Le MDN appelle le «reste» des terroristes à déposer les armes

MDN
Le MDN donne une seconde chance aux terroristes de se repentir. D. R.

Par Hani Abdi – Le ministère de la Défense nationale (MDN) appelle les terroristes qui sont encore dans les maquis à descendre et déposer les armes pour bénéficier des dispositions de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale. Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, le MDN donne une seconde chance aux terroristes de se repentir.

«Le ministère de la Défense nationale lance une autre fois un appel aux restes des terroristes pour qu’ils saisissent l’opportunité de bénéficier des dispositions réglementaires en vigueur, à l’instar de ceux qui se sont rendus aux autorités sécuritaires», lit-on dans ce communiqué dans lequel le MDN fait état d’un terroriste qui s’est rendu à El-Milia, dans la wilaya de Jijel. Il s’agit du «dénommé D. Fares dit Abou Oussama qui s’est rendu, aujourd’hui 17 septembre 2017, aux autorités militaires près d’El-Milia, à l’est de la wilaya de Jijel/5e Région militaire. Ledit terroriste, qui avait rallié les groupes terroristes en 2005, était en possession d’un pistolet mitrailleur de type kalachnikov, trois chargeurs de munitions garnis et une paire de jumelles», précise le MDN.

Il n’est pas le premier terroriste à se rendre aux autorités militaires ces dernières années. Au début du mois courant déjà, deux terroristes se sont rendus aux forces de l’ANP dans la même région de Jijel. Il s’agissait d’Abdelhakim B, dit Abou Doujana et de Yazid K., surnommé Almouthana. Les deux individus ont rejoint les groupes terroristes en 1992 et 1993 respectivement. Selon le MDN, «les deux terroristes avaient en leur possession deux kalachnikovs et six chargeurs de munitions».

La lutte antiterroriste se poursuit. En face, les groupes terroristes tentent des coups d’éclat. C’est le cas du lâche attentat terroriste de Tiaret qui a coûté la vie à deux policiers. Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, a affirmé aujourd’hui à Alger que «la présence des forces de sécurité ne suffit pas à elle seule pour combattre les résidus du terrorisme», mettant en avant la nécessité d’œuvrer au développement du sens de la vigilance et du signalement chez le citoyen afin de circonscrire la menace terroriste. «Il faut tirer les enseignements de l’attentat lâche perpétré récemment à Tiaret», a déclaré M. Ouyahia devant les membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) lors de la présentation du plan d’action du gouvernement. Le Premier ministre estime que la préservation de la sécurité et de la stabilité est une préoccupation majeure et une priorité pour le gouvernement.

H. A.

Comment (3)

    LE NUMIDE
    18 septembre 2017 - 13 h 17 min

    les terroristes rendus sous les frappes de l’ANP , on cite : Abou Oussama , Abou Doujana , El Mouthana .. si ce ne sont pas des saoudiens , qatariens ou autres de leurs mercenaires wahabistes terroristes , kif kif , formés par leurs prêtres et qui portent leurs mêmes sobriquets de guerre et qui ont été formés où et par qui ? .. On se demande bien d’où sont-ils venus ? De la planète Mars ? Jusqu’à quand on va se moquer des algériens ? ( Ghourira Bihoum ? )




    1



    0
    Felfel Har
    18 septembre 2017 - 13 h 16 min

    J’applaudis l’initiative du MDN appelant les terroristes à déposer les armes. Je me permettrais seulement de lui rappeler qu’il y a plusieurs formes de terrorisme si l’on admet que le terrorisme est un acte de violence contre la société et ses différentes composantes. Je remarque qu’elle se manifeste, non seulement dans les djebels, mais dans nos villes intra muros. Dans la rue, dans les marchés, dans les mairies, au sein de l’administration, au sein des écoles, des lycées et des campus universitaires, dans les mosquées et aux alentours, l’Algérien lambda est maltraité physiquement et moralement quand il doit sans cesse se battre pour obtenir ses droits fondamentaux garantis par la Constitution (sécurité, justice, paix, égalité, etc). Comment faire pour que le citoyen n’ait pas à « quémander » une fiche individuelle à la mairie, à acheter des produits de qualité douteuse dans les magasins et marchés à des prix prohibés, pour que l’enseignant ne se fasse pas agresser par ses étudiants, etc.? Le terrorisme s’épanouit quand l’État et ses démembrements sont défaillants et ne remplissent pas leurs missions au service du citoyen. Cela va du laisser-faire à l’absence de contrôle en passant par la passivité devant les diverses violations du droit et la permissivité d’infractions préjudiciables au citoyen. Les riches et les puissants, en abusant de leurs privilèges et de leurs passe-droits , sont aussi sources de violence; ils exacerbent les inégalités et favorisent les rancoeurs contre le gouvernement qui leur permet tout. Ce n’est certes pas à l’Armée de faire respecter toutes les lois promulguées, mais chez nous, elle a le devoir d’inciter le gouvernement à le faire. C’est ainsi qu’on ramènera la sérénité, la sécurité, la paix sociale et la stabilité.




    5



    0
    lakhdar
    17 septembre 2017 - 21 h 57 min

    Faut-il aussi arrêter d’en fabriquer avec la télévision publique et privée qui leur sert de vitrine commerciale, sans parler des multitudes mosquées dans tous le territoire pour distiller leurs propagandes pour abrutir le peuple, et les écoles pour faire de futurs assassins assoiffés des sangs.
    Tout ça avec l’assistance du pouvoir public.




    3



    0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.