Bouguerra Soltani révèle : «J’ai échappé à une tentative d’assassinat»

FIS Bouguerra
Bouguerra Soltani. PPAgency

Par R. Mahmoudi – Depuis que la presse a repris sa déclaration à Constantine, dans laquelle il avait affirmé que les portes de la nouvelle ONG qu’il venait de lancer étaient ouvertes aux résidus du FIS dissous, l’ex-président du MSP Bouguerra Soltani multiplie les déclarations hostiles à l’ancien parti intégriste.

Dans un entretien accordé à la chaîne Ennahar TV, lundi, Soltani a fait des révélations inédites sur ses relations avec ce parti dont il était pourtant membre et même candidat aux premières élections législatives avortées. Il affirme avoir été victime d’une tentative d’assassinat dans les années 1990. «Un jour, raconte-t-il, alors que je sortais de chez moi, en compagnie d’Ali Laïb pour aller à la mosquée, un groupe de personnes se dirigea vers nous pour nous dire : «El-Djamâa el-islamiya (GIA, ndlr) vous a condamnés à mort !»

L’invité d’Ennahar TV poursuit sa narration : «Immédiatement après cette phrase, les balles commençaient à fuser dans notre direction.» Soltani témoigne que son compagnon a été atteint, au cours de cette fusillade, d’une balle dans le cœur et que lui-même a échappé à la mort. L’ex-ministre affirme qu’il ne connaissait alors aucun des éléments du groupe qui l’avait condamné à mort mais ils seront tous identifiés plus tard.

Soltani dira qu’il n’était pas le seul dans son parti, l’ex-Hamas, à avoir été la cible des extrémistes, rappelant l’assassinat de Mohamed Bouslimani (assassiné en 1994), Ali Laïb, sans oublier les «milliers d’enseignants, d’intellectuels, de journalistes et d’imams».

Analysant politiquement les événements de cet épisode, Bouguerra Soltani qualifie «ce qui s’est passé le 11 janvier 1992» de «tache noire, devenue plus tard rouge, dans l’histoire de l’Etat-nation». Il dira aussi qu’il n’imaginait jamais que les Algériens allaient «s’entretuer pour des urnes ou pour un parti vainqueur».

R. M.

Comment (21)

    Anonyme
    16 janvier 2019 - 12 h 46 min

    L’islamisme nous a ramené que des catastrophes et la désolation et il y a encore qui nous proposent une théocratie .

    menouar
    16 janvier 2019 - 0 h 09 min

    Depuis des années ou ils se la coulait douce il a rien dit et le voila maintenant ce nervi vient nous racontait ces idioties. Cet assoiffé du pouvoir ce caméleon qui change de visage chaque seconde doit avoir honte et ce n’est pas les pourri comme lui qui manque en Algérie et ils sont prets pour le Koursi de renouveler la période sombre de leur pays y compris les militaire qui ont perdu leur honneur.

    Algerien Pur Et Dur
    15 janvier 2019 - 23 h 58 min

    Mais quelle importance as tu pour que quelqu’un se donne la peine de t’assassiner? N’est pas assassinable qui veut ya si Bouguerra. Yakfik men el khorti. Cesse de raconter des bobards pour te donner un bernous de presidentiable. Tu es loin de l’etre. Continue de te remplir la panse et tais toi. Tu es de l’age de ceux qui connaissent le dicton bien Algerien: ragda oua etmangi. C’est bien ton cas. Un chaoui qui te salut de haut.

    Chibl
    15 janvier 2019 - 22 h 09 min

    Dommage qu’il est pas arrivé par EL DJABHA HAKMET 3LIK BELMOUT, AHHHHHHH YA NTA.

    Anonyme
    15 janvier 2019 - 21 h 50 min

    Pure invention. Ce qui se disait à l’époque à Constantine ….Bouguerraa organisé un faux attentat contre sa personne pour bénéficier de la protection de l’Etat. Ce qui fut fait aussitôt….. le même Bouguerra s’est retrouvé « hébergé » au club des Pins …. ce qui lui a servi de rampe de lancement par rapport à la mosquée de
    Sidi Mabrouk inférieur à Constantine où il officiait en tant qu’imam.Avant de raconter des sornettes il faut que ouled el houma qoient disparus

    31
    1
    inspecteurtahar
    15 janvier 2019 - 20 h 29 min

    Il veut s’attirer la sympathie des gens en inventant un mensonge aussi gros que sa tête les islamistes politique sont des bêtes sans foi ni loi. Quel menteur

    40
    1
    Tredouane
    15 janvier 2019 - 20 h 09 min

    Je pense qu’il faut être tolérant les uns envers les autres,d’autre part je vous rappel Mr qu’en époque y’ eu des braves qui étais contre la création de partis dit « Islamiste » et l’histoire leurs a donnés raison.
    Certainement que je suis Musulman et je crois que l’Islam est la religion du droit chemin,mais que la politique ,l’exercice du pouvoir ,la gestion des affaires de l’État n’implique pas forcement être théologiens.

    5
    15
    arezki HAMOUDI
    15 janvier 2019 - 19 h 45 min

    S’il y a une reconnaissance voir un mérite à accorder il y a lieu de le décerné plutôt à l’épouse de ce Bouguera pour avoir défendue la cause Palestinienne en retenant sa vessie de ne pas se répondre lors de l’arraisonnement par les forces Israéliennes du navire en partance pour « brisé » le blocus de Gaza …

    Bon, ce n’est pas la meilleurs façon d’aider les Palestiniens mais à chacun ses possibilités ou du moins le courage dans ses actions !…

    Arezki HAMOUDI

    Anonyme
    15 janvier 2019 - 16 h 58 min

    S’ils avaient réussit leur coup,l’Algérie ne se porterait que mieux.

    9
    7
    george
    15 janvier 2019 - 15 h 07 min

    Au lieu de raser les murs ce quidam , toute honte bue , se démène en vue de se mettre sous les feux de la rampe pour essayer de se positionner pour prendre les vagues en.surf et échouer sur le récif du prochain pouvoir Pour tous tes méfaits pour lesquels tu seras comptable pur sûr devant l’Eternel tu devras faire amende honorable, demander pardon au peuple et t’éclipser . Rouh kilna wakhtina .

    37
    2
    Lghoul
    15 janvier 2019 - 14 h 43 min

    Je suis sûr qu’il vise une retraite, pas complémentaire, mais supplémentaire. Zitouni a recemment parlé des réglements « des problèmes des nouveaux moudjahidines ». Comme on a un moudjahed a chaque coin de rue, il n’est pas impossible qu’il vise aussi un « rappel ». Ce monsieur fait probablemenent parti dans cette liste de nouveaux combattants qui ont lutté contre leur peuple. Donc imaginee un « assasinat » contre sa personne est la meilleure astuce pour un « dédomagement » psychique et des fois physique quand on se brule le front avec le chalumeau pour paraitre plus musulman que les musulmans. En fait pendant qu’on y est, qui assassinera au juste un tel personnage amorphe qui mélange les serviettes et les torchons ? Pour se faire assassiner, il faudrait avoir de la valeur.

    56
    Anonyme
    15 janvier 2019 - 13 h 31 min

    Soltani se croit dans les années 90.
    Yaw nous sommes en 2019 !!
    mauvaise blague. Les prédateurs ne se font pas la guerre.

    28
    Selecto
    15 janvier 2019 - 13 h 04 min

    Quel héroïsme ! il mérite d’être élu héros de la Nation a côté de Drabki, Jamal Ould Abbas et Chakib Khelil.
    La place de gens là devait être a Reggane sous un soleil de plomb.

    79
    1
    Kahina-DZ
    15 janvier 2019 - 13 h 04 min

    Une façon de dire que Ennahdha et le FIS sont différents.
    Non, vous êtes tous les mêmes. Vous avez tous contribué à la décennie noire. Qui ne se souvient pas des discours de votre chef spirituel Nahnah avec sa cravate intégriste. Aucune différence avec les discours du FIS
    Même Objectifs avec des gourous différents.
    Il parait que Nahnah aimait le culte de sa personnalité. Vous frôlez les lois de la secte.

    60
    Anonyme
    15 janvier 2019 - 13 h 02 min

    Les pauvres innocents, et victimes: B. Soltani, , et A. Ouyahia
    Ils demandent au pauvre peuple algérien, de les aider, et de partager leurs problèmes
    Les Comédies, et les manoeuvres continuent de plus bel, à la veille des élections 2019,…..
    Où tout les coups sont permis, pour arriver à leurs fins,…..

    14
    M.B
    15 janvier 2019 - 11 h 41 min

    YA SIDI : La Mort a son calendrier infaillible, elle ne tente pas d’assassiner, ton heure viendra, et elle t’emportera avec ton bilan terrestre, pour les comptes ultimes, tu rejoindras la cité de l’égalité entre anonymes et célébrités, tu es poussière, « etrabe ».

    16
    1
    Anonyme
    15 janvier 2019 - 10 h 53 min

    y a qui n aiment pas les pro-turcs les barbus les victimes ou proches des années de braises on n assassine plus pour des raisons politique mais tout est possible

    4
    1
    la verité
    15 janvier 2019 - 10 h 28 min

    Il veut se donner une importance qu’il n en a pas.la personne ciblée a été tuée tout prés de lui.on ne tue pas les gens à mille facettes.

    17
    1
    Anonyme
    15 janvier 2019 - 9 h 49 min

    Quand es ce les arabes connaissent les urnes et ce depuis الجاهلية à ce jour,donc il faut pas ce faire des illimités, à bon entendeur…

    44
    3
    FAID
    15 janvier 2019 - 8 h 58 min

    Ce n’est pas une perte pour l’Algérie.

    17
    2
    Elmareg
    15 janvier 2019 - 7 h 42 min

    Pourquoi remuer cette affaire en ces temps précis certainement pour spéculer afin de faire de soit la seule victime du terrorisme alors que toute la population avait subi cette malédiction et continue à subir ses conséquences.
    De par cette déclaration publique cet individu cherche à quémander un siège au sénat lui qui se sont oublié par les siens.
    De par cette sortie irresponsable il a enfreint l’obligation de réserve lui qui était ministre d’état.
    Aussi il vient de commettre un crime prévu et réprimé par la loi sur la réconciliation nationale.
    En fait quel est le sort de toutes ces victimes du terrorisme qui n’ont pas aujourd’hui le même les mêmes privilèges que cette personne qui à priori est chargée de taskhine el bendir.
    Taisez-vous taisez-vous taisez-vous
    Y’en a marre de vous

    46
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.