Elena Valenciano et Pierre Moscovici : deux larbins à la solde de Mohammed VI

Elena Valenciano
Elena Valenciano. D. R.

Par Tarek B. – Dernière ligne droite pour les fossoyeurs de la légalité internationale à la solde du Makhzen. La vice-présidente du groupe socialiste au Parlement européen, l’Espagnole Elena Valenciano, et le Commissaire européen aux Affaires économiques, le Français Pierre Moscovici, accentuent leurs pressions sur les parlementaires européens, pour un passage en force lors du vote sur l’amendement de l’accord agricole UE-Maroc, prévu lundi prochain à la Commission du commerce internationale (INTA) du Parlement européen.

Dans cette mise en scène, chacun privilégie ses ambitions personnelles pour transgresser les jugements émis par le Cour de justice de l’UE. Répudiée au sein de sa formation politique en Espagne (PSOE) depuis l’arrivée à sa tête de Perdro Sanchez, l’eurodéputée Elena Valenciano mise sur la violation du droit international au profit de ses maîtres à Rabat, en tentant obstinément de rallier ses pairs socialistes à sa mauvaise cause, histoire de se refaire une virginité sur le dos du peuple sahraoui après sa cinglante débâcle de mars dernier, lorsqu’elle avait échoué à prendre la tête du groupe des socialistes et démocrates (S&D) au sein de l’hémicycle européen, en remplacement de l’Italien Gianni Pittella.

«Elle est l’architecte qui dirige le nouveau lobby pro-marocain au sein du Parlement européen», a indiqué dans un récent article El Confidencial Saharaui, précisant que «la socialiste espagnole dirige toutes les opérations dans les couloirs du Parlement européen pour voter en faveur de l’accord UE-Maroc qui inclut les territoires sahraouis». «Valenciano représente une menace claire pour la légalité internationale au sein de l’Union européenne, car elle travaille pour un lobby pro-marocain non enregistré». est-il précisé.

Cette agitation cache un péril en la demeure, car les parrains d’Elena Valenciano sont conscients du risque encouru depuis que plusieurs eurodéputés socialistes se sont récemment exprimés en défaveur de la conclusion de cet accord. Le président du groupe socialiste, l’Allemand Udo Bullmann, a même invité le président du Parlement sahraoui, Khatri Addouh, à un entretien bilatéral et à s’exprimer devant le groupe S&D à Strasbourg, le 14 novembre dernier, suscitant la panique du Makhzen et le mécontentement des lobbyistes pro-marocains au sein du groupe.

Dans cette course au lobbying, le commissaire européen aux Affaires économiques, le Français Pierre Moscovici, fait pire depuis qu’il a troqué cette casquette pour celle de militant socialiste pro-marocain dans les couloirs du Parlement européen, allant même jusqu’à exercer personnellement des pressions sur la président de la commission du Commerce international (INTA), l’Allemand Bernd Lange, ainsi que sur d’autres députés socialistes, pour «arracher» coûte que coûte un vote favorable à ses parrains marocains.

Il s’était déjà distingué, bien avant, par sa position, pour le moins très partiale, lors d’un échange de vues avec les eurodéputés de la commission INTA, le 29 août dernier, ainsi que dans une lettre adressée aux commissions des Affaires étrangères (AFET) et INTA, le 20 juin dernier. Il faut dire que dans sa basse besogne, le commissaire français part avec le confort d’avoir sous sa coupe directe la direction compétente pour la négociation du nouvel accord avec Rabat, à savoir TAXUD, la Direction générale de la fiscalité et de l’union douanière. Aussi, et dans le cadre d’une répartition des rôles, il peut aussi compter sur le travail de sape de ses compères français, comme Gilles Pargneaux et Patricia Lalonde, pris en flagrant délit dans la récente affaire de violation du code de conduite du Parlement européen et de conflit d’intérêts, révélée au grand jour par EuObserver avec des preuves d’appartenance à la fondation pro-marocaine EuromedA, qui n’est que la partie émergée de l’iceberg.

De son côté, l’Espagne dont la responsabilité historique, politique et morale dans le conflit au Sahara Occidental est avérée – étant entendu que du point de vue du droit international, ce pays est toujours la puissance administrante de ce territoire non autonome –, met tout son poids pour la reconduction des accords avec le Maroc, du fait d’intérêts mercantiles – plus de 80% de la flotte de l’UE qui pille les ressources halieutiques du Sahara Occidental est espagnole – et d’une réceptivité zélée au chantage exercé par Rabat sur la question migratoire.

C’est dans cette optique, d’ailleurs, que le ministre de l’Agriculture et de la Pêche espagnol, ex-ambassadeur d’Espagne au Maroc, faut-il le rappeler, Luis Planas, s’est déplacé récemment au siège du Parlement européen à Strasbourg pour prêcher les bienfaits de la reconduction dudit accord de pêche.

K. B.

Comment (42)

    Ch'ha
    12 décembre 2018 - 1 h 28 min

    CORRUPTION et PROSTITUTION !
    Pierre Moscovici un strusskanien et porte parole de flamby quant à l’espagnole socialiste je connais pas son parcours, on dirait qu’elle discourt aux drogués ou alcooliques anonymes.
    Franchement rien d’étonnant au vu du pedigree.

      IMAZIREN
      12 décembre 2018 - 7 h 34 min

      Selon des personnes dignes de foi, c’est une grande fêtarde pour ne pas dire autre chose, devant l’éternel.

    TARZAN
    10 décembre 2018 - 20 h 31 min

    les corrompus européens résument parfaitement la réalité actuelle qui perdure: renforcement de la colonisation du sahara occidental par le maroc par l’exploitation des ressources des sahraouis qui va être utiliser pour enraciner les marocains (venus par la marche verte et nouveaux arrivés qui fuitent la misère au maroc) au sahara occidental, à enrichir le maroc pour acheter des armes pour consolider (ce qu’ils croient) pour massacrer le peuple saharoui. et en cotre partie les sahraouis auront du BLA BLA et des promesses creuses et inapplicables, les mêmes qu’on entend depuis 40 ans. les européens disent aux sahraouis qu’ils sont invisibles et comptent pour des prunes. sahraouis prenez les armes et envoyer chaque coeur d’un chahide sahraouis aux députés qui ont voté ce texte pour leur rappeler que leur corruption leur portera malheur et que leurs mains qui nourrissent leurs enfants sont tachés de sang

    11
    1
    Dieu merci
    10 décembre 2018 - 13 h 14 min

    Je remercie Dieu de nous avoir donné comme voisin le Maroc pour nous défouler.
    On vie dans le déni et des œillères,
    Que la Suède ne signe pas le traité de pêche et Cuba reconnaît la RASD, que va t il changé ? Le Maroc continu à exploiter le Sahara et ça peut durer encore 40ans..
    Et vous, vous êtes la à refaire et défaire comme si la solution dépend de vous.
    Au fait vous êtes au courant de la prochaine élection ?

    18
    12
    -DZ
    10 décembre 2018 - 2 h 44 min

    Une pervers toxicoman au service du palais haschisch.
    Qui s’assemble se ressemble !!
    Elle assure ses doses gratis.
    Niveau marrouki, pas plus

    19
    14
    Kahina-DZ
    10 décembre 2018 - 0 h 11 min

    Cette femmes sur la photo est -elle députée dans une discothèque.
    On dirait qu’elle chante dans une boite de nuit. Ça donne une idée sur la politique du makhzan.
    Une politique des eaux usées et de la bassesse.

    24
    15
    Anonyme
    9 décembre 2018 - 22 h 53 min

    P. Muscovici est « un juif sioniste socialiste », alors au pays des Azoulay, il ne fait que remplir son rôle de Pion pour le bien être de ladite israël qui colonise la Palestine. Quant à cette vipère socialiste aussi, elle doit sûrement aimer quelques recettes marocaines.
    Qui ne connaît pas les exploits de l’internationale socialiste et ses relations avec les sionistes et les francs-maçons.!? Tout est clair comme de l’eau de roche.

    12
    11
    anti moukhribi
    9 décembre 2018 - 21 h 10 min

    cette dinde tatouée ne va rabattre que les dépravés de son espèce , haschisch quand tu nous tiens !

    69
    26
    صالح/ الجزائر
    9 décembre 2018 - 20 h 56 min

    Là où il y a des lobbyistes européens , qui roulent pour le compte du Makhzen , c’est à comprendre qu’il y a trop de dollars – rente royale du haschisch – et du haschisch lui-même qui coule à flot .
    Il ne faut pas oublier que « Les banques marocaines, c’est le blanchiment de l’argent du haschisch, ça tout le monde le sait. C’est des chefs d’Etats africains qui le disent »,et que « … la Royal Air Maroc transporte autre chose que des passagers … » .
    On voit bien un papillon sur l’épaule , et cela ne peut être qu’un des signes de toxicomanie .

    52
    25
    Ras El Khit
    9 décembre 2018 - 20 h 09 min

    Sauf que ce n’est pas les employés de M6 mais plutôt ses patrons leur employeurs commun c’est le Capitalisme sioniste qui défend ses intérêts Le phosphate dit marocain c’est leur propriété et si ils mettent la main sur le phosphate Sahraoui ils deviennent monopole Mondiale et feront comme ils veulent dans le domaine des « Engrais  » à travers le monde Le gouvernement marocain avec un Roi pantin à sa tête n’est rien d’autre qu’un simple employé il ne décide de Absolument rien il ne fait qu’exécuter

    47
    23
    Lhadi
    9 décembre 2018 - 20 h 06 min

    Antonio Guterres, la chancelière allemande Angela Merkel et les autres sont à Marrakech en ce moment…..tout ce beau monde parlera certainement d’interêts dans les coulisses et non pas seulement de l’émmigration !…Leur présence est en soi une reconnaissance envers ce pays de son rôle sur l’échiquier mondial !

    48
    100
      Tredouane
      9 décembre 2018 - 20 h 17 min

      Excusez moi mais je ne rejoint pas,aucun rôle d’avenir pour sur l’échiquier mondiale parole d’un joueur d’échecs.avec mes salutations.

      54
      21
        Lyes2993
        10 décembre 2018 - 8 h 43 min

        Pourquoi Marrakech ? Juste pour allier l utile à l agréable pour pas cher ! Genève, Vienne, Charm el cheick étant devenus cher en terme d organisation pour satisfaire tout ce petit monde ! Pays touristique dit-on n est ce pas ? En tout cas pas un pays qui compte sur l échiquier mondial sauf peut être pour la France et ses petits intérêts !

        9
        9
      IMAZIREN
      9 décembre 2018 - 20 h 41 min

      Erreur, ils sont allés chercher la dîme.

      50
      17
      Anonyme
      9 décembre 2018 - 23 h 52 min

      Lhadi

      Tu n’es pas Lhadi, (…)
      Comme on veut promouvoir l’esclavagisme dans le monde, alors ils ne peuvent trouver une meilleure place que le palais du roi des esclaves pour se réunir.
      Vous avez la réponse des gilets jaunes.

      11
      7
      Anonyme
      10 décembre 2018 - 2 h 54 min

      Elhadi = Le Faux Elhadi le marrouki

      Un marrouki qui se prend pour Elhadi.
      Ces marrouki sont champions dans le plagia.
      Vous pillez tout: les noms, les commentaires…etc
      Ces marrouki sont vides à ce point
      Mollusques sans cerveau.

      16
      6
    anonyme
    9 décembre 2018 - 19 h 56 min

    les marocains sont des sacrés dragueur elle est belle cette députée espagnole lol

    30
    61
      DZZZZZZZZZZZ
      10 décembre 2018 - 2 h 23 min

      Sacrés dragueurs ?? S’agit-il de la princesse de MONACO ??
      On voit bien sur la photo votre style.
      Ta mauvaise graine attire que la mauvaise graine.
      Va faire ta courbette et tais toi (….)

      33
      10
    Brahms
    9 décembre 2018 - 19 h 39 min

    Le Maghzen finance des lobbys de soutien avec l’argent de la drogue. Il graisse la patte de policiticien comme dans l’affaire des frères Elmaleh. Si Meyer Elmaleh, 54 ans, n’avait pas fait un beau mariage… Peut-être n’aurait-il pas été condamné par la justice suisse en janvier 2013 pour « blanchiment aggravé ». Peut-être ne serait-il pas convoqué le 17 septembre par le tribunal correctionnel de Paris pour répondre de « blanchiment de stupéfiants », « blanchiment en bande organisée » et « association de malfaiteurs », aux côtés de trois de ses cinq frères, Nessim, Mardoché et Albert, de sa soeur Freha et d’une brochette de trafiquants de drogue franciliens.

    Mais voilà. Meyer est l’époux de la Genevoise Carole Sasson, dont le père, Ernest, a fondé en 1979 la société de gestion de fortune GPF. Une « honorable officine suisse de fructification et dissimulation de fraude fiscale », comme la présente l’une de ses anciennes employées, qui occupe plusieurs étages de la Maison des Paons. Située à deux enjambées du lac Léman, cette somptueuse bâtisse Art Nouveau à la façade richement décorée est la propriété de la famille Sasson.

    Meyer, lui, n’est pas né avec une cuillère d’argent dans la bouche. Il est le numéro 4 de la fratrie Elmaleh: six garçons et une fille qui ont tous vu le jour rue Jemaâ El Chleuh, dans la Vieille Médina de Casablanca. Juifs très pieux, les parents les envoient à l’école des Loubavitch. Longtemps, on a tiré le diable par la queue, chez les Elmaleh. Simon, le père, a perdu un oeil en fabriquant des sacs de jute. Simy, la mère, a commencé à travailler à 13 ans chez Alu Maroc. « Quand nous étions enfants, nous portions des sandales en plastique qu’on se passait du grand au petit », témoigne l’un des frères dans un magazine marocain en 2011.

    Embauché par son beau-père en 1989, Meyer gravit un à un les échelons de GPF. Sous la houlette d’Ernest, il découvre les subtilités des trusts exotiques, des société écrans, des prête-noms et des comptes off-shore. Une ex-collaboratrice résume : « Notre métier consistait à donner une apparence de légalité à des fonds dont nous connaissions l’origine illégale ». En 2009, Monsieur Sasson, malade, confie la direction de la maison à son gendre. Il décèdera sept ans plus tard.

    Des sacs plastiques bourrés de billets

    Une fois Meyer aux commandes, la discrète officine familiale se transforme en PME du blanchiment de l’argent de la drogue. Elle s’appuie sur 350 trusts, constitués pour la plupart au Panama avec l’aide du cabinet Mossack-Fonseca, stakhanoviste de l’évasion fiscale comme les Panama Papers l’ont révélé en 2016. Le nouveau patron s’acoquine avec l’un de ses amis d’enfance, le sulfureux Simon Perez, 52 ans aujourd’hui. Officiellement, l’homme gère un modeste commerce de pièces automobiles à Casablanca. Officieusement, il serait l’un des principaux « saraf » du Maroc, l’un de ces banquiers occultes qui aident leurs compatriotes à exfiltrer des fonds ou, au contraire, à rapatrier des devises. Le tout sous les radars du fisc.

    Selon les policiers de l’Office des stups et leurs collègues spécialistes de la grande délinquance financière, le quinquagénaire aurait développé, en France, un business très lucratif de compensation : « Le fric du trafic de cannabis alimentait en cash les détenteurs de comptes planqués en Suisse », expose un bon connaisseur de ce dossier baptisé « Virus ». Chaque jour, des collecteurs aux ordres de Simon Perez et d’autres « sarafs » récupèrent, à Paris, des centaines de milliers d’euros auprès de plusieurs équipes de trafiquants de drogue, puis les confient à des réseaux de blanchisseurs. Dont celui que pilote Meyer Elmaleh depuis son bureau genevois.

    53
    22
      Et nous
      9 décembre 2018 - 20 h 49 min

      Plus 400 Milliards de pétrodollars partis 43 ans en lobbying pour rien finalement ?

      31
      39
        Anonyme
        9 décembre 2018 - 23 h 56 min

        Et vous (…) ??
        Ne te fais pas passer pour un Algérien…ça ne fonctionne pas.

        6
        7
        Algérien
        10 décembre 2018 - 2 h 27 min

        Et nous @

        Vous les marrouki, les valets des occidents, vous avez vendu votre âme, vos enfants, vos femmes ainsi que vos hommelettes au diable.
        Sois tout d’abord un être humain et puis lève le doigt pour parler.

        15
        7
    WAKHA
    9 décembre 2018 - 19 h 19 min

    Wou aw !! On est plus chez nous , le site est infesté par elmrarka , le Sahara Occidental ne sera jamais maroké point barre !!

    70
    32
      anonyme
      9 décembre 2018 - 19 h 55 min

      dans tes rêves wakha wakha

      37
      89
        DZ
        10 décembre 2018 - 2 h 18 min

        [email protected]
        9 décembre 2018 – 19 h 55 min
        C’est à toi d’arrêter d’halluciner. Vous pillez même les expressions des Algériens. Vous manquez de cervelle, une réalité ! Pauvre makkak sans cervelle.
        DÉGAGE CHEZ TOI

        VIVE LE POLISARIO !!! ET
        LE SAHARA OCCIDENTAL INDEPENDANT !!!

        16
        10
    hamza
    9 décembre 2018 - 19 h 16 min

    Cracher sur ce régime marocain ok sa passe mais faut pas oublier c’est de la politique le parlement européen n’interdit pas les lobbyistes alors pour une fois où sont nos lobbyistes Alger , n’oubliez pas même Israël a créé un groupe juif au parlement

    28
    60
    MOULAY
    9 décembre 2018 - 18 h 55 min

    L’antre de la corruption qu’est le makhnaz croyant bien faire , fournit des Tagines et divers cadeaux aux Européens qui cherchent
    les espèces sonnantes et trébuchantes .Là ou le makhnaz de Shlo-homo VI se met en contradiction devant la communauté internationale et se met en porte a faux en jouant sur ces 2 plans !!
    Un ) il négocie un territoire qui ne lui appartient pas a Genève pas plus tard que le 5 et 6 décembre de ce mois !!
    2 ) La Fourberie étant la matrice du royaume des zombies , il fait une course contre la montre malgré les verdicts de la CJUE
    de faire reconnaitre le Sahara Occidental comme sa propriété , qu’il loue comme il a loué ses sujets !!
    Mais el marok croit corrompre tout le monde , mais certains pays ont encore des Valeurs Morales et rejettent en bloc
    la politique du fait accomplit, tout comme ils ont rejeté le voyage gratuit a marakech dans un riadh !!

    52
    27
    Felfel Har
    9 décembre 2018 - 18 h 48 min

    Ils révèlent leur vraie nature de mercenaires à la solde du Bouffi puissance 6. Ils seront déçus d’apprendre que toutes leurs contorsions n’auront servi à rien d’une part, et que les caisses du Maroc sont vides, d’autre part. Ils ne ramasseront que de la monnaie de singe!

    58
    30
      Monkey Business
      9 décembre 2018 - 19 h 00 min

      @felfel, tu sais ce que s´est « monnaie de singe »? c´est celle qu´on fait avec une imprimante technicolor…
      Si le chameau pouvait voir sa bosse, il tomberait de honte.

      34
      25
        manman1954
        9 décembre 2018 - 19 h 19 min

        @ Monkey Business – 9 décembre 2018 – 19 h 00 min
        Felfel Har voulait dire l’argent du Hachisch et celui récolté auprès des détraqués sexuels Européens qui viennent en « TORISTES » dans le royaume enchanteur.

        50
        26
          Anonyme
          9 décembre 2018 - 22 h 08 min

          Merci de vous exprimer dans un langage que vous maitriser …rediger en arabe n’est pas une honte!!!

          5
          2
          Felfel Har
          10 décembre 2018 - 18 h 54 min

          @Manman1954.
          Well done buddy! Le Monkey a vite repris sa condition de larbin de service. Greetings!

          2
          2
        Felfel Har
        9 décembre 2018 - 19 h 24 min

        @Monkey Business
        C’est vrai! Mais les deux ramasseurs de balles dont il est question dans l’article, sont payés en Dirhams quand ce n’est pas en Herbes du Rif ou en viande Haram provenant du Harem du roi. Lahoua ou rih!
        Salutations!

        37
        24
    SunShine
    9 décembre 2018 - 18 h 43 min

    A vous entendre, c´est tout le parlement européen qui est fait du lobbying pour le Maroc, hier c´etait Patricia Lalonde, l´autre jour c´etait Gilles Pargneaux , aujourdhui c´est Elena Valenciano et Pierre Moscovici etc etc… et bien il est fort ce Maroc, qui arrive á mettre la majorité du parlement européen dans sa poche, franchement chapeau!!! Le vote va passer comme une lettre á la poste, sur les 751 députés européens, au moins 700 voies vont être pour et les 51 voies restantes du groupe GUE/NGL vont être contre. Ça fera majorité écrasante, et c´est le cas de le dire!!!

    36
    51
      Anonyme
      10 décembre 2018 - 0 h 00 min

      C’est ça le comble, le makhzan ne cesse d’investir dans la Fraude, mais pour rien.
      Pauvres (…)

      5
      7
    IMAZIREN
    9 décembre 2018 - 18 h 27 min

    Papillon du soir, espoir…

    18
    5
    Vangelis
    9 décembre 2018 - 18 h 23 min

    Peine perdue. Même si ces couillons corrompus arrivent par un pur hasard à faire voter le texte, le Polisario, n’ayez aucun doute, saisira à nouveau la CJEU qui cette fois-ci va rappeler à l’ordre les eurodéputés, la Commission ainsi que toutes les institutions genre Parlement européen en faisant exécuter ses arrêts.

    Le Polisario doit en outre dès que ce texte en faveur de la narco-terro-monarchie serait voté, saisir à chaque fois la justice des pays qui envoient leur flotte dans les eaux territoriales du Sahara Occidental.

    Il devra aussi saisir l’ONU et la mettre devant ses responsabilités étant entendu que c’est cette organisation qui suit, gére et nomme les personnalités qui doivent amener à la raison le dupliqué Escobar en le forçant de libérer les territoires occupés illégalement et rendre tous les revenus tirés de la spoliation desdits territoires.

    33
    30
    Anonyme
    9 décembre 2018 - 18 h 20 min

    maztoul 6 paye encore alors que son peuple vit de la prostitution, un vrai animal sans cervelle

    30
    34
    Brahms
    9 décembre 2018 - 17 h 34 min

    Pierre Moscovici (sioniste) naît au sein d’une famille juive d’intellectuels de gauche. Son père est le psychologue social Serge Moscovici (1925-2014) qui, adolescent pendant la Seconde Guerre mondiale, milita au Parti communiste roumain avant de fuir son pays en 19471 pour se réfugier en France. Il participa également à la fondation du mouvement des Verts. Sa mère, d’origine polonaise, est la psychanalyste Marie Bromberg (1932-2015). Proche du Parti communiste français elle est l’une des signataires du Manifeste des 1211.

    Séparé en août 2014, après une liaison de six ans, de Marie-Charline Pacquot, sa précédente compagne, doctorante en philosophie et de trente ans sa cadette, il épouse le 13 juin 2015 Anne-Michelle Basteri, de 22 ans sa cadette, inspectrice des Finances, ancienne conseillère « participations de l’État » au sein de son cabinet au ministère de l’Économie et des Finances. Leur premier enfant, Joseph, naît le 6 juin 2018.

    49
    31
      Ra Bouse
      9 décembre 2018 - 18 h 34 min

      En quoi cette biographie évoque la RASD ou sa mère la RADP ? En rien. Des pleureuses. Réveillez-vous !
      Accord voté ou pas, le Maroc est dans son Sahara. Pour la majorité des marocains, l’intérêt se trouve dans la rupture de cet accord.
      Il reste au Polisario de creuser le sable de Tindouf : s’il ne trouve pas de pétrole, peut-être trouvera-t-il du poison ! (Vous avez bien lu … un seul S ..)
      Raha

      40
      85
        anti makhnaz
        9 décembre 2018 - 19 h 35 min

        @ Bouse
        a voir ce pseudo t’en est une de bouse que t’en empeste

        45
        20
        Lyes2993
        9 décembre 2018 - 20 h 07 min

        Vous pouvez jubiler tant que vous le pourrez encore mais c’est le compte à rebours pour cette narcomonarchie rétrograde avec ses lots de sujets incultes et complètement débiles à ma,ger du foin ! Les Saharouis auraient dû continuer pour anéantir dans les années 90 l’armée de pacotille de cette narcomonarchie ! ils n’auraient jamais dû faire confiance et signer de cessz-le-feu … mais bientôt, ils récupéreront malgré tout le reste des 80 % de leur territoire ! L’Histoire retiendra juste la fin de la narco monarchie … le petit Hassan ne pourra pas perpétuer cette duperie même avec l’aide de la Régence française ou sioniste ! ce n’est certainement pas cette narcomonarchie qui détruira les descendants des Mourabitines, la plus grande dynastie d’Afrique du Nord …. pour info, à vous autres incultes, les descendants de ces fameux Saharouis ont gardé dans leur carte génétique le nécessaire pour revenir aussi fort …. nous autres d’ALgérie nous sommes là aussi !

        29
        20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.