Les élucubrations d’un journal tchadien sur Bouteflika et Gaïd-Salah

Gaïd pouvoir
Les rênes du pouvoir sont toujours entre les mains de Bouteflika. New Press

Par Houari A. – Etrange réaction d’une organisation nigérienne qui, dans un message adressé à notre site, appelle le président nigérien à ne pas «s’ingérer» dans l’élection présidentielle algérienne. Ces Nigériens réagissent à un article tout aussi intriguant d’un journal tchadien qui évoque de «grandes manœuvres internationales avant les élections» présidentielles d’avril prochain.

«L’entourage de Gaïd-Salah se félicite, car il vient d’obtenir un soutien total des présidents mauritanien, guinéen, nigérien, tchadien, camerounais, sud-africain, kenyan, burundais, tanzanien et djiboutien pour l’Afrique subsaharienne», écrit le journal qui ajoute à sa liste «les présidents tunisien, égyptien et syrien ainsi que Haftar dirigeant de facto l’Est libyen et Mohamed Ben Zayed, le ministre de la Défense des Emirats arabes unis, pour le monde arabe». Le soutien de la Russie et de l’Iran sont «évidents», tandis que ceux «du Venezuela, de la Serbie, de Cuba, de la Bolivie, du Cambodge et de la Moldavie» sont «anecdotiques», extravague le journal en question.

Les «sources» du média tchadien font preuve d’une immixtion pour le moins incongrue dans une affaire interne de l’Algérie, tout en se prêtant à des insinuations spécieuses sur son armée à travers son chef d’état-major dont le journal tchadien affirme que «son» candidat «doit être soumis à l’autorité militaire et être fidèle aux alliances internationales».

Le journal tchadien va même jusqu’à affirmer que «tous les dirigeants cités encouragent l’actuel vice-ministre de la Défense à se créer un poste de vice-président». «L’Algérie aura leur soutien total sur le Sahara Occidental, officiellement ou officieusement pour les amis du Maroc», ergote le site pour lequel «il est aussi clair» que le «candidat de Gaïd-Salah» s’emploiera à «faire échouer l’intégration du Maroc à la Cédéao».

Sans aller plus loin dans l’analyse des élucubrations fantasmagoriques de ce média tchadien, l’origine de l’article semble évidente lorsqu’on sait que le Tchad vient de nouer des relations «amicales» avec l’Etat sioniste et que le Premier ministre israélien devrait visiter le Maroc dès que Mohammed VI aura fait avaler la pilule à ses sujets abasourdis.

On devine donc aisément d’où vient le coup.

H. A.

Comment (36)

    M.B
    7 février 2019 - 20 h 03 min

    Juste pour le partage d’un sourire ! Lors de mes études dans une université française, j’ai eu pour condisciple un Tchadien, il m’a reçu une fois dans sa chambre universitaire, et au moment de le quitter, au bout de t oute une discussion, il m’a raccompagné à la porte en me disant : « Je vais te démarrer »… Tel quel ! Les vrais Algériens familiers du dialecte algérien connaissent l’expression arabophone qu’il avait traduite ! Le lien au sujet ? Un célèbre Français a écrit jadis « L’Afrique est mal partie »… Et elle n’est toujours pas arrivée ! C’est un cheval bête aux sens propres et figurés, un cheval bête, un pléonasme !

    Anonyme
    6 février 2019 - 15 h 33 min

    @Tarzan
    Je comprends que vous soyez pro boutef mais la vous etes partis trop loin … A la limite de propos criminels pour l’avenir du peuple Algérien. C’est a cause des gens comme vous autosuffisants/ignorants qu’on on est la … le pays est au bord de la crise a cause d’une gestion catastrophiques mais pourtant on trouve toujours des urluberlu pour applaudir ….

    BILAL
    4 février 2019 - 20 h 31 min

    Alors doit on se demander si le Makhzen dirige aussi la presse Tchadienne ?

    3
    10
      Kahina-DZ
      5 février 2019 - 15 h 54 min

      BILAL
      Essayez de poser des questions plus intelligentes.

      Les effets de la visite de Macron et de Netanyahou au Tchad commencent à donner des picks de la manipulation.
      Le makhzan est représenté par Benalla, l’émissaire de Macron au Tchad.

      2
      1
    Anonyme
    4 février 2019 - 9 h 46 min

    C’est noté, la prochaine fois on ira chercher nos infos dans les carnets de brousse des journaleux tchadiens.

    23
    3
    Lahouaria
    4 février 2019 - 1 h 07 min

    J’ai changé d’avis, je vais voter pour le président sortant c’est à dire Bouteflika, même malade, il dirige bien le pays avec son équipe les mêmes têtes dont j’ai l’habitude de les voir et revoir, c’est mieux que les inconnus aux programmes subversifs et occultes. et contre les laïcards car un jour ils vont faire disparaitre nos valeurs arabo-musulmanes. ou vendre l’Algérie aux plus offrants, makanch lamane.
    Beaucoup d’opposant vont quitter l’Algérie pour aller pleurnicher en République Tchèque. La France a attrapé la Jaunisse elle en quarantaine…
    Enfin, y’aura assez de logements vacants pour loger les pauvres oubliés par les Maires Kabyles et Chaouis qui se la jouent démocrates zaama, laissant leurs citoyens précaires et malades dans l’oubli total 👍👍✌️

    23
    74
      çà se dit "algérien" !
      4 février 2019 - 14 h 23 min

      @Lahouaria – 1 h 07 min , çà crève les yeux que tu ne vis plus dans ton pays depuis belle lurette, peut-être même que tu n’y a jamais vécu ! Pourquoi je dis cela ? Parce que tu ne sais même pas que l’islam, l’arabe et l’arabo-islamisme est tellement incrusté, imprégné dans les gènes du grande partie des algériens qui s’y alimentent depuis l’école de la république jusqu’à l’université (surtout depuis 1962) que l’idée de la laïcité telle que tu la conçois est impossible à mettre en oeuvre ! La laïcité pour un peuple avancé et cultivé veut dire séparation du politique et du religieux (de ecclésiastique) , liberté de culte et de conscience. Ce sont des choses encore impossible dans un pays arabo-musulman ! Ta culture générale devrait te permettre de connaître tout çà !

      Même si on instaure de force la laïcité en Algérie, la place des autres religions sera de toute façon insignifiante car les « musulmans » sont connus pour n’accepter sur leur territoire que l’islam exclusivement , l’islam épicitou ! Donc tu es hors sujet ! Tu devrais faire un tour un jour dans ton pays et tu constateras de toi-même ce que je te dis !

      19
      10
        Lahouaria
        4 février 2019 - 20 h 25 min

        Et de quoi je me mêle? Je suis citoyenne algérienne et point barre
        El Djazair hta wahed ma ta3 babah, l’Algérie appartient à tous les algériens et algériennes; Je suis algérienne autant que vous et ceux qui résident en Algérie et je ne suis pas en Algérie mais mon cœur et et mes pensées sont avec mon pays et mon peuple quant à votre choix, je dirais, el khbar Jibouh etwala

        10
        7
      Anonyme Utile
      5 février 2019 - 3 h 51 min

      @ lahouaria.

      L’analyse de vos propos anti-musulmans et anti-Algériens montre que vous êtes une TROLL sioniste en service commandé, qui a l’art et la manière de se glisser dans la peau d’une « Algérienne » . On voit clairement, à travers vos écrits l’intox, la désinformation ……
      Mais sur notre site vous n’avez aucune chance.
      Alors un conseil, allez jouer ailleurs.

      2
      7
        à Anonyme Utile 5 février 2019 - 3 h 51 min
        5 février 2019 - 20 h 34 min

        C’est vous le sioniste qui profère des insultes gratuites sur les internautes et qui écrit sous anonymat pour se cacher, le sioniste a peur de se dévoiler, je connais très bien et personnellement Lahouaria elle fait ses 5 prières plus celle de nuit alors alors taisez-vous ou montrez votre vraie identité en commentant cher l’idiot utile ^^
        Khitem

        2
        1
    Moskosdz
    3 février 2019 - 22 h 26 min

    Personnellement,j’ai toujours été du coté de Bouteflika,mais aller jusqu’à proposer un cinquième mandat à un homme malade,même si un Somalien me critiquerait,je ne dirais pas un mot et je lui donnerais raison.

    59
    14
    Alatriste
    3 février 2019 - 21 h 40 min

    Pas de quoi fouetter un chat les mecs ! Pour une fois qu’un canard électronique algérien s’intéresse au potin à deux balle d’un obscur tabloïd africain. Normal que les tchadiens se mettent à radoter, ils n’ont pas les moyens de s’acheter une potine pour se réchauffer les pieds. Comme l’hiver s’annonce plutôt glacial cette année, je pense que nos copains tchadiens vont bien nous faire marrer !

    25
    12
    صالح/ الجزائر
    3 février 2019 - 21 h 28 min

    tout ce qui brille n’est pas or . Ne donnez pas trop d’importance , Mr. Houari A. , à ceux qui ne l’ont pas , surtout quand on sait que le premier sioniste de Tel Aviv vient d’effectuer une visite officielle à N’Djamena .

    20
    10
    MELLO
    3 février 2019 - 20 h 22 min

    Jamais de mémoire d’Algérien , un pays d’Afrique , encore moins le Tchad ,n’oserait porter des « reflexions » sur notre Algérie. Pour le plus avisé, il est tout à fait possible pour un oued débordé lorsqu’aucune digue n’est en place. En effet depuis 2013 , la maladie du Président a ouvert tous les canaux et a crée des brèches dans les positions Algériennes à l’étranger, une espece de vide abyssal à touché nos représentations extérieures devenues à phones. Il y va de meme pour ces cafouillages au niveau interne. Qui décide de quoi ?
    Rebrab , homme d’affaire ayant investi en ces pays Africains , s’est vu bloquer ses projets , mais par qui ?
    La candidature de Ali Ghediri en dit long sur la nature de ce pouvoir. Tous ces effets ne laissent pas les représentations étrangères ( ambassades) inertes, mais leurs donnent du grain à moudre. Ouyahia et toute la coalition présidentielle n’hésité même pas à avancer là candidature du président , alors que lui même ou son entourage ne s’est pas , encore prononcé. Un véritable char vari pour notre Algérie qui a perdu le nord. Normal que tous ces pays , minus, se donnent à coeur joie pour etaller leurs visions.

    47
    4
    UMERI
    3 février 2019 - 20 h 02 min

    Les pays africains, sous protectorat français, ne sont pas crédibles, empêtrés dans l’engrenage du terrorisme et incapables de s’en sortir, sous développés économiquement, leurs population erre dans le désert a la recherche de nourriture et de sécurité, leur presse est illusoire, car les journalistes, reprennent mot mot, ce qui se dit dans le milieu des médias français. Alors, pour les croire,il faut qu’il reconquérez leurs indépendances hypothéquer. Quand a nous algériens, le 18 avril, sera le début de’une ère nouvelle, ou la descente aux enfers.

    38
    17
      Fouad
      9 février 2019 - 19 h 19 min

      @UMERI;mais pourquoi vous parlez des pays africains avec une telle arrogance et ce complexe de supériorité ? il faut faire la part des choses,on critique les politiques et non pas.les.peuples.n’oubliez pas qu’on est tous africains.et si on a cette attitude envers eux on risque de creuser un fossé entre eux et nous comme c’est le cas entre nous et l’Europe!

    Cheikh
    3 février 2019 - 19 h 55 min

    Les présidents Tchadiens à l’exception de Goukouni Oudaï étaient toujours affiliés au SDECE et ensuite la DGSE. On se rappelle le conflit entre le Tchad et la Libye sur la bande d’Ozo, et l’intervention secrète du milliardaire Algérien Djillali Mehri qui a jonglé les SR français. Le régime fantoche de Ndjamena est aujourd’hui en double circuit entre la DGSE et le Mossad qui lui garantissaient la longévité du pouvoir. Au dernier des patriotes Tchadiens se préparent en ce moment pour nettoyer l’écurie.

    19
    15
    Anonyme
    3 février 2019 - 18 h 55 min

     » On devine donc aisément d’où vient le coup. »

    Rien rajouter, merci a notre journaliste.

    28
    15
    Brahms
    3 février 2019 - 18 h 31 min

    Les Tchadiens sont des vendus, ils se vendent comme des prostituées au plus offrant car ils ne savent rien faire. Regardez le produit intérieur brut Tchadien c’est très faible car population feignante.

    29
    46
    Le Berbère
    3 février 2019 - 18 h 25 min

    De ma connaissance, la presse africaine n’est pas considérée comme une source fiable par l’opinion international .Je défié n’importe qui , qui peut nous cité le nom d’un journal ou un hebdomadaire sur le continent africain qui est crédible. De l’Égypte jusqu’au Maroc et de l’Algérie jusqu’au l’Afrique du Sud aucune presse nationale est répertoriée comme une presse de référence sur le continent africain. Ce qui se passe aujourd’hui dans le monde de la presse écrite et audiovisuelle en Afrique, c’est de copy -coller sans même vérifié l’authenticité des infos avant la mise à la disposition des lecteurs..Ni la presse de Niger, ni celle de Tchad est crédible à mes yeux . Il y a sûrement une tentative pour parasitée les élections présidentielles en faveur d’une puissance étrangère dans le jargon politiquement incorrect  » mettre de brouillard sur la scène politique pour mieux défendre ses intérêts !

    24
    25
    Rezki
    3 février 2019 - 17 h 20 min

    Algérie Patriotique fait exprès de n’embêter maintenant je suis obligé d’aller chercher les journaux tchadiens, car je ne savait même pas que ce  » pays  » a des journaux.

    54
    26
    Antisionste
    3 février 2019 - 17 h 18 min

    ( On devine donc aisément d’où vient le coup.)
    On a pas à deviner quoique se soit, c’est signé.

    32
    19
    Dalila
    3 février 2019 - 17 h 00 min

    Ya tarzazan, dis nous pour qui tu roules et on saura qui tu es.C’est ça Bouteflika à construit la démocratie en Algérie! Il a tellement bien fait les choses économiquement que L’Algérie est devenu un Eden pour certains sbires. Jamais on a vu ailleurs, des gens qui vivaient dans la crotte et qui sont devenus milliardaires en à peine 20 ans et sans donner en retour de durable. Bien sûr il a pu dépenser 1000 milliards de dollars, c’est cela sa plus grande prouesse. Nous aimerions bien qu’il nous fasse le compte de ces dépenses , en citant chaque projet réalisé, avec son grand chancelier de l’échec (pas de l’échiquier) de ouyahia, maître de la rhétorique de rue. eh bien?

    68
    26
      zyriab
      3 février 2019 - 18 h 26 min

      De toute évidence voilà encore une lectrice des médias Marocains et français En juste vivant en Algérie et en regardant autour de soi on remarque plus de 50 établissements universitaires avec leurs Cités universitaire 2 000 km d’autoroute 1000 km de Voies ferrées une centaine de barrage une trentaine d’aéroport une dizaine de port je ne sais plus le nombre d’école primaire collèges et lycées en plus des 4 millions de logements si tu sais compter un peu tu trouvera tes milles milliards

      23
      71
      TARZAN
      3 février 2019 - 21 h 17 min

      tu veux savoir pour qui je roule? eh bien je roule pour mon pays, l’algérie. et je fais totalement confiance à bouteflika car il a largement démontré ses compétences et son nationalisme. déjà à l’époque de boumédienne, la presse mondiale parlait de lui comme un génie de la politique, alors qu’il avait une vingtaine d’année. jusqu’à aujourd’hui les israeliens n’ont pas compris comment il a pu faire rentrer la cause palestinienne et arafat à l’ONU, alors que les israéliens et la presse française disaient que c’était un terroriste. revenant à l’algérie, quand boutefklika est arrivé, l’algérie n’existait que sur du papier dans l’échiquier international, en deux ans, il était invité au g7 à washington et sa place au g20. l’armée algérienne est devenue l’une des plus puissante au monde, ce qui suscite beaucoup de respect et d’égard. grace notre armée puissante, rien ne se fait sans l’algérie en afrique du nord et dans le bassin méditerranéen, les américains l’ont compris et veulent un partenariat stratégique avec l’algérie, les russes jaloux ils se rapprochent du maroc (qu’il le garde, et on va bien rire). quant aux 1000 milliards ce chiffre qui est sorti directement du makhzen, et balancé aux algériens et que seuls les idiots qui colportent cet ineptie. sache que l’algérie a en moyenne haute 45 milliards de rentrés en devise chaque année, d’où sortent les mille milliards? sachant que nous importons tout, rien que l blé nous coute 3 milliards de dollars chaque année, le gas oil 1 milliards, sans compter le sproduits de premières nécessité (médicaments, lait, sucre, hule, etc.) qui sont tous subventionnés, je ne te parle même pas du services public, éducation et soins gratuits. tu as oublié, où tu feins d’oublier, les investissements dans les infrastructures de transport (métro, tram, trains, routes et autoroutes), les infrastructures de base: barrage d’eau, électricité, gazéification des villages, les logements sociaux. et a même lancé l’ansej pour aider les jeunes à créer leur petite entreprise. les investissemnts fait par bouteflika étaient censés exister pour un pays qui se respecte, or ,l’algérie n’avait rien de tout cela, au lendemain de la decennie noire l’algérie était en ruine, détruite! et pour relancer l’économie et attirer les multinationale ces investissement étaient nécessaire et tout à fait logique. tu connais une usine qui fonctionne sans eau et sans électricité, et sans réseau routier et portuaires? et que dire de l’agriculture. grace aux relations de chakib khelil avec les américains (d’où la jalousie de la france (qui a toujours refusé tout transfert de technologie vers l’algérie et l’afrique tout court sauf son protectorat le maroc) et du maroc), on a pu avoir la technologie américaine pour cultiver dans des zones arides, l’élevage intensif et production du lait, et bien d’autres projets win win avec les américains. selon le fmi l’algérie est l’un des rares pays aumonde qui a des perspectives de développement très prometteuses. mais tu parles de 1000 milliards de dollars, tu as oublié notre réserve de change qui nous a permis d’être indépendant dans notre choix économique et nous éviter un deuxième 5 octobre. cela s’appelle la vison à long terme de bouteflika. puis, on parle de son frère said comme un voleur, tu as vu un membre de la famille bouteflika en voiture de sport ou affichant leur fortune? non! said s’habille en pantalon tergal et très modestement. la famille bouteflika n’est pas vénale, et moi j’aimerai garder cette famille à la tête de l’algérie, car ceux qui vont venir après eux, vous allez voir comment ils vont sucer l’algérie. et ces généraux à la retraite qui veulent nous faire revenir en arrière en réimplantant le système des généraux des années 80. des chefs d »‘Etat du monde entier lui demande des conseils, car ils savent que c’est un génie de la politique et ceux qui le trahissent finissent mal. vive bouteflika et tu veux savoir, j’étais pour hamrouche avant bouteflika, et après bouteflika je suis avec chakib khelil que j’éspère sera notre premier minsitre car, c’est vrai ouyahia est mou et n’a pas les compétence de khelil et surtout ses relations tr_ès poussé avec l’administration trump ou américaine. et tu veux encore mon avis, je préfère les USA aux russes, car les américains ont toujours été présents quand l’algérie était dans la peine mais jamais les ruses (guerre d’algérie, decennie noire avec la levée de l’embargo sur la vente des armes vers notre pays dictée par la france avec leur qui tue qui, en envoyant à notre armée des équipements que les russes nous les refusaient sous prétexte du respect de l’embargo, achètent notre pétrole, etc.). on peut être un allié des américains sans être leur caniche et les américains respectent l’algérie dans ce choix

      14
      29
    Avec Ghediri .. et sans Bouteflika !
    3 février 2019 - 16 h 43 min

    Je précise mon post précédent :

    Actuellement il y a certaines chaînes de télévision étrangères (africaines et européennes) , des journaux étrangers, des radio étrangères, des partis politiques étrangers qui veulent faire passé le message qu’il vaut mieux soutenir le pouvoir en place d’Alger sinon tout sera chambouler si Ali Ghediri est élu ! Certains malintentionnés et malveillants font courir le faux bruit que même Poutine soutien Bouteflika, ce qui est une spéculation absurde et gratuite et je vais expliquer pourquoi.

    Ce qu’on peut dire à ces oiseaux de mauvais augures, l’Algérie avec ou sans Bouteflika ou avec Ghediri (s’il est élu président on l’espère ) l’Algérie restera l’Algérie. Elle ne changera pas ses constantes en matière de relation internationale et sa position politique diplomatique. L’Algérie avec Ghediri restera sur ses constantes en ce qui concerne sa politique étrangère, la question palestinienne, la question sahraoui, les relations stratégiques avec la Russie, le principe de non ingérence et de non agression des pays étrangers etc… etc.. ! Ali Ghediri s’il est élu respectera tous les traités internationaux, tous les accords commerciaux et les accords internationaux déjà signés par l’Algérie ! Par contre sur le plan intérieur oui c’est une autre chose puisqu’il s’agit de construire une deuxième république, un Etat de Droit ! Ali Ghediri n’est pas un bourourou analphabète trilingue ou quelqu’un qui est né de la dernière plus !

    81
    18
    TARZAN
    3 février 2019 - 16 h 07 min

    l’élection en algérie est un bras de fer entre les USA, la france et la russie! lisez la presse marocaine et franco-marocaine (jeune afrique, afrique magazine, afrik.com, les afriques, tel quel, le point, le parisien, le figaro, (ils encensent bizarrement tous rebrab pour être le sauveur de l’algérie et khelil le « proche » du voleur) et vous comprendrez qui roule pour qui! les russes sont très flous vis à vis de l’algérie avec les contrats très flous des ventes d’armes au maroc et leur « neutralité pro marocaine » dans le conflit du sahara occidental. que les risses sachent les algériens n’aiment pas les doubles jeux et les jeux troubles!

    42
    44
      zyriab
      3 février 2019 - 18 h 13 min

      Tarzan Je ne sais pas s’il y a des journaux dans ta jungle Quand tu confond les positions géostratégiques des uns et des autres avec les déclarations de débiles profonds qui n’ont pas la moindre idée des relations internationales L’Algérie ou la Russie comme beaucoup de pays à travers le monde n’est pas dirigé par un Trump qui dés son arrivée au pouvoir reniait les accords internationaux signés par ses prédécesseurs et veut imposer au monde entiers sa propre « Démocratie » L’élection en Algérie ne regarde que les Algériens si tes sources d’information c’est les médias marocains restes y et grand bien te fasse ton ignorance En Algérie il y a plus de 150 quotidiens Ils pourraient te servir mais c’est ton choix

      18
      12
        TARZAN +TARZAN = CHIATTE
        4 février 2019 - 1 h 07 min

        Arrête de monologuer avec toit même on te l’ai déjà demandé.

        6
        6
    Amiahmed
    3 février 2019 - 16 h 01 min

    Tous les coups viennent de nous Algériens, comment expliquer et comprendre, passer de deux mandat à 5 mandats, comment faire confiance ou avoir la confiance du peuple lorsque l’on modifie la constitution pour l’adapter aux désirs individuels contre le peuple etc …..etc…….et etc !!!

    97
    17
      TARZAN
      3 février 2019 - 16 h 25 min

      je vais t’expliquer cela! le problème en algérie c’est qu’il n’y a pas de candidat valable! et les candidats les plus représentatifs roulent obligatoirement pour un des trois pays: france, USA et russie. il se trouve qu’il y a une institution militaire, c’est notre congrès à nous, et cette institution veille à ce que l’algérie ait un bon président capable de sortir l’algérie du sous développement et de dépendance vis à vis des pays qui ne b=nous veulent pas que du bien puisque ils préfèrent notre voisin de l’ouest quelque soit notre président! jusqu’à aujourd’hui , bouteflika a fait ses preuves, il a sorti l’algérie de la crise et mieux encore il l’a mise à l’abri d’un nouveau 5 octobre, que rêve désespérément le maroc d’un autre! regarde le travail effectué par bouteflika par rapport au poids géostratégique de l’algérie dans le monde, la reconstruction du pays, et le développement social des algériens. regarde la france ets à peine deux fois plus peuplée que l’algérie, ils ont 100 fois plus de rentrées en devises que nous, et les français ralent pour leur pouvoir d’achat! sans parler des pays émergeants qui sont dans des situations bien pire. bouteflika a ramené la vrai démocratie en algérie et on est plus démocrates que la france (tu as déjà vu dans les jt français parler des malheurs des sahraouis et de la colonisation scandaleuse du sahara occidental par le maroc et le vote criminel du parlement européen qui autorise le maroc à peupler et voler les richesses du sahara occidental, tout en torturant les sahraouis dans les prisons marocaines et les sharaouis qui vivent dans la misère social dans les camps? ). donc l’institution militaire a choisi la stabilité de l’algérie d’autant plus qu’elle est propre!

      26
      68
        fatigué
        3 février 2019 - 17 h 33 min

        @tarzan…. » le problème en algérie c’est qu’il n’y a pas de candidat valable! …… »
        ______________________________________________
        là tu viens d’insulter 40 millions d’individus. c’est tout ce que j’ai à te dire.

        50
        25
          TARZAN
          3 février 2019 - 22 h 40 min

          tu as raison j’hésite entre makri, nehhaze, louisa hanoun et ghediri

          6
          12
        Kassaman
        3 février 2019 - 21 h 20 min

        @Tarzan, je souhaiterais apporter une nuance à ton propos, « Il n’y a pas de candidat valable ».
        Bien que de mon point de vue aussi, les progrès en Algérie sous Bouteflika sont indéniables, j’estime que c’est un échec de ne pas avoir pu ou su faire émerger des personnalités politiques qui auraient pu lui succéder, des personnalités pour qui le peuple aurait pu sereinement voté pour continuer sur notre trajectoire car nul n’est immortel et nul ne devrait être irremplaçable.

        13
        6
        Anonymeplus
        5 février 2019 - 8 h 32 min

        Tarzan à raison, il n’y a pas de candidats valables, n’oubliez pas que Ghediri est un fidèle officier de l’institution militaire, il est de facto un défenseur du système.
        Pour les autres candidats, il faut choisir entre la peste et le choléra.
        Une seule chose peut changer la donne d’ici au scrutin présidentiel, si l’actuel président passe l’arme à gauche alors Ghediri sera tout désigné, sinon pas de changement en perspective, la continuité dans la médiocrité.

    Felfel Har
    3 février 2019 - 15 h 54 min

    On reconnaît dans cette information, la touche de leur nouvel allié Israël, bon disciple de Goebbels. On veut nous faire croire que le point de vue de cette brochette de pays, dont la plupart sont revenus à l’ère de la colonisation, a une quelconque influence sur un pays comme l’Algérie.
    Et si ces pays s’occupaient un peu plus des magouilles qui se déroulent chez eux, au détrimernt de leur souveraineté et des intérêts de leur peuple?
    Se rappellent-ils de cette observation faite par J. Chirac « La maison est en feu et on regarde ailleurs! »?

    45
    21

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.