Rapport accablant de la Ligue des droits de l’Homme sur la police française

police Ligue
Un manifestant à terre malmené par des policiers. D. R.

Par Houari A. – La Ligue française des droits de l’Homme (LDH) a établi un rapport accablant contre les forces de maintien de l’ordre lors des manifestations des Gilets jaunes. Le rapport «d’observation sur les pratiques du maintien de l’ordre» note qu’«au fil des manifestations observées dans le cadre de ce rapport, entre le 15 décembre 2018 et le 15 janvier 2019, nous avons observé un maintien de l’ordre très agressif, avec un usage extrêmement important des lanceurs de balle, grenades à main  et grenades lacrymogène instantanée». «Un tel niveau d’usage n’avait jamais été observé», notent les auteurs du rapport.

La LDH relève que les armes utilisées par les forces de sécurité sont cataloguées comme armes de guerre, soulignant que «les tirs de grenades et de lanceurs de balles sont de plus en plus souvent des tirs tendus», si bien qu’il y a «de nombreux blessés liés aux impacts de palets des grenades lacrymogènes ou à l’explosion des grenades à main». La Ligue des droits de l’Homme constate un «usage non justifié ou non proportionné et donc dangereux» de ces moyens de répression, «en méconnaissance» des instructions y afférentes.

Relevant des abus commis par des agents du maintien de l’ordre, la LDH dénonce des violences policières caractérisées par des «coups de matraque répétés dans les jambes et le dos», le recours au gaz lacrymogène «en spray dans les yeux à 20 cm», des «arrestations violentes malgré la dispersion des manifestants», des «jets de pavé» et des «violences sur des personnes au sol». Pour la LDH, ces faits sont caractéristiques d’un «manque de contrôle des forces de l’ordre» et de «comportements fautifs».

La Ligue française des droits de l’Homme pointe aussi du doigt des hôpitaux qui ont fait preuve d’un «traitement discriminatoire et défaillant aux urgences», en précisant que des manifestants blessés ont dû attendre sept longues heures avant d’être pris en charge. Par ailleurs, note le rapport, «plusieurs cas de personnes blessées, y compris sérieusement» ont refusé de se rendre à l’hôpital pour se faire soigner, «de crainte d’être fichées».

La LDH rappelle, enfin, que la Cour des comptes française a relevé dans un récent rapport que les dépenses en équipements et matériels des forces de police et de gendarmerie «ont progressé de 181% entre 2012 et 2017, passant ainsi de 132,4 millions d’euros à plus de 372».

H. A.

Comment (9)

    Anonyme
    30 janvier 2019 - 22 h 54 min

    ça se passe bien dans le pays de droits des zhommes..? Alors, qu’ils ne viennent plus fourrer leur nez dans nos affaires ces donneurs de leçons! Faites ce que je dis mais ne faites pas ce que je fais, ça a été toujours leur devise!
    La Blablation est facile, mais quand les choses se corsent sur le terrain, ils oublient tous les « principes » qu’ils essayent de nous fourguer..!

    torero
    30 janvier 2019 - 15 h 23 min

    C’est aujourd’hui seulement que l’on remarque que la police française est violente ! mais cette police l’a toujours été sauf qu’on s’en foutait quand c’étaient des Arabes ou des Noirs qui étaient les victimes…Or maintenant ce sont les blancs blonds, catholiques, français de souche, des vrais gaulois qui reçoivent la castagne parce qu’ils osent déclarer leur désaccord avec la politique des tenants de l’ordre établi …et pourtant on dit qu’on est en démocratie…et macron répond à un journaliste lors de son tout dernier périple égyptien que ces gens sont arrêtés (il faut comprendre aussi : « tabassés ») « légitimement » parce que ce sont des « casseurs » (il faut comprendre aussi « des hors la loi ») …merci macron pour le qualificatif que vous réservez à vos concitoyens !!

    21
    Felfel Har
    30 janvier 2019 - 15 h 16 min

    Si l’on croit Malesherbes (Pensées et Maximes), « la décadence d’un empire commence au moment où l’oppresseur est assez puissant pour forcer la justice au silence »; j’ajouterai pour faire intervenir les forces de l’ordre pour circonscrire la contestation sociale et forcer les médias à masquer l’inéluctable réalité de la défaite. La LDH de France confirme la nature despotique de la RF, empoisonnée par le Macronisme.
    Macron et ses acolytes qui se présentaient au monde comme chantres de la démocratie, révèlent leur vrai penchant pour le despotisme. Il suffit d’entendre ce néophyte de la politique évoquer le funeste destin de Louis XVI en l’attribuant à sa frilosité aux réformes.
    N’ont-ils pas compris que toutes leurs tentatives de diaboliser le mouvement des GJ ont, sur le terrain, obtenu l’effet contraire, à savoir un regain de la contestation et le refus de la compromission?

    20
    Mais bien sur
    30 janvier 2019 - 11 h 54 min

    Mais bien sur, quand il s agit des sociètés nord méditerranéennes on leur trouve facilement des excuses. Espéce d hypocrite. Heureusement, la roue tourne comme a dit El Che. Et ce n est que le le début, j espére que toutes ces sociétés dites évoluées, souffriront autant que ces pauvres sociétés qui ont ete colonisés, esclavagisés, évangélisés de force, et obligés aujourd hui de nourrir les poissons de la mediterrannee, au travers des macabres traversées maritimes.

    18
    2
    Anonyme
    30 janvier 2019 - 10 h 50 min

    Pour un pouvoir la meilleure façon de casser une mobilisation citoyenne qui rejette sa politique par des manifestations, c’est d’utiliser des moyens violents.

    15
    EL Che
    30 janvier 2019 - 9 h 44 min

    R2P (Right to protect) il faut intervenir afin de sauve le peuple Français martyrise par sa dictature sanglante et subversive………et oui la Roue tourne

    26
    1
    Mohamed
    30 janvier 2019 - 9 h 05 min

    Salam aleikoum,

    Cet organisme fantoche dont nous avons jamais entendu parlé, répond aux agendas planifiés et aux injonctions de la main étrangère pour attenter à la stabilité et à la souveraineté d’un État souverain et indépendant. C’est pour cela, nous contestons de toutes nos forces ce rapport caduc et mal intentionné qui a des arrières pensés et des visés pour ébranler et détruire tout ce qui a été fait positivement jusque là.
    Merci d’avoir pris votre temps de lire ce message et d’y avoir soupiré profondément.

    3
    22
      Mohamed
      30 janvier 2019 - 13 h 28 min

      Salam aleikoum,

      Aujourd’hui, j’ai décidé de troller et de lancer un troll dans l’espoir de donner un sourire ou faire rire durant cette journée grise et froide à défaut d’une belle journée pour chasser les idées noires, mais à ma déception, les réactions étaient contraires à celles que j’attendais, nous avons du progrès à faire….
      Tiens, sous ma fenêtre, des gens en furie, avec fourches et des torches se sont rassemblés et n’ont pas l’air de s’amuser, (pour ceux qui ont une constipation encéphalique, je leur recommande de ne pas prendre en considération cet autre troll, mais juste de mettre un pouce vers le bas « votedown » et merci).

      6
      4
        Miloud
        30 janvier 2019 - 13 h 45 min

        J’ai parfaitement compris ton humour ironique… j’ai rappelé, à travers mon humour noir, une vérité qui apparemment dérange, même côté démocrates. Et pourtant je suis un maascri naîf.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.