Gbagbo, la procureure de la CPI et les intérêts de son mari israélo-marocain

Bensouda CPI
La Gambienne Fatou Bensouda, procureure à la CPI. D. R.

Par Karim B. – C’est une révélation fracassante que viennent de faire des médias africains. La pièce manquante du puzzle dans l’acharnement de la Cour pénale internationale (CPI) contre le président ivoirien renversé par la France a, enfin, été retrouvée. Après un long procès qui aura duré plusieurs années, la CPI a fini par prononcer un non-lieu en faveur de Laurent Gbagbo dont le maintien au pouvoir dans son pays représentait un obstacle pour le pillage des ressources de ce pays par l’ancienne puissance coloniale. Mais au tribunal de La Haye, c’est une tout autre histoire qui se jouait dans les coulisses de la juridiction internationale.

En effet, si la procureure Fatou Bensouda a tout fait pour maintenir Laurent Gbagbo en prison, c’est en raison de sa relation avec un homme d’affaires israélien d’origine marocaine qui n’est autre que son mari. La magistrate gambienne est l’épouse de Philippe Bensouda, présenté comme un «ami de longue date» d’Alassane Ouattara. Le businessman israélien, dont le fils a été assassiné dans une fusillade aux Etats-Unis en juillet 2017, a remporté un marché immobilier d’une valeur de douze milliards de francs CFA, apprend-on.

Le conflit d’intérêt dans l’affaire Gbagbo saute aux yeux. La CPI a, ainsi, servi de lieu de règlement de comptes avec la bénédiction de la communauté internationale qui a laissé se dérouler un simulacre de procès partial et inique.

Alain Toussaint, proche conseiller de l’ancien président ivoirien, confiait à Algeriepatriotique, en juin 2013, que la Côte d’Ivoire «demeure la chasse gardée de la France, selon l’entendement des dirigeants français». La Côte d’Ivoire est un «pays stratégique puisqu’il représente, à lui seul, plus de 40% de l’Union économique et monétaire qui regroupe les ex-colonies françaises d’Afrique de l’Ouest et qui ont en commun une monnaie dénommée le franc CFA», avait-il expliqué, en avouant qu’«en réalité, Gbagbo n’a jamais remis en cause les intérêts français en Côte d’Ivoire», si bien que «les multinationales hexagonales ont largement profité des années Gbagbo». «Seulement, avait-il précisé, dès son élection en octobre 2000, le nouveau chef d’Etat a mis en œuvre une politique de partenariat avec les pays émergents et ceux du Sud. Cette tentative d’ouverture a fortement déplu à la puissance tutélaire, la France, qui estime que la Côte d’Ivoire est sa propriété exclusive.»

Commentant le procès, Alain Toussaint avait soutenu que le dossier d’accusation «est vide» et que Laurent Gbagbo avait été déporté à La Haye «en violation de ses droits, sur la base d’un mandat illégal». «La Cour (CPI, ndlr) ne doit pas avoir honte de reconnaître qu’elle a été induite en erreur, trompée et manipulée par le gouvernement français de Nicolas Sarkozy et son allié Alassane Ouattara. Il n’y a aucun mal à cela. Laurent Gbagbo, à qui Jacques Chirac promettait la CPI depuis 2003, est innocent. Il doit être libéré immédiatement», avait conclu le conseiller de l’ancien chef de l’Etat ivoirien, accusant Français Hollande et Nicolas Sarkozy d’avoir «ourdi» un complot.

K. B.

Comment (36)

    Bibi
    28 janvier 2019 - 2 h 14 min

    Les couleurs. Pour faire une couleur verte, on prend du rouge et du jaune. Donc pour faire un marocain, on prend une ivoirienne ou un ivoirien fondant un couple avec un juif ou une juive cela donnera un marocain radin et fourbilleur comme Bourita ou Mohammed 6.
    C’est cela, la réalité.

    Anonyme
    27 janvier 2019 - 0 h 08 min

    La CPI quelle imposture !

    8
    1
    Anonyme
    26 janvier 2019 - 22 h 01 min

    Trois espèces d’êtres humains sont les plus pitoyables du genre humain :
    – les hommes de lois qui piétinent la loi
    – les hommes de religion qui piétinent la foi
    – les hommes de commerce qui piétinent le sens de la mesure et la confiance.

    Honte à cette procureure !

    26
    3
    RAYES EL BAHRIYA
    26 janvier 2019 - 20 h 47 min

    Y a 2 formes de justices , y a l’avocat qui connait bien la LOI
    ET Y A l’avocat qui connait bien LA JUGE …
    À bon entendeur salaud !!

    23
    3
    Anonymeplus
    26 janvier 2019 - 19 h 53 min

    Laurent gbagbo était un vrai chef d’état qui défendait les intérêts des ivoiriens, il est devenu tout de suite un os dans la politique économique de la france afrique.
    A sa place, les français ont mis un excellent serviteur qui répond au doigt et à l’oeil, alassane watara le burkinabé puisqu’il s’agit de lui, à immédiatement rendu les clefs de la côte d’ivoire aux français en se couchant formidablement à plat ventre.
    L’afrique de l’ouest du royaume de la drogue jusqu’aux frontières nigériannes est l’espace ou la france continue sa politique esclavagiste d’un nouveau genre, avec la bénédiction de tous les gouvernements de la région, les chiens ne font pas des chats, grand bien leur fasse.

    20
    4
    momo
    26 janvier 2019 - 19 h 52 min

    israel et le lobby sioniste de francais ( la france ) utilisent les israelo marocains et marocains pour tromper les africains et creer les banques et commerces en afrique francophone pour piller ces pays mais aussi contrer le commerce des libanais,syriens et palestiniens qui sont deja installé dans ces pays d’afrique depuis tres longtemps

    24
    7
    C'est le geste qui compte
    26 janvier 2019 - 19 h 36 min

    Bagbo un vrais chef africain qui à très mal géré sa tentative de décolonisation. Domage !

    100
    5
    ANONYMA
    26 janvier 2019 - 17 h 31 min

    maintenant je comprends comment le maroc a conquis l’afrique et surtout l’afrique de l’ouest avec ces banques ces sociétés et son agriculture et domine l’afrique francophone avec l’aide des juifs marocain qui sont installés partout en afrique et avec beaucoup de moyens pour faire pression sur ces pays

    30
    10
      Yeoman
      26 janvier 2019 - 19 h 48 min

      Doucement sur les mots, l’ami. Vous n’avez conquis rien du tout, sinon les enfants marocains ne seraient pas vendus comme de la vulgaire marchandise et à vil prix. Quant aux juifs, ils s’en fichent éperdument de ce qui peut vous arriver.

      15
      6
    Anonyme
    26 janvier 2019 - 16 h 30 min

    C est une des strategie du sionisme internationale……l arme du mariage pour influencer les decisions en faveur d Israel et ses allies…….C est ainsi que la fille des clinton Chelsea a epouse un juif sioniste ….au cas ou sa mere Hilary Clinton gagne les elections….La fille de Trump Ivana a epouse Jared Kushner un juif Sioniste et s est convertie au Judaisme le couple a deux enfants juifs Israeliens..meme Trump a dit dans un discours qu il est le pere d une fille juive et grand pere de deux enfants juifs Israeliens….Le mouvement contraire dont le projet de la princesse Diana d epouser un Egyptien arabe et musulman….Doudi El Faied a ete tue dans l oeuf…et d autres celebrites dont Michael Jackson qui s est rapproche des pays musulmans …..etc…..Oui la carte des mariages dans les milieux politiques influents est une arme redoutable utilisee par le sionisme international pour imposer leurs influences …..sur les politiques etrangeres….

    30
    5
      kader
      26 janvier 2019 - 19 h 04 min

      oui comme aussi le mariage d’Alassane Ouattara
      avec la franco isralienne né à constantine

      15
      3
        Anonyme
        26 janvier 2019 - 19 h 22 min

        Je me pose une question extrêmement grave … j’espère qu’on me comprendra.
        Et si les interdits religieux concernant le mariage avec d’autres ethnies n’était qu’une farce pour empêcher les gens de se connaître vraiment et ne permettre qu’à une seule minorité de le faire en faisant épouser ses fils et ses filles aux plus riches et aux plus puissants dans le monde entier ?
        Pense-t-on vraiment que Dieu n’a rien d’autre à faire que d’empêcher le mariage des gens pour préserver une quelconque race des autres races. Tout le monde sait que les races n’existent pas et que chaque population s’est seulement adaptée à son milieu sur des milieux d’années.

        Bien qu’étant sincèrement croyant en Dieu, je me demande si on ne se fout pas de nous toutes dans les religions avec des interdits parfois très intelligents mais aussi souvent très stupides.
        Et si être élu par Dieu n’était pas un peuple, mais un état mental (à savoir l’humilité) ?
        Un Dieu qui passerait son temps à fliquer les races et les mettre les unes supérieures aux autres n’est plus Dieu mais un diable. Autant dire que les élus n’existent plus depuis belle lurette et ceux qui veulent se faire passer pour des élus ne sont ni des modèles de vertus, ni des modèles à envier, cela ne leur sert qu’à se cacher derrière une mythologie fantasque et délirante pour asservir tous les autres.
        Je commence à devenir sévèrement allergique au discours religieux de toutes les religions alors que je suis vraiment croyant.

        14
        2
          mouatène
          26 janvier 2019 - 20 h 15 min

          madame ou monsieur bonsoir. oui, c’est grave ce que vous dites. mais c’est facile aussi et vous n’avez besoin de personne pour vous en assurer. il n’y a qu’à vous documenter et vous serez fixé. lisez le coran, la bible et la thora et faites la différence de vous meme. bonne soirée.

          5
          2
          Anonyme
          26 janvier 2019 - 21 h 56 min

          J’ai passé ma vie à lire tous les livres religieux, surtout monothéistes.
          L’Ancien Testament est le livre religieux le plus raciste concernant les autres peuples que j’ai pu lire. Je l’ai lu dans tous les sens, je ne pige pas la notion d’élection quand on massacre les autres. On peut aussi avoir la possibilité que des gens parlent au nom de Dieu pour avoir le pouvoir sur les autres.
          On fait porter sur le nom de Dieu, bien des crimes, bien des injustices, bien des horreurs. L’élection n’est pas un peuple élu, mais un état mental.

          6
          2
          mouatène
          27 janvier 2019 - 15 h 12 min

          Mouslim ! il vous est permis le lit d’une chrétienne mais interdit celui d’une juive. il vous est permis la cuisine d’une juive mais interdit celle d’une chrétienne. il vous est permis le mariage avec une chrétienne, convertie, mais interdit avec une juive. une mouslima se marie avec un chrétien, s’il se converti à l’islam . le mariage de mouslim avec juif est interdit.  » c’est la parole de Dieu qui a créé la faune et la flore et l’etre humain « . j’ai fais de mon mieux et c’est vous de voir.

          3
          33
    mouatène
    26 janvier 2019 - 14 h 58 min

    messieurs les Grands Elus Africains, si vous croyez à votre légitimité dans votre fonction actuelle de Chef de l’Etat, qu’est ce qui vous empeche de créer au niveau de l’ UA un Tribunal Pénal Africain avec compétence de traiter toutes les affaires dont seront justiciables tous les élus africains et ceux de tous les autres continents. si vous croyez à votre souveraineté vous pouvez et meme devez le faire. dans le cas contraire vous devez avoir raison et on vous comprend.

    23
    3
    HOUMTY
    26 janvier 2019 - 14 h 57 min

    SALAM L’KHAWA….Souvent la réalité depasse la fiction ! l’international sionisme et la franc-maçonnerie gangrène la finance et la géopolitique mondial, en installons des agents sur tous les continents, dont la france qui depuis des decennies déstabilise sournoisement des pays africains. N’oublié pas l’khawa, dans les années 90 L’ ALGERIE était sous embargos grâce a f.mitterrand elle ne pouvait pas acheté d’armes pour combattre les hordes d’assassins ( f.i.s et g.i.a ) ce Mr était ministre de l’interieur pendant les années 50 eh oui…. le Mr était rancunier ! A ces proches il disait tôt ou tard je ferai plié L’ ALGERIE… Donc mes fréres au nom de la mémoire de nos CHOUHADAS ( Rahimahoum ALLAH ) Kabyles, Chaoui, Soufi et j’en oublie SOYONS UNI pour une fois, car Notre ALGERIE est en DANGER DE MORT… Ils n’attendent qu’une seul chose….Si on met un genoux par terre , ils nous acheverons sans aucune pitié . TOUS POUR NOTRE ALGERIE UNI ET FORTE…T’ahya L’DJAZAÏR et QU’ALLAH protége notre Glorieuse A.N.P et notre belle Jeunesse…. one…two…tree…..

    122
    5
    صالح/ الجزائر
    26 janvier 2019 - 14 h 44 min

    le vice-président du Conseil italien, Luigi Di Maio, a accusé la France qui de ses méfaits envers la Françafrique :
    « Si aujourd’hui il y a des gens qui partent, c’est parce que certains pays européens, la France en tête, n’ont jamais cessé de coloniser des dizaines de pays africains» .
    « il y a des dizaines de pays africains où la France imprime une monnaie, le franc des colonies et avec cette monnaie elle finance la dette publique française (…) Si la France n’avait pas les colonies africaines, parce que c’est ainsi qu’il faut les appeler, elle serait la 15e puissance économique mondiale alors qu’elle est parmi les premières grâce à ce qu’elle est en train de faire en Afrique ».
    « L’UE devrait imposer des sanctions à la France et à tous les pays comme la France qui appauvrissent l’Afrique et obligent ce peuple à partir».
    La France a massacré un million et demi d’Algériens durant uniquement 7 ans et demi pour continuer à exploiter l’Algérie et appauvrir les algériens au profit des colons et de l’hexagone .
    Le 10 octobre 1979 éclate l’affaire des diamants entre l’ancien empereur Cannibale Bokassa Ier , mangeur de chair humain de Centrafrique , l’un des pays les plus pauvres de la Françafrique , et le président de la France Valéry Giscard d’Estaing .
    La France de Sarkozy a ruiné la Libye pour ne pas descendre à la 15e puissance économique mondiale en accaparant le pétrole et les pétrodollars laissé par le Guide assassiné pour supprimer la trace de 50 milles euros d’aide à la campagne électorale.

    134
    6
      Anonyme
      26 janvier 2019 - 14 h 54 min

      La France colonise toujours l’Afrique et tous les autres pays européens sont submergés par une immigration africaine.
      Le franc CFA a assez duré. Avec cette colonisation masquée, la France empêche les pays européens de faire des affaires en Afrique.
      Il faut tout faire en diplomatie, nous de notre coté pour faire connaître la colonisation de fait de la France sur l’Afrique.
      Ce pays est dans ses fondements contaminé par la pensée coloniale, la seule facon de le guérir est d’aider tout autre pays à venir faire développer l’Afrique. Nous aussi nous devons en finir avec la France, en tête ses entreprises, ses banques, ses assurances, ses écoles. N´achetez plus aucun produit français en Algérie, c’est la méthode la plus redoutable, la plus efficace, la plus intelligente à faire. La France doit quitter l’Afrique, elle ne sème que le malheur. Son blabla démocratique est une couverture, un mensonge, une posture, une imposture. N’achetez plus jamais français, jamais. C’est ainsi qu’ils cesseront avec l’idéologie coloniale.
      Les responsables italiens et polonais ont entièrement raison !

      118
      6
        صالح/ الجزائر
        26 janvier 2019 - 19 h 45 min

        la France dénonce les « ambitions voilées » de la Russie .. en Centrafrique .
        Après le ministre des AE , qui s’inquiète d’«une présence active de la Russie, récente, significative, antifrançaise» .
        C’est la ministre française des Armées qui allait s’en charger. Elle est mécontente de la présence Russe au pays , qui avait autrefois en 1979 offert des diamants au président français . Elle a mis en garde contre toute « manipulation intéressée de puissance opportuniste » et « toutes les autres initiatives qui sont des initiatives opportunistes et souvent intéressées ne me paraissent pas contribuer à résoudre de façon positive la situation sécuritaire dans ce pays » , car la France qui a ruiné la Libye et a participé à la ruine de la Syrie ne l’avait pas fait par opportunisme(?!) mais par bonté aux peuples de ces deux pays ; « tous les efforts internationaux sont bienvenus pour sécuriser la République centrafricaine mais il faut que cela soit fait (…) dans le respect de la médiation de l’Union africaine » , mais pas pour la Libye car c’est qui devrait allumer l’incendie et la guerre civile entre compatriotes . Enfin « Je ne suis pas certaine que cette présence et les actions déployées par Moscou, comme les accords négociés à Khartoum à la fin d’août, contribuent à stabiliser le pays » , se trouvant en guerre civil .
        La France néo coloniale est mécontente aussi de la présence chinoise en Afrique , elle considère que « la Chine n’est pas dans une logique néo-coloniale mais davantage hégémonique, voire d’impérialisme » .
        C’est-à-dire le Centrafrique et les autres pays de la « Françafrique» , de l’« Organisation internationale de la francophonie (OIF) » et du « Franc CFA » devraient rester chasse gardée de Paris .

        7
        2
          Anonyme
          27 janvier 2019 - 8 h 19 min

          C’est le début de la fin pour la France. Elle va retrouver une place plus humble. Elle ne peut rien contre la Russie ou la Chine et elle le sait. D’autant que les Anglais ne l’aideront pas s’ils peuvent tirer leur épingle du jeu en Afrique, idem pour les USA. L’Afrique est le nouvel Eldorado du capitalisme mondial. Le continent est truffé de richesses à tous les niveaux. Il n’y aucun souci de démocratie pour la France, c’est de la flûte et du blabla pour dissimuler ses véritables intentions, une forme de langage séducteur. Elle a usé et abusé de cette méthode partout, maintenant que son fonctionnement est connu, elle ne peut plus faire illusion. Meme les américains ne la soutiendront pas .
          La question qu’il faut se poser est : et si ce départ massif vers l’immigration des africains vers l’Europe, mais aussi des Syriens vers l’Europe n’a pas le meme but ?
          (1) pour vider l’Afrique et faciliter ainsi une recolonisation de fait sans en avoir l’apparence pour éviter les contestations futures. Contrairement à ce que les gens pensent, les africains luttent à armes inégales avec la France qui fait leur monnaie, nomme leurs présidents, décident de leur politique économique, possède l’hégémonie sur tous les ressources naturelles des pays francophones, impose sa langue.
          (2) pour vider la Syrie et permettre ainsi au pays ayant débarqué en 1948 dans la région à prendre des territoires plus facilement pour réaliser son délire messianique.

          3
          1
    Felfel Har
    26 janvier 2019 - 14 h 36 min

    Les Algériens n’ont pas attendu cette révélation pour se convaincre que cette CPI n’était pas une cour où la justice triomphait. C’est une cour de règlement de compte où les puissants du moment escamotaient les règles élémentaire de justice pour sanctionner ces chefs d’État africains coupables d’avoir défendu les intérêts de leur peuple contre la boulimie des entreprises occidentales.
    La France officielle se gargarise de leçons de démocratie, de droits humains, de justice sociale, de paix , de non-ingérence dans les affaires internes de ses anciennes colonies, mais hypocritement, elle se cache derrière la FrançAfrique de sinistre mémoire, elle recourt même à ce « machin » truffé de barbouzes et d’hommes de main, spécialisés dans les coups tordus, assassinats et coups d’État contre ceux qui refusent le diktat de l’Empire décadent, aux bords de l’implosion.
    Il est malheureux que des chefs d’État africains se prêtent à ce jeu macabre qui se retournera inévitablement contre eux, complices d’un systême inique. A chacun son tour!

    103
    5
    DYHIA-DZ
    26 janvier 2019 - 13 h 53 min

    Décidément, la France coloniale continue à siphonner l’Afrique au nom de la démocratie.
    Le malheur, cette France ne veut pas assumer les conséquence de sa politique en Afrique. Cette France demande à L’Algérie de prendre en charge tous les migrants clandestins qui sont la conséquence directe de la politique coloniale française en Afrique.

    37
    5
    RAIS
    26 janvier 2019 - 13 h 29 min

    Que l’Algérie et l’Afrique du Sud pour nous débarrasser ces larbins du cpi les blacks de service comme nos beurs de services (benalla et compagnie).Mandella était beaucoup plus utiles pour les blacks en prison que en tant que Président recevant les chefs d’états occidentaux (quelle honte) qui n’ont jamais voulu rompre les relations avec le régime de l’aparteid .

    30
    10
    Moh
    26 janvier 2019 - 13 h 12 min

    Au moins en Côte d’Ivoire il y a eu des élections démocratique, constaté par l´ONU, Alassane Ouattara a gagné ces élections et Laurent Gbagbo a refusé de ceder sa place, et donc il y a eu des affrontements, qui auraient pu mener le pays vers une guerre civile… Maintenant est ce que en Algerie on peut aussi faire des élections libres et démocratiques comme celle en Côte d’Ivoire??? That is the Question

    132
    82
    ANONYME 1
    26 janvier 2019 - 12 h 37 min

    C’est cette procureur qui doit être au trou à la place de Gbagbo. Elle a des intérêts en jeu; donc elle est inapte à exercer cette fonction de magistrat.
    Et le comble plusieurs pays occidentaux qui se disent des droits de l’hommes se sont avérés des escrocs et de mauvaise foi, puisqu’ils ne doivent pas ignorer la situation de cette procureur si spéciale, et ils ont laissé faire.
    C’est le procès de la honte.

    59
    9
    Anonyme
    26 janvier 2019 - 12 h 00 min

    C’est à ces « pieds-noirs » d’Afrique du Nord que souhaitait nous unir Ouyahia…
    Car derrière le vocable « pied-noir » tout le monde a compris de qui il s’agit en fait.
    Leur entrisme en Europe s’est fait quand leurs filles se mariaient aux aristocrates des cours européennes, puis aux fils de la haute bourgeoisie, puis aux hauts-fonctionnaires. C’est le même processus ailleurs.
    C’est un haut-fonctionnaire international, n’étant pas particulièrement belle, elle a du être un bon parti en raison de sa position ou de celle de sa famille.
    En janvier 2017, son fils George est assassiné dans une fusillade pour une affaire de drogues. La famille a demandé que le nom ne soit pas révélé pour protéger la fonction de procureur international de la mère.
    En tout cas elle a raté l’éducation de son fils, difficile de penser qu’elle dispose d’un esprit de clairvoyance pour autre chose. En outre, l’article précédent parle de son acharnement au TPI contre les pays africains et sur mutisme sur les autres régions du monde. Vu son mariage et la symbolique financière qu’elle implique, difficile de ne pas comprendre que cette dame a ses partis pris.
    En fait dès 2013, on pouvait connaître les liens conjugaux de la procureure. le blog de la famille Bensouda en parle… On y apprend que cette famille Bensouda « marocaine » a de nombreux liens « conjugaux » en Afrique : »Je suis le fils de sidi omar bensouda de gambie, ma mère est une bengeloun du sénégal. Sidi omar etait le cousin de abdelaziz bensouda père de halima notaire à casablanca. Afrik Inform l’a mentionné en 2016 déjà… On y apprend que l’homme d’affaires juif marocain, de nationalité israélienne, Philippe Faizal Ben Ghali Bensouda, mari de la procureure Fatou Bensouda, est l’ami de Ouattara, président actuel de la Cote d’ivoire a remporté un appel d’offre de logements sociaux 12 milliards de francs CFA. Or tout le monde l’a compris: la Cote d’Ivoire est bien le pays de Bagbo qui était son ancien président et qui est attaqué par le TPI, la procureure étant Fatou Bensouda, femme de Philippe Bensouda.
    Donc en conclusion, avant de faire de grosses enquetes, il faut savoir qui se marie avec qui dans les hautes sphères, cela facilite le travail après.
    Autre question : et nous ? Qui est marié avec nos hautes sphères ? C’est une chose importante à connaître, car nos hauts-gradés, nos hauts-fonctionnaires, nos hommes politiques, s’ils veulent garder leurs fonctions doivent indiquer l’origine et la religion de leurs épouses et mieux, si c’est possible, qu’ils ne se marient qu’avec des algériennes pour prétendre servir notre pays en toute fiabilité.
    Savez-vous le nombre de libanais, d’égyptiens et de marocains qui se marient avec des algériens pour prétendre à la nationalité algérienne. Cela peut paraître exagéré, mais l’entrisme par le mariage est vieux comme le monde!!!

    38
    14
      Anonyme
      26 janvier 2019 - 12 h 17 min

      « Fatou Bensouda aurait en effet préparé un contrat entre son époux Philip BENSOUDA et un Gambien BARROW YAYA, dont les fonds ont été gelés en Arabie Saoudite. L’époux de la Procureure devait aider M. BARROW à recouvrer son argent moyennant 20 % ( 16 Millions de dollars ). Ce contrat préparé par Fatou elle-même, selon BARROW, n’aurait pas été de son goût car il voit en ses termes une véritable escroquerie. Fatou Bensouda, lorsque cette affaire a été ébruitée ce 24 Mars 2016, a nié avoir préparé ce contrat d’escroquerie. Mais malheureusement pour elle, des investigations ont permis de détecter que ce contrat vient bel et bien du email personnel YAHOO de Mme la Procureur. »
      et on appelle ça une procureure de la TPI ? Des méthodes de voyous !

      32
      8
        Anonyme
        26 janvier 2019 - 12 h 38 min

        Famille Bensouda en Afrique …

        Septembre 2007 – « Driss » Bensouda : un banquier marocain aux fourneaux en Gambie
        Après huit ans passés dans la finance aux Etats-Unis, il décide de s’installer en Gambie, où son père a fait du commerce.
        Il ouvre une boucherie au départ et se met bientôt à confectionner des sandwiches.
        Aujourd’hui, il possède deux restaurants et emploie 70 personnes.

        20
        4
    Anonyme
    26 janvier 2019 - 11 h 52 min

    CE QUI FONT DU MAL AU CONTINENT AFRICAIN.LEUR DERIGEANT.IL FAUT UNE RÉVOLUTION EN AFRIQUE CHASSER TOUTES CES HYÈNES .

    29
    5
    Antisioniste
    26 janvier 2019 - 11 h 16 min

    La CPI l’Unesco l’ONU et toutes ses soit disant institutions non plus raison d’être, tout comme la ligue arabe d’ailleurs. Croire que la justice puisse être rendu par ceux qui font les lois tout en étant les criminels, c’est croire qu’on peut vider l’océan avec un dé à coudre, alors bonne chance les croyants.

    26
    7
      Anonyme
      26 janvier 2019 - 11 h 31 min

      Aussi l’union africaine et le panafricanisme c’est à rayer, ces choses ne servent plus à rien.

      25
      12
    Tredouane
    26 janvier 2019 - 10 h 50 min

    C’est pour quoi les Peuples Africains ,les États Africains doivent impérativement être solidaires entre eux pour s’imposer comme une puissance économique et géostratégique dans un monde actuellement cruel.
    Comment peut on concevoir que l’Afrique région du monde qui détient des richesses diverses et immenses peine a offrir à ses Populations une vie décente.
    La nécessite de l’établissement d’un ordre économique nouveau qui prends en compte les intérêts des toutes les populations avec équité ,il s’agit à mon avis d’un combat à portée Humanitaire et mondiale globale indispensable à la garantie d’une paix durable non seulement pour l’Afrique mais aussi dans le monde.

    26
    5
    anonyme
    26 janvier 2019 - 10 h 31 min

    waw c’est trop ces marocains ils sont partout bon sang mais qu’est ce qu’on peut faire face a ce pays

    27
    39
      kader
      26 janvier 2019 - 12 h 18 min

      anonyme ne melange pas tous, ne confond pas marocains musulman qui est esclave et son maitre marocain sioniste israelien, ici on parle de ton maitre le maroco israelien colonisateur sans pitié et oppresseur des peuples faible, sinon les marocains musulman de souche sont exactement comme les africains dominé et sans pouvoir meme leur roi mimi6 est dominé par le lobby sioniste .voila pourquoi l’algerie,la syrie et l’iran et le hizbollah resistent sinon on se fait bouffer comme les marocains chez eux.

      36
      16
    Kenza
    26 janvier 2019 - 10 h 27 min

    Du coup, en plus de leurs rôles respectifs en Libye et en Syrie, ce sont les duos diaboliques Sarko-BHL et Hollande-Fabius qui doivent être présentés devant la CPI. Ce ne sera que justice qui permettra de donner un tant soit peu de crédibilité à cette instance internationale !

    40
    10

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.