Venezuela : après Washington, Paris, Londres et Madrid reconnaissent Guaido comme président

Guaido
Juan Guaido. D. R.

Plusieurs capitales européennes ont reconnu ce lundi l’opposant Juan Guaido comme président du Venezuela après l’expiration d’un ultimatum lancé à Nicolas Maduro, qui a refusé de convoquer une nouvelle élection présidentielle.

«Le gouvernement espagnol annonce reconnaître officiellement le président de l’Assemblée du Venezuela, M. Guaido, comme président en charge du Venezuela», a déclaré le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez, en appelant Juan Guaido à convoquer des élections présidentielles «dans le plus bref délai possible». Cette reconnaissance a été immédiatement suivie par celle du Royaume-Uni, de l’Autriche, de la Suède, du Danemark et de la France.

Les Etats-Unis, le Canada et de nombreux pays d’Amérique latine, dont la Colombie et le Brésil, ont déjà reconnu M. Guaido, qui s’était autoproclamé Président par intérim le 23 janvier. Le Parlement européen a reconnu l’autorité de M. Guaido jeudi dernier et appelé l’ensemble des pays de l’UE à faire de même.

La Russie, l’un des principaux alliés de M. Maduro, a aussitôt dénoncé cette reconnaissance de M. Guaido par ces pays européens. «Nous percevons les tentatives de légitimer l’usurpation du pouvoir comme une ingérence directe et indirecte dans les affaires internes du Venezuela», a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov.

S. S.

 

Comment (15)

    Clovis
    6 février 2019 - 10 h 55 min

    Soutenir Maduro c’est soutenir un vieux despote voleur qui ne veut rien de bon pour son peuple. Son peuple d’ailleurs le rejette et soutient massivement le jeune et dynamique Guaido comme president. C’est une meilleure solution pour le venuzuela, et on doit etre heureux pour eux. Alors arretez de fantasmer et de voir la main de l’europe des usa et du sionisme partout !! C’est d’abord le choix du peuple du venezuela (voir les manifestations monstres de soutien) !! Mais bien sur les usa et l’europe ont seulement pris le train en marche et le soutiennent soit disant pour defendre la democratie, mais l’arriere pensee d’un futur client riche de son petrole doit compter aussi, ainsi que d’avoir un nouvel allie dans la region.

    Vroum Vroum 😤..
    5 février 2019 - 11 h 29 min

    L’affaire Venezuela n’est rien d’autre qu’une pièce du puzzle semblable à la pièce puzzle Syrie , pièce Puzzle Yémen…faisant partie d’un plan d’ensemble …Bataille Géopolitique…entre Usa OTAN contre Russie Chine ect..L’axe de la Résistance Russie..contre L’Axe impérialiste Usa..

    Elephant Man
    5 février 2019 - 8 h 39 min

    L’Italie qui refuse tout ingérence au Venezuela bloque une position commune de l’UE.

    Felfel Har
    5 février 2019 - 1 h 45 min

    La pire des lâchetés vient de ces pays suivistes qui aiment croire qu’ils sont puissants et qui, se sachant incapables d’attaquer SEULS un pays pourtant plus faible, s’alignent bêtement derrière le pachyderme fou qu’est Trump.
    La pire des hypocrisies vient aussi de ces supplétifs qui cherchent à faire croire qu’ils se portent au secours du peuple vénézuélien qu’ils ont au préalable affamé, alors que nous savons tous que c’est sur les immenses réserves d’ydrocarbures qu’ils veulent faire main basse pour leur propre besoin et pour empêcher la Chine de s’y approvisionner.
    Ce ne sont plus des chefs d’État, mais de vulgaires laquais que Trump humilie dès que l’un d’entre eux (Macron le baratineur prétentieux, entre autres) se met à se croire suffisamment puissant pour influencer le cours des évènements. Contentez-vous des seconds rôles et attendez les ordres!

    Mohamedz
    4 février 2019 - 20 h 48 min

    C´est mieux pour le Venezuela d´avoir un président jeune et actif (wald Alyoum), au lieu d´un « Tab Jnanou » vieux dictateur qui ne veut plus partir, voici un trés bon exemple pour l´algérie!!!

      Anonyme
      4 février 2019 - 21 h 30 min

      Quelle farce ! Surtout retournez d’où vous venez troll sioniste. Écrire de telles inepties avec un pseudo dz c’est nous prendre pour ce que vous êtes un con fini.

      Anonyme
      5 février 2019 - 14 h 02 min

      Il n est pas l exemple pour notre pays…un homme qui a vendu la souverainete de sa patrie pour occuper le fauteuil et servir ses maitres….une simple marionnette.
      Le Venezuela dispose de la plus grande reserve d hydrocarbure du monde,le double de l arabie saoudite,son sol regorge de richesses miniaires
      incalculables….normal qu il attire les vautours qui ont impose un embargo et des sanctions depuis longtemps…jusqu a l asphyxie de son economie pour provoquer un soulement…ils l ont fait avec l Irak..la Syrie et l Iran…pour faire tomber le president elu et provoquer une revolution de mercenaires et installer une marionnette…..pour mieux se saisir des richesses du Venezuela.

    RODEO
    4 février 2019 - 20 h 41 min

    Mais qu’attend le Président légitime Maduro pour arréter cet usurpateur de Guaido vassal des USA et de l’Europe et le faire traduire en justice pour non reconnaissance de la légitimité de Maduro ainsi que pour coup d’Etat. je ne comprend pas cet attentisme qui a fait des vagues. surtout ne pas céder à ces vautours qui ne veulent aucun bien aux vénézuéliens.

    zoubida
    4 février 2019 - 18 h 34 min

    Paris, Londres, Madrid …etc…s’immiscent dans la vie politique interne du Vénézuéla parce que, disent-ils, « le peuple vénézéluen veut la démocratie et la liberté ». Bien puisque ces pays occidentaux veulent du bien au peuple vénézéluen, pourquoi ils n’envoient pas d’ultimatum, comme ils l’ont fait au président Maduro, à nétanyahu ou à hommo 6 pour que ces 2 individus mettent fin à leur politique envers les Palestiniens pour le 1er et envers le peuple sahraoui pour le 2è ? Alors, macron, may, Merkel, etc…occupez vous de vos pays et peuples respectifs et laissez les autres gérer leurs problèmes seuls.

    Kenza
    4 février 2019 - 17 h 41 min

    Vu la situation en France, la marionnette Macron devrait méditer sur le cas de tous ceux qui ont voulu se débarrasser de Bachar El Assad: Ils ont tous disparu alors que lui est toujours là…

    Anonyme Utile
    4 février 2019 - 16 h 31 min

    C’est la preuve criante qui montre à la face du monde, que l’otan est une organisation criminelle et génocidaire. C’est vraiment une association d’états voyous, dictatoriaux et vassaux du sionisme mondial.

    SI FEU HUGO CHAVEZ ÉTAIT DE CE MONDE, CES ÉTATS VOYOUS N’OSERONT JAMAIS
    OUVRIR LEURS SALES GUEULES.

    LA RÉSISTANCE DU PEUPLE FRÈRE DU VENEZUELA LES VAINCRA.

    VIVE LE VENEZUELA UNI CONTRE L’IMPÉRIALISME VOYOU OCCIDENTALO – SIONISTE.

    BabElOuedAchouhadas
    4 février 2019 - 14 h 09 min

    Ces pays sionistes de l’UE ont eu la même position envers le patriote Bachar en 2012 et on connaît aujourd’hui leur honteuse reculade face à la bravoure du peuple Syrien.
    Il paraît que même le Mongolien M6 vient de reconnaître l’auto-proclamé président Juan Gaido qui a promis de déplacer l’Ambassade du Venezuela de Tel Aviv à El Quds.

    Chaoui
    4 février 2019 - 12 h 43 min

    Qu’elles sont belles les… »démocraties » !
    Pour ELLES plus besoin d’élection ! Il leur suffit de reconnaître comme « président » d’un État tiers le premier venu qui (sur leurs instructions…) s’autoproclame… »président » !…
    Le but : évincer un Président légalement et fraichement réélu en janvier 2019 qui ne veut pas céder les ressources naturelles de son pays aux multinationales USraéliennes et le remplacer par une marionnette d’origine sioniste qui leur concéderait ainsi les plus grandes réserves prouvées au monde de pétrole façon d’assoir l’hégémonie planétaire et la pérennité du pétro…dollar – cette monnaie de singe qui en dehors du pétrole ne repose sur RIEN – et d’ainsi imposer leur diktat aux pays leur résistant (principalement Chine et Russie).

    anonyme
    4 février 2019 - 12 h 36 min

    A réfléchir : La démocratie indirecte conduit à un nouveau totalitarisme, celui de la majorité parlementaire (celui donc du parti présidentiel) ! Or, les présidents des pays occidentaux, dits « démocratiques » ne sont élus qu’à la faveur d’une très forte abstention d’électeurs de plus en plus déçus de leurs dirigeants ! Maduro est aussi légitime que Macron, Merkel ou Bouteflika. Si personne ne cherche des poux à Macron ou à Bouteflika, c’est parce que la légitimité des chefs politiques est décidée ailleurs, dans les loges du Bnai Brith.

      abdel
      4 février 2019 - 20 h 10 min

      comparer bouteflika a merkel,c’est un peu gonflé,l’un a condtuit son pays dans l’impasse pour ne pas dire a la ruine et l’autre a hissé son pays a 4 EME puissance économique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.