Le président Bouteflika devrait faire une apparition publique le 24 février

Bouteflika entrée
Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika. D. R.

Par R. Mahmoudi – Le président de la République semble avoir décidé de rompre le silence qu’il s’est imposé depuis plusieurs mois et de marquer ainsi son entrée en scène, à quelques semaines de l’entame de la campagne électorale. Une façon sans doute pour lui de mettre fin aux doutes qui avaient longtemps entouré sa décision concernant le scrutin du 18 avril, alors que les supputations vont bon train sur la date et le mode qui seraient choisis pour remettre sa déclaration officielle.

Selon des sources concordantes, le chef de l’Etat a programmé d’inaugurer officiellement trois grands ouvrages dans la capitale à l’occasion du 48e anniversaire de la nationalisation des hydrocarbures, le 24 février prochain. Il s’agit d’abord de la Grande Mosquée d’Alger, dont les travaux ont été accélérés ces dernières semaines, de telle sorte que l’inauguration de cette œuvre architecturale puisse être au rendez-vous.

Deuxième projet qui sera inauguré à cette même occasion, la nouvelle aérogare d’Alger, dont les travaux sont achevés depuis quelque temps déjà et n’attendait qu’à être réceptionnée. L’ouverture de cet aéroport est très attendue par les usagers du transport aérien pour tout ce qu’il peut apporter au développement de ce secteur.

Troisième projet programmé dans cette visite du chef de l’Etat : la raffinerie de pétrole de Baraki remise à neuf. Ce projet, qui revêt également une importance stratégique, s’inscrit dans le cadre de la nouvelle politique de l’Etat tournée vers l’investissement dans le secteur des hydrocarbures, à l’effet de limiter les dépenses dans l’exploitation des produits pétroliers.

R. M.

Comment (56)

    Rascasse
    6 février 2019 - 9 h 02 min

    Ghdiri gagne du terrain , le quatuor ne s yattendait pas, ghdiri a un programme, fakhamatouhoum n’en a pas , le quatuor fait appel à des spécialistes de la communication et de la propagande , il s’appui sur La manipulation et le populisme loufoque ( Sellal) , je crois que la fin des oligarques et de leur suppôt politique est proche , …,

    Anonyme
    6 février 2019 - 8 h 55 min

    14 juillet 1789? non, la monarchie balayée bien après, 1793?

    Lghoul
    6 février 2019 - 8 h 20 min

    Pour clore ce chapitre, c’est parfaitement clair que nous serons heureux qu’ils nous gouvernent par procuration pendant que nous, le petit peuple, on soccupera de la procréation.

    A3ZRINE
    6 février 2019 - 4 h 49 min

    Ça sera une apparition éclaire j’imagine, mais je me demande est ce qu’il va lever sa main pour nous saluer? S’il le fait c’est que c’est bon, il sera réélu et deviendra notre président. Maintenant il va falloir qualifier ce mandat et lui donner coller un chiffre car selon l’ancien testament ou l’ancienne constitution on sera au 5 ème mandat ( ouhda khamissa) en revanche pour la nouvelle constitution on en est au1er mandat, on efface tout et on recommence, ce qui nous emmène à penser qu’il lui reste encore de la marge pour un autre mandat ou ouhda. Là je ne cesserai jamais de dire que l’Algérien est ingénieu, au point d’arriver à façonner les règles démocratiques, c’est bel et bien une première dans l’histoire de l’humanité.

    Anonyme
    5 février 2019 - 22 h 32 min

    Une «apparition» qui aura pour effet de paralyser l’activité et la circulation sur l’ensemble du Grand-Alger.
    Et même si certains peuvent me rétorquer : «Mais cela ne changera rien à rien puisque tout le pays est paralysé depuis que fakhamatouhoum ne nous adresse plus la parole !», moi, je demande à ce que cette journée de «l’apparition» soit officiellement décrétée journée chômée et payée, et qu’elle soit ainsi inscrite, à tout jamais et en lettres d’or, dans le calendrier des prochains milliaires…

    Anonyme
    5 février 2019 - 22 h 09 min

    «Le président Bouteflika devrait faire une apparition publique le 24 février»
    ————————————————————————————————————————————————-
    Hallelujah !

    MELLO
    5 février 2019 - 21 h 38 min

    Apparition publique , vous dites ? Pas sûr, puisqu’puisqu’il arrivera dans sa voiture blindée, puis sur sa chaise , entouré et encadré de tant de  » Benalla » pour que personne ne puisse l’apercevoir. Il fut ainsi en Mai 2018 lorsqu’il inaugura la Zaouia Belkaidia à Tixeraine puis en visitant la grande mosquée. Walou, on n’avait rien vu , rien aperçu. Mais , en fait, qu’attend t il ou qu’attendent ils pour nous annoncer sa candidature ? Toute l’armada de ministres sera mobilisée pour sillonner le pays en campagne électorale.

    Anonyme16
    5 février 2019 - 21 h 33 min

    J’ai beaucoup de respect pour Monsieur Bouteflika et je pense qu’il a assez de dignité pour refuser ce que son entourage de soit disant politiques lui propose. ce fameux 5ème mandat est inadmissible lorsqu’un président ne peut pas s’adresser au monde entier et au peuple de son pays. Ceux qui s’empressent pour voir Monsieur Bouteflika président de la République en avril 2019 semblent atteints de maladies mentales graves, ils doivent se barrer en premier pour céder la place aux hommes forts et patriotes au point où ils mettraient les intérêts de l’Algérie au-dessus de tout.

    8
    4
      Anonyme
      6 février 2019 - 5 h 14 min

      Bouteflika n’est pas seulement malade physiquement. Dans sa tete il l’est egalement car il veut mourir president. Et si dieu lui prete vie jusqu’a cent ans, eh bien on aura droit a un huitieme voire un neuvieme mandat.

    Nora
    5 février 2019 - 20 h 17 min

    Il va apparaître comme Aladin sur un tapis volant zoeeef!!!! Un petit tour puis s’en va. Il nous laissera les 40 voleurs entre temps dėmultipliės pour s’occuper des affaires de la citė!
    Que ceux qui l’ont intronisė en 99 brûlent en enfer!!

    14
      Anonyme
      6 février 2019 - 16 h 32 min

      AMIIIIIIIIINE !
      Et je le dis avec mes tripes et de toutes mes forces !

    Sam
    5 février 2019 - 20 h 06 min

    Pauvre algérien le mec il est moitié paralysé et veut devenir président après on viens critiquer la France le niffff je vous dis le nifff

    8
    1
    Anonyme
    5 février 2019 - 18 h 07 min

    Apparition publique et après. Pour moi aucun candidat a la présidence n’a la solution pour sortir l’algerie de la crise. On parle de Bouteflika, Ghediri et Toufik. C’est un faux débat. Dites nous comment sortir le pays de la crise. Etat corrompu, le peuple fait du trabendo, les Chinois construisent le pays avec l’argent du pétrole?? C’est grave. La solution?? Certainement pas chez Ouyahia et Sellal. Ali Ghediri pretend d’avoir de grand diplôme?? Ben Mhidi, Didouche, Zighout et Hassiba n’avaient aucun diplôme. Mais ils avaient le courage et une vision pour libérer le peuple.

    21
    3
    Lghoul
    5 février 2019 - 17 h 00 min

    Ceux qui persistent dans l’aveuglement doivent nous expliquer comment on va alors vivre quand le messie disparaitra car a cet âge, et étant malade, tout humain pourra partir sans avertir. Allons nous alors devenir des orphelins car apparemment sans lui, aucun homme et aucune femme ne pourra le remplacer ? Un être irremplaçable est un être doté de pouvoirs surnaturels. Si c’est cela qu’ils insinuent, ne serait il pas bénéfique pour le pays et le peuple s’il pourrait aider a éliminer la pauvreté qui est en train de terrasser des familles entières au point ou leurs enfants se suicident en mer ? Ont ils pensé au jour ou il ne serait plus la ? Si la « stabilité » du pays ne tient qu’a lui, on doit alors commettre un suicide collectif ou dormir dans la tristesse jusqu’a ce que l’on meurre le jour on ne le verrait plus se montrer quelques secondes a la TV. Pauvre de nous ! Je commence déja a desesperer car je n’ai plus envie de vivre. Qu’ouyahia, ghoul et benyounes nous expliquent donc comment le peuple fera le jour ou il ne serait plus de ce monde. A moins qu’il soit immortel.

    37
      Anonyme
      5 février 2019 - 22 h 46 min

      «Ceux qui persistent dans l’aveuglement doivent nous expliquer comment on va alors vivre quand le messie disparaitra car a cet âge, et étant malade, tout humain pourra partir sans avertir».
      ———————————————————–
      Pas de soucis mon cher ami. La solution est déjà toute trouvée : «Le Portrait» de fakhamatouhoum continuera bien entendu à gouverner et à faire des… miracles !
      C’est le meilleur compromis qu’ils ont pu trouver, d’autant plus qu’une telle solution à l’avantage de couper court aux revendications du genre «il est incapable de s’adresser à ses électeurs, à la Nation ni même de parler à ses subordonnés. Comment peut-il donc gouverner ?».

    Socrate
    5 février 2019 - 16 h 25 min

    Il y aura une directeur de campagne de Bouteflika, mais le premier ministre a déjà dit que le président ferait campagne pour convaincre ses humbles sujets !

    7
    3
      Narjysse
      5 février 2019 - 21 h 41 min

      « Le président ferait compagne » Il va à la rencontre des gens à travers le pays . Dans nombreuses localités il va faire des discours il va mouiller sa chemise. Il va crier et taper fort sur la table pour convaincre le public. tout ça dans son fauteuil paralysé avec des difficultés de parler . Avec ça on se moque pas du tout du peuple algérien

    Anonyme
    5 février 2019 - 16 h 09 min

    Le cancer fait ravage en Algérie, Bouteflika va faire une apparition pour voir si il ya encore un peuple en Algérie.

    26
    1
    DYHIA-DZ
    5 février 2019 - 15 h 08 min

    Il va sûrement s’adresser aux 40 millions d’Algériens en tenant un discours patriotique d’une grande envergure qui marquera l’histoire de l’Algérie.
    Un discours d’une heure qui va rassembler tous les Algériens !
    Le peuple est impatient de l’écouter après un long silence mystérieux.

    44
    5
      Med
      5 février 2019 - 18 h 35 min

      Finalement FAKHAMATOUHOU va s’adresser au peuple Algérien le 24 Février.

      9
      2
        Farida
        5 février 2019 - 21 h 00 min

        Par procuration c’est certain.

      Narjyss
      5 février 2019 - 21 h 27 min

      Ah bon il parle ??? Il est audible surprise surprise

    Felfel Har
    5 février 2019 - 14 h 58 min

    Dans les temps anciens, on recourait à une astuce qui consistait à faire apparaître le Grand Manitou le jour d’une éclipse solaire, pour faire croire que c’était un Dieu vivant qui avait le pouvoir surnaturel de cacher le soleil. Nous avons appris depuis que ces apparitions n’étaient que des balivernes.
    Qui se rappelle de l’apparition du signe Allah sur un nuage au moment où les leaders du FIS tenaient un meeting au stade du 5 juillet? Une autre « mou3djiza » dont seuls les mystificateurs ont le secret! Pitoyable prestation de pseudo-musulmans qui ont oublié que le dernier miracle d’Allah était le livre saint, son message et son messager (QSSL)!
    Faut-il s’attendre à un miracle le 24 février prochain, du genre le candidat au 5ème mandat prononçant, debout, et sans artifice, un discours en direct à la nation?
    Richelieu et Mazarin n’ont-ils pas tenté de convaincre la populace que le roi était le représentant de Dieu sur terre, qu’il était investi de la puissance divine? Et pourtant, un certain 14 juillet 1789, la monarchie absolue de droit divin a été balayée.
    Le moment n’est-il pas venu de mettre fin à l’ancien régime? Les manipulations en vue de nous imposer un candidat dont personne ne veut, à part une brochette de courtisans, devraient être le déclic salvateur d’une action de salubrité publique…

    39
    2
    Kahina-DZ
    5 février 2019 - 14 h 53 min

    Eh oui, pauvre Algérie gérée par des apparitions furtives.
    Si ce n’est pas la photo, c’est l’apparition.
    À ce point ??

    48
    2
      anonyme
      5 février 2019 - 20 h 36 min

      c’est le sort de l’algerie ya KAHINA

    Anonyme
    5 février 2019 - 14 h 43 min

    J ai plus de 75 ans et j attends toujours le jour ou ma Patrie sera une veritable democratie ou le peuple jouit de sa souverainete totale pour choisir librement un President…..qui jouit de toutes ses facultes mentales et physiques….L Algerie est une grande Nation qui a besoin d un Monsieur le President et non d’un président instrumentalisé par un veritable clan d opportunistes et de profiteurs incompetents et egoistes qui ne defendent que leurs interets personnels.
    Chers freres et soeurs citoyens et citoyennes de cette grande Nation Algerienne..la grande responsabilite repose sur nos epaules aujourd hui et demain,c est celle d exercer notre droit constitutionnel de faire campagne pour celle ou celui qui vous semblera le plus apte mentalement,intellectuellement et physiquement a presider les destines de notre pays et exercer ses lourdes responsabilites pour le bien du peuple et des prochaines generations..Notre pays est aujourd hui confronte a des defis incalculables:defis economique,pour vaincre le chomage des jeunes universitaires et les moins jeunes,defi de la mise a niveau et de la modernisation des outils de travail,defi de la numerisation de l administration,defi de l ecologie et de la lutte contre les effets du changement climatique,defi de la realisation d une infrastructure digne du 21 eme siecle,
    defi de developper et d amenager toutes les zones touristiques,defi de lancer une veritable prospection et industrialisation de nos richesses minieres encore inexploitees tels que l or ,l uranium et le phosphate et bien d autres,defi d encourager l agriculture et l industrie agroalementaire surtout dans l exploitation de ces immenses espaces agricoles inexploites pour atteindre notre autosuffisance alimentaire…et c est possible de la realiser,et l un des plus grands defis a affronter courageusement c est celui de faire une veritable guerre contre la corruption et les corrupteurs,contre les drogues et l economie informelle….La responsabilite est immense et extremement lourde et les chantiers sont incalculables.Nous avons perdu enormement de temps precieux et des sommes astronomiques pendant des annees….il est bien le temps de dire STOP,cela ne peut plus continuer avec un systeme politique corrompu qui nous a appauvris…..La cloche a sonne la fin de la recreation et que chacun de nous tous Algeriens de prendre nos responsabilites,l Algerie nous appellent…

    41
    2
    Hakim
    5 février 2019 - 14 h 27 min

    Mr le Président Bouteflika, nous vous souhaitons un prompt rétablissement. Aux noms d’un million et demi de chouhadas ne vous présenter pas aux élections, l’Algérie à besoin du sang nouveau, des hommes clairvoyant s , des hommes d’État jeunes et compétents capables de hisser notre pays plus haut vers la modernité,la démocratie et le bien être de ces citoyens.

    49
    4
    Berberoarabe
    5 février 2019 - 13 h 50 min

    Je lui souhaite bon rétablissement mais il faut savoir qu’il a 82 ans et il souffre des séquelles de l’ accident vasculaire cérébral (AVC) dont il a été victime en 2013, il ne s’exprime plus en public et ne fait que de rares apparitions hors de sa résidence médicalisée. Mais son entourage essaye par tous les moyens et espères continuer à se maintenir et à s’enrichir », Bande de fripouille

    28
    3
    La force du visage
    5 février 2019 - 13 h 47 min

    Les irresponsables qui soutiennent Bouteflika au risque de mettre l’Algérie en danger, ne se rendent pas compte à quel point ils sont ridicules et grotesques. Mais le ridicule, fort malheureusement, ne tue pas !

    Je me demande comment réagissent vis à vis d’eux, en aparté, leur épouse, leurs enfants, leurs parents proches. Mais chez nous en Algérie on dit qu’ils ont « la force du visage » (sah’ate l’eudjeh) donc aucune dignité ! Allez vous vendre ailleurs ya les irresponsables ! J’ai honte pour mon pays ! La rage m’envahit !

    34
    1
    Élucubrations
    5 février 2019 - 13 h 40 min

    En quoi cette apparition à la Hamlet de Shakespeare le rendrait-il plus constitutionnellement éligible aux yeux de l’opinion publique ?
    Pitié, épargnez- nous cette énième méprise, si vous avez un tant soit peu de respect pour une personne âgée et malade,et un minimum de considération pour un peuple au bord de la crise de nerfs. La mafia politique a mis le pays sur des rails explosifs, et plus que jamais,le peuple réclame un candidat intègre, et au haut de sa forme qui puisse l’écouter, échanger, débattre, lui rendre confiance, et le sécuriser.
    Les apparitions furtives et les élucubrations extravagantes n’ont jamais réglé les problèmes d’un pays.

    22
    Thomas
    5 février 2019 - 13 h 22 min

    Je n’ai rien contre Mr Bouteflika, …mais bon, il faudra à un moment donné songer à autre chose…

    17
    3
      Anonyme
      5 février 2019 - 13 h 53 min

      Songer au depart a la retraite….mais comme tous les dirigents arabes il s accroche au fauteuil… pardon a la chaise roulante…..L Algerie a besoin d un president en tres bonne sante qui peut s adresser au monde et a son peuple…qui peut s exprimer librement qui n a pas besoin d intermediaire……l Algerie est grande au dessus de nous tous…..et j ai decide de voter pour Mme Assoul si elle se presente aux elections ..c est le seul « Homme » parmi tous les candidat…..elle m inspire enormement de confiance….c est la derniere chance pour notre pays……qui a besoin plus que des inaugurations…il a besoin d un changement radical du systeme politique corrompu,notre pays a besoin d une nouvelle constitution digne de la grande Algerie..la patrie des Chouhadas allah yarhamhoum….Tahya Al Jazaier… Qassaman

      12
      1
    Citoyen
    5 février 2019 - 12 h 56 min

    Une apparition eclaire pour nous dire qu il ne se presente pas
    Et quil a decider de se retirer de la vie polique pour finir cest jour en toute intimité et avec pudeur allah y chafi

    23
    2
    Nour
    5 février 2019 - 12 h 36 min

    Et qu’est-il demande au petit peuple qui n’arrive pas a joindre les 2 bouts ? se prosterner devant sa MAJESTUEUSE APPARITION ?!!!

    25
    Freiheit
    5 février 2019 - 12 h 22 min

    NO COMMENT
    « Art. 102.1 — Lorsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose,à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement.

    Le Parlement siégeant en chambres réunies déclare l’état d’empêchement du Président de la République, à la majorité des deux tiers (2/3) de ses membres et charge de l’intérim du Chef de l’Etat, pour une période maximale de quarante-cinq (45) jours, le Président du Conseil de la Nation, qui exerce ses prérogatives dans le respect des dispositions de l’article 104 de la Constitution.

    En cas de continuation de l’empêchement à l’expiration du délai de quarante-cinq (45) jours, il est procédé à une déclaration de vacance par démission de plein droit, selon la procédure visée aux alinéas ci-dessus et selon les dispositions des alinéas suivants du présent article.

    En cas de démission ou de décès du Président de la République, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit et constate la vacance définitive de la Présidence de la République.

    Il communique immédiatement l’acte de déclaration de vacance définitive au Parlement qui se réunit de plein droit.

    Quand l’état d’empêchement est déclaré par le parlement, il charge le président du conseil de la nation de la charge de chef de l’État intérimaire dont les attributions sont extrêmement verrouillées et non président de la république »

    23
    2
      abdel
      5 février 2019 - 13 h 31 min

      tout ça si on etait dans un etat de droit,toutes ces institutions n’éxistent que sur le papier,la preuve leurs présidents sont absents depuis plusieurs mois ou décédés

      13
      1
    Berberoarabe
    5 février 2019 - 12 h 13 min

    Vous me faite de la peine Monsieur Bouteflika, votre entourage vous prend pour un outil dont on utilise quant c’est nécessaire et nous le peuple comme des moutons c’est amer mais malheureusement c’est la vérité, je m’adresse a vous, vous qui étés ces proches, est ce que votre frère, oncle, beau frère etc… a de la valeur chez vous? Les valeurs de la république vous les avez bafouer cela nous le savons mais ou sont vos valeurs familiales ????
    Vous tenez toute une nation en otage vous n’avez pas le droit et si cette mascarade ne s’arrête pas vous allez mettre le pays en danger, je sais que vous en êtes conscient mais malgré tout vous continuez a jouer avec du feu. Faite une transition pacifique et redonner espoir a notre jeunesse, a cette Algérie qui depuis l’indépendance n’a pas connue une véritable démocratie.

    Un long chemin vers la liberté.
    Mais je sais que ce n’est pas le cas. La vérité, c’est que nous ne sommes pas encore libres ; nous avons seulement atteint la liberté d’être libres, le droit de ne pas être opprimés. Nous n’avons pas encore fait le dernier pas de notre voyage, nous n’avons fait que le premier sur une route plus longue et difficile.
    Nelson Mandela

    23
    4
      Anonyme
      5 février 2019 - 13 h 29 min

      berbère ou arabe, c’est une chimère. La transition est complete ou n’en est pas une, la synthèse des peuples n’a jamais réussit

    Kenza
    5 février 2019 - 11 h 59 min

    Oh mon Dieu! Comme si on nous annonçait la prochaine apparition du messie !

    31
    2
    Fellag
    5 février 2019 - 11 h 45 min

    L’événement du siècle l’apparition le 24 février du Mugabe et certainement accompagné de son allié de toujours Pinochet,ils nous faudraient des danseuses de ventre et des Drebkis comme Saidani, comme c’est une application une fois chaque cinq ans,alors il faut venir très nombreux a participer à ce carnaval non masqué, certains ont oublié notre créateur pour croire un être avec plein de défauts, c’est le bougnoulisme

    30
    2
    Nectar
    5 février 2019 - 11 h 45 min

    Le fantomatique Président algérien, va être visible le 24.02, comme une éclipse solaire..Voilà ou l’indépendance mène, des hommes qui se disent révolutionnaires et soucieux de l’avenir du pays…??

    27
    2
    bozscags
    5 février 2019 - 11 h 39 min

    pourquoi faire ?

    15
    Karamazov
    5 février 2019 - 10 h 49 min

    Le mot apparition s’il a été choisi à bon escient hadjatou li tefsir.

    Freud disait que le rêve est la réalisation d’un rêve. Une apparition désigne souvent un phénomène surnaturel où on a des visions hallucinatoires.

    Avec la technologie moderne rien n’est impossible. Le hologrammes rendent tout possible.

    Moua à votre place je ferai attention à ce que je fumerai et boirai kamim le 24 février.

    26
    1
    Colonialisme Hallal
    5 février 2019 - 10 h 47 min

    Incroyable où peut mener la boulimie !

    18
    AmiAhmed
    5 février 2019 - 9 h 59 min

    Nouvelle loi en Algérie, il faut juste apparaître en public pour se présenter à l’élection Présidentielle, la nouvelle REFORME de l’Algérie en 2019, qui dit que l’Algérie ne réforme pas le pays et ses habitudes?!

    32
    5
    La tulipe
    5 février 2019 - 9 h 53 min

    Quelle prouesse ?? Quand j’entends Emmanuel Macron tenir des heures de débats populaires, je pleure à la place des algériens 😎

    39
    7
      Kenza
      5 février 2019 - 16 h 01 min

      Tu appelles ça un débat populaire? Moi quand j’entends Emmanuel Macron tenir des heures à pérorer, je pleure à la place des français.
      Je pleure aussi de voir notre président des années sans adresser un mot à son peuple.

      9
      6
    FAID
    5 février 2019 - 9 h 42 min

    L’apparition du MAHDI, que dieu me pardonne cette expression qu’elle honte pour le pays…..
    La presse, les médias lourds scrutent avec attention son apparition comme si nos problèmes vont êtres réglé comme par magie.

    36
    2
    anonyme
    5 février 2019 - 9 h 35 min

    Combien de doses de morphine vous allez lui injecter pour une apparition fantomatique?
    Le clan mafieux est aux abois
    Jamais au monde on a vu pareil spectacle

    42
    2
    Anonyme
    5 février 2019 - 9 h 10 min

    juste avant les élections et ça après des années d absence QUELLE DRÔLE DE COÏNCIDENCE QUANT MÊME
    J ai rien contre monsieur Bouteflika , contre le 5èmè oui en puissance 10 il est qu il se retire avec tout les honneur dû a sans rang de chef d état et surtout a cause de son entourage

    13
    3
    Anonyme
    5 février 2019 - 8 h 55 min

    En fauteuil ou bien en marchant ?

    25
    2
    badi
    5 février 2019 - 8 h 52 min

    APPARITION. n. f. Action d’apparaître, de se montrer.
    Se dit de Quelqu’un qui n’a demeuré que très peu de temps dans un lieu.
    Il signifie aussi Action de se manifester, de se rendre tout d’un coup visible. L’apparition des esprits, des spectres.
    Par analogie, il se dit d’un Être imaginaire qu’on croit apercevoir quand on est en état d’hallucination.

    24
    2
    Rachid
    5 février 2019 - 8 h 17 min

    Un exploit supernaturel ?

    21
    2
    Lghoul
    5 février 2019 - 7 h 55 min

    Une « apparition » ? C’est tellement suffisant de seulement « apparaitre », pour occuper un tel poste en Algérie.
    Je me vois déja dans un royaume super riche, ou le niveau de vie des citoyens a atteind le niveau le plus élevé du monde, des emplois a gogo, aucun crime dans nos villes et villages, des loisirs partout, la propreté partout, les parks verdoyants, les théatres, les cinémas, les rues grouillant de monde aux visages heureux, une vie agréable quoi. Et malgré tout cela certains chefs d’étatde telles contrées doivent travailler 14, voir 18 heures par jour pour que la belle et douce vie des cotyens et leur bonheur ne diminue pas. Por nous, nos losirs et notre belle vie se limitent a juste rêver sur les mandats en série depuis 20 ans et sur le dernier exploit de la roquia de belhamar et du point de vue « innovation », et, « last but not least », en technologie de pointe, la machine a faire sortir le diable des esprits perdus.

    40
    4
    Zaatar
    5 février 2019 - 7 h 44 min

    Evénement du siècle, le président va faire une apparition publique le Février. Tout Alger sera fermée, toutes les routes coupées et tout sera mobilisé pour la circonstance… mieux vaut ne pas sortir ce jour là…

    40
    5
    K. DZ
    5 février 2019 - 7 h 23 min

    Qui dit mieux ?

    22
    4

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.