Ali Benflis s’interroge sur l’auteur du message «attribué à Bouteflika»

gouverrnement
Ali Benflis, président de Talaie El-Houriyet. New Press

Par Hani Abdi − Ali Benflis, président de Talaie El-Houriyet, demande l’authentification de la signature de l’intention de candidature du président Bouteflika. Intervenant sur France 24, Ali Benflis, dont le parti n’a pas encore tranché la question de la participation, s’interroge sur l’auteur de ce «message attribué au président Bouteflika».

«Un message a été diffusé il y a deux jours pour annoncer la candidature du chef de l’Etat à un nouveau mandat. Il y a tout d’abord un problème d’authentification de la signature de l’intention. Qui est derrière cette lettre ? Si elle est du Président, qu’il s’adresse au peuple», souligne M. Benflis, avant d’enchaîner en précisant que «cette lettre émane d’une partie inconnue et non authentifiée».

Le président de Talaie El-Houriyet considère que le 5e mandat est décidé et préparé par des «forces supra-constitutionnelles» qui veulent se maintenir au pouvoir au nom de Bouteflika, très affaibli par l’AVC qu’il a eu en 2013.

Ali Benflis revient sur le contenu de la lettre qui, selon lui, est pleine de promesses sans lendemain : «Qu’est-ce qui est dit dans cette lettre ? Nous allons travailler, rendre à la justice ses prérogatives, redresser l’économie, réformer l’Etat… Ils sont depuis 20 ans au pouvoir, avec des caisses pleines d’argent, et ils n’ont rien fait et ils veulent que le peuple les croie sur parole !» Ali Benflis rappelle combien de fois la Constitution a été réformée et combien de fois a été faite la promesse de renforcer la démocratie, avec plus de libertés et d’indépendance de la justice. Il fait référence au contenu de la déclaration de candidature de Bouteflika au 4e mandat, qui parlait de réformes pour instaurer un Etat de droit.

Sur le prétendu soutien de la France à un 5e mandat, M. Benflis affirme n’avoir pas eu connaissance d’une telle information qu’il ne peut ni infirmer ni confirmer. Il rappelle dans ce sillage le passé glorieux de l’Algérie, marqué notamment par deux grandes dates historiques, à savoir le 1er Novembre 1954 et le 5 juillet 1962. Ali Benflis dit, ainsi que le peuple algérien, fier de son passé révolutionnaire, veut être le maître de son destin et décider, lui-même, de son avenir.

H. A.

Comment (52)

    NORD DEAN
    15 février 2019 - 8 h 27 min

    « Ali Benflis s’interroge sur l’auteur du message attribe a Bouteflika: » Etes-vous sure que ce n »est pas « Le message qui s’interroge sur l’hauteur de Benflis attribue a Bouteflika »

    Yessen
    14 février 2019 - 19 h 40 min

    Le bras de force risque une frature qui mettra l’Algerie sur la voie de la decheance. La France n’attend que cela pour s’en rejouir….
    Partez! et laissez le jeunes aux commandes. Vous etes la disgrace de la nation.

    3
    2
    Abou Stroff
    14 février 2019 - 14 h 11 min

    j’adhère aux interrogations de benflis et j’ajouterai, qu’en ce qui me concerne, je ne serais satisfait que lorsque les télé publiques et privées qui soutiennent notre bienaimé fakhamatouhou national nous auront montré fakhamatouhou en pleine séance de travail avec chadli, boudiaf, boumédiène et …………………… l’émir abdelkader.
    tant que je n’aurai pas vu de mes propres yeux les personnalités ci dessus mentionnées en train de palabrer sur le futur de l’algérie, je continuerai à douter de l’identité du l’auteur du message en question.

    Apache
    14 février 2019 - 10 h 44 min

    C’est bizarre que Messieurs Benflis et Ghediri aient accordé, chacun, une interview à France 24, une chaïne qui n’a jamais porté l’Algérie dans son coeur. Rien que pour ce geste, je ne pourrai jamais faire confiance en ces deux candidats.

    5
    20
      anti menteurs
      14 février 2019 - 11 h 39 min

      France 24 est un media ,ils ont intervenu a travers cette chaine pour faire passer leurs messages. les partisans du 5eme mandat négocient dans le secret et accordent des avantages qu’ils ne peuvent dévoilés au peuple.

      10
      Anonyme
      14 février 2019 - 19 h 56 min

      Laisse moi deviner. Se faire soigner aux Invalides serait certainement un geste qui renforcerait encore plus ta confiance dans le candidat Bouteflika, n’est-ce pas ?

      anonyme
      16 février 2019 - 8 h 13 min

      France 24 est l’ancienne RFI. La couleur bleue de son sigle n’est pas anodine; elle est là pour rappeler le bleu du drapeau … sioniste. Car ce sont bien les sionistes de France qui la dirigent.

    Anonyme
    14 février 2019 - 5 h 05 min

    Ce que dit Monsieur Benflis, est déjà connu et reconnu par tous les Algériens.
    Maintenant, il vous faut proposer des solutions adéquates et réalisable, Maitre Benflis ou taisez vous une fois pour toute.

    15
    8
      Anonyme
      14 février 2019 - 10 h 23 min

      Après avoir mangé dans le même ratelier que les gens du pouvoir, il demande maintenant à authentifier la signature du candidat Bouteflika. Après avoir été Premier Ministre, il doit connaitre comment fonctionne ce pouvoir. Il n’a donc qu’à désigner celui ou ceux qui gouvernent à la place du Président.

      8
      5
        Anonyme
        14 février 2019 - 20 h 05 min

        Moi, je dis que s’il avait «mangé dans le même râtelier que les gens du pouvoir», il l’auraient gardé bien auprès d’eux, et serait de ce fait encore avec eux.
        Car, sur ce point précis, il faut quand même leur reconnaitre cette propension à toujours vouloir grader les gros mangeurs et autres gloutons. Parce que, par la force des choses, ces derniers leur sont pour toujours «redevables», et sont ainsi prêts à se couper en quatre pour satisfaire le prince.

        3
        1
    Anonyme
    13 février 2019 - 22 h 58 min

    Commencez par vous exprimer Mr Benflis dans votre pays au lieu d’utiliser une officine étrangère et qui plus est l’ancien colonisateur.

    6
    16
      Anonyme
      14 février 2019 - 3 h 00 min

      En tout cas, il ne possède pas des propriétés en Suisse et ailleurs. Comme il ne s’y soigne pas non plus. Et encore moins dans les hôpitaux de l’armée française.

      14
      1
      Anonyme
      14 février 2019 - 9 h 32 min

      même une superbe villa dans un des pays de golf ??

      6
      2
    Djamel
    13 février 2019 - 22 h 26 min

    la candidature de boutef a eu droit à 4 caricatures sur le canard enchainé de cette semaine avec en prime une contrepèterie sur l’album de la Comtesse : bouteflika : un zombie pas beau.
    Pourquoi sommes nous tombés très bas…

    18
    2
    Anonyme
    13 février 2019 - 18 h 17 min

    Si on veut du Bien à cet homme, ceux qui, détiennent la force doivent le sauver aux prédateurs qui l’ont sequestré en utilisant son nom à tout va. N’a t’il pas dit à l’entrée qu’il ne voulait être un 1/4 de président, n’a t’il pas déclarer à Sétif ‘Tab djen’na »(une sorte d’appel au secours au Peuple). Que ceux qui l’admirent le sauvent de cet engrenage qui a sali sa personnalité et l’image de l’Algérie à travers le monde. Hasbouna Allah wa ni3m el Wakil.

    27
    9
      Narjysse
      13 février 2019 - 18 h 43 min

      Vous n’allez pas nous faire passer M Boutaflika pour une victime de son entourage. je pense que c’est pas totalement vrai. Car en 2008 quand il a changé la constitution algérienne il était en forme avec toutes ses facultés physiques et intellectuelles

      31
      6
      Anonyme
      13 février 2019 - 19 h 57 min

      Il n’y a dans mon propos aucune insulte ou même la moindre intention de porter tort à un monsieur âgé, très malade et de surcroit Président de de la République Algérienne. Auquel je dois, à ce titre, tout le respect qui sied à sa fonction.
      Donc, sans manquer de respect à Bouteflika, je me rappelle en effet qu’il a eu une période où il affirmait, à qui voulait l’entendre, qu’il ne sera jamais un 3/4 de Président. Il voulait le pouvoir et il le voulait dans sa totalité. Et même un peu plus, puisqu’il s’est même autorisé, à cet égard, à changer la Constitution pour aligner les mandats «à vie» et perdurer sur le Kourssi.
      Aussi, en regardant bien ce que le «pouvoir» a fini par faire de lui aujourd’hui, notamment son état de santé dégradé, qui l’oblige à paraitre, aux yeux du monde entier, assis sur un fauteuil roulant, très affaibli et dans l’incapacité de s’exprimer… Je me dis : «soubhane Allah !».
      Et si ce sont bien les membres de son entourage qui le poussent encore à demeurer sur le kourssi, c’est qu’en plus de leur aveuglement acharné, ils sont décidemment dans l’incapacité de comprendre un tel message, malgré sa clarté et son évidence criardes.

      18
      5
    Anonyme
    13 février 2019 - 18 h 15 min

    C’est la photo de Bouteflika qui a signé

    25
    3
      Kamal
      13 février 2019 - 19 h 55 min

      Elle est bien bonne celle là!

      11
      2
    -DZ
    13 février 2019 - 18 h 13 min

    Un président qui ne peut présenter sa candidature en personne, ne pourra écrire une lettre.

    35
    3
    Clovis
    13 février 2019 - 18 h 06 min

    L’auteur de la lettre on s’en moque, tout le monde sait que ce n’est pas Bouteflika. L’important est de voter pour que l’elu ne soit pas bouteflika (si les des ne sont pas pipes d’avance). La seule alternative serieuse pour le moment semble etre Ghediri.

    27
    7
    Lahouaria
    13 février 2019 - 18 h 05 min

    Il parle que d’argent ce type car il n’y a que ça qui l’intéresse, le Magot
    de la banque d’Algérie

    10
    21
      Anonyme
      13 février 2019 - 20 h 32 min

      Dis toi bien que s’il a été écarté du gouvernement, c’est justement bien parce qu’il était d’une intransigeance non négociable sur l’utilisation «inappropriée» des deniers publics et leur dilapidation. Cette attitude gênait beaucoup certains «responsables hiérarchiques» qui voulaient avoir les mains libre en ce domaine. C’est la raison fondamentale de son éviction des «affaires» comme ils disent.
      Alors, quand ont ne sait rien, il vaut mieux s’abstenir de formuler ce genre de commentaires infondés, pour ne pas dire totalement mensongers.
      Et de plus, «chahadatou ezzor» est un grave pêché, au cas où tu ne le saurais pas encore.

      11
      5
    bozscags
    13 février 2019 - 17 h 47 min

    mr benflis vous avez tout a fait raison et je suis a 100 % avec vous .

    25
    10
      La Vérité rien que la Vérité
      13 février 2019 - 18 h 19 min

      Mr Benflis a raison, en 2014 ils ont promis la même chose et ils n’ont rien fait, la preuve à l’enterrement du général Guenaïzia ils ont bloqué Ghediri pour l’empêcher d’assister à l’enterrement d’un collègue, c’est grave.

      26
      4
    lhadi
    13 février 2019 - 17 h 38 min

    Le monde de la politique n’est pas un monde de bisounours où on parade l’arme à la bretelle et la fleur au fusil.

    En faisant appel aux sommités médicales internationales, vous mettrez au pied du mur toute complaisance avec la candidature du Président de la république.

    Fraternellement lhadi
    ([email protected])

    20
    4
    Lghoul
    13 février 2019 - 17 h 07 min

    Mais ya si Benflis, quand on est un messie, c’est a dire est doté de beaucoupd de « L’barhan yeqwane » les messages n’ont pas besoin d’être signés ou lus ! Et la baguette magique alors, qu’est ce qu’elle fait ? On devient ce que l’on veut par procuration. Ni campagne et ni amar bouzouar. Tout est magique y a si Ali. Pour vous eveiller un peu vous devriez avoir un traitement de choc chez belhamar qui vous délivrea une ordonance pour un traitement au RHB d’un durée de tout un mandat, c’est a dire, 5 ans. A propos d’ordonnances, comment on les délivre pour éviter de travailler ? Ah, il faudrait connaitre un charlatan.

    13
    3
    bebe
    13 février 2019 - 16 h 33 min

    M. Benflis
    continuera encore et toujours à se poser des questions. Peut il nous éclairer en donnant des réponses afin que les choses soient claires.

    17
    8
      Anonyme
      13 février 2019 - 20 h 05 min

      Mais les réponses sont pourtant dans les questions qu’il pose. Faut pas oublier que c’est aussi un politique en plus d’être un avocat de profession.

    Corso
    13 février 2019 - 16 h 16 min

    Avant de se retirer de la vie politique, le défunt Chadli signa la lettre d’abdication qui annonça la fin de la partie avant la fin du temps réglementaire. Une lettre préalablement rédigée par ceux qui détenaient de facto les leviers du pouvoir. Aujourd’hui l’histoire se répète avec Bouteflika. Sauf que cette fois-ci le régime trouve son compte en optant pour un match de prolongation au delà du temps imparti. Le président n’est manifestement pas en mesure de s’opposer aux désidérata de ses mentors de surcroit dans une situation de faiblesse morale et physique. Somme toute il n’a pas le choix de faire autre qu’un geste de consentement avec sa tête en guise de soumission.

    18
    2
    hercule
    13 février 2019 - 16 h 15 min

    Je ne voterai jamais pour Benflis ou Makri. Des nullards en politique.
    Tous avec Ali Ghediri.

    23
    14
      Anonyme
      13 février 2019 - 20 h 12 min

      C’est bien, mais je veux juste attirer ton attention sur le fait que, pour l’instant, Benflis n’est même pas candidat. Et quand on déclare son intention de ne pas voter pour quelqu’un qui n’est même pas candidat, ce n’est manifestement pas le dit non-candidat qui serait un «nullard» en politique.
      Fraternellement et sans rancune.

      3
      4
      Arezki
      14 février 2019 - 0 h 55 min

      Monsieur Hercule soyez respectueux envers vous d’abord avant de l’etre devant syadek qui n’ont pas besoin de votre respect.
      D’un autre coté sachez bien que Si Ali il n’est pas assoiffé du pouvoir et il a jamais courru derrière si ce n’est on est allez chez lui le supplier au temps de Chadli d’accepter le poste de Ministre car c’est quelqu’un de chevronné une véritable matière grise, un homme honnete qui ne se met pas à plat ventre comme MOKRI et compagnie et c’est lui qui a demissionner et il a pas attendu à ce qu’il soit remercier, il a sa fierté de vrais Chaouis. En plus au sein du ministère de la justice il a fait un vrais travail et il ne s’est pas rempli les poches car il n’est pas un voleur ni une magouille. C’est quelqu’un qui est issu d’une famille très aisée des Aurès comme les Hamdiken et les Mguelati depuis l’aire de ses grand parents ce n’est pas comme les autres magouilles qui courent après les postes pour l’unique raison s’enrichir avec l’argent du peuple.
      Donc les Nullard se sont les minables qui sont de la meme trompe que toi.

      5
      2
    derdour1
    13 février 2019 - 16 h 08 min

    Tout le monde sait que quelqu’un qui a perdu 80% de ces capacités intellectuelles suite à l’AVC ne peut pas écrire des lettres que même Einstein ne peut faire.

    Message à GAID SALAH
    Soit tu as du sang Algérien dans tes veines et tu arrêtes cette mascarade, sinon le peuple et l’histoire ne te pardonneront jamais.

    38
    7
    khalilsadek
    13 février 2019 - 16 h 06 min

    Monsieur Bouteflika a travaillé pendant ces 20 dernieres années, les résultats sa se discutent, mais vous ou étiez vous?, a votre place, toute homme digne de ce nom aurait honte de dire ce que vous avez dis .

    11
    38
      Anonyme
      13 février 2019 - 20 h 46 min

      Il est en effet vrai que dans certains cercles, il est aujourd’hui devenu honteux de dire la vérité. N’est-ce pas ?

      5
      2
      Anonyme
      14 février 2019 - 20 h 18 min

      «Monsieur Bouteflika a travaillé pendant ces 20 dernieres années».
      —————————————
      Je dirai même plus : il a tellement travaillé qu’il a passé le 3ème et 4ème mandats à se reposer.
      Et il doit être encore tellement fatigué d’avoir trop travaillé qu’on nous dit maintenant qu’il va absolument lui falloir un 5ème mandat consécutif pour… «continuer» à se reposer.

    Zone Sauvetage
    13 février 2019 - 15 h 58 min

    Monsieur Benflis même les Chahid savent que le message a été signé par Bouteflika Cadet, chez les Arabes ils ne recherchent pas l’authenticité,ils recherchent la quantité et la l’argent sale comme ils sont des professionnels de la Corruption,ils recherchent que leurs intérêts,et pour le Paradis y’a la FLN qui à réservé des places, réveillez vous Monsieur Benflis le pays est au bord de l’explosion, l’heure est de sauver ce qu’il avant qu’il soit trop tard,y’a pas cent cinquante solution,le boycott total ou faire un bloque, chassé les hors la loi et organiser d’autres élections

    17
    12
      Vive L’Algérie
      13 février 2019 - 17 h 25 min

      Pathétique commentaire d’un personnage dénoué d’intelligence et rempli de haine.
      L’Algérie malgré le pouvoir actuel (pathétique) se porte bien et va de l’avant.
      Vive l’ANP et l’Algérie
      PS : reste en france et profite de ton RSA

      12
      29
        Zone Sauvetage
        13 février 2019 - 18 h 45 min

        Je t’avoue Monsieur le drogué Marocain,que j’ai de la Haine et aussi de la rage envers les destructeurs de mon pays;mais comme tu es un privilégie de tes cousins d’Oujda sa se comprend

        10
        6
      anonyme
      13 février 2019 - 20 h 39 min

      Zone Sauvetage
      13 février 2019 – 15 h 58 min

      Arrête de traiter les arabes de tous les maux alors que beaucoup de ta tribu sont aux commandes du pays sinon la majorité écrasante

      7
      6
    On ne comprend pas Mr Benflis
    13 février 2019 - 15 h 37 min

    Son image s’est altérée, il a perdu en crédibilité. A part des attaques contre le Président et sa santé, on ne sait pas quelle est sa vision, son programme économique. Le travail d’un politique se fait sur la durée, dans la proximité. Il aurait du travailler son empathie pour le peuple Algérien avec des thèmes qui nous fassent rêver, un vrai projet politique et sortir des éléments de langages anxiogènes.

    19
    17
    Anonyme
    13 février 2019 - 15 h 28 min

    Moi à votre place monsieur Benflis, je prendrai le cadre de l`émir Abdelkader et celui de Boumediene et les mettre en course contre Fakhamatouhoum pour fermer la boucle de ce Carnaval. Nous sommes la blague de l`année 2019 sur toutes les chaines de TV dans le monde. Proclamez vous président et prêtez serment au Stade du Mouloudia avec 20.000 spectateurs et Trump vous reconnaitra. Vous nous éviterez les trafiques, les disputes et les bagarres du cirque électorale. Si juste vous saviez combien de Chahids ma famille a sacrifiée pour cet Algérie!!!!! Vous autre supporters du 5eme Mandat …. à part étudier à l`ENA qu`avez vous donné à ce pays de millions de Chouhadas.

    28
    4
    Que cherche Benflis ?
    13 février 2019 - 14 h 27 min

    … »Ali Benflis s’interroge sur l’auteur du message attribué à Bouteflika » … , voilà encore un autre qui nous parle de sujets dépassés , du hors sujet. En effet, on veut du concret : ou il se présente ou il opte pour le boycott ou il soutien Ghediri ou Makri , point final , point barre ! Chercher a trouver qui est derrière la lettre de Bouteflika est un faux débat, sauf à chercher à le connaître pour négocier des prébendes pour l’après 18 avril!

    19
    9
      Anonyme
      13 février 2019 - 22 h 16 min

      Ya Si «Que cherche Benflis ?»,
      En fait, il ne cherche pas, mais il dit. Et ce qu’il dit en langage politique c’est que ce n’est pas Bouteflika qui a écrit la «lettre programme» qu’on lui attribue. Ce qui signifie que ce n’est pas Bouteflika qui a décidé de se présenter à un 5ème mandat consécutif. Et qu’il s’agit donc d’autres forces «inconstitutionnelles», donc hors la loi, qui se cachent derrière Bouteflika, et dont l’objectif est de mettre, illégalement, mains basse sur le pouvoir réel au sommet de l’État algérien.
      Pourtant, tout le monde comprend ce que dit Benflis puisque tout le monde sait que Bouteflika est dans l’incapacité, physique et mentale, de présenter sa candidature et encore moins de diriger une République de 42 millions d’algériens.
      En résumé, si 5ème mandat il y a, il y aura un holdup de l’État ! Ce sont alors des mains illégales et inconnues qui vont diriger l’État algérien et ces personnes, sans statut constitutionnel officiel, peuvent alors faire de ce pays ce qu’ils veulent, puisqu’en cas de pépin, ils ne risquent absolument rien. C’est Bouteflika qui prend tout. Mais peut-on juger un «président» en fonction, qui se prévaut d’une immunité blindée en plus d’être totalement malade et inconscient de ce qui l’entoure ?
      C’est à ce niveau que résident tout les dangers d’une telle forfaiture et d’un tel crime contre l’État et contre 42 millions d’algériens.

    صالح/ الجزائر
    13 février 2019 - 14 h 26 min

    La version arabe du « texte intégral de la lettre de candidature de Bouteflika  » est pleine de fautes enfantines

    17
    4
      Anonyme
      13 février 2019 - 21 h 51 min

      C’est certainement dû au fait que ce que recherche le clan vise pour l’essentiel d’autres catégories de «compétences avérées, très spécialisées et très pointues» du genre C. Khelil and Co.,…. C’est que dans ces milieux, ça ne rigole pas trop. Il faut que ça procède pour atteindre les objectif assignés à n’importe quel prix.
      Tu comprendra donc que la «parlote» destinée à la populace, c’est le dernier de leurs soucis.

    Anonyme
    13 février 2019 - 13 h 48 min

    d ou une 2ême république est primordial indispensable essentiel nécessaire pour effacer avec le president Ali tout ce qui ce rapporte a ce système obsolète agonisant impuissant négatif

    19
    4
    Felfel Har
    13 février 2019 - 13 h 46 min

    Moi non plus, je ne crois pas que Bouteflika ait signé la lettre d’intention. Pour nous convaincre du contraire, le clan doit diffuser LIVE, sans trucage ni montage quelconque, la séquence où on verra le président himself signer sa déclaration et annoncer oralement qu’il est candidat. Seeing is believing (il faut le voir pour y croire).
    Sinon, tout ce cirque n’est que du pipeau et n’avaleront cette couleuvre que ceux qui pensent que les chèvres peuvent voler et que des culs-de-jatte peuvent courir le 100 mètres aux prochains Jeux Olympiques.

    31
    3
    A3ZRINE
    13 février 2019 - 13 h 44 min

    C’est grave le nombre d’étrangers qui m’appellent pour signaler ce cirque, ils ne comprennent pas qu’un pays comme l’Algérie jadis la Mecque de tous les révolutionnaires soit réduit à une république pire que bananiere. Nous venons de créer une nouvelle forme de gouvernance, il peut être géré même de la tombe.

    36
    2
    Rabah
    13 février 2019 - 13 h 23 min

    C’est le même auteur de l’éditorial d’El Djeich contre le Général Ali Ghediri qui l’empêche visiblement de dormir.

    16
    2
    simaba
    13 février 2019 - 13 h 19 min

    MR benflis allons tout le monde connait l auteur c est le CADRE. avez vous jamais vu un cadre porter un stylo?? vraiment…

    29
    1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.