L’armée américaine fuit la Syrie et abandonne les Kurdes à leur sort

soldats Syrie
Les soldats américains vont rentrer au bercail. D. R.

Par R. Mahmoudi Sans aucun préavis, le président des Etats-Unis, Donald Trump, a ordonné un retrait complet des troupes américaines stationnées en Syrie, estimant avoir atteint son objectif de «vaincre» Daech dans ce pays. «Nous avons vaincu le groupe Etat islamique en Syrie, la seule raison pour moi pour laquelle nous étions présents pendant la présidence Trump», a tweeté le président américain, sans autre précision.

«C’est un retrait total» qui interviendra «aussi rapidement que possible», a indiqué, mercredi, un responsable américain sous couvert d’anonymat, précisant que la décision, aux lourdes implications géopolitiques, avait été prise mardi.

Trump avait déjà promis, depuis quelques semaines, de rappeler les quelque 2 000 soldats des forces spéciales américaines déployées dans le nord de la Syrie, officiellement pour combattre l’organisation dite «Etat islamique» et entraîner «les forces locales» dans les zones reprises aux djihadistes. Mais nul ne s’attendait à ce qu’il passe à l’exécution aussi rapidement et de façon aussi péremptoire.

Cette décision semble avoir surpris jusqu’au Pentagone. «La campagne contre l’Etat islamique n’est pas terminée», a nuancé le Pentagone dans sa première réaction à l’annonce, tout en précisant qu’il ne fournirait aucun détail «pour des raisons de sécurité».

Autre preuve que Trump avait pris tout le monde à dépourvu : il y a une semaine, l’émissaire des Etats-Unis pour la coalition internationale «antidjihadistes», Brett McGurk, assurait que les Américains avaient «vocation à rester encore pendant un bon moment en Syrie».

De son côté, le ministre américain de la Défense, Jim Mattis, a, lui aussi, mis en garde contre un départ précipité de la Syrie, évoquant le risque de «laisser un vide qui puisse être exploité par le régime d’Assad ou ses soutiens».

Aujourd’hui, les milices locales protégées par Washington, comme les «Forces syriennes démocratiques» à majorité kurde, se sentent trahies, parce qu’abandonnées à leurs pires ennemis, les Turcs, qui n’en feraient qu’une bouchée.

R. M.

Comment (19)

    Anonyme
    10 mars 2019 - 17 h 18 min

    Il y a les declarations tactiques et les declarations politiques ou diplomatiques…Dans le cas actuel il ne faut pas croire Trump…ilest en train de jongler avec l affaire des Kurdes….qui ne sont qu un instrument entre les mains des USA et d Israel…..l instrumentalisation des minorites Kurdes est une carte politique que les Israeliens,les Americains,les Allemands et surtout Israel savent tres bien manipuler pour leurs interets exclusif…Les Kurdes seront toujours leurs marionnettes de circonstance…..Un conseil pour les Kurdes ..toutes les lois de la planete terre sont avec vous..sachez vous organiser en une seule entite nationale et combattre pacifiquement dans le respect des lois universelles pour obtenir votre droit a l autodetermination et evitez de vous mettre sous le chapeau Israelien ou US ou Allemand,ils ne font que vous instrumentaliser et vous abandonner une fois leur but atteint….Vous peuple Kurde..vous etes une partie prenante des peuples de la region du proche orient,vous avez pleinement le droit a l autodetermination mais ne continuez jamais a faire l erreur de vous soumettre aux dictats ou a la protection d Israel ou des USA ou d autres puissances europeennes…Votre combat doit etre pacifique au sein des Etats ou vous vivez pour arracher votre droit a l autodetermination,un droit garanti par la charte de l ONU et du droit universel…et le monde arabe sera de votre cote….parce qu ils sont tres proches de votre peuple….Israel et les USA sont les ennemis de ces peuples dont le denominateur commun est l Islam…

    Vroum Vroum 😤..
    20 décembre 2018 - 23 h 35 min

    Dechifrons l’annonce de Trump de quitter la Syrie..cela indique le niveau contradictoire et opposition entre la Maison Blanche Trump et le Pentagone et autres foyers de décision aux Usa dont l’Aipac sioniste Israël…si Trump soudainement fait son annonce cela veut dire qu’il veut passer en force et créer le fait accompli ce qui suppose la guerre interme du Pouvoir USA …donc l’après Syrie pour Usa Trump n’est plus le Leadership US comme Objectif car devenu obsolète avec la montée en puissance de la Chine et Russie et Iran..Inde..le jeux des alliances en défaveur de USA et ces vasseaux Gb France Israël , alors ne reste qu’une seule porte de sortie qui est le pragmatisme dont la sortie de Syrie par Usa en signe stratégique envers ce pragmatisme , une sorte d’alliance objective avec Chine et Iran et Russie….car cette forme d’alliance objective servira à contrer le Pouvoir occulte US qui cherche à le destituer , ce Pouvoir occulte mis en place le lendemain du 11/9Wtc en 2001 dont le but est le Choc des civilisations (Occident Chrétiens contre le Monde Musulman) avec les guerres d’invasion US sur le Terrain et Médiatiques…Trump à été élu par le Peuple de base US et dénoncé ce Pouvoir occulte qui a des objectifs mistiques dont le « Choc des civilisations  » fait partie..avec le redécoupage du Grand Moyen-Orient élargit..le Grand Israël..ect..(l’histoire est top longue à détailler ) …enfin le Retrait US de Syrie annoncé par la Maison Blanche Trump fait parti de la Stratégie du camp Trump qui ressort de la Guerre interne du Pouvoir global US….Les Objectifs du Camp Trump sont à l’opposé de ceux du Pouvoir occulte et mistique …pour moi Trump va oeuvrer pour le Pragmatisme et non le Choc frontale avec le Camp Chine Russie…ce Pragmatisme sera un frein à la folie du Pouvoir occulte US que Trump combat depuis son élection…Remarquez qu’en Europe certains y travail à ce Choc des civilisations (occident /Islam)..maintenant faite le relais entre la Stratégie USA Gb France Israël au Moyen-Orient par la déstabilisation de Pays Musulmans depuis 2001 …et la Stratégie Sioniste en Europe d’attiser la Tension contre les Musulmans à travers les médias et faux attentats(Madrid , Londres , Bruxelles..Paris..) habillés islamiste Terroristes pour créer l’amalgame depuis 2001 a nos jours… Celà à commencé après le 11/9Wtc dont on devine la main du Pouvoir occulte US….créer le Choc des Civilisations Chrétiens contre Musulman au profit du Sionisme messianique…On peut Conciderer Trump comme le Gilet jaune contre le Pouvoir Occulte US…j’espère avoir apporté quelques éléments pour comprendre la Géostratégie du Sionisme dont le but est le Choc entre Chrétiens et Musulmans….le retrait US de Syrie n’est qu’une séquence entre le Camp Trump et Pouvoir occulte US…

    10
    2
      Vroum Vroum 😤..
      21 décembre 2018 - 2 h 14 min

      Selon moi plusieurs objectifs se confondent dans un seul dans le Plan Grand Moyen-Orient élargit..Financier , Énergétique et Messianique et là j’essai de développer le côté messianique Sionisme Cabal ….Alors que Trump lui serait l’Amérique dabord à l’opposé du messianique ce qui pourrait expliquer les tentatives de sa destitution…

      3
      3
    Tredouane
    20 décembre 2018 - 22 h 32 min

    Pour moi, on aurais pu dire le défunt khashoggi dois être la raison pour la qu’elle il y a eu se retrait.

    7
    1
    Anonyme
    20 décembre 2018 - 21 h 37 min

    C est toujours la meme chose,les amerloc declarent qu ils partent….comme ils ont declares qu ils quittent l Afghanistan et on entent la meme declaration depuis 17 ans qu ils sont en Afghanistan et chaque annee ils disent qu ils partent.

    5
    1
    Anonyme
    20 décembre 2018 - 21 h 18 min

    Bon bref Trump est loin d être con , il sait très bien que cette guerre qui a été fomenté par Obama Cameron Hollande avec Erdogan les arabes du golf (Qatar Arabie Saoudites ) avec tout leurs mercenaires sanguinaires et ont détruit le pays mais on perdu cette Guerre grâce à Poutine et à l Iran et ce Trump s est rendu à l’évidence mais les autres veulent continuer leurs basses besognes en Syrie et surtout Israël mais Israël avec les USA Trump ou ses prédécesseurs jouent sur plusieurs plans , ses 2000 soldats US forces spéciales et en renseignements militaires et formateurs surtout de groupes terroristes vont être surement déplacé sur un autre sol le notre au sahel et autour de l Algerie ; comme ils ont fait à chaque fois qu il y avait un changement de priorités ce fut le cas en Afghanistan quand on a demandé a toutes les forces américaines en tout cas à tout ses moyens militaires de se diriger vers l Irak de Saddam en 2003. Les forces américaines se trouvent déjà avec d autres forces étrangères au Maroc , Tunisie , sahel voir Mali plus le G5. Ceux sont tous des militaires et les militaires ils préparent la guerre et font la Guerre ; c est leur métier . Algériens et Algériennes soyons vigilant et surtout notre ANP et renseignements militaire et toutes nos forces de sécurités toutes confondus et à qui en passant leur rend hommage et les remercie du travail accompli en risquant leur vie pour le pays et son peuple Bravo à vous , soyons sans pitié coupons leurs l herbe sous le pied tout de suite ne les laissons pas agir à leurs guises meme si il faut emmerder nos voisins traitres car c est l Algérie qui est ciblée, toutes ses armes lourdes et légères et ses clandestins terroristes ou ayant participé aux guerres Lybie Syrie Irak Mali ect tunisiens marocains syriens et palestiniens et d autres en sont une preuve ses hommes seront s en servir contre nos blindés et hélico ; ils veulent nous surprendre et c est avec la surprise qui pourront peut être commencer avec leurs formateurs étrangers forces spéciales occidentales basé dans ses pays bien caché en secret contre l Algérie ; donc faut être sans pitié . Vive l Algérie!

    9
    1
    abou desoufl
    20 décembre 2018 - 20 h 40 min

    Un mauvais signe d`apres moi car un retrait peut aussi dire une preparation d`un plan offensive different comme armer tout le monde et et gerer de loin sans degats pour son armée. Le programme iranien de missiles fait peur aux americains non pas parce que l iran va les envoyer pour bombarder les etats unis….. mais parce que l iran a les capacités de detruire des sattellites et rendrons aveugles tous les systemes mondiaux de defense. les soldats quittent le sol syrien mais les flottes seront à quelques jets de pierres de là.

    Felfel Har
    20 décembre 2018 - 19 h 51 min

    Le retrait américain de Syrie ne signifie pas la fin des hostilités. Malin comme un vieux singe, Trump confie le travail à ses supplétifs, la France et la GB, qui n’ont pas encore compris que Poutine leur a damé le pion; leurs troupes peuvent rester, mais elles ne seront d’aucune utilité et leur apport pour la suite de événements absolument nul: c’est tout juste de la posture! Un volontarisme de façade qui est un défi à la volonté et au bon sens. La Syrie et la Russie finiront par les forcer à rentrer chez eux.
    Napoléon aussi s’était entêté à garder ses troupes de grognards en Russie, mais il a du rentrer « vite fait », bredouille, défait, honteux et confus; sa retraite de Russie est mémorable!
    Macron et May suivront cet exemple en catimini pour ne pas donner l’impression d’avoir échoué lamentablement. Finies les velléités néo-coloniales!

    9
    1
    numi
    20 décembre 2018 - 18 h 54 min

    Et dire que les pays du Golf font confiance à cet « … » de Trump.

    C’est du Yemen qu’il faut sortir Donald !

    C’est pas les US qui quittent la Syrie mais la Syrie avec le soutien de la Russie et de l’Iran qui te dégagent.

    13
    Ch'ha
    20 décembre 2018 - 18 h 29 min

    Les USA ont déjà fait ce type d’annonce pour ensuite renforcer leur base militaire en Syrie. Pour reprendre le président Poutine « cela fait > 17 ans que les américains disent vouloir se retirer d’Afghanistan sans le faire ».
    Ensuite les S300/PMU2 en Syrie ont changé complètement la donne et freiné l’aviation israélienne et l’aviation américaine.
    Du coup, les forces spéciales américaines ne pourraient résister à un attaque terrestre de la DCA Syrienne appuyée par l’aviation.
    Quant aux kurdes, comme tout harki, ils l’ont dans l’os.

    15
    3
    Kenza
    20 décembre 2018 - 16 h 45 min

    Finalement, les terroristes d’El Nosra n’ont pas fait du bon boulot, en tout cas pas comme l’espérait Fabius, puisqu’ils perdent la guerre. Alors Mr Fabius, vous allez les récupérer ou bien vous laissez Israël le faire pour les réutiliser ailleurs? Vous savez,vous pouvez en avoir besoin….il vous reste l’Iran qu’Israël veut à tout prix détruire, puisque le projet du Grand Israël doit forcément passer par la destruction de ce pays!

    17
    2
    Hannibal le Punique
    20 décembre 2018 - 16 h 32 min

    trump a décidé de retirer ses troupes de syrie car il ne veut pas que des americains meurent pour les régimes et communautés dissidentes de la région (arabie teyhoudite, kurdes, turquie, machyakhates du golfe, jordanie et syriens). il l’a déjà dit (dans sa campagne electorale), si vous voulez notre protection, vous payez, si vous voulez combattre un mal endogène (ou exogène) dans votre région, envoyez vos propres enfants mourrir et se sacrifier pour leur pays ou leur(s) communauté(s). après le retrait des yankees, ce sera les yahoudiens, les émiratis et les rebelles kurdes qui pre,ndront le relais et assureront leur défense contre daech et les forces de bachar el-assad. les americains fourniront une aide logistique, des armes, de l’entrainement, soutien diplomatique mais pas de morts americains pour des régimes pourris et corrompus et des communautés (kurdes et rebelles syriens) traitres à leur pays.

    12
    5
    aqil2
    20 décembre 2018 - 15 h 39 min

    On dirait que l’arrogante interception qui consiste à créer régulièrement des conflits partout dans le monde pour asseoir leur supériorité commence à leur jouer des mauvais tours. La Russie de Poutine fait peur à l’Amérique, après le départ de G.I de la Syrie, les Européens, plus peureux encore ne voudront plus de systèmes de défense Américains qui menacent directement la Russie à partir de leurs frontières Les. missiles Américains devenus trop obsolètes face aux nouveaux missiles hypersonique zircon et Kinzhal Russes et Trump commence à se rendre compte…les pauvres Kurdes, eux, sont le troupeau de moutons sans berger

    11
    2
    Kouder Belala
    20 décembre 2018 - 14 h 55 min

    Pour RAPPEL de l’histoire ; Lors d’une visite de l’ex Général GIAP a dit devant les députés Algériens : que le colonialisme et l’impérialisme sont comme un mauvais élève qui ne retient pas ses leçons Pour étayer ses dires il a expliquer que La guerre du Vietnam n’a apparemment pas servi de leçon aux alliés des Américains. Ceux ci n’avaient ils pas abandonné, à leur sort, leurs supplétifs Sud Vietnamiens lors de leur retrait de cette région et de cette guerre? La majorité de ces supplétifs a été massacrée par les Nord Vietnamiens. La même chose pour la France avec ses harkis Algériens. Les kurdes vont gouter à ce genre de trahison à leur tour maintenant etc…L’Afghanistan la situation au Yémen avec La présence de troupes mercenaires payées par le ROYOME YA-HOUDITES ???

    11
    3
    Nasser
    20 décembre 2018 - 13 h 51 min

    «Nous avons vaincu le groupe Etat islamique en Syrie, la seule raison pour moi pour laquelle nous étions présents pendant la présidence Trump», a tweeté le président américain……………
    …….. OUI! C’est ça M. Trump c’est vous qui avez vaincu Daech en Syrie! C’est très bien…retirez-vous maintenant!
    Revenez quand Daech reviendra!

    13
    2
    HANNIBAL
    20 décembre 2018 - 11 h 36 min

    Mais pourquoi s’en va t’il Trump comment a t’il a vaincu Daesh ?
    En conquerant , veni ,vedi ,vici n’est pas applicable , mais partir la queue entre les Jambes ou la poudre d’Escampette !!
    La suite est la future débandade , de la téhoudie au Yémen , ainsi que les émirats unis les Houtis ont vaincu !
    La Russie est la maitresse du jeu d’échec géostratégique qui se joue .
    La complainte d’israt-hel a Moscou convoqué par Poutine est la grande perdante et là met en Sourdine !
    Les S300 en Syrie sont pour quelque chose , Trump n’est pas un pragmatique , il s’incline devant la Force
    et essaie de sauver ce qu’il peut dans le bourbier qu’a laisser Obama !
    Quand au traité FNI qu’il veut rompre Poutine lui a fait une démonstration de force avec 2 TU 160 au Vénézuela !
    Et tout les zarabes qui viennent frapper a la Porte de Bachar el Assad !
    Il ne reste que la france par la voie de le Driant qui se retrouve tout seul a débiter des Aneries !
    La fin programmé du califat d’Idlib ,
    Je ne donne pas cher de la peau des Harkis kurdes Hou,Hou .
    Erdogan va dékurdiser la zone !!

    12
    6
    K. DZ
    20 décembre 2018 - 7 h 24 min

    L’armée américaine n’a jamais eu l’intention d’aider les kurdes, ils les ont justes utilisés comme faire valoir pour justifier leur présence en Syrie, sans y être invités, soit une violation des lois internationales. Maintenant que la Russie semble mieux maîtriser la situation sur tous les plans et arrive à imposer sa stratégie, il ne reste aux américains que deux choix, la confrontation avec les russes à l’issue incertaine ou le retrait sous le faux argument d’avoir vaincu daech, ce que tout le monde sait que c’est tout le contraire, à savoir qu’à partir de maintenant les jours de daech et consorts sont réellement comptés. Maintenant la question c’est sous quelle condition Trump à décidé de se désengager de Syrie?

    22
    3
      Kenza
      20 décembre 2018 - 9 h 41 min

      D’ailleurs, Trump se félicite, déjà, d’avoir vaincu Daesh et annonce le retrait des troupes américaines de Syrie.
      C’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles!

      19
      2
    Apache
    20 décembre 2018 - 7 h 15 min

    La guerre du vietnam n’a apparemment pas servi de leçon aux alliés des Américains. Ceux ci n’avaient ils pas abandonné, à leur sort, leurs supplétifs Sud Vietnamiens lors de leur retrait de cette région et de cette guerre? La majorité de ces supplétifs a été massacrée par les Nord Vietnamiens. La même chose pour la France et ses harkis algériens.

    18
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.