Ennemi intérieur

Lamamra
Ramtane Lamamra. D. R.

Par Sadek Sahraoui Le retour de Ramtane Lamamra aux affaires n’a pas fait que des heureux. Comme il fallait s’y attendre, le premier à s’être inquiété des retombées de la nouvelle mission confiée à l’ancien ministre des Affaires étrangères est le Makhzen.

Toute la presse marocaine, sans exception, a parlé de son rappel par le président de la République. Il est rare que la nomination d’un «simple» conseiller à la présidence suscite autant l’intérêt et fasse couler autant d’encre.

Dans le cas présent, cet intérêt se comprend assez. En plus d’être brillant, Ramtane Lamamra est la bête noire du Makhzen. Il a su et pu déjouer toutes ses viles manigances. Les fois où il a ridiculisé les diplomates marocains sur la scène internationale ne se comptent pas. Tout le monde le sait, l’ancien commissaire à la Paix et à la Sécurité de l’UA est redouté au Maroc. Et Rabat sait qu’avec un Lamamra à El Mouradia, aux côtés de Bouteflika, il doit s’attendre à des jours pénibles.

Cela doit être dit aussi, l’annonce du retour de «Si Ramtane» a provoqué aussi la panique chez nous. Oui, chez nous. Il existe, ici aussi en Algérie, un lobby pro-marocain qui s’était ouvertement montré heureux et soulagé de ne plus l’avoir dans les «pattes». Et ce lobby pro-marocain, très actif, dispose de relais un peu partout, y compris dans les administrations et dans certains médias publics. Et à de hauts postes. Son désarroi et sa frustration ont effectivement été grand lorsque l’info est tombée, pour reprendre le jargon journalistique.

Ironie du hasard, la nomination de Ramtane Lamamra comme conseiller à la présidence intervient à un moment où justement le lobby pro-makhzen bombe le torse, s’affiche au grand jour et donne l’impression d’être en terrain conquis. Les services spéciaux marocains, avec l’aide de leurs relais locaux, osent même mener chez nous des campagnes de déstabilisation contre les journalistes travaillant sur la cause sahraouie sans que personne ne réagisse.

Se peut-il que le rappel de Lamamra réponde au souci, justement, de remédier à la situation et d’enlever le ver du fruit ? Rien n’est à exclure. Ce qui est certain en tout cas, qu’avec Ramtane Lamamra les choses ne seront plus comme avant.

S. S.

Comment (18)

    ANONYME
    16 février 2019 - 8 h 59 min

    Un homme du sérail qui revient au sérail sur appel du sérail … Or, le sérail, c’est justement ce dont on ne veut plus. En Algérie, nous sommes les champions pour porter haut tout et son contraire en un clignement d’oeil !

    5
    6
    moi aussi je suis chevronné
    15 février 2019 - 22 h 45 min

    le retour de votre soi disant « chevronné » n’est qu’une pilule amere pour vous faire avaler une grosse couleuvre
    Moi dorénavant je demanderais le changement de ce peuple qui retourne sa veste à tout moment
    Ouche men chevronné si c’était le cas il ne se serait pas venu cautionner une mascarade

    12
    10
    Pitié
    15 février 2019 - 20 h 49 min

    Comme d’habitude ; a chaque échec, bourde, décadence, humiliation, vous évoquez le Maroc, la France, Israël,
    bon dieu assumez vos M…et lâchez nous
    Pendant que Le Pape , le Roi d’Espagne et Sa femme, Theresa May le MAE andéenne, le prince saoudiens défilent au Maroc , nous on est entrain de baver.
    Grace notre mutisme et notre silence complice, on a besoin de personne pour salir l’Algerie, on le fait à merveille

    18
    20
      Anonyme
      15 février 2019 - 23 h 21 min

      @pitié
      Bizarre ton commentaire…
      Tout d’abord tu commences par un « lachez nous » ce qui doit sous entendre que tu es marocain et ensuite tu essais de faire croire que tu es algerien en terminant par un  » nous on est en train de baver »
      T’as bien choisi ton pseudo en effet tu fais pitié par ta betise

      14
      7
    Précision
    15 février 2019 - 19 h 37 min

    L’Amamra a été chassé du MAE pour faire plaisir au Maroc et a la France et faire place au protégé de la bande des Dalton.

    11
    10
      Vulpes Zerda
      16 février 2019 - 3 h 18 min

      Oui, agreed. Il a été chassé vraiment humilié et maintenant il revient pourquoi? On l’a déjà rappelé plusieurs fois et il a toujours refusé. Cette fois je pense que le clan mafieux lui a promis le poste de Vice President après les elections et après avoir changé la constitution. Ils vont promettre le poste de VP à plusieurs personne (ils travaillent comme cela) et je ne pense pas que ce sera Lamamra. Il vont choisir un autre nadir. J’espere que sera Lamamra mais je doute avec ces voyous. Salut

      8
      3
    Anonyme
    15 février 2019 - 17 h 27 min

    Le retour en Algerie d un poids lourd de la diplomatie Algerienne ne peut que nous rejouir…Marhaba bik ya Lamamra dans ton patrie Algerienne.

    27
    13
    Anonyme
    15 février 2019 - 16 h 58 min

    Encore la fameuse « main de l’étranger ». Elle doit être bien usée à force de l’utiliser!

    18
    26
    BISKRA
    15 février 2019 - 16 h 01 min

    Je soutiens la proposition de TOLGA-BISKRA. Il faudrait mieux que le président Bouteflika ne rentre pas dans l histoire de l’Algérie comme la personne qui est resté au pouvoir jusqu’à sa mort et d’oublier qu’il a joué un rôle au nom de l’Algérie pour donner la parole à L’OLP à l’ONU et viré l’apartheid en AfriqueduSud de l’ONU. l’Algérie n’a pas une industrie militaire mais elle a une diplomatie connue et reconnue par ses anémies. L’Algérie a besoins de ses 3 bras armés:, le peuple, l’armée et la diplomatie.

    25
    13
    Al
    15 février 2019 - 15 h 11 min

    Super il va faire capoter l’accord Maroc UE et ont aura bientôt accès à l’atlantique

    17
    24
      Yeoman
      15 février 2019 - 15 h 36 min

      Nous avons déjà accès à l’Atlantique. Il faut juste des patriotes capables de faire en sorte que nous ayons quoi vendre sur la côte atlantique.

      17
      10
      Anonyme
      15 février 2019 - 15 h 51 min

      @ al le petit marak sans cervelle
      Deja que vous n’avez rien à bouffer en tant qu’esclaves consentant vous vous voudriez qu’en plus on vous retire votre accès à l atlantique?
      A force d’applaventrisme vous ne savez plus quoi inventer

      16
      10
    Rayah
    15 février 2019 - 14 h 29 min

    Autant j’etais decu de voir M.Lamamra ecarte du poste de Ministre des affaires etrangeres, lui qui rejouissait avec ses declarations directes et sans ambiguite, declarations a l’algerienne, autant je suis satisfait de le voir revenir et reprendre ses responsabilites dans le pays.L’Algerie a tant besoin d’hommes de la trempe de M.Lamamra. Il est certainement un peu tot pour arriver a des conclusions concretes de la part de M.Lamamra, apres tout il a les mains liees par le systeme. Il faut attendre et voir ou comme disent certains ‘ wait and see ‘. Pour le moment je donne a ce nouveau conseiller le benefice du doute mais je ne supporterais jamais un 5e mandat . Comble de malheur, ou est l’alternative ? Ce probleme auquel font face meme les pays ‘ developpes ‘ me sert de soulagement. Apres tout le Monde est atteint du meme virus. La mediocrite morale et sociale est devenue epidemique, la race humaine a perdu sa boussole. Peut etre qu’une 3e guerre mondiale nous delivrera de ce cancer mais helas conduira sans aucun doute a la situation ou les survivants envieront les morts.

    14
    3
    Cheikh
    15 février 2019 - 12 h 49 min

    Lamamra et puis après c’est un homme du système actuel il veut donner du tonus à ce drame du 5ème mandat… Quant au Maroc il travaille son pays ya qu’à voir le nombre influents des touristes étrangers… Bon dieu à chaque fois ils nous sortent la chanson du Maroc, de la main étrangère, des ennemis intérieur etc Une chanson enraillée….Les opposants au cinquième mandat ne sont ni les ennemis de l’Algérie ni de Bouteflika Allah ychafih Ils sont les ennemis des prédateurs qui ont appauvri le peuple…

    30
    114
      Yeoman
      15 février 2019 - 14 h 36 min

      Si vous êtes un lecteur assidu de ce journal, vous savez sans doute qu’il ne fait pas partie des plus enthousiastes pour le cinquième mandat. C’est l’impression que j’ai, du moins. Et de là faire l’apologie d’un pays parasite qui vit en grande partie à nos crochets tout en nous insultant en ne ratant jamais la moindre occasion de nous salir; aller jusqu’à nous le présenter comme un exemple à suivre… il faut vraiment l’oser. Votre commentaire signifie quelque chose comme « Bouteflika se présente, alors vive le Maroc et au diable l’Algérie. »

      16
      14
      Dz14
      15 février 2019 - 17 h 33 min

      @sheikh ais le courage d’avancer à visage decouvert esclave consentant

      17
      9
    Nadjma
    15 février 2019 - 11 h 27 min

    Pour enlever le ver du fruit il faut abattre la bête à savoir la france sioniste. Le lobby pro-marocain dans notre pays est sous les ordres de la france qui est gouvernée par des juifs, tout ce petit monde est lié par la vilenie. Pour éliminer la trahison il faut battre ceux qui la suscitent, il faut attaquer le mal à la racine traiter les conséquences ne sert à rien.

    24
    13
    TOLGA - BISKRA
    15 février 2019 - 11 h 09 min

    MARH’BA BIKE YA SI RAMTANE LAMAMRA FI DAREK !!!

    LAÂQOUBA LAL POSTE DIAL VICE-PRÉSIDENT ET POURQUOI PAS AU POSTE DE….. PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE !!!

    CAR VOUS ÊTES LA PERSONNE, ULTRA COMPÉTENTE, TOUTE DÉSIGNÉE A CE POSTE.

    INCH’ALLAH YA RABI L’AÂLAMINE !!

    45
    11

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.