Présidentielle : le message de Mouad Bouchareb qui brouille encore les pistes

Bouchareb Djemaï
Mouad Bouchareb. D. R.

Par R. Mahmoudi – Nouveau rebondissement dans la vie politique qui prouve encore une fois que la classe politique baigne dans une obscurité totale et qu’elle n’est pas encore sortie de ses contradictions. Le coordinateur du FLN, Mouad Bouachareb, a pris tout le monde de court, en annonçant, ce jeudi sur le nouveau site de son parti, la tenue de l’élection présidentielle dans les délais et que le candidat de son parti sera le Président sortant.

«Nous sommes à la veille d’une élection présidentielle que nous voulons célébrer comme une fête démocratique où le candidat du parti, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, sera plébiscité pour parachever le processus des réformes afin d’assurer la stabilité de l’Algérie et son développement à tous les niveaux», lit-on dans le message écrit en arabe.

Ce message se veut une réponse aux interrogations et autres spéculations qui dominent la scène politique depuis quelques mois et qui se sont aiguisées ces derniers jours, à l’approche de l’apparition attendue du chef de l’Etat pour signer la loi de finances. Ce qui donne du crédit à cette annonce de Mouad Bouachareb, c’est que l’homme est resté jusque-là très prudent sur la question de la candidature du Président pour éviter de refaire l’erreur commise par son prédécesseur à la tête du FLN, Djamel Ould-Abbès, qui en avait fait les frais. Il paraît acquis qu’il ne se serait pas risqué à faire une telle annonce sans avoir eu l’aval ou l’instruction de la présidence de la République.

Le choix de faire cette annonce le jour même de l’apparition en public du président de la République conforte cette hypothèse selon laquelle l’intervention de Mouad Bouchareb était bien calculée. A moins qu’elle participe d’une nouvelle manœuvre politicienne destinée à faire disparaître les dissonances qui sont apparues au sein des partis de l’alliance présidentielle sur une question aussi décisive que l’élection présidentielle, et qui ont largement terni l’image du pouvoir.

C’est pourquoi la réaction des partis de l’alliance présidentielle à cette déclaration du coordinateur du FLN va éclairer davantage sur la démarche qui sera suivie.

R. M.

Comment (24)

    Yeoman
    30 décembre 2018 - 8 h 37 min

    Les hommes capables et désireux de faire du bien, on les reconnaît de suite. Et j’ai la nette impression que ce homme sur la photo n’en fait pas partie.

    anonyme
    28 décembre 2018 - 21 h 54 min

    A chaque jour que Dieu fait ils nous sortent un zigoto hier c’étaient les saidani le oueld abbes aujourd’hui un autre avec des noms à connotation bizarre

    1commentaire
    28 décembre 2018 - 19 h 18 min

    Ils ont installé encore fois une girouette celle la indique vraiment mal le vent d’où il vient tellement qu’elle et fausse

    Abou Langi
    28 décembre 2018 - 15 h 00 min

    Sauf le respect que ma modeste humilité vous doit, il ne brouille rien du tout, au contraire , il éclaircit l’opacité . Monsieur Mou3ad nous fait son Mohamed boukercha : Houma s’hab Fakhamatouhou ga3.

    Sinon, ya3ni ontarnous , comment peut on voir autre chose dans ce fouillis ?

    Supposons que le système a abdiqué toute initiative, qu’il a rendu les armes , et qu’il aurait reconnu
    qu’il n’est plus capable de diriger ce pays.

    C’est que du supposage mais j’invite toutes les gorges profondes si portées sur le tirage des plans sur les comètes à tirer.

    On sait que Godot il n’est pas kamikaze , il ne va pas viender. Alla khati, Ce n’est pas Mou3ad qui lui a refusé le Fizza. Donc , à part le Mahdi , qui voyez vous ?

    Yarhem waldikoum, dites-le-me kane , qui voyez-vous pour combler le vide vide laissé par Fakhamatouhou , dans l’opposition ?

    5
    5
      Zaatar
      28 décembre 2018 - 20 h 35 min

      Cher Abou Langi,
      Doit on comprendre, puisqu’il s’agit de tirage de plans sur des cometes a tirer, qu’il y a du docteur Ould Abbes derriere et que ce dernier s’etait juste cache derriere un buisson pour adopter les plans de tir?

    karimdz
    28 décembre 2018 - 14 h 47 min

    Alger, capitale de la rumeur, cela ne s’invente pas, c’est au jeu de moi je sais tout, que se livrent politiciens, journalistes et citoyens.

    Va falloir patienter et attendre la fumée à Mouradia side…

    4
    2
      Anonyme
      28 décembre 2018 - 20 h 30 min

      C’est ce qu’on appelle traditionnellement chez nous du travail arabe.

      5
      2
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 13 h 23 min

    Prêche le faut pour avoir le vrais .ils annoncent la nouvelle pour tester le peuple as fakou.les parti DON est gérer par la France. Y’a chaaaab fetnou. nous sommes sous le protectorat de la France par le biais du FLN.l Algérie des corruppu et des prédateur. Inchallah une catastrophe s abbatera sur cette terre maudite

    6
    4
    MELLO
    28 décembre 2018 - 12 h 59 min

    Mais, c’est normal que ce Monsieur a eu l’autorisation d’annoncer ce qu’il devait annoncer. Ce que je retiens , c’est cette assurance qu’un candidat va être plébiscité et continuer son programme . Un programme de confusion étatique, un programme de corruption et détournement, un programme où aucun projet entamé n’est arrivé à terme, n’est ce pas Mr le ministre des sports ? Mr Mouad Bouchareb est bien placé sur la rampe de lancement vers le poste suprême de l’État.

    10
    Soldat schweik
    28 décembre 2018 - 12 h 06 min

    La comedia del arte continue, tout cela pour faire gober aux algeriens un 5iem mandat de fakhamatouhoum qui tient absolument a mourir sur le trone meme si c’est dans 100 ans…. that’s all folks

    12
      LE CLAN
      28 décembre 2018 - 23 h 20 min

      Non ils gardent le president otage et pillent le pays de plus belle à leur guise sans que personne ne leur demande des comptes devant une peuplade tout aussi médiocre

    EL Vérité
    28 décembre 2018 - 11 h 25 min

    Des Amateurs aux plus hauts de l’état,ni retenu,ni Respect envers une population autant souffert de l’occupation coloniale et puis de leurs commis traîtres ni honneur,ni conscience, c’est ainsi MEKTOUB DZAIR,et personne ne pourra rien faire,une nation qui attire les girouettes et les lâches

    15
    nacer
    28 décembre 2018 - 11 h 25 min

    Mes amis, il y’ a une question que je me pose depuis longtemps et je ne trouve pas de réponse!!! Ce DIPLÔME DE MOUDJAHID que tous les responsables Algériens ont obtenu, il est délivré par quelle université??? J’ai fait des recherches mais sans résultat. Tout ce que je sais, c’est que tous CES DIPLÔMÉS sont AGES et d’un niveau intellectuel et scientifique très très bas et qu’ils n’existent qu’en ALGÉRIE.

    19
    1
      MELLO
      28 décembre 2018 - 12 h 52 min

      La réponse pourrait être dans ce qui suit.
      Un ami d’enfance est parti voir Chadli à la présidence.
      Il fut reçu par le président qui lui demande l’objet de sa visite. Le vieux moudjahid lui demande de lui trouver du boulot.
      Chadli , en ami, lui répondit qu’au nouveau gouvernement, il lui accordera un poste de ministre. Le vieux lui rétorque qu’il ne possède aucun niveau , aucun diplôme pour y accèder.
      Chadli lui proposa alors un poste de Directeur d’une société nationale, ce qui fit réagir le vieux qui lui rappelle qu’il n’a aucun diplôme. Chadli, contrarié, lui répond qu’il ne pouvait rien pour lui, car en dessous du poste de Directeur , on exige les diplômes.

      12
      ANONYME
      28 décembre 2018 - 23 h 25 min

      SIMPLE COMME BONJOUR
      PAR LE DOUKTOUR OUELD ABBES ET COMPAGNIE CELUI QUI AVAIT ETUDIER AVEC MERKEL

    UMERI
    28 décembre 2018 - 11 h 18 min

    Ce qui a frappé les esprits,concerne cette vidéo,mise sur site, montrant le président Bouteflika, signant le document portant loi de finance, pour l’année 2019, alors que cette vidéo est antérieur à 2018. Dites moi que je me trompe.Nous avons un système, capable d’inventer l’invendable, avec des techniques et des prouesses impensables.

    15
    1
    Karamazov
    28 décembre 2018 - 10 h 57 min

    Il ne brouille rien du tout, car il n’y pas une foultitude de choix possibles , chaque jour qui passe est un pas de plus vers le cinquième mandat ou vers un autre candidat , mais tout est joué , il n’y aura pas de surprise. Il n’y aura pas de surprise quant à la reconduite du système actuel, du moins.

    Que le microcosme s’agite et multiplie ses effets d’annonce ou que la dite opposition pousse ses cris d’orfraies indignées n’est pas pour surprendre. Tout ce qu’on voit c’est qu’ils sont dans l’expectative et ne savent pas plus que nous ce qui se trame dans les coulisses : cinquième mandat ou pas, si tenté qu’il y ait vraiment quelque enjeu là.

    Une échéance majeure ,une datte buttoir, qui scellera définitivement le destin de notre pays. Or tout le monde sait que tout est joué d’avance , il n’y a aucune alternative à la continuité. Ces élections ne constitueront qu’un passage obligé une formalité , dans la conduite du pays vers on ne sait où en vérité.

    Seuls deux facteurs sont en vérité déterminants et sont les uniques analyseurs pertinents pour voir un peu plus clair pour la suite. Les revenus des hydrocarbures et l’islamisation de la société . On sait très bien où nous conduiront à coup sûr l’islamisation de la société et la chute des revenus disponibles pour financer les importations.

    Ceux qui cherchent ailleurs nous perdent en conjectures et en élucubrations inutiles qui verront leur terme dans quelques mois.

    9
    1
    ANONYME 1
    28 décembre 2018 - 10 h 45 min

    Une honte que de maintenir un président malade à la limite de ses forces et de son âge comme si le pays ne possédait pas d’hommes valides et compétents.

    Le maintenir ainsi au pouvoir laisse présager des comportements condamnables au sein de cet entourage.

    16
    1
      La Viriti
      28 décembre 2018 - 15 h 24 min

      L’entourage en question c’est bouteflika lui même qui l’a mis en place et adoubé.
      L’arroseur arrosé ou celui qui voulait tout contrôler et nommer qui est contrôlé…Comme quoi la haine et la rancoeur ne mènent qu’au chaos et la déchéance. ..

    Lghoul
    28 décembre 2018 - 10 h 37 min

    Franchement parlant, quel « message » ont ils a délivrer a quiconque ? Ce nouveau FLN de type business et affaires personnelles qui a enfanté des drebki, des ould abbas et des tliba n’a auccun message a passer ni au peuple et ni entre eux-mêmes. Qu’attendre d’un parti de sangsues qui ne survit qu’a travers la rente, le piston, l’usage du faux, les mensonges en série sans jamais avoir honte, la boxe a la coupole, l’ignorance, les ch’kara a ciel ouvert, l’idôlatrie et la décéption a tous les échelons ? Ils ne sont simplement que le synonyme du « fake » – ou du faux. Alors, du faux ne sortira que du faux. Ce qui est lamentable mais qui me donne toujours un fou rire est quand je vois certains « arrivistes » s’adonner amoureusement a leur spécialité: Se couvrir les épaules avec le drapeau national qui déclanche automatiquement en moi, l’image du voleur qui crie « au voleur ». La place du FLN, le vrai, est au musée du peuple, pas pour devenir LE passe-partout des avantages a tel point que la notion de « moudjhahed » ne veut plus rien dire quand on voit des nouveaux naitre après 62
    alors que même les fils de chahid (qui sont ignorés et oppressés par les « compagnons de leurs défunts pères ») sont tous nés avant 62. Alors tout ce khorti qu’ils ne cessent de nous déverser ne peut plus passer dans l’oesophage des algériens car il est devenu impossible de digérer des crocodiles vivants après avoir engurgité des millions de couleuvres depuis 62. Ceux qui ont fait courageusement la guerre contre la france sont décédés et oubliés et ceux qui se sont cachés comme des rats dans des trous, sont sortis pour en profiter des richesses du pays. Et ce n’est pas en 2018 qu’on me parlera « d’anciens moudjahed » ou du « FLN » car il n’y a plus RIEN a libérer, si ce n’est le peuple. Créez un nouveau parti qui n’est pas basé sur la rente, la distribution et la « charité », si vous en êtes capables et vous verrez combien de souris et de chats vous suivront. Faite de la politique pour une fois, stoppez l’idôlatrie, le culte de la personalité, le mesonge et la décéption et le chalatantisme et vous verrez combien vous valez réellement.

    16
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 10 h 35 min

    Sommes-nous devenus otages de ces clans à tel point que le peuple algérien est incapable de faire dégager ces gens qui nous méprisent?

    17
    Anonyme
    28 décembre 2018 - 9 h 31 min

    ils sont très rusé la haut ,dans l entourage du rais za3ma ils font de la diversion politique on faisant de des déclarations différente a chaque coin de rue,je ne sais pas s il en reste des algériens assez dupes pour gobé ces débilités
    pour info: qu il a 7 ministères qui escroquent le trésor publique (…)
    vous pouvez continuer a faire confiance ou pas ils s en … ,leurs actes cause pour eux ,c est a vous de voir

    15
    anonyme
    28 décembre 2018 - 8 h 02 min

    «Nous sommes à la veille d’une élection présidentielle que nous voulons célébrer comme une fête démocratique où le candidat du parti, le moudjahid Abdelaziz Bouteflika, sera plébiscité pour parachever le processus des réformes afin d’assurer la stabilité de l’Algérie et son développement à tous les niveaux»

    Une fete pour vous et pas pour nous
    Le peuple vous vomit et en a marre de cette mascarade

    44
    2
    VISION+
    28 décembre 2018 - 7 h 31 min

    Monsieur le deuxième président du parti de la Faillite et Liquidation de la Nation (FLN) comme le pouvoir est dans ses mains,il peut dire tout ce lui revenus par la tête,ce qui est change de l’ex colons moins compétent et un prénom du pays, sinon Rien Wallou,le peuple Algérien subit sans avoir le courage de dire Non,par peur des massacres d’innocents comme par le passé, mais jusqu’à quand,la patience à des limites et pour épargner le pays,il faut un changement radical,et tous vieillards corrompus au Musée,y compris le chef du clan d’Oujda

    31
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.