Ciment : vers une augmentation des exportations à 500 millions de dollars

ciment
Une production record de ciment en Algérie. D. R.

Le ministre de l’Industrie et des Mines, Youcef Yousfi, a fait savoir que l’Algérie ambitionnait d’augmenter ses exportations en ciment à un demi-milliard USD, dans les cinq prochaines années.

S’exprimant lors d’un point de presse qu’il a tenu, dimanche soir, en marge de sa visite dans la wilaya de Béchar, le ministre a indiqué que l’excédent dans la production du ciment devrait atteindre, au cours des cinq prochaines années, entre 10 à 15 millions de tonnes, ce qui permettra, a-t-il estimé, de porter les exportations pour ce matériau à 500 millions USD.

Les exportations du ciment ont atteint 1 million de tonnes en 2018, a rappelé Yousfi, ajoutant qu’elles augmenteraient à 2 millions de tonnes, dont 1,2 million qui seront couverts par le Groupe GICA, à hauteur comprise entre 80 à 100 millions USD.

Pour ce qui est du secteur des mines, le ministre a mis l’accent sur la nécessaire exploitation des ressources minières et minérales dans le développement des différentes filières industrielles nationales, relevant à ce propos l’exploitation du gigantesque gisement de manganèse de Guettara dans l’industrie sidérurgique dont la production passera de 6 millions de tonnes actuellement à 12 millions de tonnes, puis 16 millions de tonnes lors des prochaines années.

Répondant à une question sur le gisement minier de Gâra Djebilet de Tindouf, le ministre a précisé que «les études techniques relatives au projet seront bientôt finalisées, tandis que des études seront lancées lors de l’année 2019, en partenariat avec des étrangers en vue d’étudier la qualité du minerai». «En cas de résultats positifs, un projet de grande envergure similaire à celui de l’exploitation du phosphate à Tébessa (est du pays), serait lancé pour un montant de 1 000 à 2 000 milliards de dinars, ce qui permettra d’ériger la wilaya de Tindouf en un pôle minier dans le domaine de l’exploitation du fer», a-t-il poursuivi.

Le même responsable a mis l’accent, par ailleurs, sur la formation de la ressource humaine qu’il a qualifié de «principale force dans le développement de l’industrie nationale dans ses différents créneaux». Le ministre de l’Industrie et des Mines poursuit lundi sa visite de deux jours dans la wilaya de Béchar en inspectant un complexe de production du blé relevant du groupe public Agrodiv et une autre unité de production du blé relevant d’un investisseur privé.

R. N.

Comment (6)

    al ihhssene
    17 février 2019 - 17 h 55 min

    En 2019 dans des usines modernes, en Algérie on continue de porter les sacs de ciment avec les bras…
    Cela, tout en sachant qu’en Algérie on jette la marchandise (alimentaire ou autre) comme si ouf ! on s’en est débarrassé, au lieu de la déposer calmement, bonjour la qualité.

    Extens
    6 février 2019 - 14 h 23 min

    La grande augmentation de la production du ciment en Algérie…n’est pas un mirage!
    La transformation de l’Algérie d’un pays importateur a un pays exportateur de ciment…n’est pas un mirage!
    L’Algérie exporte du ciment au jour d’aujourd’hui et va augmenter encore plus cette production dans les années à venir.
    Des projets dans le domaine de la production de ciment ont été réceptionnés et la production a augmenté. D’autres projets vont être
    réceptionnés et la production va augmenter encore plus(donc, l’exportation aussi).
    Le ministre en question n’a fait que relever des faits réels sur le terrain et fait des projections sur des données réelles pour les prochaines années. Tout ce qui a été dit dans le domaine du ciment ces dernières années, a été concrétisé sur le terrain!
    Il faut relever le mérite quand les gens travaillent et non pas critiquer pour l’amour de la critique(ou pour d’autres desseins ocultes inavoués)…

    4
    5
    Anonyme
    5 février 2019 - 22 h 23 min

    le ministre a précisé que «les ETUDES techniques relatives au projet seront bientôt finalisées, tandis que des ETUDES seront lancées lors de l’année 2019, en partenariat avec des étrangers en vue d’étudier la qualité du minerai» quelqu’un peut il m’expliquer ce que veut dire aami Yousfi

    3
    2
    Ambitionne.
    5 février 2019 - 18 h 07 min

    Entre ambitionner et réaliser…. c la ruse de c ministres, ils ambitionnent, ils visent, ils escomptent… ils rêvent, pourquoi pas.
    Déjà c une grave faute d’avoir donné l’aval et les avantages qui vont avec à c investisseurs dans le ciment en excédent. C une erreur grave de gaspillage de ressources qui auraient dû être affectées à des secteurs déficitaires. On se retrouve avec 10 millions tonnes de ciment de trop surles bras,et obligés de les brader pour sauver la face. Bande de pingouins qui ne comprennent pas que ce n’est pas un produit exportable,le coût de transport et manutention est plus élevé que celui du produit! Et bizarrement on pond une surtaxe 200% sur importations du ciment!!! Allez comprendre!! On a 10 millions t ciment en trop et il y aurait des velléités d’importer du ciment?

    11
    4
    Anonyme
    5 février 2019 - 15 h 12 min

    Et dans tout pourquoi ne pas débloquer et encourager l’existant à des milliards de Dollars de Cevital qui a été contraint a inaugurer deux usines en france et en Allemagne. Pourquoi cette hogra et cette haine. On ne peut developper le pays sans ses fils et sans exclusion aucune.Pourquoi laisser le visible et courir derrière l’invisible, histoire pour vous de cacher le soleil par un tamis???

    21
    8
    Dans 20 ans !
    5 février 2019 - 15 h 05 min

    Tonton Yousfi , il nous annonce toujours des très bonnes choses , mais pour dans 5 ans, 10 ans, 20 ans ! Sacré rusé ministre !

    14
    2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.