Le MPA : «Personne ne doit obliger un citoyen à se porter candidat à la présidentielle»

MPA
Benyounès ne se prononce pas sur la question du 5e mandat. New PRess

Par Hani Abdi – Le Mouvement populaire algérien (MPA) maintient le suspense sur sa position par rapport à l’élection présidentielle du 18 avril prochain. Dans un communiqué sanctionnant une réunion de son bureau national, le MPA d’Amara Benyounès ne se prononce pas sur la question du 5e mandat. Il prend acte de la convocation du corps électoral par le président de la République, conformément à la Constitution et à la loi électorale. Une convocation qu’il qualifie de «tout à fait ordinaire de la part d’un Président qui a toujours respecté la Constitution et les lois de la République».

Le MPA réitère sa décision «de principe», à savoir que «c’est son conseil national qui déterminera au moment opportun et de manière définitive la position du parti vis-à-vis de cette élection». Membre de l’alliance présidentielle, le MPA est le seul qui n’a pas encore appelé le chef de l’Etat à se représenter pour un 5e mandat. Le RND d’Ahmed Ouyahia, le FLN de Mouad Bouchareb et le TAJ d’Amar Ghoul l’ont déjà fait.

Le MPA rappelle que «personne ne peut empêcher un candidat de se présenter, en dehors du Conseil constitutionnel, seul habilité à se prononcer sur la validité des candidatures. De même que personne ne doit également obliger un citoyen à se porter candidat».

Le MPA conclut en souhaitant que «la prochaine élection se déroule dans un climat démocratique et apaisé afin de permettre au peuple algérien d’exprimer son choix en toute liberté et souveraineté».

H. A.

Comment (16)

    mouatène
    22 janvier 2019 - 17 h 14 min

    celui qui a choisi la saison des élections est un fin connaisseur. c’est la seule saison ou tous les genres sont submergés par une ferveur inhabituelle. gare à celui ou à celle qui chavire. son destin sera bien scellé.

    anonyme
    21 janvier 2019 - 16 h 22 min

    En dehors d’Allah, seul un parti communiste nationaliste pourrait sauver l’Algérie : mise en commun et partage du travail et des richesses, en fonction de ses compétences et de ses besoins. Seul un Etat centralisé fort et patriotique peut remettre les Algériens au travail de l’Algérie. Le travail pour soi ne développe que la richesse personnelle, le vol, la cupidité et la trahison de la fratrie humaine dont aucun individu ne peur se passer !

    R.A.S
    21 janvier 2019 - 9 h 22 min

    Les commis et les soumis n’ont pas les mêmes gènes que les vrais hommes, ils sont nés juste pour une mission, c’est ciré les pompes à leurs maîtres

    7
    1
    Massinissa
    21 janvier 2019 - 8 h 08 min

    préparez bien ta brosse a Mr Benyounes , parce que les autres larbins aussi sont entrain de la préparer, à savoir Amar Ghoul, ouyahia, sahli, bouchareb , Sidhoum Said de l’UGTA …etc beaucoup de coquins et de larbins ? à QUI BROSSE BIEN ….

    11
    anonyme
    20 janvier 2019 - 23 h 39 min

    il sent le vent tourner
    dégage tout à une fin , finis vos privilèges et rendez l’argent du peuple

    10
    Basta
    20 janvier 2019 - 23 h 28 min

    CE « BROSSISTE » KKHOBZISTE ON NE LE VOIT QUE LORS DES ELECTIONS
    KHABI ROUHEK ET SURTOUT RENDEZ TOUT CET ARGENT DU PEUPLE

    12
    Anonyme
    20 janvier 2019 - 22 h 08 min

    «[…] un Président qui a toujours respecté la Constitution et les lois de la République» dixit Amar Benyounès.
    ——————————————————————————————–
    Pour ne citer qu’un seul exemple, monsieur Amara Benyounès devrait alors nous dire qui a donc trituré la Constitution et fait sauté la limitation à deux mandats présidentiels ?
    J’espère qu’il n’ira quand même pas nous dire qu’il s’agissait là d’une exigence populaire !

    10
    Anonyme
    20 janvier 2019 - 22 h 03 min

    Amara Benyounes essaye chaque jour de se rappeler au bon souvenir du sérail en encensant le président : il certifie ISO tout ce qu’a fait Boutef. Mûri dans la serre des vestes retournées, Amara 1er, ex-ministre du commerce égaré dans la mare du commerce du vin et des spiritueux a une revanche à prendre sur un sort injuste…il fut sacrifié sur l’autel de la confusion née sur : « êtes-vous bière ou whisky ? Et l’aspirant- ministre est un ténor de la glose rabâcheuse. Viré un jour pour avoir voulu faire d’un excitant tabou, un excitant légal, il est depuis, en ébriété politique permanente. À la tienne, Ben !

    8
    1
    TOLGA
    20 janvier 2019 - 21 h 22 min

    Et moi, je vous réponds ceci :

    PERSONNE NE DOIT OBLIGER UN CITOYEN A – NE PAS SE PORTER – CANDIDAT A LA PRESIDENTIELLE !

    WHY ?

    BECAUSE, IT’S A CONSTITUTIONAL RIGHT OF ANY ALGERIAN CITIZEN…

    SIMPLY AS THAT A BOUGHYOUL !!!

    SE PORTER CANDIDAT A LA PRESIDENCE EST UN DROIT CONSTITUTIONEL OUVERT A TOUT CITOYEN ALGERIEN.

    C’EST AUSSI SIMPLE QUE CELA. C’EST LE B.A. BA DE TOUTE CULTURE POLITIQUE DONT DOIT S’IMPREGNER TOUT « politicien » QUI NE VOUS RESSEMBLE PAS. ET VOUS VOULEZ VOUS PREVALOIR DU COURANT « démocratique »….. THERWI FELLANA !!!

    VOUS VENEZ DE VOUS DEVOILER QUE VOUS N’AVEZ AUCUNE CULTURE POLITIQUE SINON CELLE DU FESTI…..

    MAIS BIENTÔT AVEC L’AVENEMENT DE NOTRE GENERAL SI ALI GHEDIRI, VOUS ALLEZ PASSER TOUS A LA TRAPE…. DON’T WORRY ABOUT THAT !

    14
    Anonyme
    20 janvier 2019 - 21 h 10 min

    En 2014 il avait insulté, injurier l’ensemble des Algériens qui se prenoncer contre le 4eme mandat. A quoi joue cet individu en 2019, il quitte le navire de said ?! Son partie ne possède aucun organisation national. Les membres de son partie ne dépassent pas les 10 personnes.

    Abu Stifaille
    20 janvier 2019 - 21 h 06 min

    Ca y est..)))
    Certains commencent dejà à retourner leur veste…

    AKLI N'NA
    20 janvier 2019 - 21 h 02 min

    AKSA QEMOUCHIK A YOUDHEY ! ACHOU ? TU AS DÉJÀ PEUR DE NOTRE GENERAL…? TU VAS ET VOUS ALLEZ TOUS PERDRE TOUS VOS AVANTAGES QUEVOUS AVEZ ACQUIS DE FAÇON IMPUNIE SUR LE DOS DU PEUPLE….!!! NOTRE GENERAL VOUS AURA TOUS ! ET TOUT LE PEUPLE SERA DERRIERE LUI POUR VOUS POURCHASSER…. MALHEUR A VOUS ! DES JOURS TRES NOIRS VOUS ATTENDENT TOUS… NE VOUS EN FAITES PAS !!!
    VIVE LE GENERAL GHEDIRI ! VIVE NOTRE ARMÉE L’A.N.P. ! VIVE L’ALGÉRIE ! TAHIYA CHOUHADAS !!!

    26
    4
    Rascasse
    20 janvier 2019 - 21 h 00 min

    Il veut dire boutef est déconnecté et que la fratrie et leurs acolytes le séquestre

    16
    TnT
    20 janvier 2019 - 20 h 01 min

    Le langage des soumis et les lèches bottes, réveillez vous Monsieur le commis des Bouteflikas,le peuple Algérien s’est réveillé de vingt ans de sommeil forcé, par des promesses bidons et des pillages a grande échelle, vous êtes un complice et l’histoire vous jugerez le moment venu

    17
    K. DZ
    20 janvier 2019 - 19 h 55 min

    Je conçois que l’on ne peut empêcher un citoyen de présenter sa candidature, et on en a vu beaucoup, mais, Mr Amara, avez vous déjà vu ici bas quelqu’un  »obliger » quelqu’un à se présenter à la candidature suprême ? Utopia, vous en avez entendu parler ? Je crois que c’est de là bas que vous faites vis déclarations !

    Tredouane
    20 janvier 2019 - 19 h 13 min

    On ne peut jamais tenir une corde indéfiniment du milieu,ambiguïté dénote de la non maturité et/ou d’un opportunisme.cela est ma vision toute fois je respecte votre liberté dans vos choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.