Ali Haddad réélu à la tête du FCE pour un mandat de quatre ans

FCE Haddad
Ali Haddad a fait du FCE un organisation influente. PPAgency

Par Hani Abdi – Ali Haddad a été réélu à l’unanimité aujourd’hui à la tête du Forum des chefs d’entreprises (FCE) pour un nouveau mandat de quatre ans. Candidat unique à sa propre succession, Ali Haddad a été plébiscité par l’assemblée générale élective, réunie au Palais des expositions Safex, à Alger.

Même candidat unique, Ali Haddad a fait campagne à travers le pays. Tout au long de cette campagne, le président du FCE a défendu son bilan à la tête de cette organisation patronale, mettant l’accent sur l’élargissement de son assise auprès des opérateurs afin de «peser davantage et efficacement dans le champ socio-économique». Ali Haddad a mis en avant la «totale mutation qualitative et quantitative» qu’a connue l’organisation qui vient d’obtenir son agrément et devient ainsi un syndicat.

Sa nouvelle mission, s’engage-t-il, est de «consolider les acquis déjà réalisés, assumer une représentation du Forum digne de sa grandeur et de sa dimension actuelle et mettre en œuvre un programme d’action au service des entreprises et dans l’intérêt de l’économie nationale».

H. A.

Comment (41)

    Blakel
    18 décembre 2018 - 8 h 56 min

    Ali Haddad « homme de paille  » du clan présidentiel, ferait mieux de se faire plus discret. Car si les choses tournent au vinaigre en Algérie, il va être jeté en pâture, à la population en colère. Il servira de bouc émissaire, pour préserver la tranquillité de ses maîtres. …

    SI KADDOUR
    17 décembre 2018 - 14 h 40 min

    L’Idiot de l’univers il est le patron des patrons en Algérie, le pays soi-disant guerrier et fiers;il devient le frère jumeau de son voisin Marocain

    5
    1
    Amazigh
    16 décembre 2018 - 18 h 06 min

    Ali Haddad c est juste l’IDIOT UTILE qui est utilisé pour collecter l’argent des commissions au profit de qui vous savez …..et aussi empecher Rabrab de se developper quitte à se mettre à dos toute sa région natale…Si son maitre disparait il se fondra dans la nature immédiatement…..

    10
    Citoyen
    16 décembre 2018 - 18 h 02 min

    Scandale et scandaleux
    Foutaise et scara
    Il represente rien et dirige une organisation
    Patronal en panne de creativité.
    La roue va tourner pour lui.

    34
    Radia
    16 décembre 2018 - 10 h 15 min

    Wallah que c’est une honte que de nommer (ré-élire) un tel aghioul – hachakoum ! – à la tête d’une organisation aussi importante. J’ai vraiment honte de dire que je suis Algérienne quand je vois une chose pareille. C’est très dévalorisant pour le pays. Que vaut cet individu dont je ne veux même pas citer le nom à côté de Monsieur Réda Hamiani Doctorat en économie…??? C’est complètement dingue ! Nous marchons en…. RECULANT !

    47
    1
    Anonyme
    16 décembre 2018 - 1 h 08 min

    À croire que l’Algérie est devenue stérile.
    ON recycle la médiocrité et la stérilité économique

    La ripoublique de Ouyahia et ses Ali BABA

    35
    3
    Si El HAWESS
    15 décembre 2018 - 20 h 22 min

    Sans le clan d’Oujda,le patron des pas trop commode n’arriverait même pas à manger a sa Faim, impossible que ce régime règnes éternellement, tôt ou tard ce régime,il disparaîtrait et que faire avec le vendeur de nos femmes aux Chinois

    17
    1
    KHLET
    15 décembre 2018 - 20 h 07 min

    un dicton arabe dit:
    Ki tehla lebled iwali adhanha ihoudi

    20
    1
      KHLET
      15 décembre 2018 - 22 h 23 min

      PS/ lire
      KI TEKHLA LEBLED IWALI ADHANHA IHOUDI

      8
      2
    Anonyme
    15 décembre 2018 - 18 h 46 min

    Encore une de nos lumières qui va continuer à représenter le patronnât !!!
    A croire qu il n y a pas de patrons plus présentables que ce Haddad!!! Quel tristesse!!!

    25
    Khoubzi Salim
    15 décembre 2018 - 16 h 31 min

    Tout le monde donnait partant,le soldat Haddad..Démissionnaire ou démissionné, suite à l’incident protocolaire du premier forum d’affaires algéro-africain, est finalement resté à son poste. « Ali Haddad reste mon ami et, au RND, nous n’appartenons pas à ceux qui suivent le direction du vent », a dit le chef d’atelier de recyclage du personnel du sérail ou gravitant autour. Haddad est mon ami, a dit Ouyahia ! Jetée comme une formule anodine, elle n’en tinte pas moins. « Damen Fik Boualem » dit un dicton populaire relatif à providence quand elle s’incarne dans le commun des mortels. En politique, des amitiés naissent qu’on juge éternelles, et qui s’évanouissent au gré des rapports de force. D’autres se rompent et se solidifient autour du joug qui les réunit. Dans le 7éme art , Ouyahia aurait été une star dans les rôles de composition…Quand il n’est pas pris en flagrant délit d’admiration exagérée pour Boutef, il endosse le rôle de SAMU de la cour avec un entrain et une patience inégalés. Son habitude de la lisière fait de lui un insubmersible . Jusqu’à quand ?

    31
    1
      Souk-Ahras
      16 décembre 2018 - 11 h 08 min

      @Khoubzi Salim bonjour,

      Il (Ouyahia) est passé du rafting en eaux calmes des ruisseaux de 1978 à 1998, à celui en eaux tumultueuses des torrents fougueux à partir de 1999, sans penser à se munir de gilet de « sauvetage », se fiant à l’expérience acquise en eaux calmes.
      Le rafting en eaux tumultueuses exige un sens de l’équilibre très pointu qui repose sur l’anticipation à déchiffrer les obstacles. Le retournement de « l’embarcation » est un risque réel et létal.

      1
      2
    Bibi
    15 décembre 2018 - 16 h 24 min

    ALI Haddad fait dans le copier – coller. Il copie sur le système de la France et grâce à la rapine, il est devenu riche car aux manettes. Seulement de nos jours, les citoyens algériens sont moins idiots et plus personne n’a envie de bosser pour lui ou pour ses amis. Personnellement, je préfère manger mon argent en me faisant plaisir, en profitant que d’investir pour des cacahuètes. La vie est courte et les anciens ont tellement étaient trahis que leurs enfants ne feront plus les mêmes erreurs. Chacun pour soi et Dieu pour tous.

    18
    1
    Rayes AL Bahriya
    15 décembre 2018 - 15 h 43 min

    Le milieu a un par un ..
    Oui c’est vrai, mais deux par deux ça irait plus vite.

    15
    Rascasse
    15 décembre 2018 - 15 h 20 min

    Cette création d’un syndicat source de rente pour les aplaventriste est une manœuvre désespérée des bouteflika, il faut savoir que c’est celui qui détient la justice et l’administration des impôts détient le pouvoir

    19
    tigouletigoule pzs
    15 décembre 2018 - 15 h 20 min

    Kiski di il i reelou pour katron .

    26
    kheyyou
    15 décembre 2018 - 14 h 49 min

    L’information est caractérisée par l’urgence. A croire que son »élection » constitue un péril pour le F.C.E.

    16
    Vector
    15 décembre 2018 - 13 h 45 min

    Ali Haddad n’a hérité d’aucune fortune et n’est pas fils de ministre donc au départ il n’avait pas de réseaux !
    Ali Haddad est ingénieur en génie civil et il a démarré avec un petit hôtel puis il est devenu milliardaire !
    Si Ali Haddad n’est pas aussi compétent que Bill Gates, il est toujours plus compétent que ces critiques algériens…

    15
    58
      anonyme
      15 décembre 2018 - 14 h 39 min

      tu pollues cet espace chiyate
      toujours à chanter tes maitres

      51
      14
      anonyme
      15 décembre 2018 - 15 h 13 min

      il a démarré avec un petit hôtel puis il est devenu milliardaire !

      drole un petit hotel avec lequel on devient milliardaire

      53
      6
        Vector
        15 décembre 2018 - 15 h 39 min

        Vos propos sont grotesque !
        Le fondateur d’Amazon a commencé dans un garage à vendre des livres d’occasions puis il est devenu l’homme le plus riche du monde avec 100 milliards de dollars !
        La fortune de Jeff Bezos est aussi une escroquerie ou vous critiquez seulement les milliardaires algériens parce que vous cherchez des excuse à votre incompétence ?

        10
        43
          Zaatar
          15 décembre 2018 - 15 h 55 min

          Oui mais Amazon c’est aux US, pays grand createur de richesses a tous les niveaux. Chez nous on cree quoi? Donnes nous voir les chiffres toi qui est si bien inforle et meticuleux sur les chiffres.

          34
          7
          Zaatar
          15 décembre 2018 - 16 h 00 min

          Et toi tu n’as pas remis en cause Rebrab sur le fil d’a cote. Relis tes propos sur rebrab et dis nous que tu critiques le milliardaire Algerien pour justifier ton incompetence… on te croira t’inquietes pas.

          9
          11
          Vector
          15 décembre 2018 - 16 h 33 min

          @Zaatar
          L’Algérie produit des céréales, de l’agroalimentaire, des engins militaire et agricoles, des mobiles, des médicaments, etc
          Je n’ai jamais critiqué Issad Rebrab sur l’origine de sa fortune comme vous avec Ali Haddad mais sur sa volonté de transformer l’Algérie en sous-traitant de la France et de l’Italie (stratégie critiqué par le FCE)
          De plus, je sais que si je ne suis pas riche, c’est parce que je suis incompétent alors que vous accusez Bouteflika à la place de votre incompétence…

          6
          41
          Anonyme
          15 décembre 2018 - 17 h 27 min

          Voila un chyatte importé du Maroc par le clan d’oujda;tes maitres n’auront pas pour longtemps prépare tes bagages

          12
          3
          Rascasse
          15 décembre 2018 - 18 h 45 min

          En Algérie chaque fortune n’est acquise que par la corruption et le vol, les milliardaires algériens le sont au dépens du peuple, et transfèrent tous vers les banques étrangères, haddad n’a rien investi à part sous traité et traité

          7
          3
          Zaatar
          16 décembre 2018 - 7 h 57 min

          On voit que tu as tout compris de ce qu’est le fonctionnement d’un pays et de son économie et de sa politique… tètes encore ton pouce l’ami, tu as le temps de grandir.

          3
          1
      Zaatar
      15 décembre 2018 - 15 h 37 min

      Ali Haddad est competent dans le beton et dans l’appropriation des marches de l’etat finances par la fiscalite. Et donc par voie de consequences Ali Haddad n’etant pas Bill Gates est un predateur en puissance ne sachant pas mettre deux phrases l’une derriere l’autre pour formuler une idee.

      15
      12
        Vector
        15 décembre 2018 - 16 h 43 min

        Donc selon vous, pour être milliardaire en Algérie, il faut être stupide !
        Donc si vous n’êtes pas milliardaire, c’est parce que vous êtes intelligent…
        Reconnaissez-le une fois pour toute, Ali Haddad est plus intelligent que vous !

        10
        19
          Anonyme
          16 décembre 2018 - 13 h 14 min

          Vector

          Tu défends quoi et qui.

          Ton Haddad a le niveua d’un Trabendiste, c’est une réalité.
          ET l’Algérie est un pays importateur par excellence, c’est une réalité aussi.
          Ton trabendiste crée de la richesse pour sa propre poche et celle de son entourage qui l’a créé.

          16
          2
      Khoubzi Salim
      15 décembre 2018 - 16 h 14 min

      Haddad a dû être décorateur- enjoliveur dans une vie antérieure, ainsi se déguise-t-il en courtisan pour jouer à Khelil,au 5eme mandat,la comédie de l’obséquiosité. C’est grotesque et inutile et profondément grand-guignolesque.

      9
      3
      Anonyme
      16 décembre 2018 - 0 h 12 min

      Ah oui, il est ingenieur en genie civil, diplome de la fameuse Azzefoun Institute of Technology. il a un master de MIT et un PhD de Stanford. Sa these de doctorat etait « Etude comparative entre une berouitta en bois et une berouitta en acier ». il avait de l’experience dans ce domain vue qu’il utilisait les deux quand il etait marchand ambulant a azzefoun. sa fortune vient du fait qu’il avait le monopole sur le commerce des figues de barbarie.

      2
      1
    TANK
    15 décembre 2018 - 13 h 44 min

    C’est sur les têtes des orphelins qu’on apprend la coiffure,si ainsi le cas d’Ali El godronne

    12
    1
    Bibi
    15 décembre 2018 - 13 h 34 min

    Merci, Monsieur Ali Haddad, nous devons tous travailler très dur pour notre pays soit 17 heures par jour.
    Seulement, les parents des gilets jaunes qui manifestent en France ont bossé pendant 50 ans et maintenant leurs enfants touchent des cacahuètes donc les politiciens, pour ce qui concerne les plus hautes sphères politiques, savent très bien de quel côté leur tartine est beurrée. En Algérie, c’est la même chose, le smic algérien est à 20 000 dinars par mois alors que la voiture neuve est à 1 500 000 dinars, le logement est à 5 000 000 de dinars donc comment payer ces 02 postes (logement, voiture).

    6
    4
    Tarass Boulba
    15 décembre 2018 - 13 h 19 min

    @Marri – 12 h 24 min , j’ai adoré ton humour noire ! Et après la lecture de ton post, moi aussi j’ai soudain eu l’envie de sortir dans la rue pour crier : … Haddad président !! Haddad président !! Haddad président !! ….

    7
    2
    Fellag
    15 décembre 2018 - 13 h 13 min

    Le patron des pas-trop a encore gagner une bataille celle de défendre les intéréts des corrompus et les traitres de cette nation orpheline; dans un autre pays Mr Haddad ne serait meme pas capable de diriger un snack ou une bergerie!!!

    16
    1
    anonyme
    15 décembre 2018 - 12 h 49 min

    un parvenu qui ne sait même pas construire une phrase
    j’espère que viendra son jour

    15
    bozscags
    15 décembre 2018 - 12 h 46 min

    quelle honte pauvre algerie .

    14
    DYHIA-DZ
    15 décembre 2018 - 12 h 41 min

    Ali Haddad a mis en avant la «totale mutation qualitative et quantitative»

    Quelle mutation . On a rien vu, ni le qualitatif ni le quantitatif.
    Le qualitatif, OUBLIEZ….C’EST NUL.
    Vous ne connaissez même pas c’est quoi

    51
    5
    marri
    15 décembre 2018 - 12 h 24 min

    L’Algérie a besoin d’un homme comme lui, intelligent(sinon il n’aurait pas amassé le fric qu’il a fait), intellectuel de premier plan (y a qu’à voir la qualité éminemment sensés en matière de prospective économique), efficace et de grande influence (sinon il n’aurait pu faire l’unanimité et enrôler said). bref , cela promet un bel avenir pour les zigs incapables et ingrats que nous sommes, nous avons beaucoup de routes à goudronner encore. Pour couronner le tout y a qu’à espérer « l’election » d’office à jambes levées, comme celà L’Algérie sera définitivement sauvée.

    22
    5
      Abou Stroff
      15 décembre 2018 - 13 h 52 min

      anni fi, ji counfirme ci qui ti fiens d’icrire. si ali i lou miyour d’antre nous. i ci tou à fi nourmal qu’il difienne chèf di chefs di entreprizes.
      PS: je parie que dès que son protecteur aura vidé les lieux, si ali el goudrone prendra ses jamabes à son cou et ira finir ses jours sous des cieux plus cléments.

      13
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.