Documents secrets : quand Mitterrand pariait sur la prise du pouvoir par le FIS

Miterrand documents
François Miterrand. D. R.

Par R. Mahmoudi – Des documents confidentiels récemment déclassifiés et révélés par le quotidien panarabe Al-Charq Al-Awsat, dans son édition de ce vendredi, montrent que Paris a demandé, en 1994, à Londres de se préparer à voir un régime islamiste s’installer à Alger, que les Français prévoyaient d’accueillir des centaines de milliers de réfugiés algériens sur leur sol.

Selon ces documents contenant des prévisions de ministres et de responsables français «au fait de la crise algérienne», ces derniers jugeaient inéluctables la chute du «régime» algérien et l’arrivée des islamistes au pouvoir. Suivant leur analyse de la situation, qui s’avérera par la suite tout à fait fausse, la chute d’Alger devrait être suivie, comme par un effet de dominos, de celle de Tunis, de Rabat, puis du Caire.

Selon ces documents du gouvernement britannique, des responsables français ont déclaré que le gouvernement du président Liamine Zeroual «ne serait plus en mesure de résister longtemps face aux islamistes armés, et serait remplacé par le Front islamique du salut au pouvoir.

Les documents révèlent que les Français se plaignaient de «l’activité des islamistes algériens sur le territoire britannique», et reprochaient à leurs voisins une certaine «permissivité» dans leur traitement de ce phénomène, appelé plus tard «Londonistan». Et de préciser que ces plaintes étaient exprimées par le ministre français de l’Intérieur de l’époque, Charles Pasqua, connu pour sa fermeté face à la menace islamiste, même si celui-ci le faisait aussi pour des raisons électoralistes.

La même source indique également que le président Liamine Zeroual n’avait pas accepté l’invitation de François Mitterrand à assister aux cérémonies marquant l’anniversaire du débarquement des Alliés dans le sud de la France pendant la Seconde Guerre mondiale, «de peur d’un coup d’Etat militaire contre lui pendant son absence en Algérie».

Les documents rapportent le contenu de rapports envoyés par l’ambassadeur britannique à Paris, Christopher Mallaby, datés d’août 1994, et dont voici quelques extraits :

«Pascqua est satisfait de la coopération franco-britannique au sujet des Algériens établis à Londres. Les politiques français sont déprimés, s’attendant à un régime du Front islamique du salut en Algérie, qui posera des problèmes d’ordre public en France.»

«Certains ministres français m’ont informé du débat sur l’Algérie lors d’une réunion ministérielle improvisée par Mitterrand à bord d’un porte-avions lors des célébrations du 14 Août. La conclusion (de la réunion) est que le Front islamique du salut prendra le pouvoir, peut-être dans quelques mois, et que le gouvernement actuel n’est pas en mesure de relever le défi et ne pourra pas survivre. Le président de l’Assemblée nationale, Philippe Séguin, m’a dit que le FIS utiliserait la communauté algérienne en France pour perturber l’ordre public, par exemple en provoquant la violence dans les banlieues des grandes villes où l’ordre public était déjà fragile, à cause du chômage et des tensions ethniques. Cela provoquera une réaction des «Français blancs» et la France pourrait vivre une période malheureuse. Cela pourrait même arriver avant l’élection présidentielle du printemps prochain (…)»

Dans un autre télégramme intitulé «Algérie : points de vues français», daté de la même période, le diplomate britannique écrira : «Les Français s’attendent à un ‘’conflit’’ à long terme mais ils sont de plus en plus convaincus que les islamistes contrôleront le ‘’pouvoir’’. Les ministres réévaluent leur soutien au régime actuel.»

«L’assassinat récent de cinq Français à Alger, la dure réaction française et les menaces qui ont ensuite été proférées contre la France par des groupes islamistes, autant d’éléments qui font que l’Algérie reste au cœur des préoccupations du gouvernement français, des médias et de l’opinion publique. Nous avons discuté en détail de l’analyse et de la politique françaises avec les principaux ministres et agences concernées ces derniers jours. Voici une synthèse des différentes vues françaises (thèses et antithèses) qui sont globalement cohérentes.

La situation intérieure en Algérie

Peu de personnes ici s’attendaient à ce que les services de sécurité algériens mettent fin à la répression plus tôt cette année. Ces opérations n’ont pas été couronnées de succès, et le nombre de victimes a de nouveau fortement augmenté (les estimations oscillent entre 200 et 400 morts par semaine). Les principaux perdants sont les islamistes modérés, réduits au silence ou radicalisés. Et le processus politique, la dernière ‘’offre’’ de Zeroual à l’opposition est considérée avec beaucoup de scepticisme. Zeroual est largement considéré comme une simple marionnette entre les mains des militants ultras. Les Français avec qui nous avons des contacts nous ont dit qu’il avait refusé d’accepter l’invitation de Mitterrand d’assister au 50e anniversaire de la chute des Alliés en Provence les 14 et 15 août, car il craignait un coup d’Etat en son absence.

Dans ces circonstances, il existe un large consensus sur le fait que le régime actuel (en Algérie) est condamné à la chute. En dépit de ses efforts courageux en matière de réformes économiques, la violence exercée par les forces de sécurité rend le régime de plus en plus impopulaire. Cela dit, peu de gens s’attendent à ce que la situation s’effondre immédiatement. Les forces armées sont toujours considérées comme relativement cohérentes et capables de continuer à se battre pendant des mois. Mais des dissidences inquiétantes commencent à apparaître. Ainsi, les cas de désertion du service militaire seraient en augmentation, notamment certains pilotes de l’armée de l’air qui se sont rebellés (un MiG et un hélicoptère d’assaut). L’inquiétude suscitée par la désertion aurait atteint un tel niveau, dit-on, que les voyages routiniers à l’étranger pour les responsables algériens ont été annulés.

Les gagnants sont des radicaux islamistes qui tirent profit des méthodes du régime et du manque de soutien populaire à son égard. Le ministère français des Affaires étrangères a connu une accélération remarquable à cet égard depuis le mois dernier (c’est-à-dire depuis les entretiens Greene et Boucher du 8 juillet – voir notre rapport 783). Un régime islamique au pouvoir est considéré (ici) comme devenant de plus en inévitable. Le Premier ministre prépare actuellement un document selon lequel un gouvernement du Front islamique du salut (FIS) sera au pouvoir d’ici un an ou deux. Nous avons également été cités dans un document préparé par l’ambassadeur de France en Algérie (prière de protéger cette source), qui pense que le Front islamique du salut (FIS) sera au pouvoir dans 18 mois.»

«Les Français s’attendent à une augmentation du nombre d’actes terroristes commis par les islamistes en Algérie dans les mois à venir. Des preuves d’approvisionnement en armes venant de l’étranger, bien que minimes (dont la découverte de certaines quantités ici en France), suggèrent aux Français que les islamistes pourraient construire un arsenal et plus encore. Ils ne peuvent qu’améliorer davantage leur puissance de feu, tandis que les forces de sécurité ne peuvent que se replier. La voie de la ‘’contrebande d’armes’’ à travers l’Allemagne et l’Italie est maintenant considérée comme la filière préférée. Les nouvelles armes peuvent bien être utilisées par les ‘’Afghans’’ (algériens) qui avaient tant appris en Afghanistan et qui n’ont eu jusqu’à présent qu’une seule chance de pratiquer le terrorisme à petite échelle en Algérie.»

R. M.

Comment (62)

    Anonyme
    4 avril 2019 - 16 h 45 min

    Je pense qu’un point essentiel à été négligé !
    Ce point est le lien entre mitterand enwar haddam et abassi madani !
    Ce ch… de abassi madani à bénéficier de l’intervention de mitterand pour la réquisition pendant une grande période, de la salle de l’université d’antony afin d’y effectuer des prêches et ce dès 1980,aux musulmans des banlieues qui se sont radicalisé à cette période !
    Jean loup izambert, reporter d’investigation français avec 37 ans d’expérience à enquêter à ce sujet. Il a aussi découvert que des algériens ont été transporté d’Afghanistan dès 1980 et ont été entraîner dans 2 bases militaires françaises et envoyer en Algérie afin de préparer et entraîner des groupes en Algérie. Voir son livre « 51 » et censuré en France ainsi que sa vidéo sur YouTube ! « 51 » de 1980 à aujourd’hui pour 51 haut fonctionnaire pour la promotion du djihadisme ! Ce programme se poursuit jusqu’à aujourd’hui ! Les derniers sont ceux partis en Syrie !

    Blakel
    30 décembre 2018 - 3 h 27 min

    Ce Mitterrand était machiavélique et mégalo.

    Algerian
    29 décembre 2018 - 14 h 18 min

    Pourquoi Mittérand ne dit rien sur les zouaves qui ont tués des centaines de milliers d Algériens depuis 1830.

    4
    9
      Anti menteurs
      29 décembre 2018 - 19 h 15 min

      Apprenez d’abord correctement qui sont les vrais zouaves : De ce que les zouaves portaient le nom d’un ancien corps kabyle (de l’époque des turcs), il ne faudrait pas conclure que l’effectif en était composé de kabyles ; ceux-ci au contraire, y étaient en petit nombre. Les indigènes de la plaine, les Maures, les Coulouglis, etc. participèrent à la nouvelle formation. À ces indigènes vinrent se mêler un grand nombre de
      français .(Wikipédia) origine du terme zouaves .donc,il se peut que tes ancêtres ont fait partie de ce corps.

      8
      4
    K. DZ
    29 décembre 2018 - 4 h 48 min

    Pourquoi est ce que la France declassifie des secrets datant des années 90 et non ceux des années 50??? Qu’y a t-il derrière cette soudaine bienveillante communication de secrets ? Est ce pour réecrire l’histoire de son implication dans le rôle qu’elle a joué durant la décennie rouge ? Qui sait…

    13
    2
    Bibi
    29 décembre 2018 - 4 h 20 min

    Mitterrand a surendetté l’Algérie via le club de Paris, le club de Londres durant la période Chadli Bendjedid donnant les fameuses émeutes de 1988 puis l’arrivée du Fis en 1991. Tout le crédit de Houari Boumediene s’est évaporé durant la période Chadli. Ensuite, l’Algerie sombre dans le terrorisme pendant 10 longues années donnant plus de 200 000 morts et de très nombreux blessés graves avec des séquelles irréversibles. L’ Algerie a ainsi perdu tout son crédit de la guerre de libération, son hora car sa classe politique n’était pas compétente, elle pensait remplacer Houari Boumediene facilement alors qu’elle ne connaissait même pas sa valeur. Le temps a passé, les fossoyeurs ont mangé, mangé et bien mangé mais aujourd’hui, on voit bien que sans Boumediene, l’Algerie n’a pas le même standing international. J’ajouterai que si Boumediene était vivant, jamais l’islamisme radical n’aurait prospéré, jamais la guerre du Golfe aurait commencé et jamais, il y aurait eu la mort de Saddam et de Kadhafi. Boumediene connaissait les niches à problèmes et savait éteindre les incendies avant qu’ils ne commencent grâce à sa vision des choses.

    15
    11
      K. DZ
      29 décembre 2018 - 7 h 29 min

      Eh ! Réveilles toi c’est la politique de boumedienne qui nous a menés vers la décennie rouge. Si l’Algérie réglait les conflits régionaux sous boumedienne, le front interne avait été tout simplement miné. Résultats des courses ? On y est ! Et puis boumedienne et Cie n’ont fait surfer sur la cinétique des vrais héros de 54.

      12
      16
        Bibi
        29 décembre 2018 - 12 h 36 min

        A l’internaute K.DZ

        Vous n’avez rien compris au film. Boumédiène était un mur en béton armé donc en 2018, vous constaterez que Boumédiène n’est plus là, Saddam également, Kadhafi aussi, Yasser Arafat a été supprimé, Moubarak ont lui a collé des casseroles et le Syrien dernier rempart du panarabisme ont lui a fait la guerre pour bousiller son pays laissant le champ libre à Israël. Ensuite, les bédouins d’Arabie Saoudite se sont débarrassés de leurs irréductibles en les envoyant en Afghanistan afin de pouvoir profiter tranquillement de leurs richesses (Rolls Royce, compte bancaire bien garni, châteaux, villa en Europe, prostituées de Madame Claude, Casino sur la côte d’Azur avec des rendez – vous galant) donc incompatible avec le panarabisme ou l’islam. Puis, au fur et à mesure que les murs en béton sont tombés sur 40 ans, l’islamisme a pris la relève et a cassé sur 40 ans, la totalité des sociétés civiles arabes. Si bien qu’à ce jour, la plupart des musulmans sont sans repères car plus de leader dans le monde arabe. Il n’y a donc que des barbus qui incitent les musulmans à se rendre à la Mecque pour remplir la musette des bédouins d’Arabie Saoudite qui achètent en retour le château de Louveciennes à Paris pour 275 millions d’euros, des bateaux à 150 millions d’euros stationnant en baie de Cannes avec des prostituées à leurs bord. Voilà, le système construit par tous ces bédouins qui veulent en réalité contrôler toutes les richesses du monde en phagocytant l’islam. C’est donc le musulman pauvre qui enrichit le bédouin qui devient ainsi de plus en plus riche. Je préférais donc 100 000 fois Boumédiène.

        11
        3
          Anonyme
          29 décembre 2018 - 16 h 57 min

          Eh Bibi vous avez l air de prendre vos reves pour des realites….allez circulez y a rien a gratter en Algerie…allöez voir les bedoins du Sinai…peut etre vous reussiriez a passer votre message…..
          L Algerie c est du beton…vous risquez de vous casser les dents…

          4
          1
          K. DZ
          29 décembre 2018 - 21 h 11 min

          Bibi C’est bien ce que je disais, le mur en béton dont parle nous est tombé dessus. Tes références à Sadam, kadhafi Assad et autres, ils n’ont fait que tyranniser leurs Peuples pour en faire des zombies sans repères. Ils ont fini par détruire leur propre pays sans le savoir croyant faire des révolutions. Pour qu’un ennemi puisse vous atteindre il faut que vous portiez en vous les germes de votre propre destruction.

          4
          1
        mohamed
        29 décembre 2018 - 20 h 13 min

        K. Ihoudi en camouflage…. Retire DZ, met ta vrais valeur de Ihoudi baise main esclave, seulement avec vos pseudo on reconnait le serpent au venin du Diable, surement tu doit être toi et ta famille dans la vague de l’expulsion, des sous homme du grand Boumedienne..retire DZ ya Ihoudi Mokoko

        des expuls » un deporté des

        1
        5
    Jean-Boucane
    28 décembre 2018 - 23 h 42 min

    Merci aux membres du forum pour leur eclaircissement… moi je suis un jeune patriote algerien et vous m’aidez à comprendre le jeu malsain de la France… maintenant je serai encore plus vigilant et je vais tous faire pour que l’Algerie s’éloigne de ce pays qui nous a apporté que du malheur en deux siecles de relations!!!!

    11
    4
      redouane
      25 février 2019 - 10 h 22 min

      mitterand a juste fait un constat de la politique de l algerie dans les années 80-90 il a jamais voulu que le FIS passe

    Amazighkan
    28 décembre 2018 - 22 h 59 min

    Les questions que je me pose et que je poserai à mes compatriotes algériens est le pourquoi du vote massif pour le FIS lors des élections législatives de 1991 où dans pas moins de 45 wilaya (mis à part 3 wilaya : Tizi, Vgayet et Tam) le Fis est sorti majoritaire ou en ballottage favorable ? Deuxième question : Malgré les nombreux massacres perpétrés par ces hordes criminelles au nom d’Allah contre des civils, qui ont peut être votés pour le FIS, la majorité du peuple continue à donner du crédit à ce courant conservateur qui a certes perdu militairement mais qui a été encouragé par le pouvoir(en fermant les yeux) d’imposer leurs idées rétrogrades à quasiment l’ensemble de la société ?

    9
    3
      Anonyme
      29 décembre 2018 - 19 h 18 min

      Hé bien Amazighkan, ce sont des questions très pertinentes! Cela prouve deux choses. la première est que les Algériens sont musulmans (98%) même s’ils ne sont pas tous pratiquants, ils s’accrochent à leur religion malgré les perturbateurs, les semeurs de confusion et de troubles, les pions, les harkis intellectuels et Cie.
      La deuxième, ils ont compris qu’ils ont été pris dans un piège infernal fomenté par les ennemis de l’Algérie avec la connivence des traîtres, qui voulaient la mettre à genoux sur tous les plans y compris identitaire, culturel et religieux.
      De Gaulle avait dit que Fafa allait reconquérir l’Algérie après 30 ans. ils ont assassiné Boumédiène et mis Chadli à sa place et le reste de l’histoire nous le connaissons et les archives ne vont pas s’arrêter de s’ouvrir que ce soit outre mer ou outre Atlantique.! Et les Algériens comprendront qui, comment, par qui, comment et pourquoi, la décennie noire a été orchestrée. Les mêmes commanditaires et les mêmes mercenaires qui tuent actuellement les Syriens, les yéménites, les Libyens…etc…ont tué les Algériens à l’époque!
      Et vous faites partie de ceux qui veulent éradiquer l’Islam et les musulmans de ce pays, mais……!

      5
      3
        Amazighkan
        29 décembre 2018 - 21 h 21 min

        Monsieur ou Madame l’anonyme, les gens qui ont voté pour le FIS sont majeurs et vaccinés et l’ont fait en connaissance de cause et ce parti était agrée par le pouvoir algérien seulement ce pouvoir ne pensait pas qu’il gagnerait les élections et la suite tout le monde la connaît.
        Les algériens n’ont pas attendu le FIS pour se redécouvrir musulmans. Il faut arrêter avec votre paranoïa en considérant les gens comme des mineurs manipulables par le premier venu. Les islamistes du FIS, GIA, GSPC et actuellement les salofo-wahabistes et les frères musulmans veulent un état théocratique régit par la chariâa mais les authentiques algériens dont je fais partie s’opposeront par tous les moyens à la talibanisation du pays en instrumentant la religion à des fins mercantiles. Droit de réponse, merci AP de publier.

        1
        33
        Anonyme
        29 décembre 2018 - 23 h 23 min

        et tu fais partie de ceux qui veulent éradiquer l’Algérie et les algériens !

    Anonyme
    28 décembre 2018 - 20 h 50 min

    Il a fait de la vie des autres un enfer, il ne serait que justice qu’il connaisse l’enfer, mais éternel celui-ci.
    Quand les gens réfléchiront à la portée de leurs actes, ce jour-là ces mots infernales ne seront ni pensés, ni dits, ni écrits. Mitterrand était un criminel, un terroriste en col blanc.

    58
    2
    Mohamed El Maadi
    28 décembre 2018 - 20 h 33 min

    Dans l’eventualité que le FIS aurait gouverner l’Algerie vous pensez vraiment que les patriotes leur aurait facilité la tache ?
    Vous rêvez ! Des régions aurait fait scission .Qui aurait voulu vivre dans un pays qui ressemblerait a Kaboul et le simple de porter une moustache nous aurait valu des tabassages en règles. Le cauchemar ………

    15
    3
    Zaatar
    28 décembre 2018 - 20 h 11 min

    Si on avait defendu l’option que toutes les religions c’est de la connerie et de la manipulation des masses a des desseins inavoues peut etre que notre pays se serait passe de ces evenements et le FIS (egalement le pere et le saint esprit) n’aurait jamais vu le jour.

    16
    3
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 20 h 09 min

    Il a voulu que les islamistes prennent le pouvoir. Le FIS était un instrument de dissension idéologique (sous couvert de religion) pour faire le laboratoire politique expérimenté sur la population algérienne en voulant décapiter la notion même d’État algérien. Quand nous rassemblerons toutes les pièces du puzzle, nous saurons qui a fait cela contre nous. Le mot d’ordre du « qui tue qui ? » servait à semer le doute pour troubler toute la situation politique. Quand vous voyez les salades de leurs presses durant les printemps « colorés » vous comprenez que celui qu’ils haïssent est en fait quelqu’un de bien et celui qu’ils encensent est en fait une crapule.
    La décennie noire est impardonnable, nous chercherons, nous retrouverons qui est responsable de la mort de 250 000 algériens. La Samah !

    27
    1
    L'Algérie de papa continue
    28 décembre 2018 - 19 h 19 min

    Juge et partie. Le régime se libère de ses responsabilités avérées. Le Fis est le fruit du labo-politique du Baath Fln, comme dans la science fiction tout monstre mal réussit bouffe son auteur et créateur.
    Mais le régime habitué a décider quoi devraient on penser, le voilà s’évertuer dans la récréation de nouveaux gourous à suivre.
    Mitterand comme De Gaulle avait participé à l’idée d’installer le groupe d’Oujda au pouvoir. Nous les servir dissociés de leurs responsabilité directe dans la naissance de la dictature c’est croire mettre diable et l’eau sainte

    10
    10
    anonyme
    28 décembre 2018 - 19 h 18 min

    sans doute y avait-il quelques officines étrangères derrière les traitres intégristes , d’ailleurs elles sont faciles à identifier : la grande bretagne et l’allemagne, toutes deux bras armés des US, Elles sont faciles à identifier parce que les traitres sont réfugiés dans ces pays et continuent de nous narguer depuis ces pays grâce à la protection dont ils bénéficient curieusement ……. quand à Mitterrand en bon ancien gouverneur de l’Algérie il ne pouvait que parier sur un clan plutôt qu’un autre effectivement, c’est dire si la France n’a pas trempé dans cette histoire même si elle a affiché sa préférence à placer un gouvernement de terroristes barbus incultes corruptibles et anti patriotiques . le problème qui reste posée aujourd’hui est quand est-ce que l’Algérie retrouvera la voie de la liberté?

    12
    1
    Moskosdz
    28 décembre 2018 - 16 h 54 min

    Faut pas être licencié en science politique pour le comprendre,ce n’était ni par hasard,ni par amour que Mitterrand avait hébergé chez lui les terroristes du Fis,il comptait beaucoup sur cette horde sauvage pour prendre sa revanche sur l’Algérie.

    35
    1
    la verité
    28 décembre 2018 - 16 h 51 min

    le peuple Algérien devait être reconnaissant envers l’une de ses communauté à savoir celle de la Kabylie qui a voté par maturité politique et confiance en la personne d’ Ait Ahmed ,paix à son âme, pour un parti patriotique et démocrate, car ils ont compris rapidement qu il ne s’agit pas de religion mais d’un plan diabolique qui vise l’intégrité de notre pays en tant qu »état et nation.le vote de la Kabylie a permis d’arrêter un processus qui vise à créer pour notre pays une situation similaire à celle de l’Iran de Khomeini qui s’est trouvé face à une guerre qui lui est déclarée par saddam hussein sur instigation des américains et des monarchies du golf.notre pays se serait trouvé inévitablement en guerre avec tous les pays voisins sans exception,du Maroc,à la Tunisie,à la Libye et se serait l’occasion pour les puissances occidentales ,la France en 1er lieu de revendiquer son droit d’intervention et d’envoyer ses soldats pour soit disant rétablir la démocratie mais de réoccuper notre pays.en fin il y a lieu de préciser que la Kabylie a rejeté les deux dictatures islamiste ou militaire.

    51
    6
      Tablast
      28 décembre 2018 - 17 h 44 min

      Oui bien dit, mais il faut tirer aussi chapeau au général K.Nezzar ou lahdith qias

      14
      5
      Action
      28 décembre 2018 - 19 h 47 min

      @La vérité,
      Si Le RCD ,qui a fait enterré le projet criminels de abassi madani et ali belhadj, Ça si vraiment la Vérité.

      8
      3
        la verité
        28 décembre 2018 - 22 h 02 min

        @action
        en faisant appel à l armée vis à vis de laquelle il finit par se plaindre de l’avoir trahi.

        2
        1
    Kenza
    28 décembre 2018 - 15 h 57 min

    Quand on sait, aujourd’hui, que:
    1/ Les printemps arabes ont été initiés par les américano-wahabo-sionistes pour installer des gouvernements islamistes à leur solde.
    2/Octobre 88 qui a vu l’entrée en scène des islamistes avec la création du FIS était, en fait, le premier printemps arabe ( Eh oui! Notre pays a servi de cobaye pour ces apprentis sorciers.)
    On peut facilement comprendre que Mitterrand, sûrement au courant de ce projet diabolique que les américano-wahabo-sionistemise nous concoctaient, mise sur la prise du pouvoir par le FIS.

    30
    2
      Bohoo
      28 décembre 2018 - 17 h 10 min

      Ce qui met mal a l’aise et passe mal, ce sont la naïveté et la neutralité feintes des l’ouest autoproclamé monde libre et civilisé.
      Un vrai empire du mal qui perverti les âmes par les $ et le culte du consumérisme.
      La bonne question : Vont-ils nous envoyer encore leur chiens des enfers.

      14
      1
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 15 h 11 min

    Claude Silberzahn, directeur de la DGSE nomme par Mitterant de 1986 a 1993 a ete son bras droit sur les renseignements generaux et a ete tres actif sur la question souhaitee de la prise du pouvoir par le fis en Algerie.
    Il est a remarquer que Claude Sliberzahn nomme par Mitterant a ete le premier civil a occuper ce poste que generalement c est un cadre de la securite ou militaire qui l occupe.

    11
    1
    karimdz
    28 décembre 2018 - 14 h 53 min

    Comme quoi les pronostics de cet ancien criminel de l’Algérie française, nourissait encore à notre pays, nostalgie oblige, un sombre dessein, mais hamdoulilAh, notre pays s’en est sorti.

    Je rejoints en partie Badou, quand il dit, que le fis n est pas arrivé par hasard, on pourrait également faire des parallèles avec ce qui se passe en occident, quand aucun gouvernement n apporte des solutions aux problèmes des citoyens et que la situation se détériore, les citoyens sont attirés par les sirènes de l extrémisme.

    Pour ce qui concerne notre pays, le peuple algérien en a fait la douloureuse expérience, et pour rien au monde il ne voudra revivre cette situation, l état doit toujours rester debout, face également aux sirènes des néo harkis de mehenni and sbires, et autres menaces daechistes instrumentalisés par les sionistes.

    23
    64
    Badou
    28 décembre 2018 - 13 h 19 min

    Je lis une large pléiade de commentaires qui vont du bon sens au complotisme binaire le plus abstrait faisant la meilleure publicité au délire paranoïaque décrit et attesté des sociétés musulmanes.

    Ce qui m’interpelle par contre, c’est que d’aucun ne parle du terrain, on ommet sciemment de rappeler la réalité, la volonté populaire semble être secondaire dans l’imaginaire de la réflexion de ceux qui commentent, le souhait est de faire de
    L’islamisation de toute la société un fantasme, une lubie occidentale, une réalité ingérante des puissances anciennement (et actuellement peut etre) coloniales.

    Que vous le vouliez ou pas, le FIS n’est pas né du néant, il n’est pas né d’une simple volonté occidentale, le peuple, ce troupeau, n’est pas victime des officiers de l’armée française pour son islamisation, il n’est pas victime de la volonté de politiques français, en réalité et bien que vous ne puissiez l’admettre, l’islamisation était inéluctable, car profondément ancrée dans les textes originelles de la tradition musulmane, elle est l’essence de l’identité nationale, on voit la résurgence d’une identité musulmane dans toutes les sociétés dites muslmanes peut importe les pressions, histoires, ou régimes subits.

    Pour le sujet en soi, Mitterand priant pour l’arrivée du FIS, je vois surtout qu’ils avaient peur de la répercussion d’un tel pouvoir sur le fragment du troupeau infestant la france tel un germe prêt à se gangrener a la plus légère des solicitations.

    9
    19
      TARZAN
      28 décembre 2018 - 14 h 33 min

      en voilà un donneur de morale et de leçon! moins deux et j’allais crier vive l’algérie française! oui, mitterand a tout fait pour l’émergence du FIS en algérie, tout simplement pour atteindre leur objectif de détruire l’algérie de l’intérieur. oui, les malheurs de l’algérie durant cette décennie noire sont l’oeuvre de la france et du maroc, …. c’est l’institution militaire qui a sauvé l’algérie des desseins maléfiques de nos ennemis. et quand tu regardes autour de toi où sont nos ennemis, je crois que leur nombre ne dépasse pas trois

      20
      5
      Anonyme
      28 décembre 2018 - 14 h 46 min

      Vous confondez entre islamiste et musulman… entre Islam et islamisme….Mitterrant comme ses semblables ont instrumentalises l islamisme…en Afghanistan….pour former deja le noyeau dont ils ont besoin…celui qu ils protegeront formeront et financeront….puis il ne faut pas oublier aussi la strategie de radicalisation des banlieues par l humiliation,l exclusion et les medias agressifs…et les reseaux sociaux manipules par des mains expertes pour detruire l image de l Islam moderne en offrant les images les plus abjectes des decoupeurs de tetes bien fiches en Europe mais qui circulaient librement …un autre exemple le grand producteur/realisateur de cine ma Syrien Mostapha el Akkad a ete assassine dans la ceremonie de Mariage de sa fille a Amman…son tord c est celui d avoir realiser le fameux film sur l Islam Errissala ou Mohammed le messager de Dieu et le film sur Omar el Mokhtar le lion du desert et se preparait a realiser son voeux le plus cher un film sur :Salaheddine el Ayoubi…celui qui a fait subir aux croises leur plus humiliante defaite de l Histoire pour liberer Jerusalem El Qods….un film pareil sur Jerusalem est un affront aux plans geostrategiques et geopolitiques que nous vivons aujourd hui.Ils n admettent que les images de destruction et de barbarie des islamistes terroristes qu ils arment protegent et financent…Allah Yarhamek Ya Mostatpha El Akkad..regardez ses videos sur youtube…

      7
      3
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 12 h 34 min

    Ce pays me dégoûte chaque jour un peu plus, pour tout le mal fait contre notre pays, contre nos familles.
    Il faut préparer, se préparer, à leur répondre.
    Il faudra rendre la monnaie de leurs pièces.
    Ni oubli, ni pardon.
    Jamais.

    21
    8
    Sprinkler
    28 décembre 2018 - 12 h 10 min

    Rongé par un cancer de la prostate, Miterrand confia :  » J’ai l’impression d’être dévoré de l’intérieur « …Pour  » solde de tout compte  » de son passif colonial ! Quant au reste, Mitterand ne pariait pas sur la prise du pouvoir par le FIS mais l’appelait de tous ses vœux ! Le FIS au pouvoir, l’Algérie lui tomberait dans la main comme un fruit mûr…Mais l’Histoire voulut qu’il rejoindrait en enfer l’autre criminel de guerre de de Gaulle sans goûter à ses délices…

    32
    2
    Tin-Hinane
    28 décembre 2018 - 11 h 47 min

    Mitterrand n’avait pas besoin de prendre des paris sur la prise de pouvoir en Algérie par le FIS, Mitterrand savait pertinemment que la Grande bretagne avait programmé cet événement. Car ce n’est pas la france avec ses petits bras qui a fomenté les troubles de cette époque dans notre pays mais bien l’Angleterre et sa famille les USA. La france les a aidé en refilant ses archives algériennes pour qu’ils puissent recruter des tueurs. Il y a d’autres inexactitudes dans cet article comme: « la chute d’Alger devrait être suivie, comme par un effet de dominos, de celle de Tunis, de Rabat, puis du Caire » mais de quoi on parle, la chute du Caire avait déjà eu lieu avec Sadate et nous n’avons même pas besoin de parler de Rabat et de Tunis car très honnêtement en ce qui les concerne on ne peut pas parler de chute ils ne sont jamais sortis du giron de la france. La grande bretagne et les USA ont fait en Algérie avec le FIS et le GIA ce qu’ils avaient fait au Vietnam sauf que comme ils avaient peur de nous affronter et de vivre une 2e défaite, une 2e débâcle, une 2e honte comme au Vietnam, ils ont développé une nouvelle stratégie celle de nous faire la guerre avec nous mêmes et c’était bien vu sauf que là aussi ils ont perdu. Pourtant ils étaient sûrs de leur coup, ils étaient sûrs que ces créatures islamistes terroristes allaient l’emporter. Ils voulaient piéger notre armée dans les massacres tel que celui de bentalha, juger à la CPI nos généraux et faire remporter la mise au FIS. Enfin quand on dit le FIS tout le monde sait bien que ces tarés n’auraient rien eu. C’est l’occident qui aurait remporté l’Algérie. Tout le monde s’y était mis l’occident et une partie du proche orient pour nous abattre et on les a battu. Péché d’orgueil, ils ont trop cru en leur infaillible stratégie et méprisé les algériens, ils pensaient qu’on allait réagir exactement comme ils avaient prévu qu’on le ferait, heureusement pour nous ils ignoraient à qui ils avaient à faire. Ils ne savent pas et ne veulent pas savoir que le peuple algérien est bien plus ancien qu’ils ne le croient, ils ne savent pas et ne voulaient pas savoir que le peuple algérien en sait un peu plus qu’eux sur les stratégies guerrières. Comment les occidentaux auraient ils pu savoir quoi que ce soit sur l’art de la guerre, eux qui ne sont que des tueurs, eux qui ne sont que des barbares sans honneur. J’espère pour eux qu’ils ont tiré une leçon de toutes les horreurs qu’ils ont commises sans résultat sauf celui de les affaiblir un peu plus, j’espère qu’ils se calmeront un peu et apprendront à vivre comme des êtres humains, quoique j’en doute …

    32
    7
      Ch'ha
      28 décembre 2018 - 12 h 34 min

      @Tin-Hinane
      Excellent commentaire.
      Je rajoute en // Roland Dumas ex MAE de Mitterrand qui a déclaré avoir été informé de la guerre en Syrie par des diplomates in UK bien avant (des années avant) que celle-ci ne débute en 2011.

      19
      5
      témoin de fait, à qui remonter l'info
      28 décembre 2018 - 13 h 56 min

      Le peuple Algérien a une histoire commune, qui remonte depuis plusieurs siècles et a forgé notre attitude, qu’on aime ou pas, peu importe! Il se trouve que notre histoire depuis 2 siècles, nous a mis dans l’obligation de œuvrer caché contre nos ennemies qu’importe le type de personne qui est devant nous, nous le battrons à coup sûr, si ce dernier ne sait pas lire en nous!
      Ce que la France à fait avec nous, durant la colonisation, nous a obligé, nous Algériens, à développer l’art de la guerre à notre façon, demandez leur si nous avons échoué avec eux, lorsque nous avons compris qu’il fallait être aussi cruelle qu’elle!

      Ce n’est qu’en venant chez nous et apprenant notre méthode que nous avons permis aux autres nations de se libérer en utilisant le peuple comme point d’appuis !

      En s’attaquant à notre peuple, par l’intermédiaire de ces groupes terroristes, ils n’ont fait que permettre à nos militaires de rajouter une corde à leur « arc » dans la mesure, ou nos hommes, se sont aguerris encore plus et sont passés dans l’art de la guerre non conventionnelle .. .à chaque attaque contre nous, nous sortons renforcés! d’où la nouvelle stratégie qui consiste à nous flatter comme faire la danse du ventre(comme l’ambassadeur des USA, avec sa femme.. .Et il n y a pas que lui, vous me direz, pour son pays, il ira jusqu’à danser avec le diable)!

      Ce qui craint le plus, se sont les nouvelles visées des terroristes contre le Maroc, car ce dernier, tous le monde sait qu’il n a rien d’un pays quant on sait ce qu’il a à sa tête, chacun de ses extrémistes, voudrait venir et chasser du Maroc cette monarchie que tous, d’ailleurs la juge comme faible et tout ses tours de passes-passes ne feront rien. et même le soutien, par son silence, d’Alger ne fera rien. La disparition de la monarchie Marocaine est programmé, depuis un petit moment.

      7
      3
        Tin-Hinane
        28 décembre 2018 - 18 h 42 min

        @Témoins de faits. Votre analyse est exacte concernant notre armée, ne dit on pas que ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort et bien c’est le cas de l’ANP. Quant au Maroc, l’occident ne l’attaque pas il s’agit d’une ancienne complicité, malheureusement les marocains ont vendu leurs âmes au diable. Que dieu protège l’Algérie.

        4
        3
    Metek
    28 décembre 2018 - 11 h 45 min

    Pour resumer, 57 ans apres le putch de 1962, pas une seule minute dalternance au pouvoir et c pas encore fini, la France a bien calcule son coup a l’independance c certain!

    23
    3
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 11 h 38 min

    Le voeux ardent de Francois Mitterand de detruire l Algerie ne lui a pas reussi,grace aux Patriotes Algeriens.
    Francois Mitterant est le plus grand ennemi Europeen de l Algerie et des musulmans…c est lui qui a ete l architecte de la guerre de Bosnie herzegowine ou les musulmans ont ete assassines en masse…pour y arriver il a tout fait pour que Boutros boutros Ghali accede au poste de secretaire general de l ONU et mis sous ses ordres,il a inpose le general Francais Morillon pour commander les soldats en mission de l ONU..il a mis en orbite BHL pour le representer sur place pour soit disant negocier avec les partis en conflit,il a impose a Helmuth Kohl le chancelier Allemand de lui laisser l intiative et les deux ont impose aux USA de ne pas s imiscer dans les affaires Europeennes,argant que le reglement du conflit doit etre l exclusivite de l Europe…et le massacre a continue jusqu a la mort de Mitterant,Chirac devenu president l Europe a change de politique et avec les USA ils ont mi fin a la guerre par le bombardement des forces serbes….les USA et la France sous Chirac ont « renvoye » Boutros Ghali apres un seul mandat a l ONU,ce qui ne s est jamais produit….donc cette guerre criminelle a ete confectionnee par Mitterant et son entourage comme il a confectionne et aide le fis par l intermediaire de ses services de renseignements speciaux a la tete desquel il avait place ses hommes les plus fideles a sa strategie de radicaliser les masses musulmanes en France et d alimenter la guerre en Algerie.il a garde toute sa vie la haine de l arabe,du musulman et la fidelite totale a Israel….comme son parti le Parti socialiste francais qui n a jamais change jusqu a ce jour de strategie ..rappelons son ministre des affaires etrangeres Laurent Fabius avec sa declaration….Ennosra fait du bon travail (en assassinant et decapitant les citoyens Syriens). Roland Dumas ex ministre de Mitterant a devoile dans plusieurs interview et declarations les buts essentiels et les manipulations que subit la Syrie comme les annees 90 en Algerie…..
    La voie de la ‘’contrebande d’armes’’ à travers l’Allemagne et l’Italie est maintenant considérée comme la filière préférée des terroristes islamistes,ils ont ete aide par les services secrets europeens surtout francais et allemands.D ailleurs les chefs islamistes du FIS ont trouve refuge et protection en Allemagne.C est ainsi que le 13 décembre 1994, un rapport du Bundesverfassungsschutz -( Renseignements généraux allemand) signalait que, sous l’autorité de Rabah Kebir, un trafic d’armes serait organisé à partir de l’Allemagne au profit des terroristes opérant en Algérie.Une autre forme de l’activité à laquelle Rabah Kebir s est livre impunément consiste à entretenir des liaisons avec un vaste réseau de groupements intégristes internationaux. Toujours selon le rapport du Bundesverfassungsschutz, on dénombrerait pas moins de 14 organisations de ce type en Allemagne; celles-ci disposeraient de fonds importants (budget annuel de plusieurs dizaines de millions de francs pour l’une d’entre elles) et compteraient ensemble 21.200 membres, c’est-à-dire environ 1% des 2 millions de musulmans qui vivent en Allemagne.La complaisance des autorités Allemandes à l’égard des terroristes intégristes Algeriens etait evidente.Tous les armes des terroristes du FIS arrivaient en Algerie a travers l Allemagne avec la collaboration des services speciaux allemands.L Allemagne continue jusqu a ce jour de proteger des elements du FIS.car Mme Merkel est la copie conforme de Francois Mitterant…ceci ne pose aucun doute rien qu a voir la presence de ses services speciaux et soldats au Niger et au Mali,on doit se poser des questions.

    16
    2
    UMERI
    28 décembre 2018 - 11 h 38 min

    Mitterrand, le criminel, qui avait dit » de Tamanrasset à Dunkerque, c’est la France, de par sa volonté » est responsable d’avoir donné l’ordre de guillotiner les résistants algériens, voulait se venger du F L N historique, dont la victoire, lui ait resté à travers la gorge. C’est pour cette raison, qu’il voyait d’un bon œil, la victoire des assassins du F I S. S’ il a échoué avec Zeroual, malheureusement, il a réussi, avec Chadli, qu’ il a pu manipulé à distance, par son conseiller, qui se rendait souvent à Alger. Maintenant, il est du devoir de chaque algérien et algérienne, de ne pas tomber dans le piège, des revanchards, nostalgiques de l’ Algérie de papa.

    21
    2
    Felfel Har
    28 décembre 2018 - 10 h 43 min

    Quand j’évoque Mittérand, ministre de l’Intérieur pendant la guerre de libération nationale et président de la république française, j’éprouve un immense sentiment de satisfaction d’avoir vu mon pays lui damer le pion à deux reprises. Ses rêves fous de conquête (1954-1962) et de reconquête (1990-1992) de l’Algérie se sont transformés en cauchemars. L’Algérie est encore debout, fière et souveraine. Elle a défait la soldatesque coloniale et la peste verte. Elle continue de faire rager les nostalgiques de l’Algérie française et les harkis, toujours aussi virulents, mais elle n’en a cure.

    32
    3
    TARZAN
    28 décembre 2018 - 10 h 34 min

    la france c’est comme le maroc! ils font que des coups bas, traitres, puis ils disent hypocritement « on vous a aidé »: ils espèrent gagner sur tous les tableaux. oublient t-ils que les algériens ne sont pas dupes? oublient t-ils qu’ils étaient à l’origine de l’embargo sur les ventes d’armes à l’algérie pour accentuer le chaos? si monsieur Zeroual n’a pas été en france, ce n’est pas parce qu’il avait peur d’un coup d’Etat, mais tout simplement ne voulait pas serrer la main de ceux qui alimentent le terrorisme en algérie par le « qui tue qui » et par un soutien logistique aux islamistes. il a même rappelé chirac pendant qu’il faisait tout un cinéma et gesticulations intellectuelles sur le fait de recevoir ou non monsieur Zeroual, « d’accord mais plutôt dans un bureau à l’ONU et en cachette des caméras »,.. la réponse fut brève: « la diplomatie algérienne ne rase pas les murs », une humiliation internationale que les diplomates français n’ont trouvé que cette formule très hostile pour y répondre « L’Algérie est « un pays pathétique » ». Monsieur Zeroual n’a JAMAIS été attiré par le pouvoir si ce n’est l’amour pour l’algérie et d’être toujours là pour servir la nation. il faut appeler un chat un chat, le terrorisme en algérie a cessé depuis la fermeture des frontières avec le maroc en 1994 alors qu’il était rentré avec l’ouverture des frontière en 1986! moi depuis que la france ait reçu des injonctions (toujours en vigueur svp) de la part du maroc pour empêcher tout recrutement d’algériens ou de français d’origine algérienne à des postes clés en france qui me dégoute (un article du 7 décembre 2013 de algérie patriotique a corroboré ce fait). vive chakib khelil

    21
    47
    Le FIs est l'enfant du fln, le jumeau du Rnd
    28 décembre 2018 - 10 h 12 min

    Ridicule ce régime paternaliste qui veut passer pour le libérateur de l’islamisme après l’avoir intronisé.

    58
    18
    la verité
    28 décembre 2018 - 10 h 00 min

    Ce que les français omettent de dire c’est que de connivence avec leurs complices au pouvoir en Algérie, ils ont exploité la faiblesse de chadli et ont préparé depuis le début des années 80 la décennie noire des années 90 à travers à dilapidation des réserves en devises de l’Algérie par l’octroi de l’allocation touristique et l’importation de produits de luxe pour se retrouver en crise de finances en 1986,la destructuration des grandes entreprises industrielles,l’encouragement de l’islam politique en faisant venir des imams égyptiens qui prêchent le wahhabisme et l’intégrisme puis l’orchestration des événements d’octobre 88 pour privatiser l’état à leurs profits ,l’instauration d’un multipartisme de façade et la légalisation du Fis en violation de la constitution et de la loi sur les partis.l’arrêt du processus électoral et l’encouragement des éléments à prendre le maquis à travers l’infiltration y compris avec agents français pseudo convertis. l’affaire de l’air bus français montée par les français avec leurs complices en Algérie et le dossier du nucléaire avaient pour objectif de faire chantage au président Zeroual pour céder à la politique colonialiste de la France.nous voyons bien maintenant que leurs intérêts sont bien servis ,le pouvoir en Algérie est devenu le partenaire stratégique de la France.

    52
    6
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 9 h 40 min

    Dimanche 19 janvier 1992 : Premier attentat contre les forces de sécurité dans l’algérois, un militaire et deux gendarmes tués ;

    19 janvier : Abdelkader HACHANI publie un appel à la désertion adressé aux militaires de l’ANP ;

    Lundi 20 janvier : Loi interdisant les rassemblements autour des lieux de cultes. Affrontements autour des mosquées sur l’ensemble du territoire national ;

    Mercredi 22 janvier : Arrestation du numéro 3 du FIS, Abdelkader HACHANI ;

    Vendredi 24 janvier : Affrontement à la sortie des mosquées, particulièrement à Bab el Oued ;

    Mardi 28 janvier : Arrestation de Rabah KEBIR et de Tayeb el Afghani responsable présumé de l’attaque de Guemmar, perpétrée six semaines avant l’interruption du processus électoral ;

    Vendredi 31 janvier : Nouveaux affrontements au sortir des mosquées ;

    Claude Silberzahn, directeur de la DGSE de l’époque : « Notre pays doit envisager avec lucidité l’arrivée du FIS aux commandes du pays. Et dès aujourd’hui, tout faire pour ne pas « diaboliser » le pouvoir islamique qui se mettra en place, envisager les signes qui conviennent pour montrer sa volonté de collaborer étroitement avec l’Algérie quel que soit le choix démocratique de son peuple. »

    23
    1
      Amascha-Hô
      28 décembre 2018 - 10 h 04 min

      L’Algérie avait-elle les pleines capacités pour son envol suite aux événements d’octobre 88 ? Je ne le crois pas. L’affaiblissement de l’Etat algérien embryonnaire a commencé après l’assassinat prémédité de Houari BOUMEDIENNE et de son remplacement raté par Abdelaziz BOUTEFLIKA. Les forces du mal travaillent sur le temps long. Liamine ZEROUAL doit penser à écrire ses mémoires quitte à ne pas les publier. Mohamed Lamine MEDIENE aussi comme l’a fait Khaled NEZZAR. Avec les informations de première main que j’ai pu avoir sur des années, j’ai réussi à constituer la grande fresque de la décennie noire. Quelques pièces du puzzle me manquent néanmoins…

      13
      45
    صالح/ الجزائر
    28 décembre 2018 - 9 h 33 min


    Il semble que  » les sources  » des autorités françaises étaient de mauvaise qualité , car Liamine Zéroual a démissionné à deux reprises : du poste de commandant des forces terrestres en 1989 (1990 ?) et de celui du Président de la république en 1998 .
    Le président Liamine Zéroual , qui avait refusé d’accepter l’invitation de Mitterrand d’assister au 50e anniversaire de la chute des Alliés en Provence les 14 et 15 août ( en 1995 ?) , car il craignait un coup d’Etat en son absence , a quitté l’Algérie pour se rendre à New York afin d’assister à l’assemblée générale de l’ONU tenue en octobre 1995 , Où il a refusé de rencontrer et de serrer la main du président français Jacques Chirac.
    Il parait que l’unique mérite de ces documents c’est qu’ils donnent des preuves supplémentaires des efforts consentis par les patriotes nationalistes , militaires et civils , qui ont sauvé la RDPA de la horde sauvage , mercenaire des plans américains et des pétrodollars des Al saoud .
    Ces braves hommes nécessitent une distinction de l’ordre du Mérite national pour les services éminents rendus au pays , sauvé de la chute dans l’abîme qu’on a réservé , à elle-meme , et à d’autres pays arabes et musulmans .

    32
    4
    At Dahman
    28 décembre 2018 - 9 h 26 min

    Ah! J’ai oublié la photo de famille de San’egidio, rencontre parrainée par Mitterrand, ex Garde des Sceaux qui a fait couper en deux des dizaines de patriotes algériens. Devenu Président, il abolit la peine de mort dans son pays. Par remords ou pour exorciser ses cauchemars nocturne?

    26
    1
    At Dahman
    28 décembre 2018 - 9 h 06 min

    Rappelez-vous. A la même époque le fameux Houari Addi et ses amis de « Goche » à Paris lançaient le sinistre slogan « qui tue qui », pour discréditer nos Forces Armées. Hassan II, pour sa part, appelait de ses vœux l’arrivée au pouvoir à Alger de ses amis du FIS et des GIA, ce qui en ferait un laboratoire grandeur nature à la théorie fumeuse et criminelle de la « régression féconde ». Nos « amis arabes et européens » avait décrété le blocus aérien de notre pays tandis qu’un certain Balladur s’est permis de chapitrer la Président Liamine Zéroual. Théorie du complot ou rappel de fait douloureusement vécus par notre peuple?

    32
    1
    Vérité
    28 décembre 2018 - 8 h 29 min

    Sans aucun doute,les Islamistes du FIS sont les meilleurs alliés de certains criminels international,y compris Mitterrand et d’autres, comme preuve il suffit de suivre les parcours des chefs d’ex Parti FIS réfugiés en Europe,et vous découvrirez le pot Aux Roses, tous sans exception collaborent avec les services de renseignement du pays d’accueil est certains a visages découvert l’exemple de la Belgique ..

    31
    1
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 8 h 26 min

    Donc le pire des scénarios qui est l’invasion migratoire subsaharienne de l’Algérie est la mise en route d’un ancien programme ?.

    25
    1
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 7 h 53 min

    Une réalité que beaucoup d’Algériens ne connaissent pas.
    Les intégristes étaient soutenus par la France sous la couverture des droits de leurs hommes barbus.

    57
    2
    DYHIA-DZ
    28 décembre 2018 - 7 h 51 min

    Il ne pariait pas…il soutenait la prise du pouvoir par le FIS.
    Mitterrand a voulu détruire l’Algérie en s’appuyant sur les Afghans de Abassi Madani.
    Alors dites nous qui est le vrai HIZB FRANSSA…Ce sont les barbus.
    Il faut juste voir comment que la France soutient les barbus en Syrie. C’est le même scénario appliqué par Mitterrand pour ébranler l’Algérie.

    95
    3
    VISION+
    28 décembre 2018 - 7 h 48 min

    Monsieur Mitterrand n’a jamais caché sa haine envers les Musulmans,il était l’ami intime d’Israël et de BHL,il voulait même exterminer les Musulmans de la Bosnie, sans l’intervention de Monsieur Clinton le Président du USA, d’ailleurs est aussi complice de certains massacre d’Algériens pendant la guerre de libération, alors pourquoi parler de cet ennemi le plus crapule de la planète,il est du même moule des Islamistes avec plusieurs visages et le positionnement par rapport aux vent

    48
    1
    Anonyme Utile
    28 décembre 2018 - 7 h 32 min

    Mitterrand, comme De Gaulle, est le pire ennemi de l’Algérie. C’est également un s… criminel de guerre, qui a ordonné l’exécution de grands révolutionnaires Algériens quand il était ministre de l’intérieur durant l’occupation Française. …

    49
    2
      Gatt M'digouti
      28 décembre 2018 - 8 h 14 min

      La faute à Chadli !!!!!! il a reçu en pompes le pire ennemi de l’Algérie ! Allah yerahmek ya Boumdiene !!!!!!!

      36
      68
        Khoubzi
        28 décembre 2018 - 11 h 17 min

        Et pour une fois, un mort ne servira pas de bouc ni d’émissaire à personne. Chadli fut le premier à nous permettre de sortir, de s’envoyer en l’air (aéronautiquement parlant) en supprimant l’autorisation de sortie du territoire national, de voir d’autres libertés. Des familles entières voyagent et découvrent des contrées jadis juste géographiques. C’est la première liberté individuelle et non des moindres.Ceux qui sont venus après lui peuvent –ils se targuer de nous avoir offert une autre liberté ? Pas sur, car depuis, l’eau a coulé sous les ponts sans soupir d’une Algérie qui depuis la nuit des temps n’a pas toujours réservé le meilleur aux meilleurs de ses enfants !

        3
        6
        Anonyme Utile
        28 décembre 2018 - 13 h 05 min

        @ Gatt M’digouti

        Bonjour,

        Je partage totalement ton avis juste et sincère.
        En effet, je me rappelle comme si cela datait d’hier. C’est sous le règne de Chadli, que la descente aux enfers de notre pays a commencé.

        Feu Boumédienne Allah yarhamou avait fixé un objectif sacré pour notre pays. Il avait décidé que l’Algérie sortira du sous développement en 1980 et qu’elle allait être un pays émergent avant tous les pays émergents actuels. Je te laisse deviner la prospérité de notre peuple à l’heure actuelle, si Feu Boumédienne n’avait pas été assassiné , comme l’affirment plusieurs hautes personnalités Algériennes dans des témoignages poignants publiés sur le web.

        Cet ennemi juré de Mitterand avait tout fait pour placer son ex-conseiller Larbi Belkheir à la présidence, tout près de Chadli, afin de freiner et miner le développement de l’Algérie, en créant le FIS, un ennemi de notre pays qui a été aidé par la France et financé par les pays zarabes ennemis du golfe.

        Immédiatement après, notre pays a connu la tragédie nationale, qui a fait plus de 300 000 morts et disparus. Voilà ce qu’on récolte des « présidents » incultes et totalement incompétents comme Chadli, notamment.

        10
        74

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.