Activisme suspect : que complote l’ambassadeur des Etats-Unis à Alger ?

John activisme
John Desrocher prêtant serment après sa désignation à Alger. D. R.

Par Kamel M. – L’activisme sciemment surmédiatisé de l’ambassadeur des Etats-Unis commence à susciter des interrogations. John Desrocher est sur tous les fronts. Il sillonne le pays de long en large, rencontre des partis de l’opposition et mène des actions qu’il se garde d’étaler au grand jour.

Les gesticulations du diplomate américain dans ce contexte de confusion politique totale et d’incertitudes à quelques encablures d’une élection présidentielle, dont on ne sait toujours pas si elle va se tenir à la date prévue ou non, cachent bien des desseins inavoués, ont estimé des sources informées à Algeriepatriotique. Nos sources relèvent, en effet, que les Etats-Unis multiplient les appels du pied à l’adresse de jeunes Algériens invités à «subir» une formation sur la «démocratie», autrement dit sur les moyens de mener des actions de subversion jusqu’à faire de l’Algérie une deuxième Syrie.

Les pratiques de John Desrocher rappellent celles d’un de ses prédécesseurs, l’inénarrable Robert Ford qui, dans les années 1990, avait transformé son bureau de conseiller à l’ambassade des Etats-Unis à El-Biar en quartier général pour les extrémistes du FIS et le bras armé, le GIA. Ce n’est pas un hasard si cet officier de la CIA, qui reviendra en Algérie quelques années plus tard en tant que premier responsable de la représentation diplomatique américaine, a été nommé en Syrie où la guerre civile fait rage depuis huit ans.

Ce n’est pas un hasard, non plus, si l’institut que préside l’ancien sous-secrétaire d’Etat américain William Burns vient de se fendre d’une étude qui prévoit des troubles en Algérie en 2019, d’autant que William Burns est connu pour ses accointances avec le régime monarchique de Rabat dont il vante les «réformes démocratiques» pendant que plusieurs centaines de prisonniers politiques marocains et sahraouis croupissent dans les geôles de Mohammed VI.

Ce n’est pas un hasard, enfin, si les agents de sécurité algériens recrutés pour assurer le gardiennage à l’entrée et à l’intérieur de l’ambassade des Etats-Unis se retrouvent quasiment tous dans ce pays à partir duquel ils polluent les réseaux sociaux avec leurs messages de propagande salafiste. Les exemples sont nombreux de ces vigiles triés sur le volet par les services secrets américains sur la base de leur appartenance à la mouvance qu’ils ont eux-mêmes créée au milieu des années 1980, de l’aveu même de responsables politiques et de médias américains.

Alors, que nous mijotent les Américains ?

K. M.

Comment (79)

    rachid arab
    17 janvier 2019 - 19 h 10 min

    Si ces gens trouvent une oreille attentive en algerie, ce n’est que grace, ou a cause du regime en place depuis que le monde est monde!! ne cherchez pas le pourquoi du comment, il n y a que dans les pays ou les regime s’eternisent que cette sauce prend!!! allez faire ça dans une vraie democratie!!!

    2
    1
    Nouria
    16 janvier 2019 - 18 h 24 min

    Ha ha ils ont commencé il y a longtemps et nos associations leur fournissent les produits frais sans expérience politique.

    soleil
    16 janvier 2019 - 15 h 04 min

    il faut l expulser,se sont les même yankee qui ont mis a feu la Syrie,la Libye,l Afghanistan,ses yankees qui ont massacrer plus de la moitié de l humaniter ,le Yémen avec les saouds,l Irak,et j en passe la liste est tellement longue,et je lance un appel a tous les ègarers,mes frères,n écoute pas ses hypocrites,il sont la uniquement pour faire la zizanie et nous voler nos ressource naturelle,ont a pas besoins d eux se sont tous des sangsue,en plus il sont diriger par les sionistes,90 pc des sénateurs sont des sionistes et sont la que pour servir Israël

    13
    7
    Anonyme
    16 janvier 2019 - 13 h 52 min

    LE PROBLEME n’est ni les amerloques ni fafa ni amar bouzouar. Le problème c’est la non-gouvernance, la dérive sociale, politique et économique et le divorce entre les tenants du pouvoir et le peuple. Si on avait un état démocratique où les gouvernants sont légitimes, rendent des comptes au peuple et doivent leur place à leur bilan sur le terrain, nous serions tous unis derrière nos gouvernants et la main étrangère etdez ma3ahoum.

    14
    3
    Anonyme
    16 janvier 2019 - 8 h 48 min

    Les USA sont gouvernes par Trump avec la tete de Jared Kushner
    donc Jared Kushner Gouverne Trump qui gouverne les USA avec la tete de Netanyahou
    Ce qui commence a provoquer des grincements aux USA..les Americains commencent a se reveiller pour se liberer de ces puissants lobbys et de l AIPAC qui les gouvernent.L’AIPAC ou American Israel Public Affairs Committee est un lobby créé en 1951 aux États-Unis visant à soutenir Israël. L’AIPAC soutient fortement la droite israélienne, et est réputé proche du Likoud.C est le plus puissant Lobby pro-israélien aux USA.Le Maroc a des liens réguliers avec l American Jewish Committee le 16 mars dernier, ce lobby publiait un communiqué faisant état d’une récente visite auprès du chef du gouvernement Abdelilah Benkirane et des hauts responsables marocains (sans préciser lesquels), d’autres interactions récentes ressortent des documents diplomatiques que le hacker Chris Coleman a récolté dans les boîtes emails du ministère des Affaires étrangères, vraisemblablement piégées par ses soins.
    La visite de juin 2013, qui a conduit le lobby juif américain l’’American Jewish Committee au Maroc et en Tunisie, à la rencontre de nombreux responsables politiques, semble notamment motivée par le soucis de défendre les communautés juives de ces deux pays, y soutenir les réformes démocratiques (droits des femmes, liberté de conscience…) et la normalisation des relations avec Israël, dans le contexte de l’après Printemps arabe qui a vu des islamistes accéder au pouvoir, comme l’explique Jason Isaacson, directeur des affaires internationales du lobby juif américain ,l’’American Jewish Committee dans une vidéo tournée précisément à l’occasion de ce voyage, dans sa partie tunisienne : En un mot les USA sont gouvernes par Israel….

    17
    1
      fatie
      16 janvier 2019 - 11 h 55 min

      Les infos contenues dans votre commentaire datent un peu. L’AIPAC n’est utile aujourd’hui, que pour son pouvoir financier, car les juifs ne sont pas nombreux relativement à la population des usa, et donc essentiellement pour l’élection présidentielle. Ce sont plutôt les évangélistes, qui sont des sionistes purs et durs et qui sont 90 millions, qui sont les plus à craindre. Il faut d’ailleurs noter que le déplacement de l’ambassade américaine vers Jérusalem, n’est pas le fait de l’AIPAC mais plutôt des évangélistes qui ont permis à TRUMP d’être élu.
      Benkirane n’est plus chef de gouvernement, ni même chef de son parti, depuis au moins 2 ans, il n’a donc pas pu rencontrer qui que ce soit en tant que tel. De même on peut considérer comme préhistorique l’évènement coleman.

      5
      1
    Iwen
    16 janvier 2019 - 8 h 38 min

    Tant que l’ambassadeur US fait ca… dans le trou, tout va bien, sinon, tonton Salah et tonton Bouteflika siffleront la fin de la récré et tous ce beau monde rentrera chez lui dans le premier avion!!

    Je ne m’en fais pas pour mon pays, il est entre de bonne mains.

    9
    5
    Anonyme
    16 janvier 2019 - 3 h 23 min

    Les Amerloques excellent dans le double jeu ! Mais le jeu préféré c’est celui du pyromane-pompier, et cette période est la plus indiquée pour jouer à ce jeu, car les USA savent que l’Algérie est un pays géostratégique qu’il vaudrait mieux avoir sous sa botte !
    Cependant, on pourrait se demander si cet ambassadeur n’est pas en train de faire une campagne électorale pour le « futur président » (clan), c’est pour ça qu’il sillonne l’Algérie sans aucun problème!

    10
    3
    Rachid Tazoulti
    15 janvier 2019 - 23 h 59 min

    ‘est connu ! Là où les fondations du genre NDI (National Democratic Institute, ICG (International Crisis Group), etc. se mettent à offrir des formations sur la démocratie par le biais des ambassades US, le pays concerné flambe.

    12
    1
    OEIL DE LYNX
    15 janvier 2019 - 23 h 57 min

    Nos services de sécurité nationale ne les lâche pas d’une semelle.
    Leurs fait et gestes et paroles tout y est consignées et passés à la loupe et décryptage.
    Ils essaient d’envoyer des signaux aux autres pays qui convoitent tant l’Algérie pour une multitude de raisons , que l’Algérie sera le cas échéant d’un bouleversement populaire intra-muros
    deviendrait prioritairement leurs chasse gardée .
    Ils veulent donnés l’impression aux autres pays baveux, qu’ils sont sur un territoire conquis à leurs bon vouloir,comme si ils étaient chez eux.
    Mais l’Algérie et ces services secrets laisse faire pour connaître les intentions de chacun.
    Le moment opportun elle sifflera magistralement la fin de la récréation et chacun se retrouvera le bec dans l’eau.

    17
    2
    Anonyme
    15 janvier 2019 - 23 h 52 min

    Le peuple algérien est mur, responsable, et sage,
    Dans les moments difficiles il est uni, et solidaire, il défendra son pays
    Mais le peuple algérien, aussi, n’aime pas la « hogra » sous toutes ses formes, l’injustice, les détournements, l’incurie,… la très mauvaise gestion de son économie, et de ses finances
    (dilapidations, gaspillages,.détournements, évasions fiscales, fuites de capitaux….)
    La surexploitation de ses ressources, et de ses richesses , et l’appauvrissement progressif
    De ses couches sociales, par une minorité incapable de créer, et d’insuffler,des changements,et des réformes
    Qui pourraient sortir le pays, ses institutions, et son économie de la crise, et de la paralysie

    7
    5
    Cheikh
    15 janvier 2019 - 23 h 03 min

    A mon avis il essaie de comprendre la mentalité algérien. Que nous les algérien on se comprend pas ¿¿¿¿¿¿¿¿

    9
    6
      [email protected]
      16 janvier 2019 - 18 h 46 min

      Bonjour.
      tes nous s’il va y avoir une élection présidentielle.?
      A force dinfantiliser le peuple ils récoltent l’incompétence le laisser l’abandon..
      Non le. Problème en algérie est connu.. Alors svp regardons nous en face au lieu de faire semblant de crier au loup.
      Les loups ?,0ce sont nos dirigeants et vous le savez…
      Triste algérie

      1
      2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.