Trump : «Les Etats-Unis ne peuvent plus être le gendarme du monde»

Trump gendarme
Trump et son épouse discutant avec des soldats. D. R.

Les Etats-Unis ne peuvent plus être le «gendarme» du monde, a déclaré, hier, le président américain, Donald Trump, lors d’une visite surprise à des militaires américains en Irak, pendant laquelle il a défendu sa décision de retirer les troupes américaines de Syrie. «Les Etats-Unis ne peuvent continuer à être le gendarme du monde», a-t-il dit. «C’est injuste quand le fardeau est entièrement sur nous, les Etats-Unis», a-t-il ajouté.

Donald Trump et son épouse Melania se sont rendus en Irak à la rencontre des troupes américaines, première visite du président américain en zone de conflit depuis son élection il y a deux ans. Le président a atterri à 19 h 16 locales sur la base aérienne d’Al-Assad, dans la province d’Al-Anbar, où il s’est entretenu avec des soldats et des commandants militaires.

Donald Trump et la Première dame des Etats-Unis «se sont envolés pour l’Irak tard le soir de Noël pour rendre visite à nos troupes et à nos commandants militaires afin de les remercier pour leur engagement, leur succès et leur sacrifice, et pour leur souhaiter Joyeux Noël», a écrit la porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Sanders, dans un tweet.

S. S.

Comment (13)

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 1 h 10 min

    « Lors de sa visite surprise en Irak, Donald Trump a fait savoir qu’il n’envisageait pas de réduire le contingent américain stationné dans ce pays puisque ce pays pourra servir de base dans le cas d’actions en Syrie, informe Fox News.
    Lors d’un déplacement surprise à la base aérienne Al-Assad en Irak, Donald Trump a fait savoir qu’il n’avait pas du tout l’intention d’ordonner le retrait du moindre soldat du contingent américain de 5.000 hommes qui se trouve sur le territoire de ce pays, informe Fox News.
    Donald Trump a expliqué pourquoi les troupes américaines resteraient en Irak:
    « En fait, nous pourrions l’utiliser comme base si nous souhaitions faire quelque chose en Syrie», a estimé le chef de l’État américain. »

    Il est en train de jouer au chat et à la souris, ce Trump!

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 0 h 53 min

    Après la destruction des berceaux de plusieurs civilisations (Irak, Syrie, Yémen….etc..), après la déstabilisation de la région, les millions de morts, de veuves, d’orphelins, de cancéreux (par les bombes à l’uranium appauvri), les viols, la spoliation des richesses en continu…etc…il vient nous trumper avec son discours trumpeux jusqu’à la moelle. Les USA ou plutôt les bonnets des complexes militaro-industriels ne pourront jamais arrêter les guerres. Le discours de Trump veut dire qu’il va passer ailleurs pour détruire d’autres pays, il a créé plusieurs bases en Afrique, alors attention, il faut savoir danser avec les loups!

    Ch'ha
    27 décembre 2018 - 21 h 40 min

    Sa visite en Irak dans la base aérienne d’al-Anbar (ouest irakien) a été très mal perçue par les officiels irakiens y compris le chef du Hezbollah irakien qui ont parlé de violation de la souveraineté irakienne et en appellent à voter une loi exigeant le retrait des troupes américaines d’Irak, « l’ère de l’occupation américaine d’Irak est révolue ».
    Trump a dit que l’Irak sera une base pour intervenir en Syrie. Concernant l’impact de son retrait de Syrie sur IsRatHell, Trump a répondu que cela n’affectera pas l’entité sioniste.
    La Russie a déclaré : les zones contrôlées par les US en Syrie doivent être remises au gouvernement Syrien.

    NADIA AÏT OUGHLIS
    27 décembre 2018 - 19 h 36 min

    MM. TRUMP et POUTINE forment un sacré duo qui s’entend à merveille sur le dos d’Israel….

    3
    1
    Tredouane
    27 décembre 2018 - 18 h 36 min

    Le monde a t il besoin d’un gendarme question une,pour quoi ne pas accepter que l’Europe unis assume ca propre défonce questions deux, qu »elle avenir pour l’industrie de l’armement U.S question trois,je pense qu’il faut bien comprendre non pas ce que l’on dit mais plus top ce que l’on ne dit pas,la es la vraie stratégie je présume.

    Felfel Har
    27 décembre 2018 - 12 h 59 min

    Trump veut surtout dire qu’il en a marre de voir des pays-morpions s’accrocher à ses basques pour faire durer des conflits injustifiés (et coûteux) en Europe, en Afrique comme au Moyen-Orient. Si ces pays (Israël, la France, la GB, l’Arabie, etc.) voulaient s’aventurer dans des guerres, ils le feraient désormais à leurs risques et périls et à leurs frais. Qu’ils ne comptent plus sur la protection des GI’s!
    Trump mérite d’être applaudi pour avoir mis ces pays devant leurs responsabilité. Ces derniers vont vite perdre de leur superbe et devoir réviser leurs plans diaboliques de déstabilisation de pays.

    11
    1
    Algerien et patriote
    27 décembre 2018 - 12 h 46 min

    Trump ou un autre gignol c’est kif kif bourrico, les sionistes etait prêt a le destituer ,jusqu’a qui declare jerusalem capital du sionisme, ils ne sont plus les criminels du monde car ils commencent a realiser qu’ils perdent tout le temps, de plus ils sont endetter jusqu’au cou et enfin ils subissent l’influence russe et chinoise de toute part comme au niveau economique que militaire….

    3
    2
    kilma
    27 décembre 2018 - 11 h 21 min

    C’est plutot terroriste du monde…qui a detruit l’irak,la yougoslavie,la libye,la syrie,le vietnam,les indiens …etc etc etc et protégé l’occupant sioniste et les traitres saoudiens,qataris et emiratis……
    Aller donald ferme là parce que nous avons que c’est reculer pour mieux sauter.المجد و الخلود لي الشهداء و الخزي و العار لي الخونة العملاء…الله أكبر

    9
    2
    TARZAN
    27 décembre 2018 - 9 h 51 min

    moi, je ne suis pas un suiviste des éditorialistes français anti trump! trump est en train de réaliser un sans faute politique pour les américains. la côte de popularité de trump aux USa est de plus en plus haute, n’écourtez pas les mensonges français. wallah el adim que j’étais parmi les premiers à prédire la victoire de trump alors qu’il était à 20 points de retards sur clinton, j’ai pu trouver mon message du 8 octobre mais je le disais bien avant le voici mon message que j’ai posté le 8 octobre sur algérie patriotique : 08 Oct 2016 – 12:34

    je pense que hilary clinton ne passera pas, trump est très apprécié par son charisme que par son programme, il est dans le même cas de figure que w. bush qui a été élu grace à sa personnalité proche de celle des américains, c’est à dire être soi même, en évitant de surjouer

    je rajoute que si nos autorités ne font rien pour se rapprocher de trump alors elle font une erreur stratégique énorme d’autant plus que le maroc est grillé et il va vite être hypocrite, menteur et vicieux comme ils savent le faire devant trump. …

    10
    3
    socrate
    27 décembre 2018 - 8 h 42 min

    Parfait mais pourquoi le budget de l’armée US a-t- il augmenté comme jamais sous Donald Trump ? Si les USA ne veulent plus dominer le monde, tout cet argent ne serait-il pas mieux utilisé pour satisfaire les besoins du pays plutôt que ceux du complexe militaro-industriel américain ? N’est ce pas plutôt un désengagement du Moyen-Orient pour se concentrer sur l’Asie afin de contrer l’émergence chinoise ? Poser la question est comme y répondre …

    5
    1
    YENNAYER
    27 décembre 2018 - 8 h 26 min

    TRUMP est un menteur ! les USA depuis qu’elle a été sous la tutelle sioniste a toujours été le gendarme du monde pour protéger Israël et l’Arabie malgré leurs crimes et pour imposer aux peuples et aux continents le sionisme et le wahabisme et les idéologies racistes sémitiques judaïques et arabo-islamistes ..Partout en Europe , en Asie , En Afrique…Contre les perses , contre les russes , contre les afghans, contre les hindous contre les palestiniens , contre les berbères, contre les aryens , contre tout ce qui bouge et réfute la fatalité inhumaine de l’ORDRE SÉMITIQUE DU MONDE barbare et criminel … Seuls les juifs et leurs cousins arabes ont profité de cette protection pour nuire aux autres peuples qui aspirent à la liberté et à la dignité .. Déjà que l’Amérique elle-même a été bâtie sur le génocide des « peaux rouges » par les espagnols et les anglais au nom de l’idéologie sémitique chrétienne née a Jérusalem .. Et on vient nous raconter que Jérusalem et une ville Sainte Machin et que les Idéologies sémitiques sont des Truc de paix .. jusqu’à quand les hommes vont devoir gober tous ces mensonges sémites immondes

    8
    6
    Anonyme
    27 décembre 2018 - 8 h 01 min

    Le gendarme du monde?????…….le gendarme des interets US au moyen orient et en Asie…..deplumer,derober les richesses et assassiner les peuples qui ne ne se soumettent pas a vos ordres…..le gendarme du monde…..???? qui met le feu partout ou il passe……Combien de millions de morts et de victimes innocentes sur les cinq continents sont a mettre sur votre compte et celui de vos semblables….???? Shame on you

    5
    1
    Anonyme
    27 décembre 2018 - 7 h 38 min

    Les plus malheureux après cette déclaration e ne sont pas les Irakiens mais les harkis de cette Amérique : la france été. Royaume-Uni

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.