Les Emirats publient la photo d’une princesse de mère algérienne disparue

princesse
La princesse Latifa, fille du gouverneur de Dubaï. D. R.

De Londres, S. L.-S. – Les autorités des Emirats arabes unis ont diffusé une photo de la jeune princesse Latifa, de mère algérienne et fille du gouverneur de Dubaï, qui n’a pas donné signe de vie depuis plusieurs mois. Sur cette photo, elle apparaît en compagnie de l’ex-haut-commissaire des Nations unies pour les droits de l’Homme, Mary Robinson, ancienne présidente de la République d’Irlande.

Il s’agit assurément d’une opération de communication soigneusement élaborée pour convaincre l’opinion publique internationale que le sort de la jeune princesse n’a rien à voir avec le feuilleton de l’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi.

Dans une déclaration transmise en direct sur la chaîne britannique d’information en continu Sky News, le ministre émirati des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Abdullah Ben Zayed Al-Nahyan, a clairement indiqué que cette apparition de la princesse Latifa visait à mettre un terme aux «fausses informations sur sa disparition et pour rassurer tout le monde que Son Altesse Cheikha Latifa est à la maison et vit avec sa famille à Dubaï le plus normalement du monde». Le chef de la diplomatie émiratie a, par ailleurs, indiqué que cette photo de la princesse avec Mary Robinson, une personnalité de renom sur la scène internationale, a été prise le 15 décembre dernier. Mary Robinson avait justement, rapporte le Sunday Times, boycotté, fin novembre, un événement littéraire d’envergure à Dubaï, en signe de protestation contre la condamnation à la prison à vie par un tribunal émirati de l’universitaire britannique Matthew Hedges.

La princesse Latifa, fille du gouverneur de Dubaï Mohammed Ben Rached Al-Maktoum, née de son mariage avec une ressortissante algérienne, avait fui le richissime émirat en raison, semble-t-il, du traitement abusif qu’elle aurait subi de la part de son père. Des allégations qualifiées d’ «accusations calomnieuses» par les services du gouverneur de Dubaï.

Un récit raconté dans le détail par la jeune princesse dans une vidéo mise en ligne en mars dernier, après qu’elle eut fui les Emirats arabes unis. Mais cette brève apparition de la jeune princesse ne lève pas entièrement le voile sur cette affaire mystérieuse. Aucun élément en l’état ne garantit que la jeune fille soit hors de danger. Plusieurs questions restent en suspens sur, notamment, son lieu de résidence et sur le fait qu’elle soit détenue ou libre de ses mouvements. Le chef de la diplomatie émiratie n’a pas dissipé les doutes, au moment où le monde est toujours sous le choc de la sauvagerie avec laquelle le régime de Riyad a exécuté l’opposant Jamal Khashoggi.

S. L.-S.

 

Comment (17)

    EL Che
    2 janvier 2019 - 10 h 29 min

    une histoire impliquant un Agent secret Francais ! voila qui veut tout dire et explique tout …….Dubai est un Emirat tres tolerant Moderne avec une qualite de vie superieur a bien des pays Europeen dont la France ,pourquoi une jeune Princesse voudrait elle fuire une vie paisible et luxueuse !? Magouille quand tu nous prend !

    Numi
    27 décembre 2018 - 12 h 51 min

    L’état n’a pas à intervenir pour sauver cette fille qui sur la base d’une video faite par un espion français/ américain et une finlandaise l’utilise aujourd’hui pour afficher cet emirat avec un mode opératoire de cette escale plus que douteuse.

    Que leur mère assume, apparemment d’apres le temoignage de cette latifa (et ce ne serait pas elle sur la photo), sa mère est d’accord et cautionne le comportement de papa ! Meme ses frères et sœurs….

    De plus cette jeune mère probablement algerienne a le droit de se marier avec un étranger, en quoi si ça se passe mal, l’Algérie doit intervenir…. qu’elle prenne ses responsabilités Et assume ses choix de cœur.

    Cette affaire de disparition date déjà de quelques mois.
    Sa mère, soit disant algerienne.
    Je n’y crois pas, (je tiens à préciser que leur mère a de tous temps été présenté dans les journaux comme étant marocaine, notamment sur l´affaire de sa sœur qui avait fuit déjà en 10 ans avant en Angleterre).

    Pour les curieux et dans de feuilleton mexicain plusieurs videos existent sur youtube concernant cette affaire, notamment des temoignage plus ou moins sérieux ou pas sur cette famille, un conte digne de la série Dallas (sexe,drogue, crime et rock’n roll).

    C’est pas le probleme de l’algerie. Si leurs enfants et cette femme sont pas heureux, qu’il se cassent. Leur mère a eu quand même 4 enfants avec cette homme.

    Blakel
    27 décembre 2018 - 6 h 01 min

    Voilà où mène l’appât du gain. Ce ne sont pourtant pas de bons Algériens qui cherchent à se marier, qui manquent. Mais quand on donne la priorité à l’argent, ou qu’on s’imagine rejoindre la terre de ses pseudo-ancêtres….

    Rayes Al Bahriya
    26 décembre 2018 - 21 h 26 min

    Si elle a fuguee c’est que son père, prince dabou
    Za…. les traitent en femmes esclaves, et sa mère aussi….
    Bon débarras Ya les catins..telle mère, telle fille …

    8
    5
    ripper
    26 décembre 2018 - 21 h 06 min

    Il y a un point à ne pas négliger :
    Les royaumes et autres émirats fonctionnent beaucoup avec les alliances suite à des liens de mariages, une princesse algérienne à Dubaï aurait dérangé pas mal de calculs et intérêts d’autres petits roitelets … suivez mon regard.
    À titre indicatif, le président de la CAF, le malgache Ahmad Ahmad, est marié à une marocaine de 23 ans et vit au Maroc. Du coup c’est la mainmise, tous les départements de la CAF sont infestés de marocains et obéissent à Rabat. Punir un arbitre algérien ou Ôter la CAN au Cameroun deviennent un jeu d’enfant.
    La princesse Latifa est aussi dans la ligne de mire.

    9
    5
    karimdz
    26 décembre 2018 - 20 h 56 min

    Sur la photo, la princesse ne donne pas l’aspect d une personne torturée. Il y a des zones d ombre dans cette affaire, et rien ne dit non plus, que certains ennemis de cet emirat, ont tenté d exploiter cette affaire pour ternir les emirats.

    8
    8
    Anonyme
    26 décembre 2018 - 18 h 25 min

    De par l’histoire de l’invasion musulmane de l’Afrique du Nord, même son père pourrait être à moitié d’origine africaine, à t-on oublié les bataillons de femmes numides, comme butin de guerre, envoyées par millier comme cadeaux aux différents Khalifs et haloufs de la dynastie des oumaouiyines, l’histoire ne pardonne pas..La maman de cette fille qui fait partie du harem ne représente rien pour ce khalif de même aussi pour cette soi-disant princesse, et tout le monde connaît le sort d’un esclave qui ose défier son maître

    16
    21
    El Che
    26 décembre 2018 - 18 h 06 min

    Mais elle n’est pas algerienne elle est emiratie

    17
    6
    Anonyme
    26 décembre 2018 - 17 h 45 min

    la révolution francaise quand ils ont mis fin à la monarchie de Louis16 : un milliers de mort…..

    4
    1
    Anonyme
    26 décembre 2018 - 17 h 15 min

    Quelle idée de se marier avec des golfistes ! Il faut vraiment avoir les yeux aveugles et les oreilles sourdes. Le genre de mariage qu’il faut éviter.

    41
    4
    Abou Stroff
    26 décembre 2018 - 13 h 18 min

    primo: je blâme sa mère d’avoir épousé un homo-erectus (homo qui n’appartient même pas à la lignée de l’ homo-sapiens).
    secundo:sa mère étant algérienne, l’état algérien n’est il pas en droit des informations sur le sort de cette pauvre jeune femme?

    56
    15
      Zaatar
      26 décembre 2018 - 14 h 04 min

      Cher Abou Stroff je te salue,
      La mère algérienne a disparu apparemment. Et on ne sait même pas si elle a été effectivement l’épouse de l’homme en question, en tous les cas moi j’en doute car sinon elle n’aurait pas disparu. Enfin, et tu as parfaitement raison, étant de mère algérienne (disparue de surcroit), c’est l’état algérien qui est à blâmer dans cette affaire et sur le sort de cette jeune femme au pays des homo-Erectus et des pitécanthropes…

      33
      15
        raselkhit
        26 décembre 2018 - 17 h 45 min

        Zaatar tu as trouvé encore une fois une raison pour manquer de respect à l’Etat Algérien Quand on ne sait pas on se la ferme Tu ne sais rien restes dans ton trou à rat et laisses ceux qui savent faire leur travail

        10
        25
          Zaatar
          26 décembre 2018 - 18 h 48 min

          Raselkhit, tu ne serais pas dans un trou a fermentation pour parler ainsi? Il s’agira de trouver le desodorisant, et ca va etre complique.

          13
          4
        Anonyme
        27 décembre 2018 - 0 h 15 min

        Raselkhit a raison, certains cherchent la petite bête pour discréditer l’état algérien dans un but bien précis! Cette femme qui a épousé ou juste….cet Emir n’a pas demandé la permission de l’état algérien et peut être même pas celle de ses parents, donc, cessez ce petit jeu pour allumer le feu en utilisant n’importe quelle allumette!

        5
        7
          Zaatar
          27 décembre 2018 - 8 h 02 min

          En quoi a t’il raison? que j’ai manqué de respect à l’état Algérien? Oui j’ai écris que l’état Algérien est à blâmer dans cette affaire dans le sens ou une citoyenne algérienne a disparue à l’étranger et nos MAE ne s’en sont pas soucié tout simplement. Et blâmer quelqu’un n’est pas lui manquer de respect. Lorsqu’on sait utiliser le vocabulaire on échange correctement et cordialement sur un fond de confrontation d’idées sans plus. Mais lorsque l’on tient un langage type « reste dans ton trou à rat » , « on se la ferme » pardonnez moi mais on devient voyou et un voyou n’a pas sa place ici sur AP où il s’agit de débats d’idées. Cordialement l’ami.

          9
          1
          Anonyme
          30 décembre 2018 - 21 h 48 min

          Ce n’est pas une citoyenne algérienne, c’est une princesse Emiratie. Et puis où est sa mère soi-disant algérienne, pourquoi n’a-t-elle pas porté plainte.? A-t-elle contacté l’ambassade algérienne? Donc ne sautez pas sur n’importe quelle occasion pour allumer le feu et surtout ne versez pas vos larmes de crocodile!

          1
          1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.