L’Algérie et l’Afrique du Sud renforcent la coopération économique et commerciale

coopération
La ministre des Relations internationales Lindiwe Sisulu. D. R.

L’Algérie et l’Afrique du Sud ont signé lundi à Alger une feuille de route en vue de renforcer la coopération économique et commerciale pour impulser l’investissement entre les deux pays. Le document a été signé par le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel et la ministre des Relations internationales et de la Coopération de la République d’Afrique du Sud, Mme Lindiwe Sisulu.

S’exprimant au terme de cette signature, M. Messahel a indiqué que cette feuille de route prévoyait l’échange de visites de ministres des deux pays notamment ceux du Commerce. Il a ajouté que les deux pays s’étaient entendus sur la visite en Algérie du ministre du Commerce et de l’Investissement sud-africain au cours de cette année. La visite sera une occasion pour créer la commission algéro-sudafricaine sur l’échange en terme d’investissements et de commerce ainsi que la tenue d’un forum d’affaires entre les opérateurs des deux pays.

Les deux ministres ont évoqué l’échange d’expérience dans les domaines des mines et de l’énergie ainsi que dans le domaine des transports, avec la proposition de rouvrir la ligne maritime qui relie les ports algériens à Durban. M. Messahel et Mme Lindiwe Sisulu ont évoqué également la question du Sahara occidental, sur laquelle les points de vue sont convergents quant à la résolution de cette question à travers l’exercice du peuple sahraoui de son droit à l’autodétermination et de la mise en œuvre des résolutions de l’ONU et du Conseil de sécurité.

La visite de la ministre sud-africaine, a souligné M. Messahel, entre dans le cadre de l’approfondissement des concertations politiques en faveur des intérêts mutuels des deux pays et ceux du continent africain. Il a ajouté dans ce sens avoir abordé la tenue du prochain sommet des chefs d’Etat et de gouvernement prévu février prochain, ainsi que les questions bilatérales. Pour sa part, Mme Lindiwe Sisulu a indiqué que la feuille de route signée servait de calendrier de travail, notant que le but de sa visite en Algérie est de «renforcer notre dialogue d’autant plus que nous avions un grand évènement qui nous attend, le sommet des chefs d’Etat et de gouvernement qui aura lieu du 9 au 11 février à Addis-Abeba». Elle a ajouté avoir abordé avec son homologue algérien les questions d’intérêt commun et celles qui ont un rapport à l’Afrique de manière générale.

R. N.

Comment (3)

    TOLGA
    15 janvier 2019 - 19 h 06 min

    – L’ALGÉRIE
    – LE NIGÉRIA
    – L’AFRIQUE DU SUD

    Forment la COLONNE VERTÉBRALE du continent africain. Ce sont des ÉTATS PIVOTS CENTRAUX sans lesquels RIEN ne peut être fait, établi ou construit à défaut de leur aval et consentement. Ce sont les trois pays les plus importants.
    L’Egypte ? Oui mais… disons peut-être. Car son jeu trouble et ses accointances géo-politiques et stratégiques avec certaines puissances étrangères très hostiles à l’Afrique la met quelque peu en retrait pour ne pas dire sur la touche.

    4
    1
    Chaoui
    15 janvier 2019 - 4 h 18 min

    Vive l’Afrique du Sud !
    Vive l’Algérie !
    Et vive le Sahara Occidental LIBRE !

    13
    8
    Merci
    15 janvier 2019 - 0 h 16 min

    Serrez-vous les coudes et éjectez le troyen de notre organisation !
    Création d’une monnaie Africaine !
    Debout l’Afrique !

    12
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.