Ce qui se cache derrière la visite du Premier ministre israélien au Maroc

Maroc
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou . D. R.

Par Karim B. – Un rapport établi par les Libyens révèle indirectement la raison qui pousse le régime de Tel-Aviv à draguer le Maroc. Les indications importantes contenues dans ledit rapport pourraient expliquer également deux récents déplacements du Franco-marocain Alexandre Benalla, l’ex-conseiller du président français Emmanuel Macron, dont le comportement intrigue l’opinion publique française.

Les Libyens qui s’inquiètent tout autant que les Algériens de l’incursion de l’Etat hébreu dans la région subsaharienne, ont enquêté sur la présence d’entités économiques israéliennes au Tchad. Le rapport indique que les négociations entre Tel-Aviv et N’Djamena remontent à 2010 et que le gouvernement israélien s’intéresse particulièrement à la région nord du Tchad où il compte exploiter les gisements riches en hydrocarbures.

Or, Israël cherche à acheminer le pétrole et le gaz produits dans cette région frontalière de la Libye à travers l’océan Atlantique. Et c’est là qu’intervient le rôle du Maroc dont le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou escompte l’utilisation de son territoire pour transporter les hydrocarbures à partir du Tchad par canalisations.

Selon le rapport libyen, Israël a réussi à influencer le président tchadien Idriss Déby auquel il a assuré un soutien financier, économique, militaire et politique. Israël a également promis de mobiliser des sociétés de sécurité pour mater la rébellion dans le Nord, tandis que la partie sud du Tchad serait «sécurisée» par la France et les Etats-Unis.

Israël s’intéresse également de très près à la question des Toubous, une population de 725 000 âmes répartie entre le nord du Tchad, le nord-est du Niger et le sud de la Libye. Tel-Aviv veut exacerber les conflits interethniques dans la région et l’Algérie a été directement ciblée lors des affrontements de Ghardaïa, outre le soutien de l’Etat hébreu au mouvement autonomiste de Ferhat Mehenni. Les services secrets israéliens ont infiltré leurs agents pour provoquer des heurts aux fins d’internationaliser la question comme ce fut le cas au Darfour, au Soudan, révèle le rapport libyen qui se réfère au communiqué d’une ONG israélienne qui avait dénoncé la répression dont seraient victimes les Toubous en Libye.

Les tentatives de déstabilisation qu’Israël mène secrètement a pour finalité l’exploitation des richesses sous-terraines du Tchad. La visite d’Alexandre Benalla dans ce pays, après s’être rendu en Israël, accompagné d’un homme d’affaires israélien, Philippe Habaou Salomon en l’occurrence, semble participer de cette entreprise d’implantation de l’entité sioniste au Sahel, avec la bénédiction de la France qui a dû forcer la main à Mohammed VI pour qu’il se joigne à la manœuvre en ouvrant son territoire aux firmes pétrolières israéliennes.

La réaction hostile de la rue marocaine a faussé les calculs d’Israël, mais cette alliance sera scellée d’une façon ou d’une autre, les intérêts sionistes passant bien avant ceux du peuple marocain.

K. B.

Comment (41)

    lol
    7 février 2019 - 3 h 09 min

    Rien d’anormal le president Israélien vient chez lui !

    Berberoarabe
    6 février 2019 - 21 h 29 min

    Md. ou Mr. Imrane
    L’ intégrité territoriale est de récupérer Sebta et Melila et les îles Canaris qui sont dans vos eaux territoriales, désolé mais ce n’est vraiment pas le sujet.
    Maintenant parlons histoire
    1) le 10 septembre 1844 votre Roi Moulakom Abderrahmane ibn Hicham signe le traiter de Tanger avec la France reconnaissant la présence française en Algérie et déclaré l’Emir Abdelkader comme hors la loi au Maroc et en Algérie
    2) Le 22 octobre 1956 à Rabat, cinq dirigeants du Front de libération nationale (FLN) prennent place à bord d’un DC-3 de la compagnie Air Atlas-Air Maroc. Ahmed Ben Bella, Hocine Aït Ahmed, Mostefa Lacheraf, Mohamed Khider et Mohamed Boudiaf, devaient initialement prendre place à bord de l’avion du sultan du Maroc, Mohammed V. Les cinq hommes doivent se rendre à Tunis pour un sommet organisé par Habib Bourguiba. Les militaires français ne peuvent pas rater une si belle occasion pour détourner l’avion et « décapiter le FLN » les services secrets français du SDECE ont eu connaissance de la date exacte du voyage. En octobre 1963 vous nous déclarez la guerre des sables pour des frontières que vous n’avez nullement défendu ou revendiquer a la France pendant la période coloniale c’est qu’après que nos Martyrs ont libéré notre patrie par leur sang et leur sacrifice
    3) En septembre 1965, Hassan II accueillait à Casablanca les chefs arabes lors d’un conclave secret destiné à évaluer les capacités militaires d’une coalition destinée à lancer une offensive éclair contre Israël. Le roi a livré les enregistrements de la rencontre à l’Etat hébreu lui permettant de gagner la Guerre des Six-Jours Israël doit largement sa victoire sur ses ennemis arabes dans la guerre des Six Jours de 1967 à l’aide secrète du Maroc, selon les révélations faites par un ancien chef des renseignements militaires israéliens.
    4) Et ce n’est pas encore fini le sahara occidentale était occuper par les espagnoles le Maroc n’a jamais bouger un doigt pour la libération du soit disant Sahara marocain, Le Polisario s’est formé le 29 avril 1973 à Zouerate (Mauritanie), dans le but de mettre fin à l’occupation espagnole du Sahara occidental. Après l’annonce du départ des Espagnols, il s’est opposé par les armes à l’annexion du territoire par le Maroc et la Mauritanie avant d’annoncer en février 1976 la création de la « République arabe sahraouie démocratique » (RASD). Après avoir contraint la Mauritanie à le reconnaître en 1979, il s’est ensuite longuement opposé au Maroc, par une lutte armée entamée au lendemain de la marche verte
    Les tentatives de déstabilisation qu’Israël mène secrètement ne vont rien faire a l’Algérie nous allons pas quand même attendre que les libyens ne donnent de telles informations. Juste une information a nos compatriotes ne négliger pas les capacités de notre ANP elle a réalisé beaucoup d’exploit grâce
    a son courage, résolution, énergie, vaillance, valeur, crânerie, fermeté, hardiesse, héroïsme, cœur et ardeur.
    Gloire et Honneur a nos Martyrs et Tahya el Djazeir

    1 train peut caché 1 autre
    6 février 2019 - 19 h 52 min

    Ce qui se cache derrière la visite du Premier ministre israélien au Maroc ? Des milliers de revenants d’âmes palestiniennes assassinées, des milliers de fantômes de morts à leurs tête Yasser Arafat privés de leur patrie et des millions de spectres d’un peuple en détresse abandonnés par les siens (sauf quelques pays dont le notre).

    Vroum Vroum 😤..
    6 février 2019 - 14 h 14 min

    Merci pour l’article AP…qui me conforte dans mon analyse que le Tchad Idriss Déby trop compromis depuis longtemps avec la Présence militaire Française dans son Pays contre moyen Financier..n’ayant rien obtenu ou tres peu Idriss Déby realiserai qu’il a été le Dindon et la Farce d’ou son changement et opposition à la Présence Française qui serait primordiale pour la Géostratégie Occidentale au Sahel et intérêts énergétiques et financier et l’intrusion du Régime Sioniste…ce qui expliquerait l’apparition soudaine de la « Fumeuse Colonne (Rebelles)de 40 Picup  » « stoppé par les Mirages Français..à mon sens Idriss Déby devient gênant pour l’occident colonial surtout Français et Africom dont le Tchad Idriss Déby doivent rester dans le giron Occidental..et lui mettre la pression en tout genre !!.. Idriss Déby se réveille trop tard et essayerais de monnayer sa participation forcée au plan Usa France Israël auquel Momo6 Maroc essaie de grappiller les miettes…?? ..l’apparition du Gain ?? .. Conclusion Le Tchad Idriss Déby trop compromis depuis longtemps avec la Présence militaire Française au Tchad comprend qu’il est bel bien pris au piège et que son souhait de réparer ces erreurs en cherchant à sortir de ce guêpier serai vain ..Trop compromis !.. Généralement les regrets poussent au retour du Panafricanisme mais en a-t-il les moyens ??.. je ne pense pas car Usa France Israël ne le lacheront pas ..tout comme Saouds , Momo6 et autres naïfs..j’ai vu certaines vidéos ou Idriss Déby fait comprendre qu’il veut mettre fin à la Présence militaire Française au Tchad et par conséquent se tourner vers l’Afrique..remettre en cause l’arnaque G5 Sahel inopérant…mais c’est improbable pour lui..Trop compromis depuis longtemps.. Les regrets viennent à la fin toujours !.. Idriss Déby aurait compris trop tard , 20 ans trop tard !

    citoyen algerien
    5 février 2019 - 19 h 43 min

    Si il y a un pays ou je mettrai pas mes pieds c’est bien le Maroc, ce n’est pas que je déteste les habitants du maroc, d’ailleurs je n’ai jamais mis les pieds dans un aucun pays arabe, je suis deja assez critique vis a vis des compatriotes algeriens, quand je vois l’état d’esprit des « arabicos » esprit structuré moyen age, archaique et jen passe, basta.

    Anonyme
    5 février 2019 - 19 h 26 min

    On dirait que les marocains arrivent de plus en plus nombreux sur ce site , ne croyez vous pas qu’il est temps d’y remédier , on est plus chez nous.

      citoyen algerien
      5 février 2019 - 21 h 00 min

      ils sont en service commandé alors, les sujets

      Anonyme
      5 février 2019 - 22 h 01 min

      Vous êtes pas chez vous même en Algérie.

    chark
    5 février 2019 - 13 h 07 min

    Est ce que le peuple marokain accepte cette satanique visite ?

      Imran
      5 février 2019 - 13 h 41 min

      Oui on l’accepte. Chacun defend ses intérêts. Tu sais bien que vos alliés chinois et russes ont plus de sang musulman sur les mains que ce Netanyahou ( les russes en Tchétchénie, en Syrie, Irak ), les chinois avec les ouigours internés dans des camps de concentration, interdiction de l’islam…..

        Amrane
        5 février 2019 - 15 h 10 min

        et le sang des palestiniens, des yéménites et des sahraouis…..c’est du pipi de chat ??
        ton makhnez sous les ordres du mossad a fait pire, un pseudo état musulman a sa téte un roitelet homo6 autoproclamé amir el mouminines plutôt « el mounafikines » tue et massacre d’autres musulmans.
        les russes et les chinois sont des anges par rapport a ton siono-makhnez.
        ton supréme intérêt est que tu continues de cirer les pompes de tes maitres franco-sioniste.
        plus lache et traitre que toi, tu meurs.

          Imran
          5 février 2019 - 20 h 02 min

          Notre intérêt suprême est la défense de notre intégrité territoriale. Le reste ? On s’en fou complètement. Les sahraoui vivent dans la partie de l’Afrique la plus prospère ( sud du Maroc ). Pas d’impôts, du soleil toute l’année, des chantiers gigantesques , des salaires 2 × plus élevés qu’à rabat Casablanca Tanger…. , un coup de la vie dérisoire etc….. Que demande le peuple ? La rasd est à tindouf

    TADJ MOHAMED
    5 février 2019 - 12 h 08 min

    L ‘alliance maroco-israélienne ne date pas d hier en 1963 après le déclenchement de la “guerre des sables” entre le Maroc et l’Algérie. le chef du Mossad de l’époque, Meir Amit, doté d’un faux passeport, a rencontré à Marrakech le roi Hassan II pour lui déclarer : “Nous pouvons, et nous voulons vous aider.” Sans le moindre scrupule, le souverain alaouite a accepté l’offre israélienne. Ainsi des instructeurs de l’armée israélienne ont ensuite entraîné des officiers marocains, formé des aviateurs au pilotage de Mig-17 soviétiques, organisé ses services secrets, surveillé la construction de la barrière entre le Maroc et l’Algérie, vendu des armes, y compris des chars AMX-13 français via Téhéran, et ont équipé des embarcations de pêche avec des radars pour les transformer en gardes-côtes. Voilà en gros ce qu’a fait Israël pour le Maroc pour lui permettre de prendre le meilleur sur l’Algérie, en vain. En effet, en dépit de tout ce soutien, la monarchie chérifienne n’a pas réussi à atteindre ses desseins. C’est a dire « récupérer » TINDOUF et BECHAR sur lesquels le drapeau algérien flotte au vent sur ces villes dont le maroc réclamait l’appartenance, sont algériennes a 100%, mais a perdu une partie de Figuig ………..

    Imran
    5 février 2019 - 11 h 31 min

    Investir des milliards de dollars pour un oléoduc passant par la plus région la plus touchée par le terrorisme en Afrique ?c’est suicidaire. Il veut simplement que les 2 millions de juifs marocains votent pour lui , et par pour Avi gabbay, marocain, chef de l’opposition, magnat des télécommunications en Israël et pour qui les marocains voteront en masse pour lui . Il a déjà visité son pays d’origine, le Maroc, il y a quelques mois .

    LE NUMIDE
    5 février 2019 - 11 h 18 min

    si le Maroc était une république berbère dirigée par des Officiers berbères libres ou un président berbère comme c’est le cas en Algérie, et si le Maroc n’était pas un Makhzen résiduel des âges médiévaux soumis à ce roi arabe et cette dynastie de Marabouts alaouites qui se croient de sang bleu et se prennent pour les Souverains des Berbères , le sioniste Netanyahou n’aurait jamais eu de visite au Maroc et Azoulay ne serait jamais conseiller du Trône .. puisque il n’y aurait pas eu de Trône , et le Maroc aurait été un régime républicain militaire ou civil , ce qui est le régime naturel des peuples berbères

    Antisioniste
    5 février 2019 - 11 h 17 min

    Alexandre Benalla (née marouwen) à bel et bien effectuer les voyages dont vous avez parlé, et le plus beau dans cette histoire c’est qu’il ne faisait plus partie des conseillers de macron suite à sa grande bavure. En dépit de ca il a utilisé des passeports diplomatiques qui lui ont été confisqué et remis par la suite d’une façon qui laisse voir clairement le jeu des tenants du pouvoir français, il devait terminer la mission qui lui a été assigné.
    Quant au sioniste netanyahou, bien que sa situation soit largement controverser en Israël par rapport aux prochaines élections suite à des affaires qui le concerne, je pense qu’il est dans la même situation que Benalla, il doit terminer la mission qui lui a été assigné.
    On parle des sionistes et leur plan mais on oubli de parler des turc et des EAU qui bien que discret reste comme même des acteurs actif dans la région. Les histoires de religion sont le dernier des soucis de ses gens-là, ils font partie d’une cabale mondial et ils font ce que les marionnettistes leur disent de faire.

    ANONYMA
    5 février 2019 - 10 h 19 min

    le 5 éme mandat aussi est un complot israélien pour déstabiliser l’algerie Lol

    Salim Samai
    5 février 2019 - 10 h 14 min

    Je ne sais pas ce qui se passe au Tchad!
    Au Soudan du Sud et au Kenya les Neocons, les evangeliques US et donc Israel leur allié ont joué un ROLE FONDAMENTAL! La Tactique est simple:
    « Diviser, affaiblir, laisser les s´entretuer! Puis ils nous solliciteront pour leur livrer des armes et le soutien! »

    L´Algerie a oublié! Durant le FRATRICIDE, elle SUPPLIAIT Air France juste pour retablir un Paris-Alger! La faute á qui? Aux IDIOTS qui SE DIVISENT, s´entretuent et ouvrent le flanc á l´Ennemi!

    Question bête !!!!
    5 février 2019 - 9 h 27 min

    Un enfant de 4 ans connaît la réponse.
    Complotés contre l’Algérie pour la déstabiliser en vue de l’occuper par différentes façons.
    Aussi simple que cela.

      ANONYMA
      5 février 2019 - 11 h 57 min

      l’algerie n’a pas besoin d’israél pour être déstabiliser le 5 éme mandat fait bien l’affaire et en plus avec des mains algeriens

        Anonyme
        5 février 2019 - 14 h 18 min

        @Anonyma. Si on en est là (au 5e mandat) c’est justement à cause de toutes ces convoitises, des ces attaques contre notre pays, de toutes ces attaques et complots de la part des juifs, des français et de tous nos ennemis. S’il n’y avait que des gens comme vous en Algérie cela fait longtemps que notre pays aurait été occupé et notre peuple asservi. Il faut réfléchir un peu!

    Anonyme
    5 février 2019 - 8 h 56 min

    beaucoup de pays africains on toujours était assez dupe pour se laisser manipuler par les puissances occidentales a leurs dépens et maintenant pourquoi pas par israel ,,,, restons vigilant

    Lahouaria
    5 février 2019 - 8 h 35 min

    Il va participer au Concert que va donner son pote Enrico Macias à moins qu’il va signer la passation de pouvoir pour diriger le Maroc et placer quelques autres pions au Makhzen, Ya haï 3ala le royaume chérifien !!!

    Brahms
    5 février 2019 - 0 h 50 min

    Quand on est un imbécile c’est le juif qui prend votre place. Vous allez à Anvers en Belgique ce sont les juifs qui s’occupent des diamants alors qu’ils n’ont rien chez eux. Ces diamants viennent d’Afrique payés en Franc CFA puis sont revendus en euros en Europe dont une part, s’en va à Dubaï. L’Africain se fait dépouiller à tous les niveaux.

    bouhmou
    5 février 2019 - 0 h 18 min

    Cette article annonce que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou escompte l’utilisation du territoire du Maroc pour transporter les hydrocarbures à partir du Tchad par canalisations.
    Mais l’article ne précise pas le circuit ou trajet que voudrez utiliser Israél pour arriver aux côtes atlantiques ?

    Ghaleb Bencheikh
    4 février 2019 - 23 h 52 min

    Eclairage de Ghaleb Bencheikh sur la question du voile en réponse à une question de l’auditoire
    https://www.youtube.com/watch?v=K9FMRRg7-5Q

      said
      5 février 2019 - 7 h 47 min

      L’article parle de géostratégie mais vous, votre cervelle est figés dans des sujets du moyen age! quel gâchis!

      Anonyme
      5 février 2019 - 10 h 54 min

      Le voile est inexistent en Kabylie et il symbolise l’occupation culturelle identitaire.

        Mme CH
        14 février 2019 - 0 h 10 min

        Et l’occupation culturelle occidentale vous n’en parlez pas..!
        Que la femme kabyle respecte sa tenue traditionnelle avec la robe, la fouta et le foulard…n’est ce pas??

    Abou Langi
    4 février 2019 - 23 h 01 min

    J’tijore ksigiti président que j’offrirai à Netanyahou la possibilité de faire transiter son gaz par chinou en le branchant sur notre gazoduc dija opérationnel. C’est kamim bête de laisser ça au Maroc!

    hocine hocham
    4 février 2019 - 22 h 53 min

    que fait l algerie il doit faire de forcing pour fléchir la position de gouvernement tchadien pour renoncer à cette aventure sonatrach peux aider ce pays a exploiter son pétrole et l’acheminer vers les ports d’Algérie pour l’exporter

    citoyen algerien
    4 février 2019 - 22 h 51 min

    c’est pour ça que note pays l’Algérie doit changer de gouvernance et de classe politique, les pays avancent leur pions tout autour de l’Algérie, ces pays « prospèrent » en mettant en valeurs les ressources des pays africains même si ca se fait au détriment des pays africains, la « classe politique » corrompue algérienne archaïque pourrie, malade aucune vision de l’avenir, l’Algérie que propose t elle aux pays africains ou au monde, rien rien, quel modèle quel vision quel type de développement, rien rien rien, il y a les français les américains les européens les chinois les japonais les coréens, les brésiliens pour ne citer que ces pays, l’Algérie doit constituer son espace vitale, quand on voit la carte géographique, je n’ai jamais entendu un président algérien ou un premier ministre parlait de ca, par contre ils se soucient de leur commission de dollars (CHKARA) dans une banque suisse, monaco, luxembourg ou panama ou dubai etc…et placer ces dollars même pas en Algérie n’est ce pas, ça montre bien la confiance qu’ils ont en ce pays. Ils faut dissoudre ce pouvoir, ces partis politiques soit disant opposition, écouter pour vous donner une idée la mafia politico financière algérienne détient en occident presque 500 milliards de dollars (UBS : Union des Banques Suisse)

    Elephant Man
    4 février 2019 - 22 h 18 min

    Comme si la France avait besoin de forcer la main à la narcomakhNazi sioniste : qui a apporté la Palestine sur un plateau à l’entité sioniste cf. guerre des 6j…H2.
    Ensuite la rue n’a rien faussé puisque cette relation fusionnelle entre l’annexe de l’entité sioniste le makhNazi et l’entité sioniste a toujours existé. Leur majesté shlhomo6 s’est toujours exhibé fièrement dans les rues de Paris en compagnie des judésionistes rabbins sans que la rue makhnazie s’en soit offusqué d’ailleurs s’ils n’étaient pas sionistes ils manifesteraient pour les sahraouis et la RASD.
    L’entité sioniste pour l’avoir déjà écrit dispose de ses propres milices en Libye pour le pillage du pétrole.
    Qui finance et entretient tous les groupes terroristes au Sahel…inutile de préciser toujours les mêmes y compris le makhNazi qui pour rappel a participé activement lors de la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire.
    FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES DE TOUTE PART
    AUCUN LIEN D’AUCUNE SORTE AVEC CE SUPPÔT DE SATAN
    Base américaine et israélienne près du village makhNazi de Bni Tadjite, à proximité de la frontière algérienne, où sont presents les drapeaux US et Sioniste (IsRatHellien), un institut israélien installé au makhNazi pour la formation de groupes militaires et paramilitaires dans différentes régions makhnazies avec l’encadrement aux thèses sionistes.
    Le MAKHNAZI SIONISTE est le CHEVAL DE TROIE pour les projets en Afrique et Maghreb de l’entité sioniste et comparses.
    Intervention de la France pour sauver Déby.
    RIEN DE NOUVEAU SOUS LE SOLEIL le pays a été le 1er à combattre vaillamment machallah la guerre terroriste sioniste par procuration décennie noire.
    Voilà pourquoi je dis FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES DE TOUTE PART et AUCUN LIEN D’AUCUNE SORTE AVEC CE SUPPÔT DE SATAN.
    Et guerre de décolonisation de libération de la RASD.
    VIVE L’ANP QU’ALLAH PROTÈGE LA MÈRE PATRIE ALGÉRIE SON PEUPLE ET SON ANP

    Anonyme
    4 février 2019 - 22 h 02 min

    La premiere riposte c est de boycoter tous les produits francais en Algerie et d inciter au remplacement du franc CFA par une monnaie nationale par les 14 pays africains qui l utilisent…..

    Anonyme
    4 février 2019 - 21 h 56 min

    Vous avez des preuves?

    Moskosdz
    4 février 2019 - 21 h 27 min

    Qui se cache derrière la visite du premier ministre Israélien au Maroc,sans aucun doute,Mohamed VI roi de la drogue,descendant du prophète »QSSL »et commandeur des croyants.

    SAS
    4 février 2019 - 21 h 24 min

    Donc, tout serait la faute à Israel. Au Darfour, El Bachir n’a rien fait pour exterminer cette minorité selon vous. Les Israeliens ont mangancé pour que El Bachir envoie son armée et ses milices Janjawid pour éradiquer cette minorité. Même si Israel, il faut pas être naif, ne défend que ses interets au détriment de tout, même des vie humaines, il faut admettre que le problème et la faille se trouve chez ces mêmes peuples et leurs dirigeants.

      anonyme
      5 février 2019 - 9 h 28 min

      Exact ! Le diable ne peut corrompre que ceux qui sont prêts à être corrompus … même s’ils font leurs 5 prières par jour ! Chaque homme a son prix, comme on dit.

    Bouzorane
    4 février 2019 - 21 h 18 min

    Voici un article que j’ai trouvé sur le net. Je suis surpris de constater que je partage 100% des idées exprimées. Vraiment 100% et c’est vraiment une 1ère….Merci de publier!
    « Les nations ne meurent jamais par meurtre mais par suicide ou trahison », affirmait Arnold Joseph Toynbee. Notre pays n’échappe pas à cette prédiction. L’obstination d’un homme grabataire, inerte et aphone à prétendre accomplir un cinquième mandat a engagé l’Algérie dans la pire des scénarios. Le plus grand pays d’Afrique est suspendu au souffle d’un Abdelaziz Bouteflika, qui se croit être l’incarnation de l’Algérie, comme l’intéressé a cru bon de l’affirmer à une télévision suisse.

    L’entourage immédiat de la Présidence a bien tenté, mais sans succès, des scénarios institutionnels acrobatiques. L’option d’un report des élections suivi par une conférence nationale de réconciliation n’a pas trouvé preneur au sein de l’ensemble de la classe politique. Les amis de « monsieur frère », l’incontournable Saïd Bouteflika, n’ont pas d’avantage pu mettre sur les rails un candidat consensuel issu de leurs rangs qui leur assurerait l’impunité judiciaire après des années de pillage. Le feuilleton Chakib, du nom de l’ancien ministre du pétrole de Bouteflika, a tourné au fiasco malgré sa tournée dans les confréries religieuses, .

    Alors le cinquième mandat, cet écran de fumée, est brandi, ces derniers jours, comme l’ultime rempart de leur impuissance à imaginer une départ avec les honneurs des Bouteflika. Il ne leur reste qu’à jouer, dans un sursaut désespéré, les prolongations, même s’ils connaissent l’inanité d’un tel affichage. N’est ce pas Saïd Bouteflika lui même, rapporte le journal « Jeune Afrique », qui en septembre dernier, préconisait le report des élections en raison de la détérioration brutale de l’état de santé de son frère?

    Les chambres obscures du pouvoir
    Marqués par une agitation singulière, les affidés du Palais de Zéralda, se précipitent pour occuper l’espace médiatique par les déclarations à l’emporte-pièce, réunions des partis de l’alliance appelant le président impotent à se déclarer candidat.

    Finalement, la prophétie de Nicolas Butler s’est concrétisée en Algérie : “Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les évènements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité.”. Or, cette vaste majorité n’est pas, interminablement, condamnée à endurer les affres d’une famille qui place son intérêt existentiel au-dessus de l’existence du pays.

    Il est admis que les cercles restreints existent dans tous les modes de gouvernance, y compris les plus démocratiques. Mais celui qui s’opère à Zéralda met en péril l’avenir du pays mais aussi le destin d’une nation ayant payé un lourd tribut pour son existence. L’armée, colonne vertébrale du Pouvoir qui fut longtemps fidèle à l’idéal des libérateurs du territoire, joue le rôle de complice affiché. Si elle a toujours eu le dernier mot dans l’intronisation des présidents, elle n’est plus une force de recours pour n’être désormais qu’une force d’appoint au service d’un clan.

    Pourquoi le plus haut gradé de l’armée, Gaïd Salah, accepte de servir le frère d’un président fantomatique? Pourquoi cautionne-t-il l’usurpation anti constitutionnelle des pouvoirs par une camarilla illégitime? « Quand on se croit servir les autres, on ne fait que se servir à travers eux », rappelle l’adage populaire algérien qui tend, hélas, à devenir une règle de gouvernance.

    Attention, le danger vient de toute part
    « Periclitamur omni ora ». Cette citation latine devrait être la divise actuelle de l’Armée algérienne (ANP), tant que le contexte sécuritaire est gravement menacé, comme il ne l’a jamais été. La présence militaire étrangère aux frontières menace les équilibres de la géostratégie régionale mais aussi globale.

    L’armée française qui intervenait au Mali en 2013 est présente pour longtemps grace aux armées auxiliaires des pays limitrophes intégrés au sein de son commandement, dénommé G5 Sahel. Les Américains au Niger disposent d’une flotte conséquente de drones de combat de conception récente. Le Maroc réorganise son armée et refonde la gestion de son espace aérien avec la collaboration des Israéliens. Le Patchwork d’insécurité en Libye est exportable à tout moment. Même la Tunisie alliée, en dépit d’un accord commun de défense, octroie, en catimini, à l’armée américaine une base de Drone au sud du pays à quelques encablures de nos frontières.

    Ces pressions étrangères n’ont d’objectif que de condamner l’ANP à plus de concessions géopolitiques. Devrons-nous réviser notre principe doctrinal de non intervention en dehors de ses frontières? Accepter la domestication de nos forces à marche forcée? Seule une autorité politique légitime à la tète de l’Etat algérien sera capable de faire face à cette déstabilisation rampante.

    Le maréchal Sissi, un piètre modèle
    Le silence des puissances étrangères sur les élections présidentielles d’Avril en dit long sur leurs visées inavouées dans la région. L’ANP finira donc comme l’armée Egyptienne, un garde-fou des intérêts des puissances sur Bab Al Mandab sur la mer rouge. Ces mêmes puissances se sont chargées d’augmenter les capacités de défenses marines et aériennes. Cette soumission existe dans d’autres pays comme la Jordanie transformée en une grande académie militaire formant les futurs officiers des armées Irakienne, Libyenne, Yéménite.

    Le processus de domestication fut entamée avant le quatrième mandat par l’octroi du passage de l’aviation française, sans limite ni restriction, pour intervenir au Mali. Ce geste d’initiation va devenir un rituel pratique d’application à l’échelle continental sur d’autres segment de l’ANP notamment les forces spéciales. L’élection présidentielle d’Avril prochain revêt une importance primordiale pour le devenir du pays. Le haut commandement de l’ANP ne semble pas prendre conscience du danger qui guette le pays. Que dira-t-on d’un Benboulaid qui a sacrifié ses biens matériels pour le devenir du Pays en payant le prix du sacrifice. Son nom demeure dans toutes les mémoires des algériens jusqu’à la fin des temps. Que dira-t-on d’un Gaid Salah dans quelques années. Un homme qui a choisi ses amis et ses proches au détriment de l’Algérie.

    Organiser des élections présidentielles dans un tel contexte n’aura aucun sens significatif pour le devenir du pays. Un Président ainsi mal élu ne pourra guère créer le rapport de force face à nos interlocuteurs étrangers. Nous serons la proie facile des puissances qui se battent acharnement sur le continent Africain. Aucun candidat ne développe de telles perceptions du danger, surtout pas le général Ali Ghediri, un candidat qui sous des airs gaulliens, reste figé dans un cadre clanique et ligoté par des réseaux dormants.

    « La vérité, quelque pénible qu’elle soit, est préférable à l’incertitude. »
    Citation de Oscar Wilde ; Teleny, or The reverse of the medal (1893)

      Sindra
      5 février 2019 - 5 h 13 min

      Meilleur commentaire, de loin, de ce que j’ai l’habitude de lire ici a AP. Doit être lu et relu par le plus grand nombre de lecteurs. Merci Mr. Bouzorane!

      KD
      5 février 2019 - 8 h 52 min

      Merci Monsieur Bouzorane
      Votre analyse est pertinente, mais pourquoi la mentalité a t elle temps changée. La situation du pays est le dernier de leur soucis . La faute à qui?
      Moi je dis la faute revient au peuple dont le niveau intellectuel et culturel n’a cessé de dégringolé
      C’est difficile de l’admettre mais on a ce que l’on mérite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.