Judaïsation d’Al-Qods : la Palestine tire la sonnette d’alarme

Judaïsation
Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al-Maliki. D. R.

Le ministre palestinien des Affaires étrangères, Riyad Al-Maliki, a lancé un appel aujourd’hui lundi afin d’intervenir pour mettre en échec les tentatives israéliennes de judaïsation d’Al-Qods occupée.

Dans des lettres adressées aux secrétaires généraux de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, et de l’Organisation de la coopération islamique, Youssef bin Ahmed Al-Othaimeen, Al-Maliki les a exhorté à «intervenir en urgence pour mettre un terme aux violations israéliennes contre Al-Qods occupée et à la protéger contre les tentatives de sa judaïsation».

Al-Maliki a également appelé la Ligue arabe et l’Organisation de la coopération islamique à «agir pour protéger les lieux saints islamiques et chrétiens ainsi que l’identité culturelle de la ville sainte». «Les dangers qui guettent Al-Qods occupée appellent une grande mobilisation de la part des pays arabes et musulmans ainsi qu’un grand soutien politique, financier, diplomatique et juridique pour mettre en échec les plans israéliens de judaïsation de la ville sainte», a-t-il   souligné.

R. I.

Comment (8)

    Ch'ha
    24 décembre 2018 - 22 h 01 min

    Au risque de me répéter seule et unique solution GUERRE DE DÉCOLONISATION GUERRE DE LIBÉRATION DE LA PALESTINE. Epicitou

    1
    2
    Tredouane
    24 décembre 2018 - 20 h 52 min

    Je ne comprends pas vraiment et sincèrement,comment vous acceptez la coopération sécuritaires,et en même temps vous demandez à être défendues.
    D’autre part le silence du Monde Musulman est une complicité honteuse et désastreuse,sur tout plans.

    Anonyme
    24 décembre 2018 - 20 h 04 min

    Jérusalem (Yerushalayim) est judaïsé avant l’apparition de l’islam. Jérusalem en hébreu veut dire : « fondement de la paix »

    1
    6
      Ch'ha
      24 décembre 2018 - 21 h 51 min

      @Anonyme 20h04
      « Je suis Charlie » en hébreu est l’anagramme exact de « je suis IsRatHell ».

      1
      2
      Anonyme
      24 décembre 2018 - 22 h 26 min

      « …….l’identité arabe de la Palestine n’émane pas de la conquête islamique, mais des Cananéens qui sont arrivés en Palestine depuis les rivages de la Péninsule arabique autour de 2500 avant J.C., et qui ont exercé leur souveraineté sur la terre jusque vers 1000 avant J.C. D’où l’appellation de la Palestine « La Terre des Cananéens », jusqu’à ce que les Philistins venus de l’île de Crète se marient avec des Cananéens pour se mélanger pacifiquement à eux, ne laissant derrière eux que le nom : Palestine.

      Les Anciens Hébreux faisaient bien sûr partie des peuples de la région mais ils sont arrivés en Palestine (la Terre des Cananéens) comme des envahisseurs. Pendant leur présence en Palestine, les Cananéens ont continué d’être là. Après que leurs (deux) Etats envahisseurs aient été démantelés par les anciens Irakiens, les Cananéens ont continué d’être là. Ainsi les Hébreux ont eu une présence transitoire en Palestine, alors que la présence des Cananéens (les anciens Arabes) sur la terre est continue depuis l’antiquité.

      En bref, la Palestine a toujours été arabe. Les Hébreux, exactement comme les Romains ou les Perses, n’ont aucune revendication indépendante à la terre. Ils étaient des envahisseurs de passage, même alors.

      Les Juifs d’aujourd’hui, en particulier les AshkeNAZIS, n’ont même pas de liens génétiques avec les anciens Hébreux. Comme Arthur Koestler le démontre dans son livre « La Treizième Tribu », les AshkeNAZIS sont des descendants des Khazars, autour de la région de la Mer Caspienne. Ces tribus khazaries NE sont même PAS sémites. Ils ont une origine turco-finlandaise.

      En tant que tels, ils sont les véritables antisémites en étant anti-arabes palestiniens.

      Mais qu’ils soient antisémites ou non n’est pas vraiment important. CAR L’ESSENCE DU REGIME SIONISTE N’EST PAS L’APARTHEID OU LE RACISME, MAIS L’OCCUPATION. »

      Alors, cher sioniste n’essayez pas de falsifier l’histoire!

        Anonyme
        25 décembre 2018 - 20 h 44 min

        Au 11e siècle avant notre ère, le premier roi d’Israël fut Saul (1020-1004 avant J. C.), suivi de David, qui fonda la dynastie royale d’Israël qui devait régner quatre siècles, jusqu’à la conquête babylonienne. David consolida les bases du royaume d’Israël et fit de Jérusalem sa capitale, 1 000 ans avant J.C. La construction du premier Temple de Jérusalem est entreprise par Salomon en 960 avant J.C. Mohamed raconte comment les démons l’aidèrent à la construction du Temple et, ayant été dupés, continuèrent après sa mort (sourate XXXIV).
        Conquête par Babylone:
        En 597, Nabuchodonosor, roi de Babylone, fait la conquête du royaume de Judas. le Temple est brûlé et la majorité du peuple juif déportée.
        Le nom de Jérusalem, qui apparaît 700 fois dans l’ancien Testament et régulièrement dans les Évangiles, n’est pas cité une seule fois dans le Coran. Le Coran reprend l’histoire du peuple juif en suivant un plan bien défini : l’entrée de Jacob et ses fils en Egypte, la naissance de la nation avec Moise, la fondation du royaume et le règne de David et Salomon, il appelle aussi à l’entrée du peuple en Terre Promise. Pas une seule fois le peuple palestinien n’est cité dans le coran.

    kilma
    24 décembre 2018 - 19 h 46 min

    Salam alaykoum….je vois 2 problèmes qui empèchent la résolution définitive de l’occupation : 1- la ligue arabe qui trahit la oumma depuis la disparition des zouamas comme boumèdiene,nasser,saddam,khaddafi…etc.
    2- l’organisation coopération islamique regroupe les pays du golf qui ont presque tous entretenus ou rétablis des rapports avec ces assassins sionistes.

    Pour ma part,seule une intervention armée réglera cette histoire,le reste ce n’est que du violon et du mauvais en plus.

    5
    2
      Anonyme
      24 décembre 2018 - 22 h 30 min

      Totalement d’accord avec vous, seule la lutte armée peut libérer la Palestine du joug sioniste ( poltrons sanguinaires racistes).

      2
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.