Le ministère de la Santé rappelle la nécessité de se faire vacciner

vaccin grippe
Il est vivement recommandé de se faire vacciner. D. R.

Une personne est décédée des suites d’une atteinte de la grippe saisonnière, a confirmé, mardi, le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, rappelant, dans un communiqué, la nécessité de se faire vacciner.

Le pic habituel de l’épidémie de grippe survenant en janvier et février de chaque année, la même source avertit que celle-ci «peut être dangereuse et mortelle», notamment chez les personnes les plus exposées aux risques, à savoir les personnes âgées de 65 ans et plus, les adultes et les enfants présentant une pathologie chronique, de même que les femmes enceintes, à toute étape de la grossesse.

«La vaccination, qui est essentielle, demeure la meilleure protection contre toute atteinte», note le ministère qui insiste sur le fait que «l’application stricte des gestes de prévention permet de se protéger et de limiter la transmission du virus de la grippe». Il est ainsi recommandé d’«éviter les contacts rapprochés avec une personne atteinte de grippe, en particulier si on est âgé de plus de 65 ans, si on est porteur d’une maladie chronique ou enceinte et de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon ou avec une solution hydro-alcoolique». Il est également conseillé de «se couvrir la bouche et le nez en cas de toux et d’éternuement, tout comme il est recommandé aussi d’utiliser des mouchoirs en papier à usage unique et jetable et si des signes de grippe, tels que la fièvre, la toux, des courbatures et de la fatigue se manifestent, il est conseillé de consulter le médecin le plus proche».

Le ministère précise que la période de vaccination «est encore en cours», assurant, par conséquent, que le vaccin antigrippal étant actuellement disponible dans toutes les structures de santé et qu’il est «nécessaire de se faire vacciner pour éviter la maladie et ses complications».

R. N.

Comment (15)

    Anonyme
    17 janvier 2019 - 1 h 10 min

    Si ce n’étaient que les vaccins. Les médecins sont sous l’influence des visiteurs médicaux pour pousser à la roue et le résultat c’est qu’on devient malade chronique pour un problème qui se serait résorbé tout seul, par exemple en jeûnant une journée ( cas de pic d’hypertension ) ou en buvant beaucoup d’eau. Avec eux faut tout contrôler avec l’aide d’Internet, articles et forums: ce médicament est il bien nécessaire ? Est il efficace ? N’est il pas dangereux, croisé avec un autre médicament? Y a t’il risque d’allergie qui pourrait vous mener direct à l’hôpital? N’est il pas sur la liste des médocs interdits en Europe mais que l’on continue à utiliser en Algérie?

    En dehors des maladies graves chroniques bien identifiées, la plupart des ordonnances sont à moitié du festi , avec des médicaments inutiles ou bien inappropriés pour le cas, alors moi j’en prends et j’en laisse. Et après coup il s’avère que j’avais totalement raison. A la fin on finit par développer des compétences.
    Il ne faut pas se fier aveuglément aux médecins, ils ne cherchent qu’à se fidéliser une clientèle, ce qui passe par rendre les gens plus malades qu’ils n’étaient avant de tomber entre leurs pattes.
    Bref, c’est comme quand vous sortez de la mairie avec votre papier, il faut contrôler qu’il ne soit pas truffé de fautes; et bien les ordonnances c’est pareil. Quand je pense que des gens qui ne sont pas assurés sociaux( des paysans par exemple ) dépensent de l’argent très précieux pour s’empoisonner ou pour acheter des médocs sans aucune efficacité vu que la plupart des génériques ne contiennent aucun produit actif, les médecins le reconnaissent. Des antibiotiques ou du paracétamol sans aucune action, ça existe en Algérie. Crevez donc de votre pneumonie, endurez votre mal de tête pendant quinze jours, vous n’irez pas jusque là parce que vous partirez à la chasse au vrai médicament, mais en attendant de découvrir le Graal vous aurez eu tout le temps d’aggraver votre cas.

      Ch'ha
      17 janvier 2019 - 7 h 45 min

      @Anonyme 1h10
      Cessez de dire n’importe quoi si un médicament n’a pas de principe actif CE N’EST PAS UN MÉDICAMENT, les génériques contiennent le même principe actif la même molécule l’excipient change.
      Après des études cliniques des pays nordiques ont montré que pour les traitements cardio et neuro (l’épilepsie) les génériques ne sont pas bénéfiques et diminuent grandement le bénéfice obtenu avec le traitement classique et ont donc suspendu les génériques du marché pour ces domaines pathologiques.
      On évalue le SMR service médical rendu si médicament nul pas de mise sur le marché.
      Ensuite internet et forum waouuu la référence médicale c’est le meilleur moyen de vous faire bananer.
      Enfin le risque 0 en médecine n’existe pas, les interactions medicamenteuses existent d’où la nécessité de ne pas faire d’automédication.

        Ch'ha
        17 janvier 2019 - 10 h 10 min

        PS : évaluation du bénéfice/ risque du traitement.
        Je complète certains médicaments ont un SMR faible et sont sur le marché.

        Anonyme
        17 janvier 2019 - 12 h 22 min

        Vous ne vivez pas en Algérie contrairement à moi, alors vos g…les mouettes! On vend on Algérie sous le nom de médicament de la poudre de perlimpinpin, des médocs locaux je précise, j’en ai fait les frais comme tout le monde. Les médecins algériens eux mêmes recommandent à leurs patients de ramener leurs médicaments de France si possible.

        Tous les médicaments fabriqués localement ne sont pas totalement de la m… en particulier les médocs étrangers sous licence, mais MOI je parle en connaissance de cause en tant que consommateur parce que je vis ici MOI, et je ne défends pas ma chapelle, et je ne prétends pas jouer aux médecins alors que je vide les pots de chambre dans les hôpitaux.
        Vous devriez faire attention à la façon dont vous vous adressez à votre prochain, en Algérie on ne se parle pas comme ça, on ne s’ AGRESSE pas la parole sauf les voyous des rues évidemment.
        Nous sommes sur un site algérien, je parle de l’Algérie, et tout ce qui m’intéresse c’est de rendre service à mes compatriotes. Si vous ne captez pas, passez votre chemin, vous n’êtes pas concernée, ce serait plus honnête de votre part.
        Heureusement qu’il y a Internet, ça m’a permis de diagnostiquer nos propres maladies dans la famille et de nous diriger chaque fois vers le médecin le plus apte au lieu de perdre un temps précieux vers un médecin pas concerné, ensuite de vérifier que l’ordonnance était crédible, ce qui n’était pas toujours le cas . Et aussi d’éviter la mort subite.

        2
        1
          Ch'ha
          17 janvier 2019 - 17 h 25 min

          @Anonyme
          La réglementation des médicaments est INTERNATIONALE, pour tous les laboratoires pharmaceutiques. Y’a pas Sanofi en Algérie.
          Pauvre (…) (ne pas censurer AP).
          PS : je me suis arrêtée aux 2 premières lignes de votre post.
          J’ai croisé de nombreux médecins du pays à des congrès, cessez cette autoflagellation PATHOLOGIQUE.

          Ch'ha
          17 janvier 2019 - 17 h 34 min

          PS 2 : j’ai entre-aperçu recommande médicaments de France sur votre….
          MOI EN FRANCE ON M’A LAISSÉ SANS SOINS MÉDICAUX SUITE À VOITURE BÉLIER ET ENCORE À CE JOUR AVEC DES PHARMACIENS MÉDECINS QUI ME REFUSENT MON DROIT À L’ACCÈS AUX SOINS.
          Je précise j’ai failli y laisser la vie….Alors vos gueules les mouettes ….
          Si le système de soins est si catastrophique waouuuu toute la population algérienne doit être décimée à l’heure qui l’est !!!
          J’ai déjà reçu des soins à l’hôpital de Sétif MACHALLAH.

    Ch'ha
    16 janvier 2019 - 22 h 12 min

    La vaccination est une nécessité pour les sujets à risque.
    Je ne me fais pas vacciner contre la grippe, si grippe paracétamol pour fièvre et courbatures et vitamine C naturelle (oranges etc..) sans oublier le @Zaatar 😉
    Quelle maladie éradiquée suite à vaccination : la variole la polio …
    Recrudescence de la rougeole notamment au pays suite à défaut de vaccination…
    Attention aux théories farfelues des huiles essentielles à tout va et l’ANTI-Médecine j’ai même vu un internaute sur un site français dire que l’huile essentielle de canabis soignait le cancer LA BONNE BLAGUE !
    Donc quand vous aurez une surinfection bronchique ou pneumopathie vous serez bien content d’avoir des antibiotiques notamment, vos huiles essentielles vous pourrez vous assoir dessus.
    La gastro idem viral et hypercontagieux : exemple au club un sportif s’est pointé avec la gastro et à l’entraînement suivant soit 2 j après l’hécatombe nous étions 4 avec le coach tous les autres malades. Donc quand on est contagieux on reste chez soi.

      Anonyme
      17 janvier 2019 - 12 h 46 min

      Les huiles essentielles ne sont pas destinées à soigner des maladies graves mais elles font merveille en cas de maladies respiratoires de l’hiver et je parle en connaissance de cause, pas en théorie. Je suis en train d’en prendre en ce moment ce qui me permet de ne pas tomber dans la maladie pendant qu’un proche est en ce moment en train de tousser comme c’est pas possible parce qui avait refusé de prendre des HE dès le début des symptômes. Ce proche tousse en permanence, il est extrêmement contagieux et pourtant je m’en sors parce que je prends de l’HE de Ravinstsara qui est antivirale et du Niaouli pour ne pas avoir mal à la gorge.

      Si jamais je devais par malheur avoir une pneumonie j’essayerai l’huile essentielle d’origan, qui est à manipuler avec d’infinies précautions; ce n’est pas une HE anodine contrairement au Ravinstsara et au Niaouli mais j’ai l’habitude de prendre des risques contrôles, pour mon plus grand bénéfice.
      La pneumonie est une maladie que j’ai déjà soignée avec des antibiotiques de mon choix, du Rovamycine contrairement au générique local totalement inopérant qu’avait prescrit le pneumologue dument consulté. Grace à ce médoc d’origine et non à l’ersatz de m…inscrit sur l’ordonnance tout est rentré dans l’ordre pour les deux personnes malades dont moi même.

      Personne n’a prétendu que les HE soignaient le cancer, ne faites pas le procès d’une classe de produit qui ont montré toute leur efficacité sur la déclaration d’une seule personne. Et puis cessez d’être dogmatique, vous n’êtes pas médecin et chacun se soigne comme il veut suivant des résultats qui ont fait largement leurs preuves antérieurement.

    Anonyme
    16 janvier 2019 - 17 h 35 min

    Boire l’urine du chameau vous rendra bien portants.
    « Le prophète leur ordonna de suivre ses chameaux et de boire leur lait et leur urine. C’est ce qu’ils firent jusqu’au recouvrement de leur santé. »
    (Sahihe Bukhari ;Vol. 7:590) .Buvez bawle al ba3ir besseha !

    3
    2
    Kaci
    16 janvier 2019 - 8 h 56 min

    meilleur vaccin jus d’orange pressé pendant un mois

    4
    1
    ferial
    15 janvier 2019 - 20 h 21 min

    Les vaccinations ne sont pas sans risques de plus elles affaiblissent le système immunitaire donc prudence.
    Si vous voulez en savoir plus allez donc voir le site belge initiativecitoyenne.be

    3
    1
    karimou
    15 janvier 2019 - 18 h 43 min

    l’aluminium dans les vaccins est tres toxique
    eviter de vous vacciner

    3
    3
    benchikh
    15 janvier 2019 - 17 h 23 min

    Kassaman je partage votre point de vue .Notre corps est un mécanisme très complexe et ses remèdes sont dans la nature .Monsieur l’humain veut nous faire croire qu’il a des remèdes miraculeux pour gonfler ses revenus de ventes .Notre vie confortable aujourd’hui , a détruit nos défenses naturelles .Les gens ne bougent plus de leur place on dirait des clous dans des planches .Revenons à la nature et apprenons- nous à connaitre les plantes qui étaient créées pour notre organisme ,mangeant propre et le « savoir « de tout ce qu’on avale ,sinon on arrive à l’équilibre on ne tombe pas malade.

    3
    2
    Kassaman
    15 janvier 2019 - 14 h 55 min

    Et moi, au titre du principe de précaution, je rappelle l’urgence de NE PAS se faire vacciner.
    renseignez-vous sur: Pr Joyeux, Pr Gherardi, Pr Montagnier, Dr Rader, Dr Delorgeril etc.

    5
    2
      Anonyme
      15 janvier 2019 - 19 h 47 min

      Prenez de l’huile essentielle de Ravintsara, c’est radical contre les virus ( tous les virus, pas seulement celui de la grippe, par exemple l’herpès ) et ça vous permettra de traverser l’hiver comme une fleur.

      6
      1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.