Manifestations du pain au Soudan : la population demande le départ d’Omar Al-Bachir

Soudan-manif
Les Soudanais manifestent contre le régime de Khartoum. D. R.

Par Sadek Sahraoui ‑ Dans un communiqué publié lundi 24 décembre, l’organisation de défense des droits de l’Homme Amnesty International rapporte que «37 manifestants ont été abattus par les forces de sécurité au cours de cinq jours» d’un mouvement de protestation contre la vie chère au Soudan.

«Le fait que les forces de sécurité utilisent une force meurtrière de manière aussi aveugle contre des manifestants non armés est extrêmement préoccupant», a estimé Sarah Jackson, directrice adjointe de l’ONG pour l’Afrique de l’Est, les Grands Lacs et la Corne de l’Afrique.

Le mouvement de colère d’une partie de la population, qui a touché jusque-là une dizaine de villes, a été déclenché le 19 décembre par la décision du gouvernement de tripler le prix du pain, dans un pays en plein marasme économique.

Selon des responsables et des témoins, les manifestations ont fait au moins huit morts ‑ six à Al-Gadaref (est) et deux à Atbara (est) ‑ lors de heurts avec les forces anti-émeute. Mais des bilans plus lourds ont été évoqués. Le chef du principal parti d’opposition, Sadek Al-Mahdi, a estimé à 22 le nombre de morts, dénonçant la «répression armée» des autorités.

Face à cette répression terrible, Amnesty International a appelé les autorités à «mettre fin à cet usage meurtrier de la force et empêcher de nouvelles effusions de sang inutiles».

Au sixième jour de manifestations, le président Omar Al-Bachir a promis lundi aux Soudanais de «vraies réformes pour garantir une vie digne aux citoyens». Il s’agit de la première réaction du Président soudanais, au pouvoir depuis 1989, au mouvement de contestation sociale qui touche plusieurs villes du pays dont la capitale.

«L’Etat va entreprendre de vraies réformes pour garantir une vie digne aux citoyens», a déclaré Al-Bachir, 74 ans, lors d’une réunion avec les chefs des services de sécurité et des renseignements, selon l’agence de presse officielle Suna. «J’appelle les citoyens à ne pas croire ce que disent» les leaders du mouvement, a-t-il ajouté.

Le parti au pouvoir du Congrès national avait affirmé plus tôt comprendre la colère de la population face à la mauvaise situation économique. Mais son porte-parole, Ibrahim Al-Sadik, avait aussi accusé «les partis de gauche qui souhaitent déstabiliser l’appareil d’Etat» et Israël d‘être à l’origine de ces protestations. Une grève a débuté lundi à l’appel d’un rassemblement de professionnels de différents secteurs après cinq jours de manifestations. Les hôpitaux ont été les premiers à rejoindre ce mouvement. Après les premières revendications contre la cherté de la vie, des rassemblements populaires ont été ponctués du slogan «Le peuple veut la chute du régime», tiré du Printemps arabe de 2011.

S. S.

Comment (9)

    Mohamedz
    25 décembre 2018 - 21 h 46 min

    C’est le DNOUB des assassinats de femmes et d’enfants au Yémen.
    Le tour prochain sera pour le Makhzen.
    Amine.

    Anonyme
    25 décembre 2018 - 20 h 04 min

    Israel,Israel…A chaque fois qu’un arabe à une diarrhée aiguë ou chute dans la rue c’est la faute à Israel,c’est jamais la faute à la mauvaise gouvernance et la corruption des dirigeants arabe. Daesch c’est israel,Boko haram ,al Qaïda,le 11 septembre c’est Israël.Adam et Ève ont été chassé du paradis c’est Israel.

      Amazighkan
      25 décembre 2018 - 21 h 33 min

      Il y a le syndrome de Stokholm…et pour les arabes c’est le syndrome d’Israel. Dans l’état où en sont les arabes ils vont surement remplacer « Allah ghaleb  » par « Israel ghaleb ».

    Vroum Vroum 😤..
    25 décembre 2018 - 19 h 38 min

    Tous les États Occidentaux ou Orientaux qui ont attaqué soit la Libye ou Syrie ou Yémen..ont été maudits par les Peuples Libyen et Syrien et Yémen ou Irak…Maintenant y’a qu’à faire un inventaire…des Dirigeants humiliés ou catastrophes naturelle ou manifestants dans les Pays agresseurs…Les Casseroles et affaires Sarkozy , Humiliation de Hollande en Scooter rejoindre sa…! , Coup d’État contre Erdogan sans oublier l’humiliation vol Pétrole humiliation Camion citernes.. , MBS Saouds Khashogi , Gillet jaunes France..S300 contre Israël…Manifs Soudan….et C’est pas fini ..Tous ces Agresseurs Etats Corrompu par leurs Dirigeants le paieront très cher , et de différentes manières…Les peuples Libyens , Syriens , Afghanistan, Yémen…Irak…ont maudits les Dirigeants et États agresseurs qui les ont attaqués…Voeux exaucé in cha Allah ….Soyons témoins.

    Anonyme
    25 décembre 2018 - 16 h 14 min

    Le Soudan risque la guerre civile et le depeçage ….apres le Sud Soudan ce sera autour du Darfour… BHL a ete vu sur place.

    Ch'ha
    25 décembre 2018 - 15 h 16 min

    Juste après sa visite en Syrie où Bachir a déclaré que « la Syrie, un pays en confrontation avec IsRatHell, ne doit pas être affaibli ».
    Le Soudan a accusé le mossad d’avoir enrôlé les éléments d’Abdul Wahid Nour, opposition basée au Darfour.
    À contrario, il continue d’envoyer ses troupes au Yémen décimées à > de 90% … pour la coalition saoudoUS et sbires en service commandée pour l’entité sioniste.

    Kouder Belala
    25 décembre 2018 - 14 h 23 min

    Et dire que ce C… de Président envois actuellement ses troupes se faire tués pour massacrés le pauvre peuple du Yémen au lieu d’amélioré le quotidien social de son peuple en l’amputant avec son budget de guerre, mais « HEUREUSEMENT QU’IL EXISTE UN DIEU » pour remettre de l’ordre. Finalement pour aller guerroyer au Yémen il a de l’argent et puis la chair à canon « PAS CHER » est très disponible à « GOGO » . A se demandé ; est ce la malédiction du pauvre peuple Yéménite qui les atteints en plein fouet et ce malgré La présence de troupes mercenaires d’autre pays (RATS D’EGOUT » payées par le ROYOME ASSASSIN ET EGORGEUR DES FAIBLES « YA-HOUDITES » ???J’espère, de tout cœur, que la prochaine révolte sera sur le sol de cette ARABIE YA-HOUDITES !!!

    benchikh
    25 décembre 2018 - 12 h 11 min

    A qui le prochain tour??? et qui va succéder la place Mr Al Bachir, c’est sûr fort qu’on a préparer le successeur, comme ça ils auront une bonne équipe pour facilité la manipulation d’un pays riche en agriculture .Moi j’appelle ce genre de jeu les pays tombants qui ne marchent pas avec les intentions d’Israèl et leurs maîtres occidentaux.

    bebel
    25 décembre 2018 - 11 h 39 min

    Tiens tiens tiens. Ne voilà -il pas le printemps arabe qui revient. Et si tôt..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.