Vers une campagne de subversion contre l’Algérie à partir de Turquie

popo subversion
Srdja Popovica a dirigé le centre de subversion Canvas créé par la CIA. D. R.

Par Houari A. – C’est à partir d’Istanbul, en Turquie, que des agitateurs sur les réseaux sociaux comptent lancer incessamment une campagne de subversion qui concernera l’Algérie. Ces agitateurs qui infestent les réseaux sociaux et qui ont gagné en ampleur après la récente vague d’arrestations qui n’a épargné ni les artistes ni les sportifs, outre des blogueurs autoproclamés journalistes, voient ainsi s’ouvrir devant eux les portes du régime d’Ankara qui leur offre une tribune à travers une chaîne de télévision en langue arabe.

Sachant les liens avérés entre le régime islamiste de l’AKP que dirige Recep Tayyip Erdogan et des hommes politiques et des députés de même obédience en Algérie, il est difficile de ne pas faire le lien entre ces derniers et cette opération qui risque de porter atteinte à la sécurité de l’Algérie. Car ce n’est pas d’opposition politique qu’il s’agit, mais d’appels à la révolte à travers la divulgation de documents supposés confidentiels sur la corruption, notamment. Un sujet qui tient à cœur aux Algériens dégoûtés par l’ampleur prise par ce phénomène sans que la pègre soit inquiétée. Seules, pour le moment, les promesses itératives et stériles du ministre de la Justice servent de placebo contre une maladie pourtant grave et au stade avancé.

L’Algérie est sujette à une véritable menace de déstabilisation. Les dernières révélations sur l’entrisme israélien en Afrique subsaharienne et au Maghreb ne peuvent être détachées de cette agitation qui gagne du terrain et dont il est difficile de croire qu’elle soit le fait d’une poignée de citoyens aigris et en colère contre le régime en place. Il a été démontré par le passé que des officines étrangères recrutent, forment et financent des «opposants» à qui est confiée la mission d’agir in situ pendant qu’elles téléguident les opérations de loin. Ces mêmes officines qui agissent sous le couvert de la défense des droits de l’Homme et qui ont provoqué le «printemps arabe» ont toujours l’Algérie dans leur viseur.

H. A.

Comment (56)

    ayweel
    9 février 2019 - 17 h 28 min

    n’oubliant pas qu’après avoir vendu l’Algérie au français en 1829-1830 par les alouthmaniyeenes (les turcs) ils sont partis en embarquant avec eux les trésors d’Alger et en laissant derrière eux leurs janissaires. ces derniers qui ont rallié les groupes des tirailleurs français.Donc tout dépend de notre institution militaire, s’agit il d’une institution immanente du peuple et fière héritière de premier Novembre ou juste un progéniture des ex janissaires au service de leurs maîtres??????? n’oubliant pas que la Turquie faisait partie de l’alliance atlantique et que leurs militaires étaient présent en 1959 aux coté de l’armée française et n’oubliant pas aussi qu’ils ont voté contre l’indépendance de l’Algérie. donc on ne peut blâmer personne d’autres que nous même; nous pour qui l’histoire est écrite à l’envers.

    12
    1
    Lahbib
    9 février 2019 - 17 h 13 min

    Si vous l’aurait dit autrement peut-être on l’aurait cru mais ce qui sonne dans votre article c’est stabilité continuité le reste c’est de la magie pour faire craindre les gens …je pense.

    3
    4
    mohammed
    9 février 2019 - 17 h 12 min

    si le fruit n’était pas pourri de l’intérieur, nous ne craindrions pas les attaques de l’extérieur!

    9
    2
    Moh Tziri
    8 février 2019 - 21 h 46 min

    non c’est faux Monsieur Houari, la véritable déstabilisation vient de l’intérieur et depuis très longtemps. Nous vivons une psychose très grave et qui en est la cause? La réponse est connu de tous les algériens. C’est le système en place qui tient l’Algérie toute entière comme otage et gar à celui qui bouge.
    Comment expliquer l’inexplicable, un président très malade que l’on présente encore et encore….ce n’est pas normal du tout, nous avons honte, on ose plus dire que nous les Algériens on est….etc ; c’est la grande risée de l’histoire de l’Algérie. Et vous dites que ce sont les étrangers, non et non, c’est la bande de mafia qui tient illégalement les commandes du pays sans avoir de quitus du peuple, bien au contraire la majorité des citoyens les vomissent. On a tout vu et revu ; des mises en cène de : le président a félicité, a transmis ses meilleurs vœux à tel ou tel, a décidé, nommé Monsieur…et démis de ses fonctions Monsieur…etc ça suffit de nous mentir et d’aggraver la situation intolérable que vit tout un peuple. On ce demande si ces gents savent ce que nife ou sérieux ou honte veulent dire. Je vous assure que les citoyens savent et rigolent et sont en rage de voir toujours le même scénario. Que des mensonges à la „hef et aich“, ils ont vidé les caisses, saboté toute une jeunesse et j’en passe et vous dites : les étrangers sont coupables et veulent déstabilisés le pays etc…non ce n’est pas vrai, c’est notre mafia en place sinon comment expliquer cette mascarade de candidature d’un homme gravement malade si ce n’est pour que l’entourage puisse continuer à vivre en tant princes héritiers au détriment des intérêts du pays et du pauvre peuple qui souffre le martyr au quotidien. Nous savons tout, donc SVP gardez vos analyses et vos mensonges pour vous; Il faut un changement radical si on ne veut pas sombrer dans le noir total et pour longtemps et là ce n’est pas la main de l’étranger mais bien celle de notre MAFIA qui nous détruira. On a vraiment marre , trop c’est trop… tbehdelna hchouma a3laykoum.
    SVP foutez nous le camp, laissez nous refaire de notre pays un paradis pour tous où chaque citoyen a son mot à dire.

    34
    5
    صالح/ الجزائر
    8 février 2019 - 20 h 09 min

    Bien venue à la divulgation de documents supposés confidentiels sur la corruption , qui a pris de l’ampleur sans que la pègre soit inquiétée par les institutions concernées , malgré les scandales à répétés à ciel ouvert , et reconnus directement ou indirectement par les hauts responsables eux-mêmes .
    Mais les Algériens n’ont pas besoin d’aller au-delà de la capitale pour comprendre , en lisant et en écoutant les analyses des anciens haut-responsables de l’Etat , que la situation politico –économico sociale est anormale pour ne pas dire catastrophique .
    Quand l’avocat et ancien président de la Commission nationale pour la promotion et la protection des droits de l’homme (CNCPPDH, officielle) déclare : « Les ailes du régime n’ont trouvé que Bouteflika pour la candidature à l’élection présidentielle » ça c’est grave et anti constitutionnel .
    Le ministre de la justice a « révélé ?! » récemment ce qu’on peut considérer des « secrets ?! » d’état en déclarant : «l’invalidation pure et simple de décisions de hauts responsables et de leurs enfants par la justice administrative car contraires à la loi et constituant une atteinte à l’Etat et ses biens» dans (La république des «Fils de…») ; «Un haut responsable avait même limogé un cadre qui avait dénoncé la corruption, et n’eut été l’intervention des conseillers du Président, ce cadre n’aurait pas été réhabilité» ( combien sont-ils ces responsables , ces corrompus ,
    ces dénonciateurs et ces repêchés) ; «un sous-directeur paie plus d’impôts qu’un homme politique connu» ( combien sont-ils les responsables , désignés par décret , affiliés au «Fonds spécial de retraite» (FSR) des cadres supérieurs de l’Etat , lequel, contrairement à la (CNR) , dont L’équilibre financier demeure «extrêmement précaire» , est un «Fonds» très secret à budget illimité et non rendu public et d’accès réservé pour privilégiés , qui ne payent ni loyer ni eau ni électricité ni gaz ni soins médicaux à l’étranger , tandis que les autres algériens misérables payent toutes les factures de consommation et mêmes les consultations médicales payées à 600 DA et 1500 DA et remboursées sur la base d’un barème de 50 DA et 100 DA) ; «Les tribunaux, l’Etat et l’autorité judiciaire ne sont la propriété ni du Premier ministre ni de qui que ce soit d’autre !» ( vraiment ?!) .
    Le risque de déstabilisation de l’Algérie venant de l’intérieur est beaucoup plus dangereux que celui venant de l’étranger. «la main étrangère» est bien connue , or les membres de la mafia politico-financière , les propriétaires des comptes suisses et logements parisiens , et autres , ne sont pas tous connus .

    25
    Mohamed El Maadi
    8 février 2019 - 18 h 20 min

    Notre pays ne tomberont pas .Il ne faut pas rever les democrates anti algeriens agent de l’etranger

    12
    12
    pat.alg
    8 février 2019 - 18 h 03 min

    Le patriotisme n’est pas que des paroles mais il a un sens lorsqu’il est une action patriotique réelle.
    Je me permets donc de vous rappeler la définition du patriotisme.
    Le patriotisme désigne un amour de la patrie sans faille, une volonté de se dévouer, de se sacrifier pour le défendre quel que soit le prix.
    Puisque vous prétendez aimer l’Algérie alors prouvez-le.
    Le gouvernement et l’armée ne peuvent pas tout faire. Surveiller 40 millions d’habitants plus 10 millions d’étrangers (la majorité vivent illégalement dans le pays, donc pas connus, ni surveillés) ce n’est pas une mince affaire et aucun gouvernement puissant ne peut gérer cela, c’est pourquoi chaque citoyen algérien doit protéger son pays, c’est son devoir et il doit être un défenseur, un policier sincère et conscient du danger qui guette son pays avant que ça soit trop tard pour vous et vos enfants. Les ennemis ne dorment pas, ils sont déjà en train de tisser leur toile depuis des années sans que vous en aperceviez et ils ont déjà réussis à empoisonner la société. Le mal est déjà fait. Il y a beaucoup d’algériens qui détestent leur pays et ils sont prêts à négocier avec le diable pour se venger. Ces Algeriens vivent dans le Pays et hors Pays.
    Comment sauver l’Algérie en étant sincèrement patriotique et actif ?
    Même si vous n’aimez pas votre gouvernement et sa politique, vous devez mettre vos différents de côte, car il s’agit là de la patrie et il ne faut pas tout mélanger. Assistez donc activement et réellement le gouvernement à faire un grand nettoyage dans le pays.
    Les règles de la défense :
    – Ne faites confiance à personne et surtout pas à ceux qui prétendent aimer le pays.
    – Créez un groupe, une organisation avec des actions réelles et patriotiques en collaboration avec le gouvernement.
    – Méfiez-vous des pays qui soi-disant amis de l’Algérie et qui sont actifs avec leurs entreprises en Algérie. France (ennemi n° 1 de l’Algérie), USA, Turquie, Arabie saoudite, Maroc, Italie, GB, les Emirates arabes, Qatar. Le Virus Israël est le plus dangereux. Il est présent en Algérie avec ses espions de diverses nationalités et ils sont partout dans le pays.
    Que faut-il faire pour sauver ce merveilleux pays, convoité depuis des décennies par des profiteurs étrangers, mais qui a survécu malgré tout ?
    – Videz le pays de tous les étrangers illégaux (non recensés) quelque que soit leurs nationalités, car ces derniers, ils ne sont pas chez vous parce qu’ils vous aiment, mais ils sont chez vous pour survivent à vos dépends (les parasites). Ils ne donneront rien à L’Algérie. Ils ne sont ni bénéfiques pour l’économie, ni utiles. En général ils n’ont pas une éducation intéressante voir aucune.
    – Débarrassez-vous de ces parasites, ils coûtent beaucoup trop d’argent. Optez pour l’immigration choisie, faites comme Sarko. Choisir les élites et ceux qui payent leurs impôts. Ceux qui travaillent en noir sont néfastes pour le pays mais bénéfiques pour leurs employeurs algériens, mauvais citoyens, aussi des profiteurs.
    – Soyez généreux avec ceux qui méritent la générosité.
    – Surveillez les ONG algériennes qui reçoivent des financement étrangers (un réel danger pour le pays).
    – Surveillez les Ambassades. Les Ambassades sont des organisations actives dans l’espionnage, donc pas vraiment diplomatiques. Pratiquement tous les Ambassadeurs sont des agents secrets qui foutent la merde dans des pays partout dans le monde.
    – Traquez les passeurs algériens des frontières (7 frontières). Un réel danger pour le pays. Ils ne pensent qu’à faire de l’argent et ils ne sont même pas conscient qu’ils aident des terroristes à rentrer dans le pays.
    – Les dealers des drogues, contrebandiers, malfaiteurs, traitres algériens qui vendent leurs pays pour 100 dollars.
    – Les réseaux sociaux sont un danger de taille. Ils ont été créés pour détruire les pays faibles, car il y a beaucoup de naïfs qui donnent gratuitement des renseignements aux ennemis de l’Algérie sans conscience.
    – Eradiquer les sectes religieuses (salafistes, les ahmadis, les wahhabites, etc.) Les algériens n’ont pas besoin qu’on les sorte des ténèbres, ils ont déjà une religion qui est tolérante. Ces sectes servent à diviser la nation et faire beaucoup d’argent sans travailler.
    – N’attendez pas que votre gouvernement vous assiste sans travailler. Travaillez, créez et développez votre pays, puisque votre pays vous a déjà tout donné gratuitement (éducation, soins, habitation presque gratuite et j’en passe). Créez des emplois etc.
    – Soyez vous-même un facteur économique réel pour le développent du pays et n’attendez pas que votre gouvernement vous serve tout sur un plateau.
    – Eduquez vos enfants et apprenez leur à AIMER sincèrement leur pays.
    – Occupez-vous aussi de l’environnement et les animaux. La saleté dans le pays n’est plus supportable, vous n’avez pas honte de jeter la merde partout ? C’est votre pays que vous êtes en train de détruire.
    – Protégez votre patrimoine culturel, une source pour tourisme et en même temps votre identité.
    – Soyez tout simplement des vrais patriotiques, comme ceux qui sont morts pour ce pays.

    44
    77
      Anonyme
      8 février 2019 - 18 h 42 min

      Les algériens ne détestent pas leur pays, ils détestent ceux qui les gouvernent les volent, les méprisent les a livrés à l’islamisme ambiant qui les étouffe. Les algériens ont libéré leur pays, mais des nouveaux (…) dictateurs, leur empoisonnent la vie. L’Algérie est prise en otage par une (…) refuse de quitter le pays, ce qui génère chez beaucoup d’algériens dégoût, désespoir. Les algériens aiment leur pays, mais haïssent ceux qui gouvernent par la corruption, la hoggra, voilà la différence. Vous tenez le discours du régime, qui ne protège pas l’Algérie, mais qui protège sa clientèle, la mafia, la corruption, etc.… des ingrédients qui cause un immense désespoir au sein de la jeunesse algérienne et de tous les algériens tout court.

      55
      14
      Jim Gana
      8 février 2019 - 19 h 37 min

      Excellente analyse d’un vrai patriote, meme si vous etes anonyme, vos propose sont ceux d’un patriote. Je pense exactement la meme chose.Je vous encourage a sortir de l’anonymat, car des gens qui pensent comme ca, ca ne cours pas les rues.

      15
      5
      Anonyme
      8 février 2019 - 20 h 52 min

      Excellente analyse d’un vrai patriote algérien.

      9
      6
      Mme CH
      9 février 2019 - 1 h 10 min

      Je trouve votre commentaire très intéressant..! C’est ce qu’on appelle aimer son pays au lieu de faire des critiques destructives qui attisent la haine et répandent le pessimisme et le négativisme parmi les citoyens..!
      Même si nous n’avons pas les meilleurs gouvernants du monde (d’ailleurs, je me demande s’ils existent vraiment), ce n’est pas une raison pour détester son pays ou collaborer avec les ennemis de l’Algérie qu’ils veulent mettre à genoux en créant le chaos comme ailleurs…!
      Merci Pat.Alg pour ce beau commentaire…très sage, raisonnable et faisable à mon avis! Quand on veut on peut!

      10
      5
        Zaatar
        9 février 2019 - 6 h 44 min

        « Sans esperance on ne rencontrera jamais l’inespere », d’une citation. Alors la question qui se pose, y a t’il vraiment un infime espoir pour notre pays? On peut avancer sans risque de se tromper que cela fait 57 ans qu’on essaie de nous donner espoir. Parallelement les coreens du sud en 50 ans sont arrives a exporter pour 600 milliards de dollars en 2018. Eux ils avaient espoir dans les annees 70 alors que leurs PIB etait inferieur au notre et qu’ils n’ont aucune richesse dans leur sous sol. Quand on veut on peut, certes, mais il faudrait ajouter qu’il faut etre coreens ou asiatiques en general dans ces dernieres decennies et futures. Car enfin, avec un cinquieme mandat en route, et probablement un sixieme a venir en attendant de trouver un remplacant qui sied a H’mida, l’avenir du pays est bien scelle et ce n’est pas vos fantaisies qui demontreront le contraire. Il a suffit d’une petite crise petroliere pour voir fondre nos reserves en l’espace de quelques annees. Ce n’est pas demain que les choses donc s’arrangeront avec le meme systeme au pouvoir. Vous refletez bien le dicton de chez nous qui dit qu’on cache le soleil avec un tamis.

    CITOYEN
    8 février 2019 - 18 h 00 min

    QUE DOIT PENSER LE CITOYEN
    Le ministre de la justice et garde des seaux en répondant à l’interpellation des députés du RND dénonçant la corruption avancée au niveau de la justice a dénoncé lui aussi des attributions de biens de l’ETAT faites illégalement à des responsables et à leurs progénitures tout en annonçant leurs annulations par la justice en affirmant que celle ci n’appartient ni à ces responsables ni au premier ministre .
    Face à cela que doit penser le citoyen sinon qu’il doit se résigner avec amertume à considérer les informations de trafic d’influence qui circulent sur les réseaux sociaux et YouTube sont vraies .

    13
    Le Berbère.
    8 février 2019 - 16 h 41 min

    Peut être cet article est véridique ou peut être pas , mais une chose est sûre c’est que le pouvoir en place depuis 1962 n’a jamais cessé de mentir au peuple. Le pouvoir invente des  » Épouvantails  » pour effrayer le petit peuple et empêché en même temps tout changement positif qui touche le peuple . YERHAM Babakoum mes chers lecteurs, Y’ a t’il pire comme ennemi comme ces gens ( des algériens) qui veulent un cinquième quinquennat ? Alors que l’intéressé lui même ( le président actuel ..Allah aychafih ) n’a ni les capacités physiques ni la capacité mentale et ni l’envie de continué à assumé ces devoirs politiques de son poste , alors que la cinquième colonne fait tout son possible pour le garder à la tête de pays sans son consentement. Je suis archi sûr de moi que le président bouteflika ne veut plus assuré la gestion de pays autant que chef de l’état. C’est plutôt son entourages ( la famille) et leurs potes d’opportunistes qui veulent nous imposé ce statu quo . ALLAH H’LA TRABEHOUM TOUS !

    26
    26
    co5
    8 février 2019 - 15 h 34 min

    « Vers une campagne de subversion  » contre un peuple pris pour un  » demeuré » par des larbins de bas niveau. »le linge sale se lave en famille ». ceux qui n’appartiennent pas à la famille, ceux sont des harkis nouvelle génération et ils seront « parqués » par leurs maitres.

    20
    44
    anonyme
    8 février 2019 - 14 h 39 min

    c’est bon ce disque rayé de la main étrangére on l’a compris et il ne passe plus le peuple algerien n’est pas dupe
    a force de répéter le même disque ça devient lourd pour les oreilles
    80% du peuple algerien est contre le 5 éme mandat on peut déduire donc que ces 80% c’est de la main étrangére ???????????

    57
    19
    Felfel Har
    8 février 2019 - 14 h 38 min

    Qu’est-ce qui empêche l’Algérie de répliquer en semant le désordre et le chaos en Turquie, en utilisant les mêmes méthodes de déstabilisation? Toufik l’aurait fait pour la protection et l’honneur du pays.
    Qu’est-ce qui s’oppose à l’arrestation et au jugement de tous les relais de Merdogan en Algérie? N’agissent-ils pas ouvertement en faveur d’une puissance étrangère contre leur propre pays? Toufik se serait fait un plaisir de neutraliser cet ennemi intérieur pour barrer ses entrées dans les institutions du pays.
    Je ne comprends pas cette attitude timorée de nos autorités qui ne semblent intéressées que par le 5ème mandat. Il y a péril en la demeure et elles regardent ailleurs, donnant l’impression que « tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ».
    La restructuration de nos services secrets et la perte conséquente de leur efficacité n’a-telle pas encouragé ces attaques? Ceux qui l’ont décidée portent une lourde responsabilité. N’ont-ils pas contribué à accroître notre vulnérabilité au point où certains pays limitrophes, qui redoutaient notre pays, se sont mis à comploter ouvertement sur ordre de notre éternel ennemi, la France.
    Rien de tel ne serait arrivé avec Toufik et ses collaborateurs à la barre. La maison Algérie serait en sécurité.

    25
    16
      SoyonsLucides
      8 février 2019 - 15 h 40 min

      @FelFelHar
      Pourquoi s’en inquiéter outre mesure.Nous avons bien notre Moquerie national inconditionnel d’erdogan et Grand Patriote qui prémunira son pays de ces futures attaques insidieuses

      6
      1
    Anonyme
    8 février 2019 - 13 h 55 min

    C’est bizarre tout de même que les pays qui soit disant complotent contre l’Algérie sont reçus comme des rois chez nous et se font un argent fou sur notre dos (Turquie, Qatar, France..)…

    39
    6
    Al Alya
    8 février 2019 - 13 h 46 min

    « … qui risque de porter atteinte à la sécurité de l’Algérie » alors quoi maintenant, c´est bouteflika ou le chaos!!!! Comme si ce régime est interessé par la securité des algériens, si c´etait le cas, ce président aurait été président que pour deux mandats et pas plus comme stipulé par la constitution, mais non il faut qu´il se présente une troisième, une quatrième et comme ce n´est pas sufisant il faut encore qu´il se présente une cinquième fois, rendant ainsi l´algerie la risée de la planète et même du cosmos.

    41
    3
    Anonyme
    8 février 2019 - 13 h 38 min

    Comme toujours LA MAIN (gauche ou droite ou les 2 en meme temps ?????) de l’étranger ; pendant que le mal de l’Algérie c’est le clan des mercenaires prédateurs au pouvoir.

    32
    5
    Socate
    8 février 2019 - 13 h 36 min

    Après les juifs, le Maroc, la France, les sionistes, maintenant la Turquie !!! LE MONDE ENTIER en veut à cette pauuuuvre Algérie et cherche à la destabiliser… Vous êtes des paranos avérés. La Turquie a d’autres chats à fouetter que l’Algérie qui constitue le cadet de ses soucis.

    25
    30
      Platon
      8 février 2019 - 16 h 45 min

      @Socrate version sioniste, ce n’est pas la « pauuuvre Algérie » et c’est justement pour ça qu’il nous faut faire gaffe à tous nos détracteurs, à tous ces crevards cupides qui veulent non seulement s’emparer de nos richesses mais cherchent à nous nuire par pure jalousie parce qu’ils ne peuvent pas être nous, ils ne sont que français, ou que marocains et ainsi de suite, ce n’est pas donné à tout le monde d’être algérien.

      12
      55
        Heidegger
        8 février 2019 - 20 h 48 min

        @Platon
        Ravie de voir que vous avez vous aussi démasqué ce franchouillard sioniste pur jus.

        4
        5
    UMERI
    8 février 2019 - 12 h 15 min

    La Turquie ayant de bonnes relations économiques avec l’ Algérie, le régime Erdogan, voit mal l ‘ élection d’un militaire a la tête du pays et la disparition de son ami Bouteflika et de son clan. Le dictateur turc, n’est pas a son premier coup d’essai, puisqu’il est habitué de s’ingérer dans les affaires internes d’autres pays, comme en Syrie, Irak, Egypte.Il est en train d’ islamiser la Turquie, en démembrant les institutions laïques et en enfermant ses opposants qu’ils soient turcs ou kurdes.Il encourage les islamistes algériens, tels Mokri, Aribi a semer la zizanie,dans les rouages de l’ Etat algérien, mais à force de jouer avec le feu, il risque de se brûler, car il pourrait finir comme Saddam Hussein, pendu la veille de l’Aid. Esse que l’Algérie, s’ait ingérée dans son faux coup d’ Etat militaire, qui lui a permis de procéder a une épuration de grande échelle, non, alors, il doit se calmer, sinon,il faut mettre fin a l’importation des produits turcs qui inondent le marché algérien.

    34
    13
    TOLGA - BISKRA
    8 février 2019 - 12 h 12 min

    Ni les « turcs » tartars, qui signifie… CHIEN en langue mogol dot ces « turcs » barbares sont les descendants de gengis khan, ni encore moins « israel » et encore beaucoup moins les mococos esclaves servils de leur maîtresse fafa ne pourront venir à bout ou faire plier pour « détruire » notre ALGÉRIE tant que le PEUPLE ALGÉRIEN RESTERA UNI A SON ARMÉE L’A.N.P. ET AU D.R.S. AINSI QU’A TOUTES NOS FORCES DE SÉCURITÉ…..
    AUCUNE FORCE AU MONDE NI AUCUNE PUISSANCE FÛT-ELLE UNE SUPER PUISSANCE NE POURRONT NOUS NUIRE TANT QUE NOUS RESTERONT UNIS !!!
    TAHIYA AL DJAZAYER ! ALLAH YERHAM ECHOUHADAS AL ABRAR !!!

    32
    24
      Anonyme
      8 février 2019 - 15 h 07 min

      L’unité du peuple est entrain de s’effriter, depuis l’arrivée de Bouteflika dans les chars de l’armée. Ainsi Bouteflika est son clan pour se maintenir au pouvoir a laminé l’unité du peuple algérien, il pratique depuis 1999 la maxime : diviser pour régner. Bouteflika et son clan se sont d’abord attaqué à la Kabylie, rappelons nous la marche de toute la kabylie sur Alger, les kabyles demandaient seulement la liberté, la démocratie la dignité pour tout le peuple algérien, la réponse du régime fut d’une extreme violence : il a laché ses baltaguis sur les manifestants kabyles. Le régime s’est accaparé tous les espaces pour miner l’opposition qu’il a réussi détruire, et empêcher les algériens de se pollitiser, c’est ce qui explique pourquoi il est encore au pouvoir alors qu’il est honnis du peuple. Le régime a fait un deal avec les islamistes : à nous la rente pétrolière, à vous la société et le marché parallèle autrement dit faite ce que vous voulez Le danger réel est à l’intérieur du pays, parce que quand un pays est bien dirigé, il n’a pas à craindre ses ennemis.

      45
      8
        AMEL
        8 février 2019 - 17 h 39 min

        En êtes-vous absolument sûr ? Votre laïus est tout à fait le contraire de la réalité, cher Monsieur.
        Toutes les populations Algériennes sont solidaires entre elles face à un seul et même danger : la manipulation de l’étranger….. à vous de voir. Le peuple n’est point dupe. Il a une maturité politique hors du commun que même la france s’en est rendue compte en 62…..

        12
        66
          Anonyme
          8 février 2019 - 18 h 33 min

          La population algérienne a subi les pires crimes contre l’humanité durant la décennie noire des innocents furent massacrés par des algériens terroristes.
          Le régime s’est approprié le pouvoir, sur le régionalisme, il a placé au pouvoir des gens de l’Ouest, voir même des marocains naturalisés tout en empêchant les gens des autres régions d’occuper des postes importants, il a fait quelques exceptions avec les Ouyahia et cie qui se sont inféodés à ce régime régionaliste.
          L’amazighité pourtant l’identité fondamentale du peuple algérien dans son ensemble est rejeté par les algériens arabisés eux mêmes qui ont choisi d’être arabes, voilà une preuve de la division du peuple algérien.

          La régime a instauré un système politique autoritaire, corrompu, régionaliste et non fondé sur la compétence, le mérite, ce qui empêche le développement du pays par des véritables compétences, par une véritable alternance politique. Le peuple algérien sait que c’est une mafia politico financière qui dirige véritablement le pays toout en imposant Bouteflika comme paravent, un président malade, impotent, qui ne s’adresse plus au peuple depuis presqu’une décennie, la corruption et l’illégitimité du pouvoir, l’islamisme salafiste qui gangrène la société et tous les rouages des institutions sont un très grand facteur de division et de très grand danger pour le pays.

          10
          3
          AÏT BELKACEM Aomar
          9 février 2019 - 2 h 33 min

          @Anonyme – 8 février 2019 – 18 h 33 min
          VOUS N’ARRIVEREZ JAMAIS ! AU GRAND JAMAIS A SEMER LA FITNA ENTRE ALGÉRIENS….. JAMAIS !!! PEINE PERDUE CAR VOUS PERDEZ VOTRE TEMPS…

          5
          2
          UMERI
          9 février 2019 - 14 h 09 min

          Désolé Mme, le peuple de 62 était encadré par des nationalistes engagés et déterminés, leur seul but, l’indépendance nationale, les islamistes en tant que mouvement, les « ulemas » étaient absents. Aujourd’hui, l’Algérie est infesté de parasites,devenus matérialistes et chacun pour soit, sinon, pourquoi les partis opportunistes de « l’alliance »s’accrochent misérablement a
          un mourant,qui leur garantit la continuité dans les affaires.

    Anonyme
    8 février 2019 - 11 h 36 min

    pourquoi l’éventuelle divulgation de documents sur la corruption sème la panique ? Y’a-t-il des corrompus à protéger?

    32
    7
    ANONYMA
    8 février 2019 - 11 h 27 min

    la plupart de temps et sur plusieurs articles sur AP on pointe la main étrangére
    mais est ce que AP est consciente que la main interne et plus dangereuse que la main externe qui donne les occasions aux ennemis de nous menacer sur tout les fronts
    le 5éme mandat est le danger suprême pour l’algerie et la les ennemis externes vont profiter de la situation d’une algerie malade de son président handicapé qui va briguer un 5 éme mandat…

    40
    6
    Damane
    8 février 2019 - 11 h 27 min

    Mon problème ce n’est ni Ankara ni Tel Aviv mais c’est bien la peste et le choléra qui se trouve en Algérie.

    Notre problème est en Algérie et non à étrangers.

    90
    7
    Anonyme
    8 février 2019 - 11 h 26 min

    Sans corrupteurs il n’y a pas de corrompus et le plus souvent c’est le corrupteur qui crie haro sur le corrompu.

    25
    1
    Madjid
    8 février 2019 - 11 h 20 min

    Le cahos est l’a. l’Algérie comme entité est finis.on a pu mais on a pas su.cool on va faire une guerre enfaite ça nous changera peut être

    9
    26
    Re-Med
    8 février 2019 - 11 h 04 min

    La corruption es un phénomène qui existe dans plusieurs pays dits développés. Dans le classement 2018 de Transparency International (Algérie 105eme place) la France occupe la 21eme place, les USA la 22eme place, Israël la 34eme place, l’Italie la 53eme place etc. Mais ces pays sont loin de souffrir d’instabilité, pour le moins sur le plan politique. L’agence de notation est, comme toutes les agences de notations, d’une impartialité douteuse quand il s’agit de certains pays.
    Ceci dit la corruption est, dans nos contrées, directement liée à l’administration de la rente pétrolière et sert, au côté de la religion, à la légitimation et l’affirmation du pouvoir. Le consensus devient négociable et monnayable. C’est aussi un cercle vicieux. La rente pétrolière reste la mère de tous les maux si l’on ne l’utilise pas pour sortir de sa propre dépendance.
    La fameuse « main étrangère » existe bel et bien. Voir le plan israélien Yinon de 1982, avec objectif (avec succès dans plusieurs pays) de créer la zizanie dans les pays arabes sous le prisme ethno-religieux . En cette période le plan faisant allusion, pour ce qui concerne l’Algérie, au printemps berbère de 1980. Plus tard cela a été le tour des islamistes.
    Par ailleurs Israël ne veut pas d’un état arabe ou berbère développé. L’histoire nous l’enseigne.

    20
    6
    Prenons les armes
    8 février 2019 - 10 h 51 min

    Nous devons regagné notre indépendance, faire le nettoyage dans notre pays avec un nouveau Novembre 54. Prenons les armes, faisons notre révolution pour nettoyer le pays de la vermine et regagner notre indépendance. Seul la lutte armée pourra faire changer le rapport de force.

    15
    46
      Anonyme
      8 février 2019 - 12 h 02 min

      Justement prendre les armes c’est la dernière chose à faire , s’entretuer non merci, les victimes d’hier ne vous suffisent pas.

      33
      8
      Berberoarabe
      8 février 2019 - 12 h 05 min

      Vous faite allusion a la destruction de l’Algérie car une guerre nous mènera au chaos total, nous voulons une transition pacifique et cela viendra inchaallah, ce régime sera vaincu car son heure a sonné.
      Gloire et Honneur a nos Martyrs et Tahya el Djazeir

      25
      4
      Anonyme
      8 février 2019 - 13 h 46 min

      Je ne pense pas que vous êtes Algérien!!!
      Les armes et les guerres nous Algériens connaissons fort bien.
      Allez faire votre guerre ailleurs!!

      21
      3
    Anonyme
    8 février 2019 - 9 h 58 min

    Je vois qu’il y a beaucoup de gens qui sont eveilles dans le pays. Mais n’oublions pas que certains mal ne peuvent etre gueris qu’avec le temps. En attendant, la division de la nation planifiee, executee et entretenue par le pouvoir est une realite. Un nouveau etat mais federal doit etre notre seul sortie. Le nouveau gouvernement doit travailler une nouvelle constitution qui donnera moinsde pouvoir au president tel qu’il soit ou les ministeres ne seront pas le jouet de quelques personnes.

    12
    23
    LA RÉCIPROCITÉ
    8 février 2019 - 9 h 58 min

    La réciprocité de la par de nôtre gouvernement.
    Taper là ou sa fait mal, le portefeuille couper. les finances .
    En rompant tout partenariats économique avec la Turquie.
    En renvoyant les embassadeur turques d’Algérie et rappelant les nôtre comme la fait Macron pour ces diplomates en Italie pour ingérences et provocations graves.
    Arrêtés de leurs données des contrats qu’elle qu’ils soient et dans n’importe quelle domaine.
    Faute de quoi ils ne s’arrêteront pas .
    Dites moi qui ils fréquentent les turcs et je vous direz qui ils sont. …………
    N’oublions pas le génocide turcs commis en algérie pendant 3 siècles comme en Arménie en Syrie et dans bien d’autres pays

    41
    8
    VIDE
    8 février 2019 - 9 h 23 min

    COMME LA NATURE A HORREUR DU VIDE ? TOUT EST BON POUR LEGITIMER CE VIDE !!
    Pendant 2 mois encore a supporter ce vide sidéral , notre psychique va prendre un coup et on se réveille le 19 avril !!
    Sommes nous les héritiers d’Hibernatus parce que tous les 5 ans c’est rebelote comme au jeu de roneda archam !

    16
    3
    Said
    8 février 2019 - 9 h 12 min

    Et pourquoi pas le terrain est bien préparé à l’intérieur du pays par les preneurs d’otage de bouteflika ouyahia, said, sidhoum said, Haddad, et consort le pays tout entier est pris en otage ils font tout pour semer le KO.

    38
    12
    Antisioniste
    8 février 2019 - 9 h 00 min

    Je rejoins et partage l’opinion d’Abou Stroff, et j’ajouterai juste qu’il nous faut à tout prix éviter la panique et le gonflement des évènements qui sont destiner à faire divisé les rang.

    35
    9
    Lghoul
    8 février 2019 - 8 h 59 min

    Un peupe fort ne pourra jamais mordre a l’ameçon. Pour aimer son pays, il faudrait aimer le système dans lequel on évolue. Si ce système est arrogant et anti-peuple, le pays deviendra automatiquement une passoire pour tous les maux et vices.
    Ceux qui veulent que l’Algérie demeurre perpetuellement pauvre avec un peuple arriéré, ceux qui trafiquent même la drogue pour des gains faciles sont les premiers responsable de toute décadance dans notre pays. Ils sont prêts a mettre le pays a feu et a sang pour garder le pouvoir. La preuve est visible au quotidien: Le pays devient de plus en plus faible car le peuple est en train de perdre tout espoir au point de vouloir quitter maisssivement le pays. Qui est la cause d’une telle situation ? Un système défaillant vieux, de
    plus d’un quart de siècle. Mais ils veulent continuer a perdurer dans l’échec eternellement.

    39
    11
    Flenbenfoulen
    8 février 2019 - 8 h 49 min

    La subversion qui dit bien son nom ( délinquance institutionnelle interne) pointe déjà sa truffe contre UN CANDIDAT qui fait faire dans leurs FROCS!! les djouhala du sérail…Hier à visage couvert aujourd’hui l’impérialisme comprador pilleur opère au grand jour…au nom et détriment du peuple !!!

    23
    6
    Karim
    8 février 2019 - 8 h 32 min

    Le seul moyen de se prémunir de telles attaques c’est l’union entre ceux qui gouvernent et le peuple.Malheureusement, nos gouvernants n’ont pas retenu de leçon de la décennie noire et le fossé ne cesse de croître entre une minorité de riches qui est en train de s’accaparer du pouvoir et le reste du peuple. Alors place à la corruption comme moyen de gouvernance.Une gangrène nécessite une amputation, sinon c’est la mort à l’horizon.

    33
    4
    Chaïbi Ali
    8 février 2019 - 8 h 19 min

    Il est temps de faire quelque chose pour ce pauvre peuple.
    Le temps du changement est venu. A chaque fois que nous sommes à la porte d’élection présidentielle on nous agitent le spectre d’une main étrangère. Arrêtons avec ces arguments, ça ne tient plus. Le peuple n’est plus dupe. Le peuple veut du travail, un logement, de la dignité, un état de droit, une justice équitable, une distribution de la richesse juste.
    Il en a marre de voir des arrivistes qui n’ont aucun niveau et qui se pavoisent dans des voitures à 100.000 € de l’argent du peuple.
    C’est toujours les mêmes qui profitent du système. Ils pensent que l’Algérie leur appartient. C’est l’Algérie de papa et ses copains.
    A chaque fois nous avons raté le train du développement, il est inacceptable qu’un pays riche comme le notre continue à croupir à la dernière place. A part le pétrole, nous n’avons rien à exporter. Dans quelques années le pétrole va se tarir, qu’aurons nous à proposer à manger à nos enfants.
    Autant je suis intraitable sur la sécurité du pays mais, faut que ca change. On ne peut plus continuer de la sorte. Les autres pays, même avant beaucoup moins de ressources que nous, ont réalisé des avancées spectaculaires. Quand je vois l’état du marché de l’automobile, je ne peux pas m’empêcher d’être triste. Nous faisons le montage d’une voiture comme la Symbol, une véritable charrette, et nous sommes très fiers. C’est quoi ce niveau. En 57 ans d’indépendance, qu’avons-nous fait. La chine est indépendante depuis 72 ans, elle passera bientôt première force économique mondiale. Pensez-vous qu’en 15 ans, nous pourrons devenir une économie comme la chine?
    On ne peut plus nous mentir, et continuer à croire que le monde entier est envieux de nous. On ne peut plus servir au peuple des slogans vides juste pour l’amadouer ou lui promettre d’arrêter les poursuites ANSEJ. La situation est très grave, il est question de notre existence et celle des générations futurs.

    Le monde est en perpétuelle changement et les puissances étrangères nous guettent. Ne pas consolider le front intérieur leur laisse les mains libres pour justement déstabiliser le pays. Ils n’ont pas besoin d’envoyer des missiles ou des soldats, le pays s’écroulera de lui même car les fondations ne sont pas solides. Il faut avouer que lorsque vous avez votre peuple à l’agonie, frustré, appauvri et mal-traité, il ne faut pas s’étonner que ce peuple ne lèvera pas le petit doigt pour vous défendre.

    Vive l’Algérie

    43
    9
    Erdogan est élu pas le cas de la dictature d'alger
    8 février 2019 - 8 h 17 min

    Vous etes une honte ambulante. Vous vous imposez l’arabité puis l’islamité et vous combattez vigoureusement tout ce qui est Berbère et croyez nous bassiner encore de notre « patriotisme »? La Turquie a eu le courage de se désarabiser et Erdogan est tout sauf illégitime chez lui, il a été voté par les siens. En algeristan quelques kouliglis utiliser le levier de l’ arabisme pour occuper l’Etat depuis 62.

    67
    30
    Ait DZ
    8 février 2019 - 8 h 09 min

    Le problème ce n’est pas Israël, la Turquie ou amar bouzouar mais ce régime qui a clochardiser le pays. La promotion des médiocres et voyous, la hogra, le mépris du peuple et des lois de la République, l’import-import et fuite de capitaux liés, le blocage des projets créateurs de richesse, le régionalisme, l’autisme et le refus d’un minimum d’ouverture politique, etc. C’est tout cela qui a fragilisé le pays. La dictature, comme le colonialisme, est un très mauvais élève. La seule solution c’est de revenir aux fondamentaux de la démocratie et d’un état de droit. Une vraie réconciliation nationale sur la base de ses fondamentaux est urgente.

    52
    8
    Zaatar
    8 février 2019 - 7 h 58 min

    Si je comprend bien l’ennemi est a l’etranger et oeuvre au travers de relais qui arrivent jusqu’a l’interieur du pays. Donc il nous suffira de deloger ces relais dans le pays pour anhiler toutes les tentatives de l’ennemi a l’etranger. Et repeter l’operation a chaque fois que c’est necessaire.

    21
    8
    anonyme
    8 février 2019 - 7 h 54 min

    L’AKP et Recep Tayyip Erdogan sont des « musulmans francs-maçons ». Donc des « francs-maçons » ! Toutes les ONG ont vocation à détruire les religions monothéistes et à promouvoir le satanisme, au service duquel elles oeuvrent depuis la création de l’ONU, organisme censé d’établir le Nouvel ordre mondial. Lisez, réveillez-vous !

    26
    9
    Abou Stroff
    8 février 2019 - 7 h 44 min

    si une campagne de déstabilisation ou de subversion vise l’algérie, cela veut tout simplement dire que les conditions internes pour cette campagne existent et qu’ils suffit d’une étincelle pour brûler toute une plaine.
    en d’autres termes, au lieu de nous focaliser sur nos ennemis externes (qui ne font que leur boulot d’ennemis externes) concentrons nous sur leurs alliées indigènes (qui doivent être traités de TRAITRES) et neutralisons les.
    en effet, « L’œuf qui a reçu une quantité appropriée de chaleur se transforme en poussin, mais la chaleur ne peut transformer une pierre en poussin, car leurs bases sont différentes. » soyons donc une pierre et nos ennemis externes auront la puissance d’un tigre en papier.

    62
    8
    A3ZRINE
    8 février 2019 - 7 h 44 min

    C’est simple alors, si notre talon d’Achille est la corruption, il faut donc la combattre. Personne ne peut nier ce fléau qui gangrène toute notre société. La peuple a soif de justice, n’attendez pas que des groupuscules pour nous montrer ce qu’on doit faire, arrêtez ce clientélisme et ce benamisme , car ce qu’on nous imposera de l’extérieur n’est jamais le bon remède.

    43
    3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.