Le dernier moine survivant de Tibhirine : «Il ne faut pas parler que de nous !»

Moine Tibhirine
Le moine Jean-Pierre Schumacher, aujourd'hui âgé de 94 ans. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le dernier survivant des moines de Tibhirine, Jean-Pierre Schumacher, aujourd’hui âgé de 94 ans et vivant au Maroc, a souhaité, dans un témoignage diffusé samedi par la chaîne publique française France 24, que les autres victimes du terrorisme islamiste soient aussi évoquées : «Après l’assassinat des frères, j’étais en Algérie, j’ai dit qu’il ne fallait pas parler seulement des frères, mais il y avait beaucoup d’Algériens qui ont été tués de la même manière et qui étaient innocents et rejetaient la violence. Il ne faut pas parler seulement de nous, nous sommes, tous, un ensemble», a confié le moine.

Malgré le poids de l’âge, Jean-Pierre Schumacher et ses compagnons de Notre-Dame de l’Atlas qu’ils avaient déplacé de Tibhirine depuis le drame causé par le massacre commis par le GIA sous la férule du sanguinaire Djameld Zitouni, a accepté de faire le déplacement en Algérie pour assister à la cérémonie de béatification des sept moines assassinés, qui a eu lieu samedi à l’église Santa Cruz à Oran, en présence de l’envoyé spécial du pape François.

Cette cérémonie inédite dans un pays musulman, a été l’occasion pour les médias français de revenir sur cet épisode douloureux, avec toujours la prétention de «lever un voile sur le mystère» de cette tragédie et de nourrir les vieilles suspicions démontées, une à une, par les enquêtes et les investigations menées jusqu’ici. Mais sans apporter rien de nouveau.

C’est le cas du nouveau livre de la journaliste Mireille Duteil qu’elle vient de publier sous le titre pompeux Les martyrs de Tibhirine – L’histoire d’un drame politico-religieux aux éditions Salvator. Evoquant l’enlèvement des moines dans la nuit du 26 au 27 mars 1996, l’auteure rappelle qu’il a bien été revendiqué par le Groupe islamique armé (GIA), mais s’interroge perfidement : «L’Etat algérien a-t-il joué un rôle sombre lors de négociations menées par les services français pour la libération des moines ?». Elle dit avoir longuement rencontré les magistrats chargés de l’enquête, «des anciens fonctionnaires des services algériens qui ont suivi l’affaire» et suivi «à la trace» certains des négociateurs français qui n’ont pas, selon elle, «toujours joué un rôle clair».

R. M.

Comment (14)

    […] Algérie Patriotique : 9.12.18 : Le dernier moine survivant de Tibhirine : «Il ne faut pas parler que de nous !» – Lire l’article […]

    Bahaeddine Ramzi
    11 décembre 2018 - 7 h 18 min

    Les tueurs des algériens sont des terroristes criminels sans aucun qualificatif et la religion n’a servi que de couverture.

    Rayés Al Bahriya
    9 décembre 2018 - 17 h 32 min

    Pourquoi les qui tue qui ? Se sont cachés, aujourd’hui que le terrorisme avait été battu et que les preuves sont évidentes encore de nouveau prouvées comme la lumière du jour….
    Le FFS , a fait rater toutes les chances du renouveau républicain et démocratique, en s’alliant aux p.fis, le typhus , qui avait mit le pays à feu et à sang…
    Eh oui , la véritable vérité vous plombe , et vous dormez encore les yeux ouverts ….
    Même la france s’est greffée, pour racheter sa lourde dette morale dans le jeux de la grande tribulation…
    L’alliance de l’international socialiste, islamiste et les qui tue qui ? Du p.ffs, sont démasqués et jugés par le tribunal de l’histoire et la mémoire collective des algériens…..

    Paix aux âmes…

    8
    3
      Anonyme
      9 décembre 2018 - 19 h 30 min

      C’est le régime qui a toujours tué.

      27
      6
    Salim Samai
    9 décembre 2018 - 12 h 46 min

    Il faut le dire CONTRE ceux qui PROPAGENT la « Judeo-Chretiente » contre l´Islam pour justifier LEURS guerres et soutien á Israel!

    C´est « Chez Nous », quoiqu´en disent les Evangeliques US qui veulent nous BRULER avant de nous envoyer au « Royaume Divin », qu´est né le Christianisme. En 393 le Synode d´Hippone (selon National Geographic (en Allemand), Dec.2018. R.Draper) qui consacra comme Canon les 27 Livres (encore actuels) de l´Ancien Testament.

    38
    6
    Anonyme
    9 décembre 2018 - 12 h 45 min

    Les pauvres chrétiens s’ils connaissaient la vraie nature de l’islam,ils ne resteraient pas une minute en Algérie.

    58
    21
      Anonyme
      9 décembre 2018 - 19 h 44 min

      Les chrétiens devraient lire cette aya :
      (Coran : 9.29) Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n’interdisent pas ce qu’Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité (l’slam) , parmi ceux qui ont reçu le Livre,( juifs et chrétiens) jusqu’à ce qu’ils versent la capitation ( la djezia) par leurs propres mains, après s’être humiliés.

      37
      6
        Anonyme
        9 décembre 2018 - 20 h 05 min

        Voilà pourquoi en Europe les peuples doivent se tenir informés s’ils ne veulent pas finir comme les peuples d’Afrique du nord obligés de s’arabiser pour survivre en montrant patte blanche tout le temps, la oumma veille sur les colonies

        58
        3
    Rayés Al Bahriya
    9 décembre 2018 - 10 h 51 min

    Pourquoi l’islam, paradoxe des paradoxes, ne s’inscit pas , du moins la doctrine qui en découle, ne prévoit rien, ou n’abonde pas dans le même sens que la religion ou la doctrine catholique, soit la béatification des victimes ou de des hommes et femmes de bonne foi, des justes permis les justes?….

    La réconciliation à l’algérienne avait béat troubler l’émir de L’AIS MADANI MEZRAG , que le premier conseiller du président Ouyahia, ouvrait les grandes portes de El Mouradia, en grandes pompes et fanfares médiatiques….

    Eh oui, Dieu est pourtant unique et universel …

    Allah yarham achouhada ..

    11
    4
    Christ algerien meurt tous les matins
    9 décembre 2018 - 7 h 57 min

    « Ne parlez pas de nous » en jargon politique veut dire n’exploitez pas notre douleur…

    31
      Anonyme
      9 décembre 2018 - 11 h 16 min

      C’est ce que nous avons ici écrit plusieurs d’entre nous.
      Au nom de quoi la France met-elle son nez dans cette béatification ?
      Quand un état fait la guerre à tout ce qui est spirituel depuis plus d’un siècle (pas toutes les religions, on le sait, la géométrie variable est une spécialité française), il est quand même étonnant de la voir voler au secours de moines, de politiser l’affaire, alors même que la responsabilité française durant la décennie noire avec le « qui tue qui ? » est connu de tout le monde.
      Elle rêvait de voir l’Algérie sombrer définitivement dans une guerre civile, la guerre d’Algérie leur étant restée en travers de la gorge.
      Les islamistes bénéficiaient du droit d’asile.
      Il était reproché à l’armée algérienne de protéger son sol … sont-ce des gens normaux que de regarder partout, de financer les tordus et de reprocher à une armée de défendre son état.

      Les moines sont des hommes, comme tous les autres, ni plus, ni moins.
      Seul Dieu jugera qui de nous a été dans sa vie correct, d’ici là se glorifier à travers la mort des victimes a quelque chose de sordide, de très genant, éthiquement repoussant.

      L’autre question est aussi sur toutes les lèvres :
      et les victimes algériennes du terrorisme ?
      Pourquoi ne parle-t-on pas d’elles ?
      Et les 114 imams assassinés pour s’être opposés à l’intégrisme, pourquoi personne ne connaît leurs visages, leurs noms, leurs vies, qui ils ont laissé derrière eux ?
      Pourquoi ne pas donner un jour à tous ces algériens morts dans une catastrophe qui nous hantent encore ?
      L’armée algérienne n’aurait pas été là, comme son devoir le lui demandait, eh bien nous serions tous en camisole aujourd’hui.

      Nos traumatismes sont bien présents :
      de nos parents et grands-parents ayant soufferts du colonialisme à nos enfants nés durant la décennie noire.

      La psychiatrie effective a prouvé que la violence créait des troubles psychiques durables et générait quelques années après une hausse de la criminalité (ces enfants enlevés dont nous entendons parlé depuis quelques années, ce trafic de drogue inacceptable…). Il est connu de ces spécialistes que les petits-enfants paient la note de la violence subie par leurs grands-parents.

      Alors, pour être lucide pour le futur, occupons-nous de nos morts, donnons-leur un nom dans notre mémoire, un visage, donnons un jour dans l’année pour nous rappeler à quel point la violence avec les siens est la plus génératrice de méfaits.

      Mettons dans nos cranes endormis que plus jamais ce qui a permis la décennie noire ne trouve de terrain chez nous.

      Ce dernier moine a totalement raison : toutes les victimes du terrorisme sont les mêmes, des êtres humains sacrifiés par la haine et l’aveuglement. Manipuler cette béatification, comme le fait la France, c’est statuer une vision racialiste et racialisée entre les victimes du terrorisme. C’est juste dégoûtant !

      L’Hexagone est une spécialiste en la matière…
      On se demande ce que peuvent bien apprendre les petits français de leur histoire, tant il y a vraiment peu de quoi en être fier…

      15
      43
        Le crime est Algérien le "juge" complice aussi
        9 décembre 2018 - 11 h 56 min

        Sauf que le régime a été soutenu avant et après la décennie noire, voilà où le bat blesse dans votre tentative de déviation. Le régime a toujours eu comme substrat l’islamisme et il l’a couvé des décennies durant avant de l’utiliser politiquement. Il y eut des assassinats avant et après l’islamisme et il n’a jamais touché les nababs du système, lesquels s’enrichissaient pendant que tombaient les petits. Non Messieurs c’est l’abus de pouvoir de la junte en 62 qui a instauré un climat d’impunité des criminels qui tuent qui se met de travers à leur boulimie, la France ne fait que défendre sa part du marché ans l’import/import, mamelle du régime. Le mal ce n’est pas les autres, il a un nom et un prénom algérien

        74
        12
          Ch'ha
          9 décembre 2018 - 13 h 13 min

          @Le Crime ..blabli blabla
          LE CRIME EST FRANÇAIS qui a créé et financé ces barbares du FIS GIA … La France !
          Cessez votre démagogie à 2 balles.
          « Assad ne mérite pas d’être sur terre/ ou mérite la mort. Le Front Al Nosra fait du bon boulot » dixit Fabius ex MAE français.
          Je vous répondre par la phrase culte du Président Bacha Al Assad à l’encontre de Le Drian MAE français « JE N’AI PAS DE LEÇON DE PAIX A RECEVOIR DE CEUX QUI FINANCENT LE TERRORISME ».
          Dans tous les attentats sous faux drapeau en France je n’ai pas vu ni Valls agent du mossad à ciel ouvert ni flamby recevoir la moindre giclé de sang ou de leur sang ! J’y ai vu Meyer Habib l’oeil de Tel Aviv ami de Netanyahou se pavaner avec Valls et toute la clique sur les lieux…
          Quant à ces journaleux français tous inféodés et ces auteurs de pacotille « du qui tue qui » qu’ils aillent au diable ils en ont fait leur fond de commerce. En France personne ne s’intéresse au religieux uniquement la kippa pour l’natisémitisme VIRTUEL et cie et quant aux catholiques c’est pour les brocarder d’intégrisme mariage pour tous et cie…
          Et là Tibhirine les intéresse pas les milliers de morts algériens juste 7 moines et la France se découvre catholique pas laïque sioniste ! Un film et des débats à n’en plus finir histoire de taper sur l’Algérie encore et toujours.
          @Anonyme 11h16 complètement ça pue la MANIPULATION et la France n’a pas son mot à dire « Manipuler cette béatification, comme le fait la France, c’est statuer une vision racialiste et racialisée entre les victimes du terrorisme. C’est juste dégoûtant !
          L’Hexagone est une spécialiste en la matière…
          On se demande ce que peuvent bien apprendre les petits français de leur histoire, tant il y a vraiment peu de quoi en être fier… » pour vous reprendre.

          9
          46
        Anonyme
        9 décembre 2018 - 12 h 49 min

         » Manipuler cette béatification, comme le fait la France, c’est statuer une vision racialiste et racialisée entre les victimes du terrorisme. C’est juste dégoûtant !  »
        Je ne vois pas de quoi vous parlez. Cette béatification, opération religieuse n’est pas du ressort de la France mais du Vatican. En revanche il se trouve que la très large majorité des victimes sont françaises. Vous n’allez pas me dire que vous êtes jaloux de leurs morts.

        il n’appartient pas au Vatican ni à la France de glorifier nos victimes mais à nous mêmes; mais vous savez très bien que ceux qui nous gouvernent ont préféré mettre les victimes et cette partie de notre Histoire sous embargo et sous peine de poursuites judiciaires au nom de la pseudo  » réconciliation nationale ».
        Faudrait voir à vous calmer, mon vieux.

        54
        4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.