Le Front Polisario sur les accords UE-Maroc : «Nous ne laisserons pas faire !»

Maroc-UE
Mohamed Sidati, représentant du Front Polisario auprès de l'Union européenne. D. R.

Par Sadek Sahraoui − Malgré les protestations du Front Polisario et la mobilisation de plusieurs ONG internationales de défense des droits de l’Homme, le Parlement européen a quand même adopté, cet après-midi, l’inique accord de pêche UE-Maroc. Comme dans le cas de l’accord agricole approuvé le 16 janvier dernier, le vote a été marqué par une forte mobilisation des eurodéputés affiliés au groupe du Parti populaire européen (PPE).

Comme il fallait s’y attendre aussi, la proposition de résolution initiée par plus de 100 eurodéputés sollicitant un avis conforme de la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) sur ledit accord, a été rejetée. Fallait-il s’attendre à autre chose de la part d’une institution dont les positions sont honteusement alignées sur celles du Makhzen et qui encourage au grand jour une entreprise coloniale ? Assurément non.

En réaction à ce vote honteux, Mohamed Sidati, représentant du Front Polisario pour l’Europe, a dénoncé «de tels accords qui constituent des opérations de brigandage et de spoliation des richesses de notre pays». «La responsabilité de l’UE, sous la houlette de l’Espagne et de la France, y est grande. Ce n’est pas à son honneur», soutient-il. Mohamed Sidati explique que ce qui s’est produit aujourd’hui est l’épilogue d’un processus déclenché par l’UE «où la Commission, le Conseil et le Parlement sont impliqués». «Ce processus aboutit à l’adoption d’accords commerciaux UE-Maroc entachés d’illégalité et culmine avec l’accord de pêche, voté aujourd’hui par le Parlement. La boucle est bouclée», ajoute-t-il.

Mohamed Sidati explique que «le forcing a duré de longs mois et que tout débat serein sur ces accords a été empêché au Parlement, de même que la proposition de les soumettre à l’examen de la Cour de justice de l’UE a été rejetée, comme cela a été le cas aujourd’hui pour l’accord de pêche». Il est vrai, rappelle-t-il, que la Cour avait bien établi qu’aucun accord UE-Maroc ne pouvait concerner le Sahara Occidental, sauf à obtenir le consentement clairement exprimé du peuple sahraoui à travers son représentant reconnu par l’ONU, le Front Polisario. «Et c’est un échafaudage de fausses consultations que la Commission a tenté de substituer au vrai consentement du peuple sahraoui!», poursuit-il.

Le représentant du Front Polisario pour l’Europe rappelle à ce propos que «dans sa lettre aux eurodéputés, l’éminente ONG américaine Human Right Watch n’écrit-elle pas que « cet accord ne répond pas aux exigences du droit international, y compris du droit international humanitaire », soulignant que « le Sahara Occidental est un territoire non autonome sur lequel le Maroc n’a aucune souveraineté » reconnue». Il ajoute que ce vote odieux a eu lieu «même après que tout le monde a su que la rapporteure de la commission INTA et d’autres eurodéputés étaient impliqués jusqu’au cou dans des conflits d’intérêt et agissaient ouvertement en faveur des desseins marocains». «N’a-t-on pas vu Pierre Moscovici, le Commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, à la fiscalité et à l’union douanière, courir les couloirs du Parlement pour forcer le vote de l’accord agricole ?» rappelle Mohamed Sidati. Et d’indiquer en outre que «la perfidie est allée jusqu’à changer au dernier moment les dates de vote dûment inscrites à l’ordre du jour du PE pour hâter – par peur ou par cynisme ? – l’adoption de tel accord ou de tel autre». Pour le responsable sahraoui, «le pire a été atteint avec le vote annoncé de l’accord de pêche, car il est de notoriété publique que celui-ci concerne quasi exclusivement les eaux sahraouies».

«L’UE, on le voit bien, fait fi des arrêts de sa propre Cour de justice et viole le droit international, enfreignant ce droit essentiel, imprescriptible et inaliénable que constitue le droit à l’autodétermination, qui implique la souveraineté de notre peuple sur ses ressources naturelles», regrette Mohamed Sidati, pour qui «l’attitude de l’UE fait prévaloir la logique de la force, au détriment des principes qui ont présidé à sa fondation».

Devant cet état de fait, le représentant pour l’Europe du Front Polisario avertit que «le peuple sahraoui et le Front Polisario s’opposeront de toutes leurs forces à la mise en application de ces accords iniques», ajoutant qu’«avec ces accords qui encouragent l’occupation marocaine de notre pays et la violation du droit fondamental de notre peuple à l’autodétermination, l’UE alimente la poursuite du conflit du Sahara Occidental au prix de l’instabilité et de l’insécurité de toute la région».

Pour Mohamed Sidati, l’UE hypothèque la mission de paix de l’envoyé personnel du secrétaire général de l’ONU, Horst Köhler, en entretenant par ricochet l’intransigeance marocaine à l’Organisation. «L’UE, par sa complicité avec le Maroc, est comptable d’une situation grave. N’eût été cette complicité, le problème du Sahara Occidental aurait été réglé depuis longtemps par la communauté internationale», a-t-il encore affirmé.

S. S.

 

Comment (22)

    manman1954
    13 février 2019 - 17 h 32 min

    (…)

    @Imran (12 février 2019 – 16 h 13 min) et (12 février 2019 – 17 h 07 min)
    Rappelons qu’avant 1991, l’armée du Maroc au Sahara Occidental était harcelée par les soldats de la RASD. Rappelez-vous du nombre de prisonniers marocains détenu par les Sahraouis. Les Forces Armées Royales (FAR) n’avaient pas pu prendre le dessus sur l’armée du peuple Sahraoui. Le roi Hassan II fut contraint à demander un cessez-le-feu en échange de l’organisation d’un referendum d’autodétermination. L’ONU, l’UA (à l’époque OUA) ont assisté à la signature en 1991 de cet engagement du Royaume du Maroc. A travers ces deux organisations, la communauté internationale se doit à faire respecter cet accord. Elle est également tenu à le faire aboutir.
    La suite, vous la connaissez. De gesticulations en gesticulations, le Maroc aidée par la France a réussi à bloquer le processus de décolonisation du Sahara Occidental.
    La volte-face marocaine sur les accords de 1991 agace la communauté internationale. Cela a conduit à ce qu’aucun pays ne reconnaît la souveraineté marocaine sur le Sahara Occidental.
    A Imran le marroqui, je dis que les marocains ne sont ni des citoyens et ni des sujets. Vous êtes la propriété du Roi du Maroc. Vous appartenez actuellement à Mohamed VI. Ils disposent de vous comme il veut.
    M. Imran, sache que si jamais les sahraouis reprennent les armes, ils transformeraient le Sahara Occidental que vous occupez en Enfer. Surtout que vous n’avez jamais été des guerriers.

    3
    14
    Anonyme
    13 février 2019 - 12 h 28 min

    J’ai pas compris cette ratatouille des européens, les sondages donnent polisario favorable, malheureusement, victoire après victoire le résultat est toujours la mêmes.

    8
    5
    Mme CH
    13 février 2019 - 0 h 13 min

    Paapaapaa…! C’est ça l’Europe et ses principes: droits de l’homme, droits à, l’autodétermination, justice…blablabla….! C’est ça les députés européens (la plupart) qui ont prouvé encore une fois qu’ils étaient corruptibles, manipulables, injustes, sans aucune dignité puisqu’ils sont tirés par le bout du nez…!!! Leur seul souci c’est l’argent et ses dérivés…! On croyait que ça se passait uniquement en Afrique…!! Puuuufffffff.. quelle jungle..!

    9
    35
      Hamid
      13 février 2019 - 14 h 29 min

      En 2019, vous ne comprenez toujours pas ce que veut dire autodétermination
      C’est votre problème

      9
      3
    ADMI
    12 février 2019 - 22 h 47 min

    AUTRES PROBLÈMES CELUI DE UA QUI A JUGÉ NE PAS DISCUTER DE LA QUESTION DU SAHARA m.

    26
    7
    Anonyme
    12 février 2019 - 19 h 53 min

    Encore une cuisante défaite pour les marouki…une de plus! bientôt le pays va exploser. Ou pas.

    19
    22
    Paris 75011
    12 février 2019 - 19 h 13 min

    Si vraiment le Polisario veut l’indépendance se son pays il doit reprendre sa lutte armée comme l’ont dit de nombreux internautes sur ce Site et ainsi éviter de faire l’erreur de l’OLPalestien qui avait posé les armes pour la négociation stérile.

    10
    32
    POLISARIO
    12 février 2019 - 19 h 07 min

    Vive l »Algérie vive la Rasd,On mange,on dort,on voyage,on s’habille,les Algériens sont nos frères.

    16
    26
    BabElOuedAchouhadas
    12 février 2019 - 19 h 01 min

    Au lieu de liberer Ceuta et Mellila de la colonisation espagnole le Regime MakhNazi prefere colonisation le pays voisin tellement c’est plus facile et ainsi detourner l’attention du peuple marocain aussi bien sur son meiserable quotidien en essayant de faire une fixation sur l’Algerie que sur cette necessite de liberer cette partie nord du Maroc..

    7
    38
    Sidali
    12 février 2019 - 17 h 39 min

    Le Paradox Marocain : Un peuple qui creve de soif de froid et de faim notamment dans les operations de detribution des bols de riiz et un roitelet qui joue le colonisateur envers un pays voisin qui vient de sortir de la colonisation espagnole.

    37
    64
    ripper
    12 février 2019 - 17 h 10 min

    C’est de l’argent en banque pour les sahraouis.
    Les textes de loi et les décisions juridiques sont là, passer outre coutera très cher pour l’UE et le petit Marrouk.
    Un bon comptable fera le compte ultérieurement, quelques centaines de milliards $ au profit de la RASD pour ressources volées ce n’est pas de refus.

    46
    64
    ALI
    12 février 2019 - 16 h 21 min

    TOT OU TARD LES PEUPLES DU SAHARA OCCIDENTAL ET CEUX DE LA PALESTINE FINIRONT PAR ACCEDER A LEURS INDEPENDANCES POUR LA SIMPLE RAISON QU’ON N’Y PEUR RIEN CONTRE LA VOLONTE DES PEUPLES.
    POUR PREUVE, LA FRANCE A CHANTE DURANT 132 ANNEES QUE L’ALGERIE ETAIT FRANCAISE ET POuRTANT.

    38
    71
    BabElOuedAchouhadas
    12 février 2019 - 16 h 14 min

    Ce qui s’est passé aujourd’hui a Bruxelles est le résultat du chantage exercé par le Makhzen sur l’UE et en particulier sur l’espagne et la france et dont les outils de ce chantage sont bien entendu : le Hashich, les clandestins subsahéliens, le terrorisme made in morocco et les clandestins marokis dominés par les gamins de moins de 14 ans et jes jeunes prostituées marocaines.
    Le Polisario doit savoir ce qu’il lui reste a faire maintenant : a savoir la reprise de sa lutte armée comme vient de le dire et juste titre le @ziad alami que le salue au passage.

    34
    69
    Imran
    12 février 2019 - 16 h 13 min

    Ils ont fait une erreur fatale en 1991 . Maintenant 80 % de la population du Sahara sont des marocains du Nord qui voteront pour le rattachement au Maroc en cas de référendum ( référendum exclu par l’ONU d’ailleurs ). Chaque jour le Maroc vend les plus grandes réserves de phosphates, de poisson, des fruits et légumes, du tourisme, du sable et le polisario regarde comme des peureux. Guerre ou s’auto dissoudre ! Mais comment faire ? 5 000 vs des millions de soldats marocain, c’est mission impossible.

    70
    36
      RasElHanout
      12 février 2019 - 16 h 34 min

      @Imran, C’est bien pour cela que ton Mongolien est devenu en 19 annees annees la 7eme fortune mondiale et la 1ere en Afrique et pendant ce temps la pauvrete et la misere a connu une expension jamais relevee a travers le monde.

      36
      61
      ALI
      12 février 2019 - 16 h 37 min

      @IMRAN JE TE CONSEILLE DE T’INTERESSER A L’ADAGE QUI PARLE DE « LA VALISE OU LE CERCUEIL » INVENTE EN 1962 EN ALGERIE.

      30
      42
        Imran
        12 février 2019 - 17 h 07 min

        @ Ali Au risque de te décevoir, comment 5000 soldats vont se mesurer aux marocains ( 35 000 000 sans compter les 10 000 000 de la diaspora ).

        55
        28
    M'hamed HAMROUCH
    12 février 2019 - 16 h 02 min

    Mais qu’est-ce qu’il attend le peuple du Sahara occidental pour reprendre sa lutte armee qui avait fait connaitre au monde entier sa juste cause avant le cessez-le-feu de 1991 lequel Accord le Glaoui H2 s’etait engage pour la tenue du Referendum pour 1992 d’ou la mise en place de la MINURSO qui veut dire Mission des Nations Unies pour l’organisation du Referendum au Sahara Occidental.
    A moins que le Polisario veut que la question du Sahara occidental finisse comme celle de la Palestine c’est a dire aux oubliettes sachant que ni Mimi6 ni Natanyahou ne quitteront les pays qu’ils colonisent que par la force des armes du moment que ces deux qustions vitales a leurs regimes successifs a savoir le Le Regime MakhNazi et le Regime Sioniste.

    31
    59
    Kader
    12 février 2019 - 15 h 53 min

    One Two Three Viva la RASD et point barre.

    30
    69
      POLISARIO
      12 février 2019 - 17 h 49 min

      … en algérie forever, et merci pour l´hospitalité!!!

      53
      20
    Ziad ALAMI
    12 février 2019 - 15 h 44 min

    Ya Si Sidati il ne sert à rien de parler mais il faut agir puisque maintenant tout le monde à compris que l’indépendance du Sahara occidental est au bout du fusil de son peuple et que tout le reste n’est que du bla bla bla et une perte de temps que le Mongolien M6 est en train de mettre à profit avec la complicité de la France et de l’Espagne pour asseoir sa colonisation du Sahara occidental grâce aux multiples opérations de transhumance de colons marocains issus des régions pauvres du Maroc vers les principales villes du Sahara occidental et selon le modèle israélien en Palestine.

    38
    60
      Elephant Man
      12 février 2019 - 23 h 51 min

      @Ziad Alami
      Comme toujours sur la même longueur d’onde que vous.
      Que de balivernes et billevesées.
      Seule et unique comme en Palestine OCCUPÉE, GUERRE DE DÉCOLONISATION GUERRE DE LIBÉRATION DE LA RASD.
      La narcomakhNazi sioniste n’est autre que le vassal de la France et l’annexe de l’entité sioniste.

      6
      16

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.