Bouchareb évite la confrontation avec Ouyahia et menace les «putschistes»

Ouyahia
Bouchareb refuse de parler de «tension» entre les deux partis. PPAgency

Par Hani Abdi – Le président du directoire du FLN, Mouad Bouchareb, a évoqué l’écrasante victoire de son parti aux élections sénatoriales, estimant que cette dernière a été bien méritée et affirmant que le RND reste l’allié principal du FLN. S’exprimant lors d’une conférence de presse animée aujourd’hui samedi à Alger, Mouad Bouchareb refuse de parler de «tension» entre les deux partis, assurant que le FLN entretient toujours de bonnes relations avec son partenaire, le RND. Il a, par ailleurs, appelé les nouveaux sénateurs de son parti à être à la hauteur des attentes des élus qui leur ont permis d’accéder à la chambre haute du Parlement.

Bouchareb a relevé tout l’intérêt de son parti pour la présidentielle d’avril prochain. «L’élection présidentielle nous intéresse plus que tout autre chose. Nous sommes résolument engagés à soutenir et à appuyer la volonté du président de la République», a dit Mouad Bouchareb, ajoutant que «le parti (FLN, ndlr) et le pays ont énormément besoin de la sagesse et de la lucidité du chef de l’Etat».

Pour Mouad Bouchareb, nul n’est censé ignorer les «grandes réalisations» du président Bouteflika qui sont «là, visibles et parlantes». Il a souligné la consécration de Yennayer comme fête nationale et son officialisation dans la Constitution de 2016. Le président du directoire du FLN a reconnu que des «parties» refusent toujours d’admettre que le président Bouteflika «a beaucoup fait» pour le pays durant ses 20 ans de règne.

Le nouvel homme fort du FLN a averti «tous ceux qui seraient tenté de toucher à la stabilité et à la sécurité du pays». «Celui qui veut un Etat démocratique, un Etat républicain, nous traiterons avec lui. Mais celui qui veut le chaos, nous le combattrons», a prévenu Bouchareb. Selon lui, le FLN est mobilisé pour protéger l’ordre républicain, sans préciser la nature de cette menace.

Revenant sur la situation interne du parti, Mouad Bouchareb a souligné que l’époque des coups d’état au FLN «est révolue», affirmant que l’ancien parti unique «va s’appuyer sur les militants sincères qui travaillent dans l’intérêt du parti et qui œuvrent à le protéger des complots et des coups bas». Le coordinateur général du FLN a ajouté qu’«il y a bien au FLN ceux qui se cachent derrière une fausse volonté de perpétuer les succès du parti alors qu’ils ne lui veulent rien de bon».

Mouad Bouchareb n’a pas fixé la date de la tenue du congrès extraordinaire du parti qui semble avoir été reportée à l’après-présidentielle.

H. A.

Comment (4)

    marri
    13 janvier 2019 - 10 h 12 min

    voila un mec qui a voulu créer le chaos avec ses maîtres et ses complices et fomentant un coup d’état au niveau du panier à crabes que constitue cette prétendue apn. Il restera à jamais l’homme au cadenas et à la chaîne (pas ceux des amoureux). il a l’ effronterie de parler de démocratie sans savoir ce que cela est et en lui marchant dessus avec ses souliers pleins de crottes. Quant aux réalisations dont il fait l’insinuation, c’est vrai que nous avons la 3ème plus grande mosquée au monde et une autoroute qui a coûté 3 fois son prix et ce n’est pas fini! on ne voit pas qui aurait moins fait avec 1000 milliards de dollars. On aurait fait beaucoup mieux voire édifier un pays neuf ex nihilo et ce n’est pas peu dire……

    14
    3
    Mergou
    13 janvier 2019 - 6 h 56 min

    S’il y a une « réalisation visible et parlante » du président bouteflika, c’est bien vous monsieur bouchareb.

    17
    1
    Argentroi
    12 janvier 2019 - 23 h 27 min

    Tous les beaux discours de ce Mouad resteront toujours couverts par le cliquetis des maillons de la chaine lorsqu’on cadenassait avec le portail de l’APN. Cette chaine est d’une telle symbolique qu’elle sera une pièce de collection inestimable dans quelques années. Heureux celui qui l’acquerra donc ! Et je suis sûr que la meilleure photo de l’année et de par le monde, si elle est mise en compétition, sera celle où l’on pourrait voir notre Mouad près du portail cadenassé lors des glorieuses journées de l’Algérie dite démocratique. Et après tout cela Mouad prévient que  » celui qui veut le chaos, nous le combattrons  » !

    12
    2
    H'mida
    12 janvier 2019 - 19 h 41 min

    Laab H’mida wa Rachem H’mida, urnes caméléon et la main en fer, qui croire que l’Algérie est un pays démocratique,a part les naïfs,les mongoles,les attardés mentale,les corrompus et les traîtres et les nouveaux Harkis, sinon personnes

    31
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.