La désignation de Lamamra par Bouteflika sème la panique au Maroc

Lam Lamamra
Ramtane Lamamra. New Press

Par Karim B. – «Marocophobe impénitent», «le plus marocophobe des apparatchiks algériens», «triste symbole d’une hostilité anti-marocaine gratuite», c’est ainsi que les médias du Makhzen décrivent Ramtane Lamamra, qui vient d’être rappelé par le président Bouteflika au poste de conseiller diplomatique avec rang de ministre d’Etat.

«Vu d’ici (du Maroc, ndlr), le retour de Lamamra aux affaires confirme la ligne hostile d’Alger envers le Maroc», écrit la presse marocaine, qui n’a pas encore digéré le rôle important joué par l’ancien ministre des Affaires étrangères lorsqu’il présidait aux destinées de la Commission de la paix et à la sécurité de l’Union africaine entre 2008 et 2013. «Il a instrumentalisé l’absence trentenaire du Maroc de l’organisation panafricaine pour en faire le fer de lance des violentes attaques algériennes contre le Maroc», affirme-t-on à Rabat où la désignation de Ramtane Lamamra par le président Bouteflika semble empêcher les tenants du régime monarchique de dormir depuis hier.

«Son retour aujourd’hui en tant que conseiller diplomatique du président Bouteflika constitue un nouveau signe de la radicalisation d’Alger à l’égard du Maroc, dont les relations avec Alger se sont particulièrement tendues sous sa mandature», cauchemardent nos voisins de l’Ouest.

Nos confrères marocains omettent, cependant, de préciser que Ramtane Lamamra, sous la casquette de ministre des Affaires étrangères ou celle de conseiller du président Bouteflika, fait entendre la voix de l’Algérie et non pas la sienne, si bien que cet acharnement du Makhzen ne concerne pas uniquement l’ancien chef de la diplomatie mais également Abdelkader Messahel. Ce dernier, il ne faut pas l’oublier, avait été violemment attaqué par les médias inféodés au Makhzen pour avoir rappelé, à juste titre, que le Maroc était le premier pays exportateur de drogue au monde.

Cette nouvelle levée de boucliers coïncide avec le lâchage de Mohammed VI par les monarchies du Golfe auprès desquelles le roi du Maroc n’est plus en odeur de sainteté. D’où cette panique avec l’arrivée de Ramtane Lamamra au moment même où la diplomatie marocaine prend l’eau de toutes parts.

K. B.

Comment (61)

    Salim
    8 mars 2019 - 17 h 20 min

    Je retire ce que j’avais dit pour mon soutien
    à lamamra et son tuteur bouteflika,
    Lamamra est désormais terni par son
    Offre de service à said bouteflika.
    Le peuple et l’histoire vous jugeront.

    Au final, Lamamra a un rôle à jouer !
    16 février 2019 - 13 h 44 min

    Finalement, la nomination de Ramtane Lamamra au poste de conseiller diplomatique du président de la République n’est pas faîte pour renforcer la diplomatie algérienne du fait du handicap grave de Bouteflika, mais pour contribuer à la propagande du 5ème mandat en mettant à profit son expérience et sa crédibilité à l’étranger pour appuyer le discours du pouvoir algérien sur la nécessité du «changement dans la continuité».

    Donc, les premières réactions de colère et d’indignation des internautes envers lui au tout début de la nouvelle est bien justifiée ! Oui même Ramtane Lamamra est comme … les autres !!

    27
    12
    Anonyme
    16 février 2019 - 9 h 47 min

    Voilà donc quelqu’un qui mettrait tout le monde d’accord et pourtant il n’a pas été choisi par les décideurs de l’ombre. Ces derniers préfèrent présenter à la votation des foules un pauvre homme qui eut son heure de gloire, que tout le monde respectait et qui finit ainsi misérablement dans l’esprit de ceux qui l’ont connu autrement plus fringant. Car à force de se ficher de la g… du monde, Bouteflika,qui apparemment tient désespérément à mourir sur le trône ne laissera de lui malheureusement que l’image d’un vieillard accroché à une chaise percée.
    Non monsieur le Président vous n’êtes pas irremplaçable, les cimetières sont remplis de gens qui se croyaient indispensables, et au lieu d’assurer une transition tranquille à votre pays vous préférerez vous imaginer de grandioses funérailles nationales dans les pleurs et les lamentations populaires et après vous le déluge. Mais à ce point de non retour, je pense que tout ce que vous obtiendrez c’est, pour rester poli, juste un grand ouf de soulagement.

    26
    9
    Anonyme
    16 février 2019 - 6 h 38 min

    L arrivee de Lamamra seme la panique au Maroc et en Israel……oui Israel mene aujourd hui une grande offensive de charme dans les pays africains,une grande offensive de relations publiques pour detruire l image de la dimention africaine de l Algerie aupres des Etats africains et de faire oublier sa collaboration avec le regime d Apartheit antiafricain de l Afrique du sud et de la Rodhesie devenue aujourd hui le Zimbabwe… Les soldats et les services speciaux de la France,de l Allemagne et des USA stationnees dans les pays du Sahel organisent et instrumentalisent le flux de refugies des pays du Sahel vers l Algerie pour destabiliser l opinion publique Algerienne et provoquer des reactions radicales contre les citoyens des pays africains en Algerie pour provoquer des actes similaires au racisme …..C est ainsi qu un geste de desiquilibres a Annaba ont provoque l assassinat du jeune Etudiant Zimbabween Prosper,cet incident meprisable a ete repri par des medias Israaelien et diffuse a travers les reseaux sociaux et les medias en Afrique pour discrediter les Algeriens et leur donner l image de peuple raciste en vers les africains,des articles et des videos antialgerien d une extreme violence sont parus sur le media online Africana TV produit par CBP production aux USA.(??)..
    et diffuses en Afrique…..Qui est le commanditaire…???? facile a deviner….Algeriepatriote doit mener des investigations a ce sujet…..Les autorites Algeriennes doivent prendre cette offensive Israelienne en Afrique au serieux dont la strategie essentielle est fondee sur « DIVISER pour REIGNER. »…et salir le plus possible l image des pays Maghrebins aupres de l opinion africain tout en embellissant l image d Israel en Afrique….la presence militaire de la France de l Allemagne et des USA et d autres puissances Europeennes dans les pays du Sahel participent a cette strategie de « Diviser pour reigner » israelienne……Soyons vigilents dans le traitement du probleme des refugies africains sans y meler la presence de nos freres etudiants africains en Algerie….afin que ce crime abominable survenu a Annaba du jeune etudiant Zimbabween ne se repete plus…Nous sommes tenus en tant qu Algeriens a venir en aide a tous nos hotes qui ont choisi notre patrie pour y etudier pour faciliter leur sejour parmi nous …car demain ils seront nos ambassadeurs dans leur pays respectifs et de ne pas offrir des occasions irreflechies et abominables pour nous discrediter…

    16
    28
    hypocrites
    16 février 2019 - 1 h 24 min

    c’est pour acheter le silence es kabyles qu’ils ont fait appel à ce monsieur qui fait lui aussi partie du systeme, ils ont même dépêché le ministre du travail à Tizi pour leur annoncer qu’ils vont effacer les dette contractées par les jeunes auprès de l’ansej et autres organismes ils sont rusés et vous ont eu
    Où est votre dignité?
    VIVE GHEDIRI ni le clan ni ce Lamamra

    32
    24
      Narionfirst
      16 février 2019 - 6 h 34 min

      @Hipocrites l’Algérie ne de résume pas à la Kabylie.
      Tu analyses la nomination de Lamamra en te fixant sur ses origines comme beaucoup comme toi obnubilés par l’ethnie et qui crie au régionalisme.
      Lamamra est nommé car il est excellent et très compétent.
      Ghediri ne lui arrive pas à la cheville, écoute le niveau des analyses proposées par les 2 et tu ouvriras peut-être les yeux!

      21
      25
      Anonyme
      16 février 2019 - 9 h 19 min

      …l Algerie est une et indivisible,sa force reside dans sa diversite….son histoire millenaire le prouve…..

      23
      12
    le Terroir
    16 février 2019 - 0 h 45 min

    Il est venu faire la promotion du 5 mandat, c’est tout. En ce qui concerne notre voisin Momo : n’oublions pas que c’est sous le règne de Lamamra que le Maroc a été accepté à l’U.A. Il s’est fait rouler dans la farine comme un enfant de chœur par la diplomatie marocaine pour ensuite dire qu’ils sont les bienvenues au sein de l’UA. La majeure partie des pays africains étaient pour le Maroc et contre nous, heureusement que Monsieur Messahel à rattraper le retard et réparer les dégâts lors de la conférence à Addis-Abeba avec la grande aide de monsieur Chergui. Pour le tapage dans les journaux marocains c’est du show, une comédie machiavélique pour écarter Messahel qui leur mène la vie dure et faire accepter Lamamra. La France n’est pas étrangère à cette mascarade. D’ailleurs l’ambassadeur de France à Alger est devenu aussi conseiller des dirigeants algérien. La France veille à son grain.

    23
    24
      Anonyme
      16 février 2019 - 7 h 52 min

      @ Le Terroir Il a fait accepter le retour du Maroc a L UA pour mieux le neutraliser,puisque le Maroc a repri son siege au meme titre que la RASD ….donc une presque reconnaissance de fait a l union africaine..Et Monsieur M sahel est dans la continuite du travail accompli par Mr Lamamra…..etc.
      Je vous donne un petit conseil…..la diplomatie Algerienne est un peu compliquee pour vous… vous avez besoin d un QI assez eleve pour saisir ses objectifs……

      20
      28
        le Terroir
        16 février 2019 - 11 h 02 min

        Pour :Anonyme ,16 février 2019 – 7 h 52 min .
        Dans ce cas-là, posez-vous la question suivante : pourquoi le président Bouteflika a viré Lamamra après sa débâcle diplomatique face au Maroc et l’a remplacé par Messahel ? Pourquoi le président a nommé un deuxième ministre (Messahel) aux affaires étrangères avec Lamamra pour l’épauler et ce, avant de le remercier ? Dire que c’était pour « neutraliser le Maroc » n’est pas juste et rajouter « qu’indirectement, c’était une reconnaissance de la RASD » est une réponse de perdant. Lamamra n’a jamais fait accepter le Maroc au sein de l’UA, c’est faux. Ce sont les pays africains qui ont voté pour son adhésion. Et de là même, il était devenu la risée de la presse marocaine. Le président ne l’avait pas dans ses bonnes grâces. Je ne pense pas qu’il l’ait rappelé pour vendre le cinquième mandat sur le plan international, car il aurait mieux fait de solliciter Driss Djazairi qui a une grande envergure et un grand prestige sur le plan international. C’est plutôt le Clan, qui fait la pluie et le beau temps, avec l’ambassade de France dans notre pays qui l’ont rappelé et ce, pour des raisons que nous connaissons. Attendez de voir les futures catastrophes du stratège Lamamra qui prend part à la plus grossière mascarade de notre histoire. Cette fois-ci il s’autodétruira sur le plan international et, vis-à-vis du peuple algérien, je pense que c’est déjà fait. Quant à Monsieur Messahel, il a bien redressé la barre avec sa propre stratégie. Ceci dit, Je ne suis pas en train de défendre l’un par rapport à l’autre. Bien à vous, Monsieur Anonyme, restez modeste. Merci à AP.

        13
        10
    ZORO
    15 février 2019 - 23 h 24 min

    @TARZAN 15 FEV 19H19
    TARZAN ceux qui ont dit que tu etais un chiate se trompent lourdement , moi je te vois un SUPER chiate non voyant et tres mal conseillé par tchita la guenon,parce que si tu avais un seul oeil tu t aurais apercu que BOUTEF a disparu il ya longtemps ,il ne reste que son portrait qui ne veillira jamais et que tes clones trimbalent pour recevoir sa benédiction.
    Tarzan , saches que j ai voté a deux reprise pour abdelaziz mais quand il faconna la constitution a sa guise pour perdurer,jai regretté amerment de l avoir fait. Tarzan dans nombreux de tes commentaires tu parais hostile a la monarchie et je te donne raison paradoxalemen il apparait dans tes commmentaires que si BOUTEF se propose a devenir roi tu seras le plus fidele de ses sujets.
    SIGNEZORO….Z…

    17
    6
    Le Vent Des Aurès
    15 février 2019 - 21 h 33 min

    À l’évidence les babouches du makhzen sont vertes de jalousie face à ce brillant diplomate. Ils savent qu’il est influent sur la scène internationale,et que c’est un dur à cuire. Cerise sur le gâteau, c’est à lui que reviendra la tâche de préparer le processus de transition et d’assurer pacifiquement la succession de Bouteflika. Ces infâmes babouches souhaitent que le pays sombre dans le chaos. Ils râlent de rage sachant que l’Élysée ,et l’ambassadeur français en Algérie soutiennent l’idée et le scénario de nommer un vice président, le temps que la transition se face dans le temps, et en douceur.
    Hé, les babouches, contentez vous de balayer devant votre porte..
    L’ Algérie et son peuple sont trop dignes,et trop grands pour vous.

    17
    23
    Citoyen
    15 février 2019 - 21 h 19 min

    À mon avis, ils l’ont ramené comme plan B en cas de soulèvement massif du peuple. À leurs yeux, il fait partie des rares personnes du système qui n’est pas vomi par la population. Cela explique également pourquoi le clan a décidé cette fois de déclarer le cinquième mandat bien à l’avance et de ne pas attendre, comme d’habitude, jusqu’à la dernière minute. Apparemment ils savent bien que cette fois ci ils sont allé un peu trop loin et c’est pour ça qu’ils jaugent d’abord la réaction de la rue avec l’option du cinquième mandat si ça marche tant mieux, sinon jouer in extremis la carte de ce gars!

    28
    8
    Rayes Al Bahriya
    15 février 2019 - 20 h 28 min

    La rage des marocains reprend de plus belle encore !
    C’est pas possible à quel point ces (…) du makhzen marocain sont si aux aboies contre ce géant de la dip’oma Internationale et continentale.
    Désormais pour cette raison que ce marocain de m.106 veut inviter Netanyahu au maroc pour l’assister dans sa guerre terroriste et colonialiste contre le peuple saharien du Sahara occidental!

    Lamamra , notre grand diplomate leur restera au travers de leur gorges de charognards!

    Ce régime est fort !

    Votez Bouteflika est salvateur finalement!

    Bravo Lamamra Ramtane !

    30
    48
      hmida errachem
      16 février 2019 - 1 h 12 min

      @Rayes Al Bahriya
      15 février 2019 – 20 h 28 min
      ce régime est fort

      Effectivement il est fort en matière de fraude et intimidations
      Rayes echitta voilà ce que tu es

      60
      6
    Anonyme
    15 février 2019 - 20 h 22 min

    Ah encore laissons ns vivre en.paix avec nos frères algériens et marocains allez vs en tous avec vos politiques

    31
    24
    no news
    15 février 2019 - 19 h 39 min

    il est revenu pour aider son maitre contre le peuple Algerien. Pour moi il n,y a aucune difference entre lui et Sellal, un chyat ennemi du peuple Algerien.
    Vive Ghediri

    40
    30
    TARZAN
    15 février 2019 - 19 h 19 min

    hier j’avais dit que la nomination de lamamra conseillé à la diplomatie auprès de bouteflika signifie que l’algérie va continuer la politique étrangère de bouteflika (archi archi excellente) ce qui horrifie le maroc et la france aussi, puisque les hizb frennssa sont connus et écartés en algérie, et le rapprochement entre l’algérie et les USA fait aussi grincer les dents dans ces deux pays. d’ailleurs, d’où la panique du roi shrek 6 qui se met à supplier, en leur offrant tout ce qu’ils veulent, les israéliens pour éloigner l’algérie des USA et de la cause sahraoui; je rappelle que auparavant, benbella a réussi à le faire en allant insulter kennedy à cuba engageant ainsi faussement les algériens et l’algérie. boumédienne avait rectifié l’erreur diplomatique. et aux américains qui peut être lisent ce post, l’ennemi réel des USA c’est bien le maroc et jamais l’algérie, donc attention au piège marocain. d’ailleurs dommage qu’aucun intellectuel algérien n’a relevé l’erreur diplomatique de benbella qui n’a fait, en réalité, qu’obéir aux ordres de de guaulle qui l’a aidé à être président de l’algérie alors qu’il n’avait ni la compétence ni légitimité comme le disait si bien abane ramdane assassiné au maroc. voici le texte que j’abvais écrit hier et que j’ai que des dislike et des réponses genre tarzan banane, chita, branche, pour vous dire le niveau intellectuel de certains

    28
    36
    hocine
    15 février 2019 - 17 h 23 min

    appel a la condidature de monsieur RAMTAN LAMAMRA et l’ organiser
    d’Une conférence nationale réunit tous les partis politiques algériens, tous les partis d’opposition et les partis du pouvoir, et d’organiser un dialogue et un débat national. Enfin, nous devons parvenir à un consensus national, lequel est exprimé dans un document appelé le nouveaux contrat politique et social qui réglementera les affaires entre citoyens, Et l’Etat ou bien le peuple et le pouvoir pour incarner le fait que nous élisons une personnalité nationale internationale hautement compétente sur le plan international, telle que le grand diplomate, M. Ramadan Lamamra, pendant cinq ans, promettant au peuple de respecter le document du contrat social obtenu par consensus et de veuillez tout au long de mondât de respecter la promesse de concrétiser ce document dans des lois . a la fin du mondât 2024 L’Algérie est sur la bonne voie avec des vraie institutions respectées par tous et où règne une véritable démocratie

    12
    37
      Chiatte
      15 février 2019 - 18 h 17 min

      C’est votre justice Louh et Chakib Khelil qui garantira cette conférence.

      21
      12
        hocine
        15 février 2019 - 19 h 15 min

        La question qui se pose pourquoi l’opposition il désigne pas une personnalité ou bien un candidat pour affronter le système???Pour créer un rapport de force il faut l’unité. qui empêche l’opposition de se rassembler sur une feuille de route ou bien sur des points communs????Établir un projet en dehors du système,Qui va permettre à la majorité du citoyen et du jeune d’avoir confiance dans l’opposition et de Rejoignez fortement a ce projet et D’aller jusqu’au bout et de rester unis D’une seule voix et de voter en massePour le projet de ce candidat de l’opposition,Après même si ce candidat il a pas gagné les élections Dans ce cas il va avoir une vraie mobilisation et un vrai rapport de force Ici ça qui va réussir une vraie Conférence nationale de consensus pour le changement

        14
        6
    ripper
    15 février 2019 - 17 h 15 min

    C’est connu, tout comme fut Bouteflika, le monstre expérimenté Lamamra est un grand spécialiste de la politique étrangère et un as en la matière. Les pouilleux Mokhaznis, adeptes de la politique du mégaphone comme aime les appeler Ramtane, ont pleinement raison d’avoir peur.

    Il y a un Hic, si la désignation de Lamamra vient redorer le blason, renforcer le staff fatigué et les gaffes linguistiques du mecano Messahel (allocution en langue de la France à l’ONU), il ne pourra couvrir les faiblesses à l’interne. Il va faire équipe avec l’haïssable Ouyaya, les interventionnistes frères du président (une incongruité unique au monde), et un(…) rappelé pour fin de boostage de la candidature d’un mourant.
    Lamamra, une petite lueur dans le ciel algérien qui ne peut illuminer tout l’espace politique !

    15
    36
    Chaoui Ou Zien
    15 février 2019 - 16 h 48 min

    J’ai toujours élevé Lamamra au dessus de beaucoup d’autres. Son acceptation de joindre cette masquarade electorale m’a cependant enormément perplexé. Lui a t-on signifié que sa retraite et autres avantages risqueraient de prendre un sale coup en cas de refus ou vient-il de révéler sa veritable nature? La nature de quelqu’un qui est beaucoup interesse par les privileges vite et mal acquis qu’en les interets de son propre pays. L’avenir de nous le dira. Mais pour le moment il a rejoint les rangs des autres mediocres, en ce qui me concerne.

    39
    20
    MELLO
    15 février 2019 - 15 h 40 min

    Apparemment la désignation de Mr Lamamra n’est faite que pour faire peur au Makhzen. Si c’est le cas, inutile de le designer membre de la Direction de campagne du candidat president pour l’étranger. Sa mission première est de convaincre, s’il peut le faire, les pays étrangers à accepter une candidature contre nature. Le Maroc sait que l’Algérie reste un grand Os et qu’il n’à pas intérêt à s’y frotter. Alors pourquoi réduire cette peur à un seul homme fut il Lamamra ?
    Géographiquement, militairement, socialement et par le NIF l’Algérie est de loin supérieure au Maroc.

    40
    40
    Kader
    15 février 2019 - 15 h 31 min

    Levons-nous tous comme un seul homme derriere le revenant patriote Lamamra en criant : One, Two, Three Viva la RASD.

    33
    85
      Action
      15 février 2019 - 18 h 19 min

      Tout les Patriotes Algériens femmes et hommes nous sommes tous RAMTANE Laamaamra, 80% des Algériens sont pour la fermeture A vie les frontières entre L’algerie et le Pays qui produit la drogue et encourage et égalise la prostitution.

      26
      29
    Mohamedz
    15 février 2019 - 14 h 35 min

    Enfin on vient d’appliquer le principe de la devise : L’homme qu’il faut a la place qu’il faut » avec un avantage du fait que ce Lamamra a toujours etait le bete noire de nos ennemis de l’Ouest.

    43
    55
    Si Belgacem
    15 février 2019 - 14 h 13 min

    Cause toujours tu m’intéresse comme écrire et commenté n’importe Quoi c’est autorisé pendant la campagne électorale,alors il a chaqu’un de soutenir son poulain où sa Momie,on peut pas caché le soleil avec un tamis,le monde entier se moque de nous et votre baratin de l’âge de pierres

    59
    30
    BabElOuedOuedAchouhadas
    15 février 2019 - 13 h 13 min

    Autant c’est une tres bonne nouvelle pour l’Algerie et le peuple du Sahara occidental et autant c’est une tres mauvaise nouvelle pour M6 et les sbires de son Makhzen…
    Et la mailleure nouvelle serait pour fin 2019 avec la nomination de Mr Lamamra comme Vice-President apres l’amendement de l’actuelle Constitution pour la creation du poste de Vice-President,

    53
    85
      assaed
      15 février 2019 - 13 h 59 min

      Lamamra,que va t ‘il changer de données sur le probleme du sahara occidentale,le maroc a le soutien des supers puissance USA, RUSSIE,FRANCE,, CHINE ,GRANDE BRETAGNE, ALLAMAGNE, JAPAN, COREE DU SUD,ISRAEL,aucun de ces pays n ‘a reonnu la souverainté du sahara au profit du Polisario,la diplomatie algerienne n ‘est plus ce qu ‘elle etait au temps de Boumedienne,un pot de terre ontre un pot d e fer,les relations inter pays sont basés sur les interets ,l ‘algerie pays instable n ‘interesse pas les supers puissance sauf pour nous vendre leur produit obsoléte

      96
      49
        Anti khafafich
        15 février 2019 - 15 h 11 min

        Votre stabilité a la « marocaine » tient à un joint royal allaouite et un jet de sper…par les touristes de tes superpuissances

        43
        62
    Al
    15 février 2019 - 13 h 12 min

    Il est là pour faire passer la cinquième

    59
    19
    صالح/ الجزائر
    15 février 2019 - 12 h 16 min

    Bienvenue au retour du diplomate chevronné et très respecté par le peuple Algérien avant les institutions internationales. L’objectif de sa nouvelle désignation en tant que conseiller diplomatique du président n’est pas de jouer le rôle de «le plus marocophobe des apparatchiks algériens», mais il « consistera à « gérer » le dossier des élections auprès des capitales étrangères et des instances internationales» , car «L’Algérie est à quelques mois d’une échéance électorale importante et des voix s’élèvent ici et là pour tenter de discréditer la présidentielle avant même sa tenue» , vue que « l’annonce de la candidature » du président non sortant  » à un cinquième mandat a été accueillie avec un certain scepticisme par certains partenaires de l’Algérie » , explique la source d’ AP . Le conseiller « aura à expliquer les raisons qui ont poussé le président (non) sortant à briguer un cinquième mandat en dépit de sa lourde maladie . Des raisons qui, si elles étaient annoncées de façon claire, pourraient aider … les officines étrangères à mieux comprendre ce choix difficile pris par le chef de l’Etat  » , et ainsi de suite .

    34
    40
    Yeoman
    15 février 2019 - 12 h 04 min

    Je refuse de taper sur mon compatriote Lamamra rien que pour ne pas avoir des “like” maroco-makheznis. Dieu m’en garde.

    56
    52
    Fausse nouvelle au départ.
    15 février 2019 - 11 h 23 min

    Je crois que cette un article publié récemment ici sur AP nous a induit en erreur ! L’article sous entendait que Lamamra était venu à Alger pour uniquement soutenir Bouteflika et à qui on allait attribuer un rôle lors de la campagne électorale ! Moi-même j’ai commencé à lui taper dessus. Or apparemment il s’agit de lui attribuer une mission importante au sein du gouvernement algérien en tant que Ministre d’Etat donc directement en contact avec la Présidence. çà n’a rien à voir avec l’élection de fakhamatou ni avec fakhamatou lui-même en personne puisque celui-ci , avec sa maladie, est … « out off the record » !

    PS : Lamamra rassure, conforte et consolide la diplomatie algérienne mais arrêtons les superlatifs du type « semer la panique » etc.. etc.. Lamamra n’est pas là juste pour s’occuper de gérer les relations diplomatiques uniquement et expressément en rapport avec le pays voisin marocain. Voyons !

    56
    19
      Larnaque
      15 février 2019 - 15 h 26 min

      @ Fausse Nouvelle Au Départ.
      Votre analyse sur le prétendu rôle (mission) de Mr Lamamra aurait tenu la route si l’on n’était pas à 2 mois d’une élection présidentielle. De deux choses l’une:
      1- pour le Clan ces présidentielles, encore plus que les précédentes, ne sont qu’une formalité et on procède donc d’ores et déjà, sans gêne aucune, à la mise en place de l’équipe de l’après 18 avril. Dans un tel cas de figure, il s’agirait, ni plus ni moins, d’une insulte flagrante à l’intelligence des Algériens. Ou
      2- Comme déjà publié, Mr Lamamra a été rappelé à la rescousse pour « vendre » l’infamant cinquième mandat aux Occidentaux et à la communauté algérienne à l’étranger. Une mission qui le déshonore, à juste titre, aux yeux de nombre d’Algériens et d’Occidentaux. Comment un diplomate soi-disant « chevronné » a-t-il pu accepter une mission qui consiste à justifier l’injustifiable? « That’s the question » aurait dit un certain Shakespeare. Ce faisant, Mr Lamamra se rabaisse au même niveau de tous ces courtisans spécialistes de l’aplaventrisme et qui se bousculent au portillon du cinquième.

      27
      6
    TOLGA - BISKRA
    15 février 2019 - 10 h 59 min

    MR. Ramtane LAMAMRA EST UN VIRTUOSE DE LA DIPLOMATIE ALGÉRIENNE. EN QUELQUE SORTE, LE MOZART DE LA DIPLOMATIE TIERS-MONDISTE….. TOUT SIMPLEMENT. ET QUELLE JACTANCE DU LANGAGE DIPLOMATIQUE QU’IL UTILISE ! BRAVO MR. LAMAMRA ! NOUS SOMMES TRÈS HEUREUX DE VOTRE RETOUR CAR VOUS LE MÉRITEZ AMPLEMENT. LA RÉACTION APEURÉE DES SOUS-FIFRES DU makhnez … EN EST LA PARFAITE ÉVIDENCE…..
    GOOD LUCK SIR !!!

    58
    49
      Anonyme
      15 février 2019 - 12 h 41 min

      Ils le jetteront après usage, comme d’hab. Pareil pour tous les Kabyles de service, et l’Ouest tout entier comme d’hab aussi continuera à truster toutes les usines automobiles et même les autres. dernière prévue en date, les Nissan à Tafaraoui.

      48
      33
      anonyme
      15 février 2019 - 14 h 42 min

      TOLGA – BISKRA
      15 février 2019 – 10 h 59 min
      MR. Ramtane LAMAMRA EST UN VIRTUOSE DE LA DIPLOMATIE ALGÉRIENNE. EN QUELQUE SORTE, LE MOZART DE LA DIPLOMATIE TIERS-MONDISTE

      Et toi un virtuose du clavier!

      49
      25
        TOLGA - BISKRA
        15 février 2019 - 17 h 53 min

        @Anonyme. 15 février 2019 – 14 h 42 min.
        Yal mokhazni t’as trouvé çà tout seul ou bien sous l’effet d’un joint ? Barre-toi…
        Au fait, n’aie pas peur. Mr. Ramtane LAMAMRA va juste rendre le SAHARA OCCIDENTAL à ses véritables habitants les SAHRAOUIS. Et toute la partie qui va d’Oujda jusqu’à la Moulaya, il la rendra à l’ALGÉRIE… Ne t’en fais pas. La piqure à petites doses oméopathiques sera sans douleurs pour le makhnez… s’il vous faut la piqure de rappel, ne t’inquiète ! Vous serez bien servis par vos maîtres algériens (…)

        19
        53
    Moh
    15 février 2019 - 10 h 45 min

    Le poste qu’il occupe n’aura rien a voir avec le Maroc ni la politique étrangère ça sent la comédie de la part des Marocains car c’est a leur demande et celle de la France qu’il a été débarqué du ministère des affaires étrangère pour le remplacer par Msahel un homme malade sans aura.

    61
    35
      Neron n'a pas mis le feu
      15 février 2019 - 13 h 16 min

      Comme d’habitude, prenant vos fantasmes pour des réalités, vous vous croyez assez forts pour dicter quoi que ce soit à qui que ce soit. Y compris à l’Algérie, pays qui vous fait manger…. sous le manteau.

      34
      22
        Naturalisé
        15 février 2019 - 18 h 15 min

        Chiatte, on t’a déjà dit de cesser de changer de pseudos pour traiter tout ceux qui critiquent l’un des pions de Bouteflika de Marocain ou de kabyle juste pour cacher tes origines même avec la nationalité algérienne on te repère.

        7
        8
    Laaroussi
    15 février 2019 - 10 h 35 min

    Ce n’est plus un secret de polichinelles, le complot a éclaté au grand jour:

    De Gaulle parlant de l’Algérie et du Maroc:
    : «Nous les aidons à s’entretuer»

    Dans son livre paru récemment et intitulé C’était de Gaulle, l’essayiste et ancien ministre français, Alain Peyrefitte, rapporte des déclarations inédites du chef de l’Etat français au sujet des relations conflictuelles entre l’Algérie et le Maroc, mettant en relief le rôle néfaste qu’a joué la France dans l’exacerbation de ce conflit entre les deux pays voisins. L’auteur se réfère à des propos que de Gaulle a tenus dans un entretien avec lui à l’Elysée, le 23 octobre 1963, c’est-à-dire au moment où éclatait la fameuse «guerre des sables» entre l’Algérie et le Maroc. Interrogé par l’auteur sur les tenants et les aboutissants de cet événement, le général eut des réponses dénuées de scrupules et traduisant un esprit colonialiste renaissant et un machiavélisme intact chez cet homme. «Ce sont des histoires d’Arabes !», a-t-il lâché de prime abord. D’un ton cynique, il enchaîne : «Il faut qu’ils se chamaillent, les Egyptiens avec les Syriens, les Syriens avec les Kurdes, etc. Il y a bien deux mille ans que c’est comme ça. Quand nous étions là en force, nous avons pu imposer le silence ; puis, ils se sont tournés contre nous. Maintenant que nous ne pouvons plus être le bouc émissaire, ils se tournent les uns contre les autres.» Il explique ensuite son attitude et celle de son gouvernement sur les turbulences nourries par les visées expansionnistes du royaume du Maroc : «Le Maroc voudrait Tindouf, pour faire tomber la Mauritanie. Notre intérêt est au contraire dans le statu quo des frontières, de manière que la Mauritanie tienne le plus longtemps possible.» A la question de savoir si la France devait observer une position neutre dans le conflit entre l’Algérie et le Maroc, le général de Gaulle eut cette réponse décapante : «Il ne faut rien proclamer du tout. Et, d’abord, c’est faux ! Nous aidons les Marocains, en leur fournissant des armes. Nous aidons les Algériens en mettant à leur disposition notre aérodrome de Colomb-Béchar.» Pour être encore plus clair, l’ancien chef de l’Etat français reformule sa pensée sentencieusement : «Par le fait, nous les aidons à s’entretuer. Pourtant, il faut faire comme si nous étions neutres !» Ces révélations viennent, en fait, donner foi aux discours qui ont toujours pointé la responsabilité de la France, à la fois dans les tentatives de destruction du projet d’unité maghrébine, initiée dès la conférence de Tanger du 27 avril 1958, entre les principaux partis nationalistes des trois pays du Maghreb, et dans l’alimentation des foyers de tension dans la région.

    45
    24
      Anonyme
      15 février 2019 - 11 h 42 min

      Depuis 1962, le Maroc cherche des noises à l’Algérie, les gens de bonne foi savent qui est l’agresseur et qui est l’agressé, il a été et est toujours le sous- traitant des autres, sa mauvaise foi, sa traitrise et sa vassalité sont légendaires, éli 3andou 3ada maïnsaha 3ira mette ou khalaha.

      43
      37
      Anonyme
      15 février 2019 - 11 h 53 min

      Si c’est vrai alors vive De Gaulle. Parce qu’il est clair que si nous avions réalisé une union avec le maroc c’est l’Algérie pétrolière qui en aurait supporté tout le poids hier comme aujourd’hui. Nous aurions été confrontés dès le début de notre Indépendance au déferlement de toute la misère marocaine sur notre pays, et métissage sorcellesque aidant, l’Algérie y aurait perdu toute son identité et ethnicité. Jusqu’au visage de notre population en aurait été totalement changé.
      Chaque jour je me félicite que le maroc ait dès le départ déclenché les hostilités, ce qui a limité les dégâts….

      62
      41
      Naturalisé
      15 février 2019 - 12 h 22 min

      Ce n’est pas la première fois que tu nous rabâches les oreilles avec cette citation de De Gaulle juste pour faire passer ton message pour l’ouverture des frontières et l’UMA.
      Ni UMA ni Tamazha l’Algérie avant tout !

      41
      29
        Anonyme
        15 février 2019 - 12 h 48 min

        En effet, depuis le temps qu’il nous rebat les oreilles avec la même rengaine, on va finir par la savoir par coeur.

        27
        19
      Elephant Man
      15 février 2019 - 15 h 44 min

      @Laaroussi
      L’EMIR ABDELKADER A DÉJÀ TOUT DIT ET ÉCRIT.
      C’est la RÉFÉRENCE, inutile de courir après des chimères.
      FRONTIÈRES HERMÉTIQUEMENT FERMÉES ET DE TOUTE PART
      AUCUN LIEN D’AUCUNE SORTE AVEC CE SUPPÔT DE SATAN

      20
      18
    Laaroussi
    15 février 2019 - 10 h 11 min

    S’il est tellement fort et apportera que du plus, qu’il se présente alors comme candidat à la présidence.

    Passons, y’a rien avoir, les dés sont jetés, le cinquième mandat est donc confirmé. Du recyclage de l’entourage et évidemment avec la bénédiction de mama Franca.

    Allah ybarak

    46
    43
    Salim
    15 février 2019 - 10 h 02 min

    Pour les « beaux yeux » de lamamra je suis obligé d’être avec Bouteflika, ça suffit largement.
    Du côté du clan ghdiri ça sent l’odeur du MAK et aussi les horreurs de la décennie noire.
    Réfléchissez bien avant de me juger et Filter l’intérêt de notre patrie.

    44
    109
      Yeoman
      15 février 2019 - 10 h 17 min

      Pourquoi faut-il salir les uns pour être avec les autres? C’est exactement ce genre de façon de voir et de faire qui pose problème chez nous. Sans vouloir me poser en donneur de leçons. Moi, je dirais: vive tous les algériens dont le seul but est de servir le pays. Quel que soit leur bord.

      56
      6
      Noboutef
      15 février 2019 - 16 h 11 min

      Quand je vois le portrait du président élu par vous , j’ai envie de vomir.Vos commentaires qui pour soutenir cette (…) vont bientôt cesser.

      52
      9
    sabrina
    15 février 2019 - 9 h 57 min

    bonjour aux patriotes Algériens bravo monsieur Lamamra très contente pour votre retour au sein du gouvernement vous êtes l’homme de la situation j’espère que vous allez faire trembler inchallah le cannabis6 et ses ku klux klan…

    60
    80
    Tin-Hinane
    15 février 2019 - 9 h 48 min

    Je ne comprends pas nos voisins ni ceux de l’ouest ni ceux de l’est. Ils veulent nous faire des coups tordus, nous insulter, se liguer contre nous avec nos ennemis les français et les juifs, nous infiltrer des terroristes, nous balancer de la drogue et selon eux nous on devrait nous taire et les laisser faire, il y a des hôpitaux psychiatriques pour les maladies mentales car ils présentent les uns et les autres des signes évidents de démence. Ils ont ouvert leurs pays au mossad, ils ont été jusqu’à envoyer des supplétifs pour former daesch cette machine à tuer formée et aux ordres des sionistes contre le peuple syrien, inutile de parler de ce qu’ils ont fait et ce qu’ils font aux palestiniens. Le Maroc et la Tunisie sont dans la vilenie absolue : lâcheté, trahison, connivence, complicité et soumission totale aux sionistes, et pourtant ils continuent d’ouvrir leurs gueules. Quelle honte quelle infamie ! Monsieur Amamra ne fait que son travail et il le fait bien, le pire ils se le sont fait eux même à eux mêmes personne ne peut rien y rajouter.

    57
    33
    Bouzorane
    15 février 2019 - 9 h 44 min

    Eltsine, pourtant malade et alcoolique, a eu la lucidité (et surtout le patriotisme) de propulser Poutine pour une succession efficace et pacifique.
    Ce détail de l’histoire témoigne à lui seul de l’état de délabrement, de médiocrité et de manque de patriotisme des dirigeants Algériens

    52
    11
    Anonymeplus
    15 février 2019 - 9 h 39 min

    Ramtane Lamamra, c’est les sueurs froides, la diarrhée carabinée et les insomnies du côté du makhzbel.
    Grand bien leur fasse !
    Nous attendons avec impatience la ligne diplomatique que notre pays mettra en oeuvre sous la conduite d’un virtuose en la matière contre ce qu’il faut appeler comme étant l’ennemi attitré de l’Algérie.
    Bienvenue à vous M. Lamamra, au royaume du haschich la diplomatie du mégaphone à repris de plus belle, votre nomination à elle seule a déjà donné de l’urticaire, espérant que les jours à venir apporteront leurs lots de maladies chroniques chez eux, c’est tout le mal qu’on leur souhaite.

    56
    83
    marri
    15 février 2019 - 9 h 03 min

    qu’ils ne s’en fassent pas puisqu’ils auront comme allié israhell.

    28
    34
    Nationfirst
    15 février 2019 - 9 h 01 min

    Voilà pourquoi j’applaudis cette décision de nommer Lamamra Conseiller Diplomatique du President sortant Bouteflika.
    Il est excellent, renommé et fait peur au Maroc, ce qui me suffit amplement!
    J’espère qu’il sera Vice President, personne n’a sa stature aujourd’hui ni Ouyahia ni Ghediri, Lamamra c’est du très très lourd Allah y berek.

    61
    113
    Jean-Boucane
    15 février 2019 - 8 h 36 min

    Et encore ils n’ont rien vu car il sera surement vice president… il va les faire marcher droit comme à l’époque!!!
    il va leur apprendre à dépasser les lignes rouges comme il l’a si bien fait auparavant!!!
    C’est fou comment une simple nomination rend leurs journaux quasi hysterique!!!

    72
    113
    Anonyme
    15 février 2019 - 8 h 26 min

    Cheh fihom!

    49
    34

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.