Confiance rompue entre le roi Salmane Ben Abdelaziz et le prince héritier

MBS roi
Le roi Abdulaziz Ben Salmane et son fils, le prince héritier Mohammed. D. R.

Par Sadek Sahraoui – Pour le prince héritier saoudien, Mohammed Ben Salmane, il y aura un avant et un après l’affaire Khashoggi. Furieux par l’assassinat du chroniqueur du Washington Post et la manière dont le dossier a été géré, le roi Salmane Ben Abdelaziz a décidé de faire le ménage dans l’entourage de son fils et de garder à l’avenir un œil sur ce qu’il fait. Pour le rendre inoffensif, il a décidé aussi de le dépouiller de certaines de ses prérogatives.

Selon le Financial Times qui rapporte l’information, des changements sont attendus au sein du collège de ses conseillers les plus proches. «Dans le premier cercle des serviteurs du prince héritier saoudien se trouve un groupe de personnes proches et de confiance qui exercent un rôle et une influence qui dépassent amplement leurs prérogatives. Le roi compte en renvoyer certains», a indiqué le journal britannique qui consacre une édition à la famille royale saoudienne. «Ce groupe est actuellement le plus vulnérable à toute modification de la structure du pouvoir. Le roi saoudien, Salman Ben Abdelaziz est bien décidé à contenir la crise déclenchée par le meurtre de Khashoggi et faire en sorte que cela ne se reproduise pas», ajoute la même source.

Le Financial Times indique que la première personne qui devrait être visée par la colère royale est Saoud Al-Qahtani, l’ancien conseiller des médias à la cour royale et qui est considéré comme l’éminence grise du cabinet de Ben Salmane. Se basant sur une autre source saoudienne, le Financial Times ajoute que les changements attendus pourraient inclure les médias et le département des missions politiques précédemment mis en place par Al-Qahtani et dans lequel siègent d’autres proches de Mohammed Ben Salmane, précisant que le centre d’études et de relations avec les médias, présidé par Saoud Al-Qahtani sera probablement dissous.

D’après le Financial Times, les changements ont déjà commencé puisque le roi Salmane a décidé, le mois dernier, de créer un «centre de communication et d’échange de connaissances» dont la mission est de suivre l’image du royaume. Le poste de conseiller national pour la sécurité, fonction absorbée jusque-là par Ben Salmane, éliminé peu de temps après l’entrée en fonction du roi Salmane en 2015, devrait être recréé et le prince Khalid Ben Salmane, ambassadeur du pays à Washington, serait le candidat le plus probable. L’arrivée du prince Khalid Ben Salmane aux affaires pourrait bien signifier que le roi d’Arabie Saoudite a en tête l’idée de déchoir son fils Mohammed de son poste de prince héritier en lequel il a visiblement perdu confiance.

Affaire à suivre.

S. S.

Comment (10)

    Nour
    17 décembre 2018 - 14 h 12 min

    Occupons nous de nos oignons ! on s’en fiche comme de notre premiere chemise de cette monarchie moyennageuse.

    2
    1
    Bibi
    17 décembre 2018 - 13 h 19 min

    Alors papy, vous enrichissez les catholiques, juifs sur le dos des musulmans, honte à vous. Les chèques ça y va, hein : 389 milliards de dollars pour Trump + 450 milliards de dollars de contrats commerciaux + un chèque pour sa fille Ivana 100 millions. La fille et adjointe au président américain Donald Trump est repartie d’Arabie Saoudite, première étape du premier voyage à l’étranger de son père, avec la promesse d’un don de 100 millions de dollars pour le Women Entrepreneurs Fund. C’est l’Arabie Saoudite et les Emirats arabes unis qui signeront ce chèque, rapporte le «Wall Street Journal». Ensuite, vous facturez aux musulmans des voyages à la Mecque à 5 000 €, pour remplir votre musette de cash afin d’aller faire un tour dans le temple Païen de la fécondité (Mecque). Vous êtes des menteurs et des assassins (Yémen) et vous cherchez juste à capter les richesses du monde sur le dos des imbéciles.

    18
    2
    karimdz
    17 décembre 2018 - 12 h 42 min

    Le fils va t il assassiner le père pour parvenir à ses fins, ou cela annonce t il une fitna dans la famille royale qui annoncera le début de la fin de la monarchie yehoudite en arabie.

    15
    2
    Bibi
    17 décembre 2018 - 10 h 15 min

    Alors papy d’Arabie Saoudite, vous avez fait un chèque de 389 milliards de dollars pour les américains par contre, vous semez la mort dans les pays musulmans avec le terrorisme. Vous êtes un fourbe, honte à vous. D’ailleurs, quand vous allez sur la chaîne (You tube), il suffit de taper Rolls Royce Dubaï et on y voit des marmots de votre pays s’amusaient avec des Rolls Royce, Ferrari qui coûtent une fortune entre 200 000 et 400 000 €, la voiture. Pour les prostituées, c’est la même chose, il suffit de taper (Escort girl Dubaï) et on y voit pleins de charmantes femmes de toutes origines vendant leurs charmes en terre d’islam. C’est honteux, comment font – elles pour avoir des visas et pour s’installer dans des appartements afin d’y travailler (débauche) ?

    23
    2
    Felfel Har
    17 décembre 2018 - 9 h 34 min

    Je ne croirais en ces annonces que lorsqu’elles seront concrètes et mises en oeuvre. Pour l’instant, on cherche à contenir la vague d’indignation résultant de l’affaire Kashoggi. MBS s’est pris pour Netanyahou-le voyou qui bénéficie d’une sacrée impunité, garantie par les les judéo-chrétiens du monde entier. Il ferait assassiner le pape et personne n’oserait lui faire le moindre reproche, tellement le lobby juif contrôle les sphères politiques et économiques dans ces pays.
    Cependant, la mise à l’écart de MBS ne suffit plus, c’est toute la monarchie qu’il faut absolument mettre aux calendes grecques, tellement son mode de fonctionnement est obsolète et incompatible avec les moeurs politiques du monde moderne. Comment se fait-il que les démocraties occidentales dominantes, si « droits-de-l’hommistes », s’accommodent de ces monarchies de type médiéval?

    16
    1
    Anonyme
    17 décembre 2018 - 1 h 15 min

    Le roi Abdelaziz est malade et atteint selon la presse d’Alzheimer..donc s’il y a un changement c’est qu’il est exigé par les américains qui ne veulent plus avoir le MBS des sales besognes au pouvoir, plutôt à la vitrine du pouvoir, ils veulent donner l’impression au monde de la vermine qu’ils sont des amoureux de la justice et tout le blabla, mais au fond rien ne va changer, la normalisation avec ladite israël est à une étape très avancée…! Peut être qu’ils veulent changer de politique en Syrie, Yémen…etc…alors il faut bien changer la façade..!

    18
    Tredouane
    16 décembre 2018 - 21 h 02 min

    Décidément je pense , je crois ,peut être qu’on me lis quant j’écris ;qu’elles perspectives pour l’avenir ;l’avenir c’est juste les démarches qu’on fait aujourd’hui.

      Vroum Vroum 😤..
      16 décembre 2018 - 23 h 35 min

      Hello Tredouane..bien vu !.il n’y a pas d’horizons , les Saouds ne peuvent que tirer la Charette…et marcher ….marcher..marcher..à la baguette…Quelle vie !!!

      8
      1
    Vroum Vroum 😤..
    16 décembre 2018 - 19 h 01 min

    Pour comprendre la marge de manœuvre des Saouds avec soit le Roi Salman ou son Fils MBS ou le Garagiste du coin au Pouvoir , la marge de manœuvre est pratiquement nulle si ce n’est dans l’intérêt USA Gb France Israël ..Otan ! ..Car C’est le Régime Bannanier US est le maître des Saouds par le Pouvoir contraignant de la Loi JASTA ( USA) voté par le Congrès US ouvrant la voie à des poursuites judiciaires contre le Régime Saouds pour participation dans l’attentat du 11/9Wtc en 2001…il suffit de dépôts de plaintes de victimes US ou Familles de Victimes pour enclencher la procédure très dangereuse pour Saouds /Wahabisme les deux têtes de la Pieuvre du Régime Saouds et cela peut aller à Bloquer tous les avoir du Régime Saouds aux Usa ou ailleurs !!….Conclusion le Roi Saoud ou MBS ou le Garagiste du coin sont au même niveau et ne sont que de simple represantant de leur fonction .. .Le monde maintenant sait que l’attentat du 11/9Wtc en 2001 est une Opération Americano/Américaine avec la participation de parties tierce…Pour le Pouvoir US voter la Loi JASTA anti Saouds est dans la plus stricte volonté de manœuvrer les Saouds Wahabisme et démons les intérêts US/Israël..Otan . ..Ça c’est le Fond du Problème et le reste n’est que du Chewing-gum . .

    18
    1
    Anonyme
    16 décembre 2018 - 18 h 36 min

    Tout cela ne peut servir la peninsule arabique ou le royaume feodal d Arabie …ils ont interet a proceder a des reformes radicales du royaume…une constitution…un parlement …vote democratiquement et passer a un regime d une monarchie constitutionnelle ou d une monarchie parlementaire…..je pense que c est trop demande….Les Al saoud ne lacheront jamais le morceau et leurs allies ne lacheront jamais la vache a traire presque gratuitement….Mais l assassinat de Khashoggi a ouvert une breche dans l edifice et les Saoudiens en exil sont decides a combattre le regime des Al Saoud…..tot ou tard il s ecroulera…..

    12
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.