Qardawi qui appelait au Faux Djihad et par ces Fathwa bidons justifiant l’invasion terroriste sur la Syrie Musulmane…OH Ghanouchi Enahda si vous avez la conscience tranquille alors en quoi vous gêne la recherche des Assassins de Chokri Belaid et Mes Brahmi ..Seriez-vous les commanditaires ?…Bien sûr vous allez dire non !..Mais des soupçons existent et une Enquête pourra faire la lumière et soit vous laver de tout soupçon ou vous condamner pour complicité de meurtre …Au contraire Cheikh Ghanouchi , vous devriez encourager cette enquête !!!..Mais..cela vous inquiete , le mensonge serait votre Ami ?.. Vous le pieux Musulman qui combat le mal et défend le bien refusez toute enquête pour rechercher les assassins , est-ce raisonnable ?….Et Autre chose Y’a Cheikh Ghanouchi , en 2012 ou 13..vous avez été invité à Washington recevoir votre prix d' »Intelectuel de l’Annee «  » décerné par le Looby Sioniste Israël WINEP une Branche de l’Aipac sioniste Israël Looby à Washington..et vous y avez fait un joli discours y’a Cheikh Ghanouchi !!.. Comme on dit l’habit ne fait pas le Moine !! …le même Habit que Qardawi..Cheikh Erdogan..Cheikh Saouds..Cheikh Daesh ..Cheikh Double Visage… Cheikh Qatar… Le Prophète saws à dit : Mon Siècle est le meilleur de tous puis le Deuxième et Troisième siècles….on est bientôt au Quinzième Siècle .. Les Coeurs se vident .. et se remplissent d’hypocrisie .. Mes Condoléances aux familles des pauvres Victimes assassiné pour avoir refusé l’obscurantisme islamiste Wahabite.

    3
    1
    Anonyme
    7 décembre 2018 - 9 h 04 min

    où va la Tunisie ? ca nous rappel où va l algerie? malheur aux tunisiens s ils suivront Essebsi ,directement vers le chaos certain.je leurs demande d être très vigilant.

    3
    2
      tounsi
      7 décembre 2018 - 17 h 29 min

      ca fait 7 ans que je lis des algériens qui prédisent chaque année (à tort) à la Tunisie de vivre sa décennie noire comme l’Algérie… vous le prévoyez ou vous le souhaitez à la fin?!

      1
      3
    Anonyme
    7 décembre 2018 - 6 h 58 min

    Les contours de la menace dont a parlé Essebsi ,se précisent de jour en jour , à travers un discours à peine voilé d’ennahda.

    4
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.